Équipe nationale

Halilhodzic : «On a payé cash notre naïveté»

C’est un Vahid Halilhodzic dépité qui s’est présenté à la conférence de presse d’après match. Malgré la déception, le Bonisaque a tenu à apporter toutes les explications, estimant qu’il n’avait rien à reprocher à ses joueurs au vu de leur prestation. Le coach national estime que certes, l’Algérie est dans une situation compliquée suite à cette défaite, mais l’espoir est permis.

EN : Kadir très loin des espérances

Ainsi, même si le coach semble assumer ses choix, il n’en demeure pas moins qu’une présence d’un Soudani en tant que milieu offensif gauche aurait rendu d’énormes services à l’attaque et à Slimani, car ce dernier nous a déclaré hier à la fin du match qu’il aurait aimé l’avoir à ses côtés.

CAN 2013 : Nedjma met le paquet

On le disait le jour où nous avions publié le montant des primes promises par la FAF pour cette CAN, «il pourrait y avoir des initiatives de la part des sponsors des Verts». C’est ce qui est arrivé.

Tactique que Vahid : 4-3-2-1, «le sapin de Noël»

Depuis sa venue à la tête de la sélection, Vahid Halilhodzic a totalement révolutionné le jeu de cette dernière, il avait commencé par l’aspect psychologique en arrêtant des critères bien précis auxquels les joueurs devaient correspondre pour être sélectionnables, avant de se consacrer à l’aspect tactique, car c’était le plus grand chantier auquel il devait faire face.

Algérie - Tunisie : La bataille de Rustenburg

Ce soir à 19h aura lieu le choc tant attendu du groupe D. L’Algérie affrontera la Tunisie dans un match qui s’annonce palpitant. Le résultat pourrait, vu les données, déterminer l’une des équipes qui serait qualifiée aux ¼ de finale dans ce groupe.

Algérie-Tunisie : Historique des matchs officiels : la Tunisie devant !

Les matchs Algérie-Tunisie ont tous était tendus et engagés. Rien n’indique que ce sera différent pour le match de ce soir. Au contraire, ce serait peut-être la rencontre la plus difficile et la plus importante depuis le premier match officiel entre ces deux équipe en 1964 à Alger et qui a vu les Verts l’emporter 1 but à zéro, signé Bentaher.