MCO

MCO: Delhoum, une absence et des questions

Dans notre dernière livraison, on avait laissé entendre que Mourad Delhoum avait menacé de bouder l’équipe, cela s’est passé à la fin du dernier match à El-Harrach, où sur un ton colérique, l’ancien capitaine de l’ESS avait confié à ses coéquipiers et à un membre du staff technique, qu’il est déçu par les résultats de l’équipe.

MCO: El Hamri se donne un bol d’air

 

Alors que tous les pronostics lui étaient défavorables, avant sa confrontation avec l’USMH, le MCO est rentré à la maison, avec un précieux nul.

Les Harrachis accusent encore les arbitres

L’USM El Harrach arrive mal à maintenir la cadence. Après avoir remporté le derby contre le MC Alger, tout le monde pensait que l’équipe allait prendre son envol.

Ligue 1-22e journée: résultats du jeudi

USM El Harrach 0-0 MC Oran

L’USM El Harrach arrive mal à maintenir la cadence. Après avoir remporté le derby contre le MC Alger, tout le monde pensait que l’équipe allait prendre de l’envol. Cela ne s’est pas produit puisque les Jaune et Noir ont vite fait de plonger dans la spirale des mauvais résultats. Ils enchaînent désormais les contre-performances. Le nul concédé à domicile contre une boiteuse équipe du CA Batna (1-1) est suivi par une lourde défaite face au NA Hussein Dey sur le score de 3 buts à 0. Condamnés hier à réagir victorieusement à l’occasion de la réception du MC Oran, en nette perte de vitesse, les coéquipiers de l’attaquant Mellal se sont contentés d’un autre nul sur le score de zéro partout perdants deux précieuses unités supplémentaires

RC Relizane 1-0 MO Bejaia
Zidane (SP 36')

C’est les locaux qui ont commencé le match avec plus de force, avec d’énormes occasions lors du premier quart d’heure jusqu’à ce que Khadir ne commette  la faute qui a valu un pénalty au MOB après la sortie non réussie de Rahmani en permettant ainsi à Zidane d’inscrire son premier but sous les couleurs du RC Relizane.

 En deuxième mi-temps, les rôles se sont inversés mais pas le score on a donc vu une équipe du MOB qui a essayé par tous les moyens de revenir au score et une équipe de Relizane qui a défendu son avance jusqu’au sifflet final qui a vu  le MOB perdre encore une fois une chances de maintien.. 

Belatoui : «Sauvez le MCO, pas ma tête !»

 

Dans cet entretien réalisé hier matin, au stade Ahmed Zabana, l’entraîneur du MCO est revenu sur les derniers évènements qui ont marqué son club, notamment sur les rumeurs concernant son avenir.

 

 

Avec du recul, un entraîneur fait toujours son analyse. Après votre défaite contre le CRB, où, on le reconnaît, vous avez fait le jeu mais c’est l’adversaire qui a remporté le match, quelle est votre analyse ?

Comme on le dit souvent, dans le jargon du football «dominer n’est pas gagner», on encaisse deux buts, le premier c’était une erreur de notre défense et pourtant on les (joueurs) avait avertis, le second on le prend sur un contre, à la 80’, c’était le but du KO, on se serait contenté d’un nul mais comme on traverse une période assez difficile, rien ne nous réussit pour l’heure. A nous de gérer cette période délicate, en réagissant évidemment le plus tôt possible.

 

La décision d’accorder trois jours de repos aux joueurs, a été prise, avant ou après le match ?

On a pris cette décision aussi tôt après la rencontre, car cette défaite nous a fait beaucoup mal, il fallait une coupure, d’abord avoir plus de temps, pour digérer la déception, ensuite se remettre en question et de trouver les solutions pour sortir de cette crise.

 

Entre nous, il est difficile de trouver… la solution ?

Sans chercher des prétextes, en tant qu’entraineurs, nous n’avons pas une large marge de manœuvre, avec un effectif moins pléthorique, certes on fait confiance à nos joueurs mais comme je viens de le dire, on travaille avec le groupe qu’on a sous la main.

