Hamened : «Chaâl doit imposer son nom»

Farid Chaâl, le gardien de but du MC Alger, ne rassure plus. Aomar Hamened, l’ancien portier du Doyen, fait le tour de la question.

Farid Chaâl, le portier du MC Alger, enchaîne les bévues ces derniers temps, qu’en pensez-vous ?

D’abord, je dois dire que Chaâl est un gardien avec de grandes qualités. Après, le MCA est un grand club qui a besoin d’un portier qui rassure. Dans un club, il faut généralement de la concurrence. Je ne connais pas les autres gardiens du Mouloudia Club d’Alger, je ne sais donc pas vraiment ce qu’ils valent. Mais quand on joue les grandes compétitions africaines, il faut un portier titulaire et un autre qui pousse derrière. Aussi, le travail sur le terrain, seul, ne suffit pas, il est nécessaire de mettre le gardien dans les meilleures dispositions psychologiques. Il faut détecter ce qui ne va pas dans sa tête puis tout entreprendre pour le remettre en confiance.

 

Il a failli être sous votre coupe un jour, dit-on, est-ce exact ?

Oui, il a été question de l’avoir en prêt quand j’avais en charge les gardiens de la JS Kabylie, j’ai refusé parce que je n’aime pas bricoler. Quand je prends un gardien de but, je dois travailler avec lui sur le long terme, donc sur deux ou trois ans. C’est pour le préparer et réussir le challenge de le placer en équipe nationale. C’est ce que j’ai fait avec Asselah et Doukha à la JSK, ils n’étaient plus en sélection, mais ils l’ont réintégrée par la grande porte après avoir bossé avec moi. Avec la Paradou AC, Moussaoui a également fait le saut qualitatif qui l’a emmené en équipe nationale.

 

Que doit faire Chaâl pour s’améliorer ?

Je ne pense pas que ce soit le travail sur le terrain qui est mis en cause, je ne peux pas mettre en question le travail de mon collègue Tarek Nouioua, qui entraîne Chaâl au MCA. Je crois que le souci est d’ordre mental. Chaâl doit avoir une personnalité et imposer son nom.

 

Il commet les mêmes erreurs que son prédécesseur au MCA, est-ce à dire qu’il est hanté par le fantôme de Chaouchi ?

Même si Chaâl commet les mêmes erreurs que Chaouchi, il n’est pas en fin de carrière, il peut donc se rattraper. Et ça, c’est le travail du staff technique qui doit toujours être derrière lui. Un gardien de but ne doit jamais être lâché, on doit lui parler en permanence. Il y a des choses qu’on doit se dire et c’est ce qui fait faire des progrès.

 

Vous rappelez-vous d’une période où, vous aussi, vous enchaîniez les bévues ?

Oui, quand je gardais la cage du Mouloudia, j’ai commis une erreur contre l’USM Alger, face au WA Tlemcen aussi. N’empêche, je me suis remis au travail sans renier toutes mes qualités.

 

C’est ce que doit donc faire Chaâl aussi pour rebondir…

Absolument. Il doit se rappeler aussi qu’une erreur du gardien se paie souvent cash. Un défenseur ou un autre joueur de champ peuvent commettre une bêtise et voir un équipier le couvrir derrière. Le gardien, lui, est le dernier rempart, ce qu’il laisse passer file droit au but. Il faut savoir oublier et se remettre vite au travail pour regagner la confiance. Chaâl a des qualités, c’est un gardien d’avenir, ce n’est pas le moment de lâcher. Le MCA joue des compétitions importantes, il a trop besoin de la meilleure version de Chaâl, lequel doit être monsieur 50% de l’équipe, voire 60% même. Il doit imposer son nom et sa notoriété.

  1. D.

 

Droits TV : la LFP donne des avances

Suite au retard enregistré dans le virement des droits de retransmission TV inhérents à la saison 2016/2017 (Dzair TV) et 2017/2018 (ENTV), le Bureau Exécutif de la Ligue de football professionnel a décidé de consentir de sa propre trésorerie des avances au profit des clubs des Ligues 1 et 2 Mobilis. A cet effet, la LFP informe les clubs concernés à se présenter au siège de la LFP.

Ligue 1 : CS Constantine - JS Saoura - NA Hussein Dey - MC Oran - MC Alger - USM Alger - AC Paradou - ES Sétif - USM Bel-Abbès - DRB Tadjenant - CR Belouizdad - JS Kabylie - O Médéa - AS Aïn M'lila - CA Bordj Bou-Arréridj - MO Béjaïa.

Ligue 2 : US Biskra - USM El-Harrach - USM Blida - JSM Béjaïa -ASO Chlef - JSM Skikda - ASM Oran - MC Saïda - RC Rélizane – A Bou Saâda- RC Kouba - WA Tlemcen - MC El-Eulma.

