Accédez directement au site compétition

Fergani : «Le général-major Mogdad est le meilleur remplaçant de Raouraoua»

Ali Fergani, l’ancien patron des Verts et des Canaris, se penche sur l’actualité de la Fédération et de la JS Kabylie. Comme d’habitude, son avis est un précieux éclairage.

 

Que vous inspire la situation qui prévaut à la Fédération algérienne de football ?

On ne sait pas ce qui va se passer. Il est clair que la saison a été mauvaise, l’an passé, pour l’équipe nationale. Après, la Fédération n’est pas uniquement la sélection nationale, c’est tout le football. Les bons résultats des Verts sont généralement l’arbre qui cache la forêt. Là, on revient du Gabon avec des résultats médiocres, il y a la pression de tout un pays qui veut revoir son équipe nationale briller. Comme on l’a déjà relevé avec l’Amicale des anciens internationaux algériens, on ne remet pas en cause l’algérianité des joueurs qui composent l’EN mais, dans un pays qui compte entre 10 et 15 millions de jeunes de moins de 25 ans, il n’est pas normal qu’on n’arrive pas à former une dizaine de joueurs valables pour la sélection.

 

Que faire pour y remédier ?

On parle de professionnalisme, il faut faire un bilan. On est loin du compte. Où sont les bases d’entraînement des clubs, les centres de formation ? Il faut régler ce problème. A ma connaissance, c’est à la Fédération d’être en tête de ligne pour le solutionner avec les clubs. La FAF doit mettre la main à la pâte pour obliger les clubs à obtenir leurs bases d’entraînement et former ensuite de jeunes joueurs. Au lieu de ça, on a droit à un professionnalisme complètement bidon. Il faut faire un bilan de cette catastrophe qui dure depuis 2010 dans le championnat national.

 

Selon vous, Raouraoua va-t-il briguer un nouveau mandat ?

Je ne suis pas dans le secret des personnes. Attention, diriger la Fédération n’est pas une mince affaire ! Mais, moi, si je pouvais donner le nom de quelqu’un qui pourrait être à mon avis à la hauteur, ce serait le général-major Mogdad. Je pense qu’il est le plus à même de remplacer le président actuel de la FAF.

 

Pourquoi, d’après vous ?

Parce qu’il a l’expérience du football, il a aussi un grand vécu au niveau du sport militaire, il a du poids, et c’est quelqu’un qui pourra déléguer, ce que n’a pas fait le président actuel de la Fédération.

 

Parlons un peu de la JSK...

C’est malheureux ce qui s’y passe. Ce prestigieux club flirte depuis des années avec la relégation, il vit la situation la plus compliquée de son existence. Mais je pense que la JSK arrivera à s’en sortir, même si ce ne sera pas facile, à commencer par le match contre le MOB qui sera extrêmement pénible. Seulement, les joueurs doivent y mettre du cœur et avoir la grinta pour sauver ce club.

 

Quel est le problème à la JSK ?

Il y a trop de changements de joueurs - 14 éléments sont recrutés chaque saison - et la stabilité est inexistante au niveau du staff technique. Qui en est responsable ? Eh bien, le premier responsable du club !

 

Aux dernières nouvelles, il suggère à la FAF de passer à 20 clubs…

La réglementation précise qu’il faut une acceptation des 2/3 des membres de l’assemblée générale de la FAF et que son application ne se ferait que pour la saison d’après. C’est un désarroi total, je crois qu’il devrait se remettre en cause et bien réfléchir avant de continuer à gérer ce grand club, qui représente toute une région et qui a été le porte-flambeau de l’Algérie sur le plan continental. La JSK mérite beaucoup mieux comme premier gestionnaire. Les supporters aussi doivent se mobiliser pour soutenir leur club. Rahmouni et Moussouni ont pris l’équipe, j’espère qu’ils transmettront leur amour du club à tous les joueurs et que ces derniers se battront à mort pour sauver ce club.

H. D.

 

 

 

Tags:

Classement