MCO

MCO : Vite, tourner la page !

 

Trois jours après avoir triomphé de l’USMH à Alger, les coéquipiers de Sebbah se sont fait avoir par une formation du MCA qui avait bien joué le coup tactiquement en bloquant les Oranais dans leur zone.

MCO-MCA : Les Hamraoua veulent faire durer le plaisir

Invaincus depuis quatre matches en L1 Mobilis et surtout victorieux de l’USMH, dans un scénario incroyable samedi au stade du 20- Août, le MCO tentera d’enchaîner un autre succès cette fois-ci à domicile.

MCO : Chasser la poisse à Zabana

Les Oranais ont arraché un succès, le 2e consécutif à l’extérieur après celui de Tadjenanet. Curieusement, les Oranais se sont assuré la victoire en marquant à la dernière minute. Après Frifer à Tadjenanet, cette fois-ci, le héros est Mohamed-Amine Aoued, auteur d’une passe et d’un but décisif à la fin de la rencontre.

USMH – MCO : Une fin de match incroyable

C’est avec un scénario incroyable que la confrontation entre l’USMH et le MCO s’est achevée, en effet grâce à un génial Aoued, la formation oranaise, s’est adjugé une victoire inespérée.

MCO : Les hésitations de Bouokez

 

L’entraîneur du MCO, qui a maintenu l’ensemble de ses joueurs sous pression, ne sait pas encore quel système adopter après-demain.

MCO : Des soucis physiques

C’est le constat fait par le staff technique, la plupart des joueurs formant l’effectif ne sont pas au top physiquement.

MCO : Bouokez à nouveau sur la sellette

Si une bonne partie des supporters ne considèrent pas le nul concédé dans le derby face à l’USMBA comme un échec, vu que le but égalisateur n’a été inscrit qu’à la dernière minute du match, du côté de la direction, on éprouve un sentiment mitigé, plus particulièrement le président du club qui n’a pas digéré cette contre-performance.