 

Après le match de mardi dernier, vous avez envisagé de déposer votre démission, avant que le président ne vous en dissuade. Aujourd’hui, vous sentez-vous menacé ?

Ce n’est pas cette défaite qui m’a donné à réfléchir sur mon avenir, mais il y a eu une succession de défaites, alors je me suis dit peut-être que mon départ réglera le problème et effectivement à la fin du match, j’ai confié à un dirigeant du club que je songeais à la démission. Ce dirigeant a informé après le président, lequel m’a appelé le soir même, pour me demander de rester. Certes, je suis honoré par cette confiance du président, mais sincèrement après ce match, il fallait que je parte, car que ce soit moi ou un autre entraîneur, quand les résultats ne suivent pas, il faut plier bagage, néanmoins comme l’équipe devrait jouer un match à El-Harrach, une semaine après, la direction ne souhaitait pas un changement à la barre technique. Quant à la menace qui pèse sur moi, je dirais que mon sort dépend toujours des résultats. Comme dirait l’autre, l’ami de l’entraîneur c’est le résultat.

 

D’après ce qui se dit, Belatoui jouera sa tête ce jeudi…

Je sens une certaine agitation dans l’entourage du club, mais bon, la balle est dans le camp des joueurs, ce sera à eux de sauver le club, pas la tête de… Belatoui ! L’intérêt du MCO passera toujours avant le mien, mon souhait est que mon équipe retrouve cette belle dynamique, qu’elle affichait à la phase aller.

 

Vous étiez témoin de la saison 2009/2010, lorsque le MCO avait fait un parcours identique, avant de sombrer après, jusqu’à avoir failli redescendre en L2….

Il faut qu’on sache, qu’aucune équipe n’a assuré officiellement son maintien, quant à nous, il faudrait d’abord atteindre la barre des 30 points (le MCO en a 29 points, Ndlr), après on doit grappiller des points, pour se mettre définitivement à l’abri. Le match de ce jeudi contre l’USMH, n’est pas décisif certes, mais il faudrait ramener un résultat positif de là-bas, les joueurs doivent sortir le grand jeu, pour stopper l’hémorragie avant que ce ne soit trop tard.

 

Pourquoi vous avez zappé l’habituel discours de la reprise (critique de match) ?

Je l’ai fait afin de responsabiliser les joueurs, j’estime avoir beaucoup parlé aux joueurs avant, sans que mon discours n’amène les effets souhaités, maintenant j’ai changé de méthode, en parlant individuellement aux joueurs, même si parfois on transmet le message à travers le regard sans tenir de discours ou quoi que ce soit.

 

L’USMH est une équipe joueuse, soit l’adversaire que le MCO aime affronter, non ?

L’USMH a été lésé par l’arbitre lors de son dernier match, on espère que la commission d’arbitrage désignera un arbitre qui sera neutre et impartial dans ses décisions, nous voulons que les arbitres qui officient en L1, soient corrects avec l’ensemble des équipes, sans favoriser l’une aux dépens de l’autre.

M. S.

 

MCO 6 - réserve 2

Hier matin, comme prévu, l’équipe première a livré un match d’entrainement contre l’équipe réserve, Une rencontre qui a vu les séniors l’emporter sur le score sans appel de 6/2, les réalisations furent l’œuvre de Aoued, Hichem Chérif par deux fois, Moussi, Heriet et Souibaah. Aujourd’hui, au programme de l’équipe, un entrainement le matin (début de la séance à 9h)

 

Delhoum a joué au milieu

Dans le match d’entrainement disputé lundi matin, Mourad Delhoum a été aligné au milieu de terrain, soit dans un même rôle que celui qu’il assurait lorsqu’il évoluait à l’ESS, à signaler qu’ayant ressenti des douleurs au talon, Delhoum n’a pas fini le match. «C’est juste un petit bobo, je suis disponible pour le match de jeudi», rassurera-t-il, lorsqu’on l’a interpellé après ce match d’entrainement.

