Depuis quelques jours, Mohamed Farés est attendu au siège de Lazio afin d’officialiser son transfert. L’international algérien se trouve à Rome, mais, pour quelle raison il n’a pas encore signé ? Y a-t-il eu un changement ? Pas du tout, pas d'angoisse. Les accords sont définis et d'après ce que rapporte la République, il ne manque qu'un petit détail pour conclure l’accord. Autrement dit, une vente. La Lazio doit placer les joueurs libérés et pourra ensuite formaliser la venue de deux nouvelles signatures, Mohamed Farés pour des raisons administratives et financières, en particulier en relation avec le nombre de joueurs dans le club. Lazio doit vendre Bastos, l'Angolais, qui perçoit un salaire très élevé, et il suffirait donc de le vendre pour pouvoir conclure avec Mohamed Farés.

Kh. S.

Le FC Crotone serait intéressé par les services de l’international algérien, Adam Ounas, mais, le club n’a pas les moyens d’acheter sa libération.
Le président Gianni Vrenna, comme le rapporte Calcioomercato.com, a admis l'intérêt de son club pour Adam Ounas. Comme l'affirme lui-même, mais, pour l'attaquant algérien, la piste se complique: le salaire qu'il perçoit est trop élevé (1,6 million, trop pour les caisses du club). Si Napoli acceptait le prêt, prenant en charge une grande partie du salaire, les Calabrais seraient prêts à offrir à Ounas un temps de jeu important pour rebondir.
Cette proposition parait intéressante pour le Fennec et pour Crotone, mais pas pour Napoli qui veut vendre l’attaquant des Verts et ne pas le prêter. A noter qu’Adam Ounas a signé à Napoli en 2017 et son contrat prendra fin en juin 2022. Donc, l’option du prêt reste envisageable s’il ne trouve pas un club preneur.

Kh. S.

 

 

L’international algérien Mohamed Fares a finalement atterri à Rome la nuit dernière. Après les négociations exténuantes avec SPAL, l'ailier est prêt à s’engager avec la Lazio. Comme le rapporte aujourd'hui le Corriere dello Sport. Il est allé hier soir dîner à Rome dans un restaurant du centre, pour commencer son aventure à Rome.
Une soirée au centre de Rome avant de commencer l'aventure avec Lazio. Mohamed Fares profite des dernières heures de détente en attendant de se soumettre à des examens médicaux, préparatoires à la signature du contrat avec le club biancoceleste. Il est le candidat numéro un pour occuper l'aile gauche. «Je suis content d'être ici. Je ne sais toujours pas quand j'aurai mes examens médicaux», les premiers mots de Fares, qui, sortant d'un club bien connu du centre, n’a pas préféré être immortalisé avec quelques jeunes fans qui l'attendaient depuis des heures. Il attend désormais les examens médicaux, dans les prochaines heures, puis la signature du contrat de cinq ans qui le liera à la Lazio. Opération clôturée à 8,5 millions d'euros plus deux millions de bonus.

Kh. S.