MCO : La résurrection de Sebbah

Depuis l’entame de la nouvelle saison, au sein du club phare de la région Ouest, on a beaucoup spéculé sur les performances irrégulières de l’équipe ou encore sur la promotion de jeunes du cru. Toutefois, on a beaucoup parlé du retour en forme du défenseur Abidine Sebbah, qui multiplie les bonnes performances cette saison. Très sobre dans ses interventions, ce pur produit du club rassure en défense. Ayant enfin gagné en maturité, Sebbah qui avait fait il y a dix ans sa première apparition en senior avec le MCO, alors qu’il n’avait pas encore 20 ans, est le cousin de l’icône du MCO dans les années 80 Benyagoub Sebbah. Il était promu à ses débuts à une grande carrière ; malheureusement, depuis il est passé par des étapes difficiles avec des blessures qui le stoppaient à chaque fois ou des démêlés avec ses anciens dirigeants notamment. Tous ces facteurs n’ont pas servi son image auprès de l’opinion. «Maintenant, je suis un père de famille ; avec une telle responsabilité, je n’ai plus le droit de fauter», justifiera Sebbah son retour au premier plan, vendredi dernier. Dans le derby face à l’USMBA, il sortit encore une fois une grosse performance et ce n’est pas par hasard qu’il a été désigné meilleur joueur du match. Ce titre symbolique que décerne la LFP cette saison, Sebbah l’a bien mérité. Mecheri : «Pour nous, il mérite une chance en EN» Applaudi par le public à la fin du derby, Abidine Sebbah est également très estimé par ses pairs au sein de l’équipe, comme le témoignera l’entraîneur adjoint Bachir Mecheri. «Depuis l’entame de la préparation en intersaison, on constate chez lui cette envie de tout donner pour son équipe. Certes, à la fin de la saison dernière, quand il est revenu après une longue convalescence, il a été excellent ; sa présence rassure l’équipe, notamment les plus jeunes qu’il conseille et dirige sur le terrain.» Mecheri pense même qu’«on parle d’un déficit dans l’axe central en équipe nationale ; si on lui donne une chance, il la saisira à pleines dents». A Oran, plus particulièrement au MCO, on est tous unanimes à dire que Sebbah est devenu le joueur incontournable qu’il était, il y a quelques années. M. S. Ouchene : «Je savais que je n’allais pas jouer» Alors qu’on pensait que le transfuge de l’OM n’entrait pas dans les plans de Bouokez, ce défenseur, qui est actuellement sous les drapeaux, s’attendait à ne pas jouer en début de saison, comme il a tenu à l’expliquer. Avant de parler de votre situation, il paraît que vous aviez paniqué mercredi dernier quand vous avez blessé involontairement votre entraîneur Mecheri Bachir… Et comment ! Sur le coup, j’avais vraiment peur pour Mecheri. D’ailleurs même mes coéquipiers avaient paniqué. Heureusement que c’était sans gravité, car dans le cas contraire, je me serais senti coupable d’avoir fait du mal à une personne. Or mes proches peuvent témoigner ; je ne fais de mal même pas à une mouche. Après, j’ai été soulagé en apprenant qu’il (Mecheri) allait bien. Vous étiez tellement inquiet qu’on vous a vu en larmes… C’était plus fort que moi ; après son transfert à l’hôpital, je l’ai appelé plusieurs fois au téléphone pour s’enquérir de son état de santé. En véritable gentleman, Mecheri m’a réconforté le moral en me disant que ce sont des choses qui arrivent en football. Parlons de votre situation sportive ; comment prenez-vous le fait que vous ne figurez pas dans les plans de l’entraîneur ? Franchement, je m’attendais à rater les matches du début de saison ; je m’explique. Quand l’équipe était partie en Tunisie, faute d’autorisation de sortie du territoire national (il est actuellement sous les drapeaux), par conséquent, l’entraîneur ne pouvait prendre le risque de me faire jouer en début de saison. En quelque sorte, je comprends parfaitement sa décision. Mais d’après nos informations, votre manager s’est plaint auprès du président à propos de votre situation… Je ne suis pas au courant de cette histoire ; d’ailleurs j’ouvre une parenthèse pour apporter une précision à propos de ma situation au MCO. Allez-y… Je suis bien au MCO, je n’ai jamais songé à résilier mon contrat, comme on l’a laissé entendre. Même avec l’entraîneur, je m’entends parfaitement avec lui. Je ne veux pas que les supporters disent de moi que je suis un type à problèmes ; cela me tenait à cœur de le souligner. Entre vos stages avec la sélection militaire et les entraînements avec le MCO, cela ne vous fatigue-t-il pas un peu ? Pas du tout, c’est simple, en ce début de semaine, je serai en regroupement pour deux jours seulement avec l’équipe militaire. Pour ’information, c’est le 1er stage que je vais faire depuis que j’ai rejoint le MCO. Donc, cela ne pose aucun problème pour moi. Où situerez-vous votre forme actuelle ? Je ne peux répondre à cette question, il y a un entraîneur qui observe les joueurs à l’entraînement ; donc c’est à lui de juger qui est forme ou non. M. S. WAT- MCO jeudi… Au repos forcé ce week-end avec la trêve internationale, le MCO va livrer une joute amicale ce jeudi à Tlemcen contre le WAT. Une rencontre qui permettra au groupe de garder le rythme. … Une autre rencontre avec le GCM ? Il est possible que le MCO joue une deuxième rencontre amicale d’ici à la fin de la semaine. En effet, le Ghali de Mascara a proposé aux Oranais de programmer un match amical. Les Oranais ont promis de donner leur réponse hier après-midi. Si cette rencontre avec le GCM est confirmée, elle se jouera demain ou vendredi, a-t-on appris. Le secrétaire en France Toufik Benlahcène a profité de l’arrêt de la compétition pour aller se ressourcer pendant quelques jours en France, a-t-on appris ; il réintégrera son poste dans une semaine. Quel sera le nouveau rôle de Salem ? Ayant annoncé son retrait de la cellule des supporters, Salem Fodil restera toutefois au club en tant que dirigeant. Cependant dans l’entourage du club, ils sont nombreux à se demander quel rôle aura le dynamique Salem. Récemment Baba nous a révélé qu’il lui a confié la mission de veiller à la sécurité, notamment lors des matches en déplacement.

MCO : Une équipe irrégulière

Au repos pendant deux jours, l’équipe oranaise reprendra l’entraînement aujourd’hui. Alors qu’il ambitionnait d’enchaîner une deuxième victoire de suite, après avoir damé le pion au DRBT sur ses terres, le MCO n’a pas réédité cette performance et a même failli perdre le derby n’était une égalisation inespérée dans les ultimes instants.