 

Sebbah a joué une mi-temps avec les U21

Afin de mieux juger la forme de Sebbah, l’entraineur l’a reversé dans l’équipe réserve, avec laquelle il a joué 45 minutes, avant d’aller prendre sa douche dans le vestiaire. A noter que Rachid Ferahi qui est suspendu, pour la rencontre demain, après avoir écopé d’un avertissement pour contestation de décision, pendant le match disputé face au CRB, a été lui aussi aligné avec l’équipe réserve, hier.

 

La liste des convoqués communiquée ce matin

Après l’entrainement de ce matin, la liste des convoqués pour le match USMH-MCO, sera communiquée par l’entraineur.

 

Entraînement au complexe Bensiam

Etant donné que l’équipe sera hébergée à l’hôtel Soltane d’Hussein-Dey, la direction oranaise devait prendre attache avec son homologue du Nasria, afin de mettre à sa disposition le terrain du complexe Bensiam qui est situé pas loin de l’hôtel où le MCO va séjourner, pour faire un léger entrainement demain après-midi.

 

Moussi sort sur blessure

Auteur d’un but dans le match d’entrainement d’hier, Abdeslem Moussi est sorti sur blessure vers la fin de la rencontre. En effet, il avait des douleurs à la cheville, toutefois cette blessure ne devrait pas l’empêcher de prendre part au déplacement de ce week-end.

 

Souibaah : «Je ne suis pas encore rétabli »

Accosté hier, après la rencontre, Amine Souibaah qui trainait un peu la patte, nous a indiqué : «Je ne suis pas, totalement rétabli, je ne sais pas si je serai prêt pour la rencontre d’El-Harrach.» Egalement buteur dans le match d’hier, avec la probable défection de Moussi, le staff technique n’aura comme seule solution à la pointe de l’attaque que l’espoir Hassani.

 

Blaha dans l’axe, Helaïmia au milieu….

En perspective du match d’après- demain, Belatoui a opéré quelques changements, notamment dans le positionnement de certains joueurs. A cet effet, le coach a testé le défenseur Abderrahmane Blaha dans l’axe central où il l’a associé à Farid Bellabès, tandis que Delhoum a été avancé d’un cran, Helaimia qui évolue comme arrière droit, a été également aligné au milieu de terrain.

 

Condoléances

Suite à la triste disparition de Miloud Chorfi,le député RND, le président de la SSPA/MCO, l’ensemble des dirigeants, athlètes et entraîneurs du MCO, présentent leurs sincères condoléances à son fils Kheiredinne qui est un membre du CA, ainsi qu’à tout le reste de la famille. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

 

 

 

 

 

 

Ligue 1-16e journée: MCO 0-2 CRB et MOB 0-0 USMA

Le MC Oran s'est incliné devant le CR Belouizdad 0-2 (mi-temps: 0-1), alors que le MO Béjaia et l'USM Alger ont fait match nul 0-0, mardi dans le cadre de la mise à jour de la 16e journée de Ligue 1 Mobilis de football.

MCO : La pression s’accentue

 

La vibrante communion entre les supporters et l’équipe, qui faisait tellement plaisir à voir, à chaque sortie des coéquipiers de Hichem Cherif, notamment à domicile, n’est plus désormais qu’un vieux souvenir.

MCO: Le cauchemar de Bel-Abbès

Les Oranais n’oublieront pas de sitôt, leur court déplacement à la cité de la Mekkera, outre la défaite qui fait vraiment mal, ils retiennent comme mauvais souvenir, l’hostilité de l’accueil, qui leur a été réservé par les Bellabesiens.

Trois matches couperet pour les Hamraoua

Animé de grandes ambitions, pour finir la saison sur le podium, voire plus. Le titre de champion, pourquoi pas ?, le club oranais n’est pas en réussite, en ce début de phase retour, tandis que pour l’entraineur Omar Belatoui, l’équipe paye le prix d’une longue trêve.

Delhoum : «Rebondir dès la prochaine journée»

 

En joueur chevronné, Mourad prévoit une réaction de son équipe, dès la prochaine rencontre. «A condition qu’on ne refasse plus les mêmes erreurs», avertira-t-il.

 

En fin de match, vous sauvez une balle sur la ligne……

Il ne fallait pas lâcher, notamment en fin de match. On se méfiait du RCR vu qu’il joue sa survie en L1, hélas on a encaissé deux buts sur des erreurs de marquage.

