Équipe nationale

EN : Bounedjah, désolé ta place est en Europe !

 

L’année 2019 est à inscrire d’une pierre blanche pour l’avant-centre des Verts, qui n’aura connu que la gloire avec 39 buts marqués en 22 matches joués avec Al-Sadd et une réalisation historique en finale de la CAN contre le Sénégal.

Il y a encore des fauteurs de troubles !

 

 

Tandis que le syndrome du Stade de France, théâtre d’un envahissement de sa pelouse en 2001, est toujours dans les esprits, notamment chez  les Français toujours réticents à chaque sollicitation pour abriter un match de l’équipe d’Algérie sur leur sol.

Belmadi : «On s’est sentis à la maison»

L’ambiance a été extraordinaire au stade Pierre-Mauroy hier, les Verts ont disposé d’une équipe colombienne redoutable, de quoi rendre heureux Belmadi qui en plus a apprécié l’ambiance dans laquelle s’est déroulé le match. 

Batelli convoque 23 joueurs pour le match contre le Maroc

Vingt-trois joueurs, composant la sélection algérienne des joueurs locaux, effectuent un stage bloqué du 14 au 17 octobre courant, au Centre technique national de Sidi-Moussa (Alger), pour préparer leur match "retour" contre le Maroc, dans le cadre des éliminatoires du prochain Championnat d'Afrique des nations (CHAN-2020), a annoncé lundi la Fédération algérienne de football (FAF).

Lille ville algérienne par excellence

En arrivant à l’aéroport de Lille hier en fin de matinée, on avait presque l’impression qu’on était à l’aéroport Houari Boumediene un certain 20 juillet 2019, le jour de l’arrivée des champions d’Afrique sur le sol algérien.

Mahrez : «Les Colombiens seront très agressifs»

 

Une fois n’est pas coutume, Riyad Mahrez n’a pas pris part d’entrée au match contre la RDC, il est entré en jeu en 2e mi-temps, l’équipe n’a toutefois pas gagné, dans cette interview il revient sur le match, sur sa saison à City, il parle aussi de la partie de mardi à Lille contre la Colombie, écoutons-le.

Boudaoui : ce qui s’est réellement passé en zone mixte

Le face-à-face entre l’Algérie et le Congo a pris fin sur un triste nul 1-1 qui a permis à Belmadi de sortir avec beaucoup d’enseignements. Le face-à-face était aussi ailleurs, en dehors de la surface gazonnée du stade Tchaker, à la sortie des vestiaires, zone transformée après le coup de sifflet final en endroit où les journalistes pouvaient faire leurs interviews d’après-match.