MCO : Quand les Hamraoua boostent leur équipe

Vendredi, l’équipe oranaise était appelée à confirmer son regain de santé après le probant succès ramené, le week-end précédent, de Tadjenanet. En fin de compte, elle s’en tire à bon compte avec ce nul arraché dans les temps additionnels face à une méritante formation de Bel-Abbès qui a mis en difficulté les coéquipiers de Sebbah grâce à une stratégie consistant à fermer toutes les issues derrière et procéder par des contres. Le système prôné par Chérif El-Ouazzani gêna d’ailleurs considérablement la machine oranaise. Certes, en première période, cette dernière avait une emprise sur le jeu. Toutefois, elle n’a pas malheureusement matérialisé cette domination par des buts. La blessure d’Elamali fausse les plans de Bouokez On pense notamment à ce raté d’Elamali qui s’est empressé de tirer dans les buts, alors qu’il avait le temps de contrôler et de placer tranquillement le ballon hors de portée de Toual. Très malheureux, Elamali sera contraint de céder sa place à Aoued après une blessure. Ce changement imprévu faussera les calculs du staff technique, qui a consommé un changement avant la fin de la fin de la première période ; du coup, il fallait réfléchir deux fois après pour procéder à des changements d’autant que dès le retour sur le terrain, les visiteurs ont inscrit un but. Menés au score, les joueurs oranais perdirent leur lucidité et leur concentration pendant un bon moment ; ils mirent du temps pour reprendre leurs esprits. Heureusement que le public a mis du sien en ne cessant jamais de les encourager. Poussés par leur public, les joueurs oranais ont retrouvé en fin de match l’énergie nécessaire pour égaliser, alors que la victoire était promise à l’USMBA. Fallait-il sortir Souibaah ? Evidement après le derby, dans le camp oranais, chacun y allait de son propre avis. Cependant, s’il y a un avis qui est partagé, c’est le remplacement d’Amine Souibaah. Cet attaquant est généreux dans l’effort avec Tiaiba, les deux seuls joueurs de surface, contrairement à Said et Bellal qui ne répondent pas à un tel profil. Pour la petite histoire, lorsqu’on a interpellé après la rencontre Moez Bouokez sur le remplacement de Souibaah et le mécontentement qu’afficha ce dernier lors de sa substitution, le coach tunisien a répliqué : «Je l’ai sorti parce que Bellal pesait sur l’adversaire ; quant à son attitude, je ne pouvais quand même pas le cajoler (il le fait du geste). J’ai décidé de le sortir, je n’ai pas de commentaire à faire sur son attitude », répliquera Moez Bouokez qui sera également appelé à trouver la meilleure formule en défense, notamment sur les côtés où des changements s’imposent. M. S. Il a marqué le but égalisateur dans le derby Toumi : «L’ambiance de Zabana est unique» Incorporé pour la deuxième fois cette saison, l’ancien attaquant de Hydra s’est illustré en égalisant dans les derniers instants du derby. Lui qui a découvert l’ambiance de Zabana était plus qu’impressionné par le public et la façon avec laquelle il encourage son équipe. Votre aventure au MCO commence bien… J’ai marqué mon premier but avec mon nouveau club, mais en toute sincérité, j’aurais aimé que ce soit le but de la victoire. Certes, vu les circonstances du match, on ne peut faire la fine bouche, alors que l’adversaire tenait bien la victoire. Je profite de l’occasion pour demander pardon à nos supporters qui espéraient ardemment une victoire, néanmoins ce n’est que partie remise. Le MCO a-t-il perdu ou gagné un point ? Franchement, on a perdu deux points ; cependant vu qu’on était sur le point de perdre la partie, ce point du nul peut être considéré comme une bonne opération ; au moins nos efforts ne sont pas partis en fumée. Il faut reconnaître