 

L’alignement de la défense, dont vous êtes l’un des piliers, laissait à désirer…

C’est une lacune, qu’on doit corriger, il reste treize journées encore, il faudrait seulement que chaque joueur assume ses responsabilités. Le gardien de but, moi et tous les autres joueurs présents sur le terrain, une équipe de football, ce sont les onze joueurs qui attaquent et défendent à la fois. Quand on encaisse un but, ce n’est pas la faute de X ou Y, l’essentiel est de revenir dans le match, comme on l’a si bien fait en seconde mi-temps.

 

Mourad, on vous a vu un peu énervé, pourquoi ?

Je suis un gagneur, en gueulant sur le terrain, je le fais surtout dans le but de pousser les plus jeunes de l’équipe, à donner le maximum, de par ma riche expérience dans le haut niveau, quand ça va mal, j’essaie de faire bouger le groupe.

 

Mentalement au moins, votre équipe a montré qu’elle a des ressources, en revenant au score, en êtes-vous fiers ?

On l’a déjà fait, contre la Saoura, dans un match disputé pourtant à huis clos. A la mi-temps, dans le vestiaire, on s’est dit que bien qu’on soit menés par deux buts à zéro, le match est loin d’être plié, on peut renverser la vapeur, à condition de ne pas encaisser d’autres buts. On a commis des erreurs de marquage, qui sont dues, à mon avis, à un manque de concentration qu’à autre chose, même si on reconnait que l’arbitre a été sévère avec nous.

 

Des erreurs qu’il faudrait méditer lors des prochaines sorties…

Que les joueurs, moi le premier, doivent se mettre en tète qu’un match dure 90 minutes. Pendant toute cette durée, il faudrait rester concentré à fond. A voir la légèreté avec laquelle, on a attaqué la partie (le MCO avait raté des occasions nettes), si on était bien concentré, ce derby aurait pris une autre tournure, ce sont les leçons à retenir à l’avenir.

 

Un autre derby attend le MCO, serez- vous prêt pour bien l’attaquer ?

Ça ne va pas être facile, l’USMBA va jouer sur ses terres, devant son public, cependant après avoir perdu des points, il faut stopper l’hémorragie. Jeudi, je suis persuadé qu’on va voir, une équipe du MCO plus conquérante et volontaire à souhait, afin de réaliser une bonne opération, cela va de l’intérêt de notre équipe qui ambitionne de jouer pour une place sur le podium.

M. S.

Les Hamraoua en panne

 

Par M. STITOU

 

Contraint au partage des points, avant-hier, par une équipe relizanaise venue à Oran, pour confirmer son invincibilité au stade Ahmed-Zabana, qui date, depuis plus de deux décennies, après avoir concédé une défaite à Médéa, le week-end précédent, le MCO est-il en panne ?

 

Ces deux premières sorties en 2017, ne laisseront pas un  souvenir impérissable aux supporters du club, qui rêvent du titre de champion, bien qu’au niveau du club, on préfère se montrer raisonnable en refusant d’évoquer cet objectif, d’ailleurs, lors de sa dernière interview, accordée à Compétition, au lendemain de la défaite à Médéa, Omar Belatoui nous a déclaré : «Notre but est d’assurer le plus tôt possible, notre… maintien». Soit le coach a compris que son équipe n’a pas les moyens pour rivaliser avec le MCA ou l’ESS, pour le sacre, ou il évite malicieusement de mettre la pression sur les frêles épaules de ses joueurs, toujours est-il que le semi-échec de samedi laisse perplexes les amoureux du Mouloudia.  «Quand on encaisse deux buts, sur des erreurs de marquage, que même un… minime ne commet pas, on ne peut espérer mieux», reconnaitra en conférence de presse après la rencontre, le driver oranais qui estime toutefois que « la longue période d’inactivité, à laquelle on a été soumis pendant la trêve hivernale, a cassé le rythme de notre équipe ». Toujours à propos de la contreperformance de son équipe avant-hier, Belatoui rappelle : «Avant le match, on avait averti les joueurs, que les Relizanais possèdent des joueurs de grands gabarits, qu’il fallait faire très attention sur les balles arrêtées, finalement on n’a pas été écoutés, comme le démontre la façon avec laquelle on a encaissé les deux buts». Enfin à une question relative à la prestation de l’arbitre, Omar Belatoui répondra : «Je ne parle jamais des arbitres, je laisse le soin aux spécialistes de l’arbitrage de faire leurs appréciations, ce que je demande en revanche, est qu’il faut aider les arbitres, car ils sont l’une des parties, qui peuvent contribuer à la progression du football national».

