Équipe nationale

Algérie-Nigeria : L’objectif reste le même, gagner

Onze mois après sa dernière victoire à Gaborone face au Botswana (0/1), l’équipe nationale va reprendre la compétition ce vendredi en se mesurant en amical contre un ogre du football africain, le Nigeria. Bien qu’elle se déroule à huis clos, cette affiche promet d’être alléchante.

Benrahma-Boulaya : 2 génies de plus au service des Verts

Dans la liste de l’équipe nationale pour les deux matches amicaux face respectivement au Nigeria et le Mexique, Djamel Belmadi a retenu deux milieux offensifs dont la principale qualité est le drible. Que ce soit Saïd Benrahma ou Farid Boulaya, ce sont deux ‘’grands’’ dribleurs. Pas plus tard que jeudi, le drible de Said Benrahma face à Fulham, sur le deuxième but qu’il a marqué, a fait le buzz tant la beauté du geste de l’attaquant de Brentford était incroyable. La première équipe nationale qui avait rendu fiers tous les Algériens, c’était incontestablement celle qui prit part au premier Mondial de l’histoire du football algérien en 1982. Justement, la force de cette équipe était la présence de deux grands dribleurs sur les ailes ; à droite, Rabah Madjer pourrissait la vie à ses adversaires et à gauche Salah Assad en faisait de même. Certes, à l’époque, l’EN reposait sur un excellent collectif, mais quand elle retrouvait sur son chemin un adversaire qui évolue bien en bloc derrière pour le faire plier, l’EN comptait sur ses deux excellents dribleurs. Dans l’équipe qui a remporté la CAN 2019, seuls Ryad Mahrez et Youssef Belaili avaient la particularité d’utiliser le drible pour déverrouiller les défenses adverses. Alors que Belaili qui est sans club n’est pas présent à ce stage en Autriche, ça sera intéressant de voir à l’œuvre pour ces deux matches amicaux Benrahma et Boulaya ; on attend d’eux qu’ils nous régalent par leur technique assez fine et leurs dribles déroutants.

Boulaya : "Le drible, c’est en moi"
Si les Algériens connaissent beaucoup plus Saïd Benrahma qui, depuis plusieurs mois, régale par ses qualités de dribleur en Championsphip avec Brentford au point qu’au Royaume-Uni, on le surnomme le ‘’Messi algérien’’, en revanche, ils connaissent un peu moins Farid Boulaya qui évolue dans une équipe moins médiatisée, à savoir le FC Metz. Très attaché à cette qualité technique, le coéquipier d’Alexander Oukidja, qui est en train d’accomplir des débuts encourageants en L1, a accordé une interview à France Football cette semaine, lors de laquelle il a parlé de cette qualité justement : «C’est en moi. Dribler, ça me procure du plaisir.’’ Souvent, les entraîneurs se plaignent du jeu individualiste du joueur qui privilégie le drible au jeu collectif. Farid Boulaya dira dans ce sens : ‘’On ne m’a jamais interdit de dribler.’’ Grand admirateur de Zidane, Benarfa ou Ronaldinho, selon Boulaya, son drible préféré est : ‘’J’aime la virgule, comme celle de Ronaldinho. Mais ma spéciale, c’est un seul passement de jambes avec un croche-pied gauche.’’ Les Algériens vont devoir découvrir sur leur petit écran (les deux matches se joueront à huis clos) Farid Boulaya et ses dribles déroutants.

M. S.

Delort d’entrée contre le Nigeria ?

Reste à savoir maintenant si Belmadi va utiliser Bounedjah vendredi contre le Nigeria. Le joueur d’Al-Sadd va s’entraîner au moins une seule séance pleine avant la joute. Belmadi tranchera ensuite sa titularisation. Autrement dit, il pourra toujours compter sur Delort, plus que jamais en forme en ce début de saison. Bounedjah pourra toujours faire son apparition sur le terrain en cours de jeu.

S. M. A.

Ouaddou est arrivé lundi soir

Alors que le chargé de communication de la FAF a affirmait que le stagiaire de Belmadi, Abdessalam Ouaddou, n’allait pas être présent au lieu du stage des Verts en Autriche, et qu’il ne rejoindrait l’EN que le mois prochain, finalement, le Marocain a fini par rejoindre l’équipe lundi soir en provenance de France.
Le coach national aura donc sous sa coupe son staff au complet, en présence aussi de Bougherra qui a rejoint le stage de l’EN en tant qu’adjoint, contre toute attente.

Brahimi, tout feu tout flamme

2 séances d’entraînement déjà effectuées par la sélection nationale sous les ordres de Djamel Belmadi dans ce stage d’Autriche qui connaît l’absence d’un joueur clé du onze national, à savoir Yassine Belaïli.

Belmadi fait le point

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a animé ce matin une conférence de presse en visioconférence durant laquelle il a répondu aux questions des journalistes concernant différents sujets ayant trait aux Verts et au deux rendez-vous amicaux qui les attendent.