que l’USMBA a bien joué le coup, notamment avec son jeu en contres en deuxième mi- temps, qui nous a gênés considérablement. Qu’est-ce qui a manqué à votre équipe dans ce derby ? Il n’ya rien à reprocher à l’équipe ; on a bien fait le boulot. Si, cette fois, la réussite nous a fait défaut, on espère qu’elle nous ne tournera pas le dos une autre fois. Vous faites allusion au prochain déplacement chez l’USMH ? Absolument, on ira à Alger pour se racheter après ce nul concédé à domicile. Ce ne sera pas facile avec la situation difficile que vit l’USMH, mais on n’a pas d’autres alternatives que d’aller là-bas avec la ferme intention de récupérer les deux points perdus dans le derby. Quelles sont les consignes données par l’entraîneur avant votre entrée sur le terrain ? N’ignorant pas que c’est ma première sortie à Oran avec l’équipe, le coach m’a mis à l’aise. «Joue comme tu sais le faire, ne te mets surtout pas de pression», m’avait dit le coach avant que je ne foule le terrain. Comment avez-vous trouvé le public de Zabana ? C’est un public qui a le don de pousser ses joueurs, d’aller jusqu’au bout de leurs efforts, en un mot, le public du MCO te donne une énergie supplémentaire. Pour ma première à Zabana, j’ai été sincèrement impressionné par l’ambiance du stade. M. S. Benamara démoralisé Hafid Benamara arborait une triste mine après la rencontre ; ce n’est pas le résultat du derby qui l’attristait, mais l’avertissement qu’il a écopé pour contestation de décision, qui le privera automatiquement de la participation au prochain match qui opposera son équipe à l’USMH. Le voyant dans cet état, l’entraîneur des gardiens Karim Saoula l’a pris en aparté pour essayer de le consoler. Kalaïdji est allé saluer CEO Après la rencontre, Hassan Kalaïdji, un actionnaire de la SSPA/MCO et surtout un ancien dirigeant du club dévoué, s’est rendu dans le vestiaire de l’USMBA pour saluer Si Tahar Chérif El-Ouazzani. Un geste qui a énormément plu à l’actuel driver d’El-Khadra. Des supporters interpellent Bouokez Après la rencontre, des supporters descendus sur le terrain ont interpellé l’entraîneur, alors que celui-ci livrait ses impressions aux journalistes. On se demande comment ces supporters ont pu accéder au terrain. A signaler que Moez Bouokez ne les a pas ignorés comme le font généralement d’autres entraîneurs à sa place ; bien au contraire, il a répondu gentiment à leurs questions. Actes de vandalisme Après la rencontre, des pseudo-supporters ont commis des actes de vandalisme ; les véhicules stationnés dans les parages du stade étaient les plus visés. On ignore l’identité des auteurs de tels actes vu qu’ils se sont produits derrière les gradins où étaient installés des supporters du MCO et ceux de l’USMBA. D’ailleurs, il a fallu l’intervention rapide des policiers pour évacuer les lieux. Salem convoqué par la police Hier, on a appris que le responsable de la cellule des supporters a été convoqué par la police ; on ne connaît pas les raisons de cette convocation même si l’on sait qu’elle serait liée à l’organisation du derby. Saoula a passé la nuit chez lui Comme lors du précédent match joué à domicile, l’entraîneur des gardiens n’a pas rejoint, après le dernier entraînement, l’hôtel Sheraton où l’équipe a passé la nuit. Vendredi dernier, Karim Saoula a rejoint directement le stade Ahmed-Zabana. 2 jours de repos Après le derby, Moez Bouokez a accordé deux jours de repos à ses joueurs ; la reprise est prévue demain après-midi au stade Ahmed-Zabana. Elamali légèrement blessé Sorti avant la fin de la 1re mi-temps, Amine Elamali ne souffrirait pas d’une blessure sérieuse. D’après le staff médical, Elamali sera contraint au repos durant deux jours avant de reprendre le travail.