M. S.

 

Réserves contre Hassani : qui a vendu la mèche ?

C’est la question qu’on se pose dans le proche entourage de l’équipe, après que le RCR a envisagé, par le biais de son secrétaire, de déposer des réserves contre le jeune espoir Hassani, dont le nom a été retiré à la dernière minute de la feuille de match, d’ailleurs, le MCO a joué le match, avec 17 joueurs. Pour l’information, dans la licence de Hassani, on notait une erreur de frappe, avec la mention sur la durée du contrat, qui expirait en janvier 2017 et non pas au mois de juin prochain. Alors que dans le bordereau d’enregistrement du dossier de qualification du joueur, il est mentionné que Hassani est sous contrat jusqu’au mois de juin 2017, mais à quelques minutes du coup d’envoi, il était trop tard, pour le secrétaire, d’aller récupérer le bordereau. Par précaution, on a décidé de le retirer de la feuille de match, avec la prestation en demi-teinte de Souibaah, certainement l’entraineur l’aurait incorporé en deuxième mi-temps, vu qu’il évolue dans le même poste que Souibaah. Hélas cette affaire de licence a privé le club de ses services, mais ce n’est pas ça qui intéresse les locataires du MCO, où l’on s’interroge comment le secrétaire du RCR s’est procuré cette information !

M. S.

 

Aoued malchanceux !

Le meneur de jeu du MCO, après son ratage contre l’OM, s’est illustré par un autre ratage, avant-hier, son tir à l’intérieur de la surface, en début de rencontre, avait échoué sur le petit filet. S’il avait concrétisé cette nette occasion, probablement le match, aurait pris une autre tournure, dommage !

 

Bennaï brille pour sa première à Zabana

Si le MCO est revenu dans le match, en deuxième période, il le doit surtout à la prestation du transfuge du NAHD, qui a brillé en seconde mi-temps, par la qualité de ses dribbles qui désarçonnaient à chaque incursion de sa part, la défense relizanaise. Pour une première sortie à Zabana, Bennai a été tout simplement bon.

 

Un jour de repos

Hier l’équipe avait bénéficié d’un jour de repos. La reprise est prévue, cet après midi. A rappeler que l’équipe ne fera que trois séances d’entrainements cette semaine, vu qu’elle disputera un autre derby ce jeudi.

 

Baba annule son voyage en France…

Le premier responsable du MCO a été contraint d’annuler son déplacement en France, qui était prévu samedi, après le match, la raison est le changement de date du derby face à l’USMBA, dont le déroulement était prévu, au préalable, pour vendredi.

 

… Il demande aux supporters d’être patients

A l’issue du match MCO- RCR (2-2), le président oranais nous a déclaré : «Je demande à nos supporters, de se montrer plus patients avec l’équipe, en la soutenant dans cette période cruciale de la saison». Quant au résultat du match de samedi, pour Baba : «Je pense que nos joueurs étaient un peu trop confiants avant le match, ce qui explique notre contreperformance». Enfin, le président du MCO n’omet pas de souhaiter bonne chance au RCR : «J’espère que cette équipe se maintiendra en L1, on a besoin de derbys pareils, pour le spectacle».

 

 

 

 

Ligue 1-18e journée: le MCO et le MOB reviennent de loin

Les derbies MC Oran - RC Relizane et MO Béjaïa - CS Constantine ont tenu leurs promesses samedi, en clôture de la 18e journée de Ligue 1 Mobilis, car ayant régalé le public avec du beau jeu et surtout des buts, même si au final ils se sont soldés par un nul identique (2-2) qui n'arrange aucun d'entre eux.

