Djediat : «Voilà pourquoi j’ai raccroché»

 

Le milieu de terrain international Lamouri  Djediat  a décidé de mettre fin à sa carrière après 18 ans passés sur les terrains. L’enfant de Sour El Ghozlane a débuté à 17 ans avec l’ESG  avant de jouer ensuite pour le PAC, l’ESS, l’ASO, l’USMA, le CRB et l’USMBA. Il a remporté 14 titres  durant son parcours de footballeur. ll compte 10 sélections en équipe nationale entre 2006 et 2009.

 

Malgré les sollicitations et les propositions, vous avez décidé de raccrocher  à 36 ans. Peut-on connaître les raisons derrière cette décision ?

Après mure réflexion, j’ai pris cette décision par conviction car dans ma tête j’étais saturé. Après 18 ans de carrière couronnés par 14 titres dont deux accessions  je me suis dit que le temps est arrivé pour raccrocher.

J’ai voulu sortir par la grande porte et éviter de salir mon image car dans la vie il faut savoir quitter la table sans faire de bruit.

 

Mais d’après nos informations plusieurs équipes étaient sur vos traces l’été passé et même lors du dernier mercato hivernal… 

Effectivement j’avais plusieurs offres  mais comme je vous l’ai dit, dans ma tête  je ne pouvais plus continuer.

 

N’y a-t-il pas d’autres facteurs qui vous ont forcé à raccrocher ?

Franchement, j’ai constaté lors des 3 dernières saisons un changement dans la mentalité des joueurs alors que l’environnement est devenu pourri. A partir de là je me suis dit que la meilleure décision à prendre c’était de raccrocher.

 

Qu’est ce que vous faites à présent ?

Je consacre mon temps à mes affaires personnelles et surtout à ma petite famille. J’ai trois petites filles adorables  que je tâcherai de bien éduquer et de bien suivre dans leurs études.

 

Vous êtes passé par l’ESG, le PAC, l’ESS, l’ASO, l’USMA le CRB et l’USMBA. Quels sont les meilleurs moments de votre carrière ?

Dans chaque équipe j’ai connu  beaucoup de belles choses. Avec l’ESG, mon club formateur j’ai joué à 17 ans avec les seniors, ce qui n’est pas rien où j’ai vécu d’excellents moments, avec le PAC je me suis régalé car on avait à l’époque une équipe talentueuse, ensuite j’ai endossé le maillot de l’ESS dans une équipe truffée d’internationaux où j’ai décroché deux titres, par la suite j’ai rejoint l’ASO où franchement on a dominé le championnat avec une avance de 14 points. Avec l’USMA, j’ai décroché 4 titres dans une équipe homogène. Au CRB, je ne regrette pas mon passage malgré le manque de moyens alors qu’avec l’USMBA j’ai contribué à l’accession de l’équipe en L1 Mobilis.

 

Vous avez connu 10 sélections avec l’EN. Quels sont vos souvenirs avec les Verts ?

J’ai joué mon premier match avec les Verts contre le Soudan en amical en 2006 sous l’ère de Jean Michel Cavalli  ensuite j’étais convoqué régulièrement jusqu’en 2009 avec Rabah Saadane. Je garde de bons souvenirs mais au fond de moi-même je dirais que je n’ai pas eu beaucoup de chance.

 

A présent que vous avez pris du recul, est ce que suivez le championnat de L1 Mobilis ?

Oui je suis le championnat avec attention, il y a des hauts et des bas mais je pense que le MCA a le potentiel pour finir champion d’Algérie même si l’ESS et l’USMA sont dans la course pour le titre.

K. H.

 

 

 

 

 

 

                                                                                                    

 

 

 

Tags:

Classement