MCO 1 - 1 USMBA : Le derby respecté

Dans ce derby tant attendu, les deux équipes sont entrées directement dans le vif du sujet et c’est le MCO qui a pris les rênes de la rencontre en pressant l’adversaire du jour par une monopolisation du ballon et un pressing permanent sur le porteur du ballon. Les occasions n’ont pas été nombreuses certes, mais il faut dire que le MCO affichait une présence remarquable sur le terrain en y mettant de l’engagement. Les Bel-Abbésiens qui usaient d’un jeu plus soutenu ont prôné le contre tout en faisant de la sérénité leur arme sur le terrain car à aucun moment les camarades de Bennabderrahmane n’ont semblé être impressionnés par la domination stérile des Oranais même si ces derniers ont présenté un bon dispositif tactique où l’activité offensive ne manquait pas. Le score à la mi-temps était vierge. Après la pause, les choses sont restées telles qu’elles étaient avec plus de tentatives du côté hamraoui. Les Bel-Abbéiens qui étaient bien disposés défensivement attendaient la moindre bévue pour amorcer un contre. Après quelques rushs du MCO, El-Khadra a su trouver la brèche après un contre bien mené par le trio Zouari-Bouguelmouna-Tabti.aprés un petit relâchement qui a failli leur coûter un second but, les locaux ont repris de plus belle et ont assiégé la zone adverse jusqu’à avoir réussi à obtenir le but égalisateur de Toumi qui a délivré ses camarades. Il faut avouer que le derby a été bien suivi et le match qui était fermé a été un cran au- dessus de la moyenne. Stade Ahmed Zabana d’Oran Buts. : MCO: Toumi(90’+1) USMBA: Tabti (60’) MCO: Natéche 3 Helaimia 2 Mekkaoui 3 Sebbah 4 Allali 2 Benamara 2 Heriet El-Amali (Aoued 42’) 3 Belal 3 Saïd 2 (Toumi 75’) Souibaâ 3 (Bentiba 58’) Ent. : Bouokez. USMBA : Toual 3 Zerrouki 2 Lamara 3 Khali 3 Benabderrahmane 3 Legraâ 3 Zouari 4 (Zerooual 81’) Bounoua 2 Tabti 3 Bouguelmouna 3 (Snigra 89’) Benhocini 3 Ent : Cherif El-Ouazani Temps chaud, affluence nombreuse, terrain en bon état. Arbitrage : Benbraham-Gourari-Benfodda Avertissements : MCO: Belal (58’), Benamara (83’) USMBA: Legraâ (29’), Bounoua (55’), Toual (66’), Benabderrahmmane (90’) Film du match 7’ : Souibaâ rate devant Toual avant de commettre une faute sur le gardien de l’USMBA. 10’ : Benabderrahmane arrive à temps et dévie un ballon en corner. 34’ : Benhocini rate l’interception et avec une occasion en or pour ouvrir le score pour son équipe. 36’ : Reprise de Lamali qui passe au- dessus de la barre transversale des bois garés par Toual. 47’ :Belal tire, Toual intercepte facilement en se couchant sur le cuir. 55’ : Toual lâche le ballon que dégage en catastrophe Khali dans la surface. 60’ : Contre mené par Zouari qui démarque Bouguelmouna, ce dernier sert sur un plateau Tabti qui bat facilement Natèche et ouvre la marque pour l’USMBA. 76’ : Zouari centre, Bouguelmouna, entre deux joueurs, reprend de la tête et rate de peu d’ajouter le second but. 83’ : Héritant d’une passe lumineuse, Bouguelmouna se défait du gardien hamraoui mais rate lamentablement le dernier geste en ratant le cadre. 87’ : Coup franc des 25 m botté par Aoued, Toual use de son métier pour dévier le cuit hors des 18m. 88’ : Reprenant une balle d’un corner, Mekkaoui rate le cadre. 