 Les objectifs de ces équipes étaient diamétralement opposés, puisque le MCO jouait pour une place sur le podium, alors que le MOB, le CSC et le RCR espéraient s'éloigner de la zone rouge, toujours est-il que leurs aspirations étaient les mêmes, à savoir : la victoire.

         Finalement, ils se sont tous neutralisés (2-2), mais c'était tout de même de "bons nuls", avec beaucoup de buts et surtout, du suspense, aussi bien à Oran qu'à Béjaïa, car les deux derbies ont connu plusieurs retournements de situation.

          Le RCR, avant-dernier avec 14 points, a commencé en effet par mener (2-0) à Oran, grâce à Benayad (28') et Guebli (45'+2), avant de se faire rejoindre au score en toute fin de match.

         C'est d'abord Benayad, auteur d'un but contre son camp à la 68e minute qui a permis à son ancienne équipe de revenir dans la partie, avant que Hicham-Chérif ne remette les pendules à l'heure (78').

         Les Sanafir du CS Constantine ont connu pratiquement le même retournement de situation à Béjaïa puisque, après une ouverture du score précoce, signé Belamiri (8'), ils ont concédé l'égalisation devant Lakhdari, juste avant la fin de la première mi-temps.

         Bien que réduits à dix à l'entame de la seconde période, après l'expulsion de leur buteur Belamairi à la 54e, les Constantinois ont réussi à reprendre l'avantage au score grâce à l'Ivoirien Manucho (65'). Mais leur joie a été de courte durée, puisque Messaâdia a pu égaliser pour les Crabes à la 72e minute.

         Un nul qui n'arrange aucune des deux équipes, qui restent scotchées à leurs places respectives, à savoir : celle de lanterne rouge pour le MOB, et 11e pour le CSC, qui ne compte qu'une longueur d'avance sur le premier club non relégable, le DRB Tadjenant. 

          Jeudi, en ouverture de cette 18e journée, ce sont les clubs algérois USM El Harrach et CR Belouizdad qui ont réussi de bonnes affaires, puisque les Jaune et Noir se sont hissés à la 8e place du classement général, avec 25 points, après leur victoire contre la JS Kabylie (1-0), au moment où les Belouizdadis sont allés ramener un précieux nul de chez la JS Saoura (1-1), et qui leur procure une longueur d'avance sur le premier club relégable, la JS Kabylie.

          Le lendemain, vendredi, c'était au tour d'un autre club algérois, le MC Alger de frapper un grand coup, en allant gagner (2-1) chez le CA Batna. Ce qui lui a permis non seulement de consolider sa première place en tête de la Ligue 1 Mobilis, avec 33 points, mais aussi de conserver deux longueurs d'avance sur l'ES Sétif, le nouveau dauphin, ayant battu de son côté l'Olympique de Médéa (1-0), grâce à Akram Djahnit (20').  

         Autre bonne affaire réalisée vendredi, celle de l'USM Bel-Abbès, qui s'est hissée sur la 3e marche du podium, avec 30 points, après sa victoire (2-1) chez le NA Hussein Dey, grâce à Balegh (5') et Benabderrahmane (41'), alors que Gasmi avait signé l'unique but Nahdiste, sur penalty à la 24e minute.

         A l'instar du Nasria, l'USM Alger a trébuché au cours de cette 18e journée, en concédant un nul vierge à domicile face au DRB Tadjenanet, dont le gardien Oussama Litim a joué un rôle déterminent dans cette performance, notamment, en réussissant plusieurs arrêts décisifs.

 

MCO: Baba exige la présence de Haddad

Affaire Benyahia

 

Convoqué par la Chambre de résolution des litiges (CRL), Ahmed Belhadj s’est présenté au siège de ladite instance, à l’heure indiquée (9h). Hélas, son homologue de l’USMA, Rebouh Haddah, n’a pas répondu à la convocation. Le club algérois a préféré envoyer son secrétaire général et, bien entendu, le joueur Mohamed Benyahia.