Benlamri : «J’aime les défis»

Heureux de rejoindre un des grands clubs français, Djamel Benlamri ne dissimule pas son bonheur après l’officialisation de son transfert à l’Olympique lyonnais, comme il l’a déclaré sur un média du club rhodanien.

Benlamri de tout cœur avec les Verts

L’euphorie de la signature de son contrat avec l’Olympique lyonnais n’a pas fait oublier à l’international algérien, Djamel Benlamri, son appartenance à la famille de la sélection algérienne. Ainsi, une fois le cérémonial de la signature, et ce qui s’en suit comme séance de présentation et photos, terminé, il n’a pas oublié ses coéquipiers qui étaient rentré, au cours de la journée d’hier, en stage en Autriche en prévision des deux matches amicaux programmés les 9 et 13 octobre prochains face respectivement au Nigeria et au Mexique. Benlamri a adressé aux Verts et a tout leur staff un message d’encouragement plein de sens : «Salam alikoum les jeunes, bonsoir à tous. Je tiens à remercier tout le monde pour s’être inquiété pour moi, mais là hamdoullah. Même ceux qui ne m’ont pas envoyé de message, je sais qu’ils pensent à moi. Vous me manquez énormément et j’aurai aimé être avec vous. Bon stage, on va inch’Allah gagner les deux matchs, et One, Two, Three, viva l’Algérie !». Comme quoi, même loin du groupe, il est de tout cœur avec les Verts.

K. A. S.

Ait-Nouri, hors des plans de Belmadi ?

En janvier dernier, l’entourage de Rayan Ait-Nouri avançait qu’il allait rejoindre la sélection nationale algérienne si Djamel Belmadi le convoquait pour les échéances du mois de mars. Finalement, à cause de la Covid 19, toutes les compétitions ont été arrêtées.

Les Verts à pied d’œuvre en Autriche

C’est avec 19 joueurs que la première séance des Verts s’est tenue hier après-midi. Arrivée à la mi-journée les capés de Djamel Belmadi en déjeuné avant de faire une petite sieste. Par la suite, le sélectionneur national a improvisé une petite réunion sur le terrain d’entraînement durant laquelle, il a tenu à s’adresser à ses joueurs pour leur expliquer le but de se stage et de souhaiter la bienvenue aux nouveaux joueurs. Place, par la suite, au travail avec des échauffements avec ballon puis des tours de piste avant de passer à des ateliers bien concoctés par les membres du staff. Ainsi, les joueurs ont été répartis sur plusieurs groupes pour des exercices spécifiques, dont des jeux avec ballon, des étirements et des oppositions. Pour ce qui est du programme d’aujourd’hui, les joueurs auront droit à une séance vidéo à partir de 13h15. A 16h, ils prendront une collation avant de se diriger vers le terrain d’entraînement qui débutera à 16h30.

K. A. S.

La révolution de Belmadi : acte 2

C’est fait, le stage d’Autriche a enfin commencé, le sélectionneur et son staff vont pouvoir s’attaquer au contenu du programme de ce stage qui intervient après une interruption de 11 longs mois.

Bounedjah obtient son visa

Finalement, l'avant-centre international algérien d'Al Sadd, Baghdad Bounedjah, a réussi à obtenir son visa Schengen. C'est ce qui lui permettra de rejoindre la sélection en Autriche où les Verts seront en stage durant cette fenêtre FIFA du mois d'octobre. Ce stage qui s'étalera du 5 au 13 octobre sera meublé par deux joutes amicales face au Nigeria le 9 et le Mexique le 13 octobre prochain. Ainsi, Belmadi devrait être soulagé, tout autant que Bounedjah, du dénouement heureux de cette histoire de visa. Par contre, Darfalou sera déçu ne pas pouvoir revêtir, à nouveau, le maillot des Verts.

K. A. S.

Gaya et Darfalou remplacent Doukha et Bounedjah

Déjà les premiers soucis liés au ralliement du Vieux continent par les joueurs de la sélection algérienne concernés par le stage des Verts du 5 au 13 octobre prochains. En effet, Azzedine Doukha et Baghdad Bounedjah seront contraint de rater ce stage qui sera ponctué par deux matches amicaux face respectivement au Nigeria (le 9 octobre en Autriche) et au Mexique (le 13 octobre aux Pays-Bas) et cela en raison de leur impossibilité de rallier l’Europe. Ainsi, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a fait appel à Merbah Gaya et Oussama Darfalou pour les remplacer.

K. A. S.

EN : Delort, à toi de jouer

La dernière sortie de l’équipe nationale remonte à prés d’une année. Le 18 novembre 2019 à Gaborone (Botswana), les Verts ont joué et gagné leur ultime match (0-1) avant la crise de la Covid-19 et l’arrêt pendant plusieurs mois des compétitions.