90’+1 : Aoued effectue un centre dans la surface, Toumi embusqué profite du mauvais dégagement et reprend dans les filets et égalise pour le MCO. Réserve : MCO 0 – 2 USMBA Baba demande des explications Chez les espoirs, c’est l’USMBA qui a empoché les points de la victoire en gagnant 2 à 0 dans un match plaisant. Une victoire qui a provoqué des interrogations notamment de Baba qui n’a pas hésité à demander des explications à l’entraîneur de cette catégorie. Echauffourées entre les deux galeries Avant la rencontre et près de l’enceinte du stade, les deux galeries se sont échangé des amabilités. Les échauffourées ont continué avant l’entame de la rencontre dans les grandis avant l’intervention des sages des deux camps qui ont calmé les ardeurs. Pour un derby, c’était normal d’autant plus que chacun des deux camps voudrait d’une certaine suprématie dans la région Ouest. Heureusement que ça s’est limité aux échanges verbaux. El-Amali supplée Ferrahi et sort en catastrophe Dans ce match, El-Amali a pris la place de Ferrahi mais n’a pu terminer le match à la suite d’une blessure. A sa sortie, il a été hué par les supporters de l’USMBA qui ne lui on pas pardonné d’avoir quitté El-Khadra. Les supporters de l’USMBA en force Les supporters de l’USMBA ont été en grand nombre dans ce match puisqu’on a dénombré environ plus d’un millier qui ont accompagné l’équipe à Oran. Le public exige la rentrée de Bentiba Constatant que son équipe était en difficulté, le public hamraoui a appelé l’entraîneur à incorporé Bentiba. Ce dernier a bien réussi son entrée sur le terrain en apportant du sien à l’équipe qui a égalisé dans le temps additionnel. Sebbah meilleur joueur du derby L’opération du meilleur joueur du derby préconisée par la LFP qui a délégué son SG en compagnie de Mani Saâda au stade Ahmed Zabana a élu le défenseur du MCO, Sebbah, comme étant le meilleur joueur du match. Compétition, le premier sollicité pour donner son avis Le correspondant de Compétition a été le premier à avoir été sollicité pour donner son avis sur le meilleur joueur du match et a tapé dans le mille en faisant le bon choix. Benamara out au prochain match Ayant écopé d’un avertissement pour contestation de décision, Benamara ne sera pas de la partie au prochain match face à l’USMH. Un avertissement qu’il aurait pu éviter. CEO très cool L’entraîneur de l’USMBA, Chérif El- Ouazzani, s’est fait très discret dans ce match face à son club de toujours. En effet, il n’a pas été d’une grande activité sur la main courante. Une sagesse bien remarquée par les présents. Salem Fodil : « Je me retire » Le membre très actif du comité de supporters du MCO, Salem Fodil, a affirmé hie qu’il se retire des affaires de ce comité de supporters. Pour ce qui est des raisons, il a promis de les divulguer incessamment. On y reviendra demain. Bouokez : « On méritait la victoire » « On méritait la victoire dans ce match derby que nous avons pourtant dominé en usant de nos meilleures armes. L’adversaire qui a usé du contre nous a surpris par ce but en seconde période de jeu. Malgré la pression, on n’a pas abdiqué et on a réussi à trouver la faille en fin de match. Il faut avouer que l’adversaire a été plus réaliste en réussissant une occasion sur deux alors sur de note côté on a péché dans ce contexte en ayant raté plusieurs occasions. On sera meilleurs à l’avenir. » Chérif El-Ouazzani : « On a perdu deux points » « Avec ce ratage de Bouguelmouna, on peut dire que nous avons perdu deux points dans ce match qui était quand même à voir. E première mi-temps, le MCO a usé de sa hargne et nous a créé beaucoup de problèmes. Pour ce qui est de la seconde période de jeu, nous avons présenté un meilleur visage avec à la clé un but. On a su mener les choses face à un adversaire qui en voulait. Je rends hommage aux supporters du MCO qui n’ont pas cessé d’encourager leu équipe malgré qu’elle ait été menée au score. Il nous faudra un grand travail psychologique pour remettre les joueurs sur la voie après avoir raté une victoire dans les arrêts de jeu pour aborder le prochain match en toute quiétude. »

Belhadj : «Où étaient ces consultants lorsqu’on a été volés à Marrakech ?»

