Équipe nationale

EN: Les premiers chantiers de la FAF

Comme nous vous l’avions exposé sur ces mêmes colonnes depuis lundi passé, date de l’élection du nouveau président de la FAF, à savoir Kheireddine Zetchi, l’équipe de ce dernier s’apprête à attaquer plusieurs chantiers pour rétablir l’ordre à l’intérieur de la FAF.

Feghouli : «Je suis heureux à West Ham»

Revoilà Sofiane Feghouli. Peu présent médiatiquement depuis sa mise à l’écart des rangs des Verts à l’occasion de la dernière phase finale de la coupe d’Afrique des nations 2017 au Gabon, sanctionnée par un ratage lamentable des Verts, le joueur algérien est apparu hier dans des déclarations accordées à la presse anglaise.

Le Barça relance de Riyad Mahrez

Le retour en force de Leicester City, parfaitement emmené par un Riyad Mahrez en éblouissante forme ces derniers temps, n’est pas passé sans susciter l’admiration des recruteurs.

Everton regrette Belfodil

Lors du mercato hivernal, le transfert d’Ishak Belfodil à Everton était pratiquement bouclé, mais quelques détails ont fait échouer la transaction.

EN: Raouraoua passe le pouvoir à Zetchi

Au lendemain de l’élection de Kheireddine Zetchi à la tête de la Fédération algérienne de football, une cérémonie de passation s’est déroulée hier au siège de la FAF à Dely Ibrahim entre le président sortant Mohamed Raouraoua et le nouveau président Kheireddine Zetchi.
Dans une ambiance fraternelle, annonce le communiqué publié sur le site de la FAF, Raouraoua a remis à son successeur l’ensemble des dossiers liés à la gestion générale de la FAF et a évoqué avec lui l’ensemble des activités de la fédération et notamment les prochaines échéances sportives, nationales et internationales. Il lui a présenté la situation financière actuelle de la Fédération algérienne de football.

Pour une fois, la FAF joue la transparence !

Ainsi et une fois n’est pas coutume, le site de la Fédération algérienne de football a étalé les détails de la situation financière actuelle dans les caisses de la fédération. En 12 ans de règne, Raouraoua a toujours tenu au secret les chiffres, même lors des AGO, il a toujours fait en sorte de ne rien dire, se contentant de parler de ce qui se faisait en matière de gestion sportive.

Les comptes de la FAF sont ainsi crédités à la date d’hier le 21 mars 2017 du montant total de : 7 305 454 907,94 DA soit plus de 730 milliards de centimes qui seront à la disposition de Zetchi et son bureau pour mener à bon port leur mission, notamment celle de la construction des 4 pôles de formation promis dans les differentes régions du pays.

«Je t’ai laissé un bien précieux »  

Le président rentrant a également reçu un état récapitulatif de l’ensemble des contrats de sponsoring et de marketing, Raouraoua lui a également expliqué plusieurs points relatifs à l’aspect organisationnel, en lui proposant par exemple le renouvellement de la composante de la CRL qui doit rester autonome, surtout qu’Oumaâmar de l’ASMO a été admis parmi les 13 du BF.

Sur une vidéo publiée sur le site de la FAF on entend aussi Raouraoua parler de la nécessité de mettre en place une association des joueurs, il a même donné une idée à Zetchi pour faciliter sa formation, avec des candidatures de joueurs et une élection de 2 éléments des Ligues 1et 2 Mobilis, le tout à distance, par voie de courrier, la même chose devrait aussi être faite aussi pour les présidents.

Pour terminer, les deux hommes sont passés aux choses sérieuses, celles de la somme dépassant les 730 milliards que Zetchi héritera, Raouraoua et au moment de conclure la passation lui a lancé ceci : « Je te laisse un bien précieux (amana), comme ça je suis au moins sûr que ça sera entre de bonnes mains. » Zetchi répliquera en promettant d’en faire bon usage : « On essayera de sauvegarder ce riche patrimoine et on fera de notre mieux pour être à la hauteur. »

Les adieux au CTN

La cérémonie s’est poursuivie au CTN de Sidi Moussa où le président sortant a fait visiter le centre à Zetchi qui a pris connaissance des projets en cours de réalisation, notamment l’extension du site. C’est ainsi que s’est achevée officiellement le règne de Raouraoua, qui a dû quitter les portes de son joyau qu’est le CTN, non sans avoir un pincement au cœur, il n’aurait sans doute pas imaginé un jour qu’il le quittera sans y avoir laissé au moins les souvenirs d’une victoire à la CAN.

S.M.A

Cela s’est passé hier au CTN

Raouraoua à son successeur : «Si t’as besoin d’aide, je suis là»

Après la première partie des passations de consignes qui a eu lieu au siège de la FAF à Dely Ibrahim, l’ancien président de la FAF et son successeur se sont rendus au CTN de Sidi Moussa. Arrivés sur place en début d’après-midi, Mohamed Raouraoua et Kheireddine Zetchi ont déjeuné sur place en compagnie de quelques membres du nouveau BF présents. Après cela, Raouraoua a fait visiter toutes les structures et les installations de Sidi Moussa à l’ancien boss du PAC. Une visite qui a duré plus d’une heure, car Raouraoua a tenu à montrer à Zetchi le CTN dans ses moindres coins et recoins.