Belatoui : «RCR, le match du rachat»

La dernière défaite en championnat a affecté les Oranais, mais l’entraîneur estime qu’il faut tourner la page et se préparer pour le derby de samedi face au RCR, une rencontre qu’il veut absolument gagner.

Belhadj : «Je ne voulais pas briser Benchâa»

 

Deux jours après la défaite de Médéa, le président du MCO était encore sous le coup de la déception. Dans cet entretien, il réfute le prétexte de l’état de la pelouse pour justifier cette défaite, il évoque l’affaire Benyahia ainsi que la libération de Benchaâ.

 

Il paraît que la défaite de vendredi à Médéa vous a énormément déçue…

Avec tout le respect qu’on doit à l’Olympique de Médéa, cette rencontre, on ne devait pas la perdre ; on a raté des occasions faciles en première mi- temps, d’abord par Bentiba, ensuite Aoued, qui se trouvait à quelques mètres des bois, a raté une balle facile à mettre au fond. Si on avait marqué en première période, on aurait gagné sur un score de 3-0. Enfin ne me rappelez surtout pas ce ratage de Moussi, qui trouve le moyen d’envoyer dans les décors le ballon alors qu’il était devant les bois vides. Rien que d’y repenser, on a envie de s’arracher les cheveux !

 

Il prétend avoir été gêné par un rebond…

(Il nous interrompt !) Franchement, il n’y avait aucune raison pour qu’il rate une telle occasion. A propos de l’état de la pelouse de Médéa, quand on pratique le métier de footballeur, on doit s’adapter à jouer sur des terrains enneigés, cabossés… Sincèrement, c’est un faux prétexte que de justifier ce ratage par l’état de la pelouse. En plus, avant d’aller jouer là bas, tout le monde était préparé à jouer sur une telle pelouse.

 

Il fallait ramener un résultat pour les supporters, lesquels, pour la 1re fois cette saison, ont été témoins d’une défaite de leur équipe…

Sur le chemin du retour, j’ai constaté qu’ils étaient encore plus nombreux qu’on pouvait l’imaginer lorsqu’ils étaient installés dans les gradins. Vers la fin du match, alors que nous étions menés au score, ils ne cessaient d’encourager l’équipe jusqu’à ce ratage de Moussi, qui les a fait sortir de leurs gonds. On leur promet de se ressaisir dès la prochaine rencontre face au RCR.

 

Heureusement que le MCA n’a pas gagné samedi, ça atténue au moins votre déception ?

Cela nous permet de garder l’espoir, nos chances de jouer le titre de champion. Un succès du MCA aurait anéanti nos chances pour cet objectif. A la fin du match à Médéa, j’ai parlé aux joueurs dans le vestiaire en leur demandant d’oublier cette défaite et de tout faire pour se racheter vendredi prochain lorsqu’on accueillera le RCR, un derby, qui sera sans doute difficile, vu les bonnes prestations du Rapid ces dernières semaines. Il faudrait donc sortir le grand jeu pour pouvoir gagner ce derby.

 

Votre équipe s’apprête à livrer trois rencontres en l’espace de 11 jours. Pour s’éviter une crise, il faudrait d’abord gagner la première rencontre…

Aujourd’hui (entretien réalisé hier en début d’après midi), je vais discuter avec l’entraîneur, justement, pour bien préparer ces trois rencontres. La direction mettra, comme elle a l’habitude de le faire, tous les moyens à la disposition du staff technique et des joueurs afin de bien gérer ce début de la phase retour.

 

Changeons de sujet. Cette semaine, vous êtes convoqué par la CRL à propos de l’affaire Benyahia, le confirmez-vous ?

Effectivement, je me déplacerai à Alger en fin de semaine. Il suffit seulement de fixer la date de notre confrontation, avec nos homologues de l’USMA. Normalement, ce sera pour ce mercredi. Dans cette affaire, notre club doit récupérer ses droits, on va présenter un dossier solide. D’après nos amis du CSC, ils ont payé par chèque l’indemnité de transfert de Manucho dans leur club. Donc, la trace existe, alors que notre club n’a bénéficié ni des services de Manucho, ni de l’argent du transfert de Benyahia à l’USMA. On espère que cette confrontation aboutira à un résultat positif.