Le président du MCO, qui ne se contente pas de suivre l’actualité de son équipe, mais également des autres formations de l’élite professionnelle, est désemparé par la campagne menée par certaines chaînes de télévision privées. «Je reproche surtout à ces soi-disant consultants TV, qui n’ont pas ménagé par leurs critiques l’arbitrage du match Club Africain-MCA. Certes, l’élimination de notre représentant m’attriste, car je souhaitais du fond de cœur sa qualification au dernier carré, mais c’est la réaction de ces consultants dont je ne vais citer les noms. Pourquoi ils n’avaient rien dit lorsque notre équipe a été éliminée au printemps 2016 par le Kawkeb Marrakech après un arbitrage vraiment scandaleux ?» Baba précisera encore une fois : «Je suis déçu par l’élimination du MCA, mais pourquoi ces soi-disant consultants ne s’étaient pas révoltés de la même manière quand notre club a été volé à Marrakech, avec un arbitre qui avait sifflé deux penaltys en faveur des Marocains ? A moins que pour ses consultants, le MCO… n’existe pas !» critiquera t-il avec virulence. Selon le président du MCO, «ces consultants doivent rester neutres, car leurs analyses sont empreintes de chauvinisme plutôt que de patriotisme, comme ils se vantent de l’être à chaque émission». Si Baba a tenu à faire ses déclarations, c’est parce que selon lui, «on a gros sur le cœur de voir certaines parties faire du favoritisme. D’ailleurs, une bonne partie des clubs se sentent lésés au point qu’ils songent à créer leur propre chaîne de télévision pour informer leurs supporters de l’actualité de leur équipe, plutôt que de voir ces chaînes privées qui ne parlent que de leurs clubs préférés», préconise le premier responsable du MCO. M. S. Il a été titularisé le match précédent Benamara : «Cette occasion, je l’attendais depuis longtemps» Titularisé au match précédent, Benamara, pur produit du MCO qui promet beaucoup, attendait cette chance depuis longtemps. «J’étais décidé à la saisir», soutient-il. Avec de surcroît une victoire arrachée à l’extérieur, Hafid estime que cela va l’aider à gagner en confiance. Quelle était votre réaction quand vous avez appris votre titularisation face au DRBT ? C’est clair, comme j’attendais cette occasion depuis longtemps, j’étais heureux en apprenant que j’allais débuter le match sur le terrain. Avant le coup d’envoi de la partie, dans ma tête, il fallait que je donne le maximum pour d’abord aider l’équipe, mais également gagner des points aux yeux de l’entraîneur. Dieu soit loué, on a remporté le match et j’estime avoir assuré le rôle qui m’a été confié. En dépit du manque de rythme car cela fait longtemps que je n’ai pas joué un match en entier, même si je vous cache pas que j’avais quelques appréhensions avant le coup d’envoi du match, j’ai surmonté ce handicap. A la fin, comme je l’ai dit, j’estime avoir rempli ma mission. Le coach, comment a-t-il jugé votre prestation ? L’entraîneur, qui a félicité toute l’équipe après la rencontre, ne m’a rien dit ; par conséquent, j’ignore son jugement quant à ma prestation dans ce match. Dans le jargon du football, on dit «qu’on en change pas une équipe qui gagne» ; si votre coach l’applique, vous serez une nouvelle fois titulaire ce vendredi… C’est vrai que faire partie de l’équipe qui a gagné un match de surcroît à l’extérieur, cela peut être un avantage pour moi. Néanmoins, il n’y a aucune garantie ; on laissera à l’entraîneur toute latitude de faire ses choix bien entendu en son âme et conscience. Mais force est de reconnaître que dans votre poste, la concurrence est rude… Je pense avoir montré que je peux postuler en toute légitimité à une place dans l’équipe rentrante. Enfin, quelle que soit la décision de l’entraîneur, je me dois de la respecter. N’est-il pas grand temps pour vous de franchir une autre étape dans votre carrière qui n’est certes qu’à ses débuts ? Pour être sincère, souvent je me pose cette question ; avec l’ancien entraîneur Belatoui, je ne jouais pas souvent. Mais bon, je ne vais pas revenir sur le passé ; actuellement je bosse durement pour gagner une place de titulaire, ce n’est pas facile mais je m’y accroche. La direction a décidé de vous augmenter, c’est une consolation pour vous, non ? Effectivement, on m’a augmenté le salaire, cependant à mon âge, l’argent vient au second plan, je veux jouer et m’éclater sur le terrain. Ce vendredi, le MCO disputera un chaud derby face à l’USMBA, comment ce dernier se présente-t-il ? Effectivement, ça sera une affiche alléchante ; toutefois devant notre public, on fera tout notre possible pour gagner, une façon de faire durer le plaisir. M. S. Prime globale de 14 millions La direction du club va verser 14 millions aux joueurs et staffs. Ce montant représente les primes des deux victoires arrachées aux dépens de l’USMB et le DRBT ; elles seront versées au plus tard ce jeudi, a-t-on appris. Sebbah devait réintégrer le groupe hier Absent dimanche et lundi à l’entraînement, Abidine Sebbah, qui s’est rendu au chevet de son épouse en France après avoir accouché d’un poupon prénommé Walid, la veille du match MCO-NAHD (0/0), était attendu hier après-midi pour réintégrer le groupe. Boudoumi ratera le derby Victime d’une blessure musculaire, Omar Boudoumi est d’ores et déjà annoncé forfait pour le derby de ce vendredi. L’ancien sociétaire, qui a fait une entrée décisive face au DRBT, manquera à son équipe dans le chaud derby avec l’USMBA. Ouchen déçu Le défenseur Ouchen serait déçu de son statut au club ; d’après un proche de l’équipe, son manager aurait même appelé le président Ahmed Belhadj pour demander des explications sur le statut de son joueur. Mais le président, qui n’interfère jamais dans le travail de l’entraîneur, lui a dit de conseiller à Ouchen de travailler plus pour pousser l’entraîneur à faire appel à ses services. USMH- MCO le 6 octobre Alors que des informations font état du décalage de la rencontre de la 6e journée entre l’USMH et le MCO à Omar-Hamadi, pour le jeudi 5 octobre, sur le site de la LFP, on n’a pas constaté de changement de date. En effet selon le site en question, la rencontre est prévue vendredi prochain toujours sur le même stade, malgré le forcing des Harrachis pour accueillir le MCO à Lavigerie, faut-il le rappeler. Salem Fodil : «Les Bel-Abbésiens n’auront pas plus de 1.500 tickets» Le responsable de la cellule des supporters Salem Fodil a indiqué, hier, que «pour le derby de vendredi, on a réservé un emplacement au stade Ahmed-Zabana (entre le virage sud et les gradins) pour les supporters de l’USMBA. Cet emplacement peut contenir 1.500 spectateurs, pas plus. Nos amis bel-abbésiens doivent être compréhensifs, on ne peut leur réserver plus de 1.500 tickets. S’ils appliquent la réciprocité au retour, on ne fera aucune réclamation», prévient Salem Fodil qui demande toutefois «aux supporters des deux clubs de faire preuve de fair-play, car on veut que ce derby soit une fête de football, avant tout». M. S.