Une fois la visite terminée, le président sortant a évoqué tous les chantiers et les extensions en cours, notamment la construction de la nouvelle académie. Zetchi, de son côté, s’est engagé à respecter et à finir tous les projets déjà engagés. Bien évidemment, et avec toute son expérience au niveau national et international, Raouraoua n’a pas manqué de donner des ficelles et des idées à son successeur lui précisent même qu’il pouvait compter sur lui en cas de besoin : «Voilà maintenant je vous ai tout remis, et vous disposez de tous les détails. Toutefois, si vous avez besoin d’aide, je suis là, n’hésitez pas à me contacter», lui a affirmé l’ancien boss de la Fédération algérienne de football.

I.  Z.

Zetchi : «A présent, on peut commencer le boulot»

C’est aux environs de 19h30 que le nouveau président de la Fédération algérienne de football a quitté le Centre technique national de Sidi Moussa. A sa sortie du CTN, Kheireddine Zetchi a bien voulu s’arrêter quelques minutes pour nous livrer ses impressions suite aux passations de consignes avec Mohamed Raouraoua, des passations qui ont duré toute en journée : «Comme tout le monde le sait, aujourd’hui j’ai rencontré Mohamed Raouraoua. La première partie des passations de consignes a lieu au siège de la FAF à Dely Ibrahim, quant à la deuxième partie, ça s’est passé ici à Sidi Moussa. Franchement, tout s’est très bien passé. A présent, nous disposons entre nos mains de tous les dossiers nécessaires pour entamer notre travail. Nous allons donc nous mettre tout de suite au boulot et attaquer les nombreux chantiers qui nous attendent. C’est une très grande responsabilité qui pèse sur nos épaules et j’espère vraiment qu’on sera à la hauteur. Nous avons été élu pour une mission précise, nous en sommes conscients et on donnera tout ce qu’il faudra pour préserver le potrimoine existant, mais aussi développer notre football. Dès le prochain bureau fédéral, qui sera notre première réunion avec tous les membres  exécutifs de la FAF, nous mettrons sur la table tous les dossiers chauds et urgents pour sortir déjà les premières décisions qui s’imposent », déclarera le désormais ancien boss du PAC.

I. Z.

Raouraoua le premier arrivé à Sidi Moussa

Alors qu’au siège de la FAF, c’est Kheireddine Zetchi qui était arrivé le premier, au Centre technique national de Sidi Moussa, c’est Mohamed Raouraoua qui l’a précédé. Ce dernier était suivi de Rebbouh Haddad et de Djahid Zefzef, avant que Kheireddine Zetchi ne les rejoigne quelques minutes plus tard.

 

 

 

 

 

 

FAF: Les premières décisions tombent

Une fois installé hier officiellement par son prédécesseur après les passations de consignes qui ont eu lieu comme il se doit, le nouveau patron du football national a déjà entamé son plan d’attaque pour avancer et éviter de perdre plus de temps que ce qui a été déjà perdu.

FAF: passation de consignes entre Raouraoua et Zetchi

Au lendemain de l’élection de M. Kheïreddine Zetchi à la tête de la Fédération algérienne de football, une cérémonie de passation s’est déroulée ce mardi 21 mars 2017 au siège de la FAF à Dely Brahim entre le président sortant M. Mohamed Raouraoua et le nouveau président M. Kheïreddine Zetchi.

Dans une ambiance fraternelle, M. Mohamed Raouraoua a remis à son successeur l’ensemble des dossiers liés à la gestion générale de la FAFet a évoqué avec lui l’ensemble des activités de la fédération et notamment les prochaines échéances sportives nationales et internationales. Il lui a présenté la situation financière actuelle de la Fédération algérienne de football.

Les comptes de la FAF sont ainsi crédités à la date d’aujourd’hui le 21 mars 2017 du montant total de : 7 305 454 907,94 DA

Le Président rentrant a également reçu un état récapitulatif de l’ensemble des contrats de sponsoring et de marketing.

La cérémonie de passation de consigne s’est poursuivie au Centre technique national de Sidi Moussa où M. Mohamed Raouraoua a fait visiter le centre à M. Kheireddine Zetchi qui a pris connaissance des projets en cours de réalisation notamment l’extension du site.

 

Zetchi, nouveau patron du foot algérien

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’assemblée générale élective d’hier au Centre technique national de Sidi Moussa n’aura pas été semblable aux trois qui l’ont précédé au cours de ces dernières années.

Zetchi nouveau président de la FAF

Comme prévu, l’AGE de la FAF s’est déroulée dans un climat des plus tendus  à Sidi Moussa. Cela n’a pas empêché le vote de se faire et d’élire Kheiredine Zetchi en tant que nouveau président de l’instance de Dély Brahim.

FAF: L’AGE de tous les dangers

Après 21 jours cauchemardesques et riches en rebondissements depuis la tenue de l’assemblée générale ordinaire du 27 février dernier, annonçant la fin du mandat du président sortant Mohamed Raouraoua, le grand jour est enfin arrivé.

AGE FAF: Raouraoua ne viendra pas

Comme tout le monde le sait, c’est aujourd’hui à partir de 10h du matin que se tiendra au Centre technique national de Sidi Moussa l’assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football.