Serrar : «Zetchi sera élu en douceur»

C’est aujourd’hui que se tiendra l’assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football. Abdelhakim Serrar, l’ancien boss de l’ES Sétif, assure que Kheireddine Zetchi sera élu sans le moindre souci.

 

Selon vous, sur quoi va déboucher l’assemblée générale élective (AGE) de la Fédération algérienne de football, qui se tient ce lundi ?

Je pense que l’AGE se déroulera normalement, cela d’autant plus Kheireddine Zetchi est le candidat unique, donc sans concurrent. Son élection se fera sans le moindre souci. J’aurais souhaité qu’il y ait plusieurs concurrents, peu importe après qui l’emportera.

 

Mais la réglementation n’a pas été totalement respectée, on parle d’ingérence du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS)…

La fin justifie les moyens, donc chacun dit ce qu’il veut bien entendu. La commission de Baâmeur a pris la décision, où est l’ingérence du MJS ? Si on consulte les documents, on se rendra bien compte que c’est cette commission qui a tout décidé.

 

L’opposition assure pourtant que le directeur des sports du MJS a signé les PV…

Il y a des gens qui postulent à un poste et abordent les élections en vainqueurs, il y en a d’autres qui émettent des réserves. J’ai tout le temps assisté aux AGE, ça s’est toujours passé comme ça. Est-ce que les opposants seront virulents le jour J ? Ont-ils des échos favorables auprès des présidents de club ? De ce que je sais, je crois que l’AGE va se passer calmement, en douceur.

 

On dit que l’AGE aura lieu à huis clos et à main levée, qu’en pensez-vous ?

Ce serait très grave que les élections se passent sans la présence de la presse, qui est les yeux de l’opinion publique. Mais ça m’étonnerait que ce soit le cas. Je suis persuadé que les médias assisteront aux élections. Quant au vote à main levée, je crois que c’est opportun. A quoi cela servirait-il d’agir autrement quand il y a un seul candidat ?

 

Ne doit-on pas craindre une sanction de la Fédération internationale de football (FIFA), après ?

Personnellement, j’ai eu de simples échos laissant entendre que des gens qui seraient en train de saisir la FIFA. Mais il y a aussi Mourad Mazar, le président de Fédération internationale anticorruption sportive, qui l’a fait, il l’a affirmé publiquement. Il a enlevé une épine du pied à beaucoup de gens… Cela étant dit, je trouve le mot sanction un peu fort. Il n’y a pas de problème entre les membres de l’assemblée générale et le ministère. C’est ça que les gens ne veulent peut-être pas comprendre. La FIFA intervient quand il y a un souci entre les deux parties.

 

Quand le MJS donne des instructions, ça ne vous dérange pas ?

Je vais aller plus loin, supposons que le MJS ait donné des instructions pour telle ou telle chose, où est l’ingérence quand les membres de l’assemblée sont d’accord ? En fait, le plus important aujourd’hui, c’est de penser à réaliser une réconciliation nationale sportive.

 

H. D.

Tags:

Classement