 

Autre question, celle-ci concerne la libération de Zakaria Benchaâ. Le club a-t-il bénéficié d’une indemnité financière ?

Je jure devant Dieu qu’on n’a pas pris un centime, je suis étonné que des gens spéculent sur la libération de Benchaâ, alors qu’il n’a joué que trois matches en seniors. Je n’ai pas pour habitude de briser des joueurs, c’est pour cela que je l’ai libéré sans contrepartie financière. A propos d’argent, j’aurais pu vendre Souibaah, il y a deux semaines, alors que l’Etoile du Sahel (Tunisie) était prête à débourser une grosse somme, mais, comme le club a besoin des services de Souibaah, je n’ai pas donné suite à l’offre des Tunisiens en privilégiant les intérêts du club.

M. S.

 

Déjà un 1er virage important

 

Défait vendredi à Médéa, le club phare de l’Ouest va livrer en l’espace de onze jours trois rencontres importantes, mais lorsque vous interpellez les joueurs sur le parcours qui attend l’équipe durant la première quinzaine du mois de février, ils tiennent tous la même réponse. «D’abord, battons le RCR. Pour les deux autres rencontres, on verra après», répondent-ils à l’unisson. Il faut dire que même si l’équipe n’avait pas perdu à Médéa, le derby de vendredi avec le RCR revêt une grande importance pour les Rouge et Blanc, qui se sont donnés, rappelons-le, le mot pour gagner les neuf matches que l’équipe livrera à domicile pendant la phase retour.

 

Jamais un 2e revers de suite!

Si le MCO n’a perdu que deux rencontres en championnat et une troisième en coupe, ce qu’il faut retenir chez cette équipe, cette saison, si qu’elle n’a jamais connu deux revers de suite. Une statistique qui redonne espoir aux supporters, lesquels, au passage, étaient ravis de voir le MCA trébucher face à l’USMH samedi, ce qui l’empêche de creuser l’écart sur leur club, qui garde le contact avec le peloton de tête. Maintenant qu’on détient toutes ses données, il reste aux joueurs à confirmer que la défaite de vendredi à Médéa n’est qu’un accident de parcours, en repartant de plus belle, dès ce vendredi, lorsqu’ils recevront le Rapid de Relizane dans leur stade fétiche de Zabana.

M. S.

 

Affaire Benyahia : la confrontation aura lieu mercredi

La date de la confrontation entre les représentants du MCO et de l’USMA à la CRL (Chambre de résolution des litiges) est fixée à mercredi. A noter que le MCO sera représenté par Belhadj et le secrétaire Toufik Benlahcène, alors que du côté algérois, il y aura le président Rebouh Haddad et le joueur Mohamed Benyahia, a-t-on appris.

 

Réunion président-entraîneur

Hier, en marge de la séance de reprise des entraînements, le président devait se réunir avec l’entraîneur afin de discuter des problèmes de l’équipe et du programme à arrêter pour une bonne préparation du derby de ce vendredi (MCO- RCR).

 

1re défaite sous les yeux des supporters

La défaite concédée vendredi à Médéa est la première que le MCO a enregistré devant ses supporters en championnat. Pour rappel, le club phare de l’Ouest avait perdu une seule fois auparavant, c’était contre le MCA à Alger, une rencontre qui s’est déroulée à huis clos.

 

Heriet sera-t-il disponible ?

Absent lors du précédent match, Hamza Heriet, qui se plaignait d’un mal à la cheville, sera-t-il opérationnel pour le derby de ce vendredi ? Selon une source médicale, le milieu récupérateur se serait remis de cette blessure.

 

L’aveu de Slimani

L’entraîneur de l’OM, Sid-Ahmed Slimani, a reconnu, après la rencontre de vendredi dernier, que son équipe était chanceuse dans cette confrontation. Réputé pour son fair-play, Slimani s’est rapproché des Oranais après la rencontre pour leur dire qu’ils n’avaient pas à rougir de cette défaite. Cet avis du coach médéen a quelque peu réchauffé le cœur aux Oranais, qui misaient beaucoup sur ce match, mais qui étaient très déçus après la défaite.