 

10 coaches étrangers sur la ligne de départ, une 1re depuis 2010

10 des 16 formations de la Ligue 1 Mobilis de football ont choisi de recourir à des entraîneurs étrangers en vue de la saison 2018-2019, une première depuis l'avènement du professionnalisme en 2010. Le nombre est nettement en hausse par rapport au précédent exercice, quand les techniciens étrangers étaient six sur le banc. Cette tendance relègue l'entraîneur local au second plan, comme on peut le constater à travers ce tableau récapitulatif des entraîneurs de la Ligue 1 Mobilis pour le début de 2018-2019 :

- MC Alger : Bernard Casoni (France)

- USM Alger : Thierry Froger (France)

- MO Béjaïa : Alain Michel (France)

- JS Kabylie : Franck Dumas (France)

- CABB Arréridj : Josep-Maria Noguès (Espagne)

- Paradou AC : Francisco Alexandre - Chalo (Portugal)

- MC Oran : Badou Zaki (Maroc)

- ES Sétif : Rachid Taoussi (Maroc)

- DRB Tadjenanet : Hamadi Edou (Tunisie)

- USM Bel-Abbès : Moez Bououakaz (Suisse/Tunisie)

- CS Constantine : Abdelkader Amrani

- CR Belouizdad : Si-Tahar Chérif El-Ouazzani

- NA Hussein Dey: Dziri Bilel

- JS Saoura : Nabil Neghiz

- AS Aïn M'lila : Lakhdar Adjali

- Olympique Médéa : Saïd Hamouche.

 

Ligue 1-Ligue 2 Mobilis : 3 stades non homologués,  10 à revisiter

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a tenu lundi une réunion avec les membres des sous-commissions d’audit des stades, en présence de Djamel Messaoudène, le chargé du dossier à la LFP. Cette rencontre a été organisée pour l’évaluation des réserves constatées lors de la première visite. Au terme de la réunion, trois stades n’ont pas été homologiés, il s’agit des stades Habib Bouaakel (Oran), Abdelatif Mokhtar (Bou Saâda) et Mohamed Benhaddad (Kouba). Quant aux stades en travaux, une autre visite est prévue pour constater la levée des réserves. Il s’agit des stades Commandant Ferradj (Mostagnem), 20 Août-1955 (Béchar), Demène Debbih (Aïn M’lila), Lahoua Smaïn (Tadjenanet), Magra, 20-Août- 1955 (Bordj Bou-Arréridj) et le 1er- Novembre (Tizi Ouzou).

En revanche, les stades suivants ont été homologués :24 Février-1956 (Sidi Bel-Abbès),13 Avril-1958 (Saïda),Zougari Tahar (Relizane), Boumezrag (Chlef), Akid Lotfi (Tlemcen), Ahmed Zabana (Oran), Hamlaoui (Constantine), 19-Mai-1956 (Annaba), 20-Août-1955 (Skikda), 8-Mai-1945 (Sétif), Messaoud Zeggar (El-Eulma), El-Alia(Biskra), 1er-Novembre (El-Harrach), Bologhine (Alger), 20-Août-1955 (Alger), Imam Ilyès (Médéa), Unité Maghrébine (Béjaïa) et Frères Brakni (Blida).

Nos internationaux d’Europe

 

Slimani proche d’El-Hilal  

Les médias saoudiens ont parlé hier d’une rencontre qui aurait réuni Samy Al-Djaber président du club saoudien Al-Hilal et Islam Slimani à Londres. C’est sur la demande de l’entraîneur portugais Jorge Jésus que ce RDV a été organisé. Slimani n’a pas encore donné son OK, mais l’offre serait alléchante, très même.  On rappellera que Slimani a refusé de partir en Chine la saison passée et qu’il était très bon lors des matchs de préparation.

 

Abdellaoui débute fort en Suisse

 

Titulaire face à Neuchâtel, l‘ex-Usmiste  Ayoub Abdellaoui a encore une fois réalisé une très belle performance avec le FC Sion ce qui lui a valu d’être choisi dans l'équipe-type de la troisième journée du championnat suisse

 

Guedioura dans l’équipe-type de la 1re journée

 

Passeur décisif sur le but égalisateur de son équipe, Adlène Guedioura a été choisi dans l’équipe-type de  la première journée de la Championship anglaise.

Halliche rebondit à  Moreirense

Souhaité par plusieurs clubs algériens, Rafik Haliche, 31 ans, a signé avant-hier un bail de deux ans avec le Moreirense FC. C’est le contrat qui peut lui permettre de revenir en EN. Belmadi pourrait penser à lui, le joueur y pense chaque jour en tout cas.

 

Karanka s’explique sur Soudani

Aitor Karanka, est revenu en conférence de presse sur l’absence de l’attaquant international algérien El-Arbi Hillel Soudani, il a surtout dit des choses qu’aucun entraîneur n’a dites avant lui. Il ne sait pas ce qu’il faut faire ! «Je ne sais pas s'il vaut mieux faire des changements lors des prochaines journées ou bien laisser ceux qui ont joué à Bristol prendre de la confiance. Je ne sais pas. Pour le moment, je pense à continuer sur cette lancée car ils ont très bien terminé le dernier match.  Les joueurs comprennent, chacun doit se respecter. Je leur ai dit que j'essaierai d'être juste avec mes décisions. C'est le championnat et nous avons 46 matchs et deux compétitions avec la coupe à jouer. Chaque joueur sera important. Nous choisirons le meilleur onze pour chaque match et ils savent que chaque joueur aura sa chance.»

 

 

Tags:

Classement