MCO : Les Oranais avec un excellent moral

Entre autres effets de la belle victoire ramenée de Tadjenanet, non seulement une montée dans le classement, mais surtout une belle ambiance à l’entraînement. Sur le chemin du retour, malgré le long trajet (huit heures de route), le groupe a affiché sa joie ; cela dénote l’état d’esprit qui le caractérise actuellement. Ce qui est de bon augure avant le derby face à l’USMBA. Après un jour de repos, les coéquipiers de Sebbah ont retrouvé le chemin des entraînements dans la bonne humeur, soit avec la même ambiance que celle au lendemain de la victoire la 1re journée face à l’USMB. On se rappelle, que quelques jours après, en chutant à Alger (défaite face au PAC), tout le monde s’est retourné contre eux. Ayant retenu la leçon, ils ont dès la reprise décidé de mettre de côté leur dernière victoire et de se concentrer sur le derby qui les attend ce weekend. D’après nos informations, l’entraîneur Moez Bouokez n’a pas manqué l’occasion à la reprise de demander à ses joueurs d’oublier la victoire de vendredi dernier. Le coach ne s’est pas attardé dans son habituel speech de la reprise, préférant se tourner vers la préparation du derby, car il l’a lui même dit : «En football, on ne gagne pas à tous les coups.» En décodé, son souhait est que ses joueurs descendent de leur nuage. Les Oranais savent très bien que les supporters ravis de leur succès vont venir en grand nombre vendredi, d’autant qu’il s’agit d’un derby qui va captiver l’attention de tous les férus du ballon rond à l’Ouest. Ce qui fait que quelles que soient les circonstances, les supporters exigent la victoire, une façon de prolonger le plaisir. M. S. Toumi : «Avec l’enchaînement des matches, je serai au top» Incorporé en deuxième mi-temps face à Tadjenanet, Toumi, un attaquant passé par plusieurs clubs du centre du pays, a montré de belles choses durant le laps de temps court qu’il passa sur le terrain On imagine que l’ambiance était des plus agréables à la reprise… Déjà pendant le long trajet du retour vendredi soir, elle était magnifique. Ce dimanche, à la reprise, on s’est entraîné dans la bonne humeur, un signe positif avant le derby de vendredi, un match qu’il faudrait prendre très au sérieux. On suppose que l’entraîneur l’a rappelé au groupe… Pour le coach, il faudrait descendre de notre nuage, c’est bien de gagner à l’extérieur, mais il faudrait enchaîner d’autres succès, notamment en accueillant l’USMBA. Après notre semi-échec à domicile la dernière fois (MCO- NAHD 0/0), peu ont misé sur une victoire à Tadjenanet d’autant que le DRBT était dans une spirale positive avant de nous recevoir chez lui. Mais on a prouvé que notre équipe pouvait se surpasser quand elle est en mauvaise posture. Désormais, il ne faut évidement pas se focaliser sur ce succès ; c’est ce qu’on va faire pour bien préparer le derby de vendredi. Au vu du visage affiché par votre équipe vendredi dernier, on se dit qu’elle a du potentiel… Absolument, on n’a pas seulement un bon effectif, mais également un groupe doté d’un bon état d’esprit. On forme un groupe soudé ; à partir de là, on a le droit de viser plus haut même s’il est un peu tôt de parler d’objectifs dès maintenant. Incorporé pour la 1re fois de la saison en cours de rencontre, vous êtes à créditer d’une bonne prestation… Cela va m’aider sans doute à gagner en confiance. Je dois rappeler que même lorsque je ne figurais dans les plans de l’entraîneur, je n’ai jamais baissé les bras car je savais que mon heure viendra tôt ou tard. Mais avez apporté un plus à l’attaque… Je me devais de montrer à tout le monde qu’on peut compter sur moi lorsqu’il faut. Avec une grande concurrence devant, je sais que ça sera dur pour moi, mais comme je l’ai dit, je ne vais pas baisser les bras pour autant. Physiquement, comment vous sentez-vous ? Je commence doucement à retrouver la forme ; toutefois pour atteindre mon top niveau, il faut enchaîner les matches, il n’y a pas d’autres solutions. A 23 ans, vous avez déjà pas mal vadrouillé, à quoi est due cette instabilité ? Avec les jeunes, j’ai fait quand même un parcours à l’USMA avec autant de titres gagnés, collectivement et individuellement, puisque j’ai fini deux fois meilleur buteur au play-off. En revanche au MCA, ça n’a pas marché comme je l’espérais. Après j’ai joué au CRB ; d’ailleurs avec ce club, j’ai pris part à mes premiers matches en senior en inscrivant un but dans le derby contre l’USMH. Ensuite, j’ai fait partie de l’équipe de l’Olympique Médéa qui a accédé en L1. Désormais, je suis au MCO qui est le club de ma région (il réside à Arzew) ; je veux m’inscrire dans la durée. M. S. 2 séances hier Comme d’habitude, pour la journée du lundi, le staff technique a programmé deux séances d’entraînement. Pour ce mardi, une seule est prévue dans l’après-midi. Boudoumi souffre d’une déchirure musculaire Absent depuis la reprise de l’entraînement, Omar Boudoumi souffre, d’après une source médicale, d’une déchirure musculaire au niveau des ischios jambiers. Pour le moment on ne sait combien de jours Boudoumi sera privé d’entraînement. Lakhdari trottine Dimanche après-midi, on a relevé le retour également de Lakhdari. Toutefois, après avoir fait un peu de marche, l’ancien défenseur, qui n’a pas encore intégré l’entraînement collectif, s’est éclipsé. Hier matin, il était absent à l’entraînement. Retour de Bentiba et Elamali Déclarés forfait le précédent match disputé à Tadjenanet, Bentiba et Elamali, qui étaient tous les deux blessés, ont réintégré l’entraînement collectif dimanche après-midi. Ce qui fait que les deux joueurs sont disponibles pour le derby de ce vendredi. Ces retours, en revanche, vont contraindre l’entraîneur à faire des choix douloureux si, bien entendu, il daigne convoquer Bentiba et Elamali. A propos de ce dernier, la confrontation de vendredi sera contre son ancienne équipe ; on imagine qu’il aimerait bien jouer le derby, mais le dernier mot reviendra à Moez Bouokez qui est connu pour l’honnêteté de ses choix. Ferahi devait reprendre hier après-midi Absent à la reprise et hier matin, Rachid Ferahi, qui souffre d’un problème musculaire, devait reprendre dans l’après-midi, lors du deuxième entraînement de la journée. A noter que le staff médical du club a prescrit un repos d’un jour à Ferahi, afin de lui permettre de récupérer de sa blessure. Les primes seront-elles versées ? Après la décision de la direction prise, depuis l’année dernière, de ne verser la prime qu’’une fois que l’équipe a assuré deux résultats positifs de suite pour cumuler deux primes, les joueurs attendent un geste de leur employeur avant le derby de vendredi. « Pour encourager les joueurs, normalement ces deux primes seront débloquées avant la fin de la semaine », assure une source proche de l’équipe. Wlad Bahia honore la mémoire de Kacem Elimam Pour commémorer le septième anniversaire de la disparition du mythique président du MCO (le 26 septembre 2010), l’association Wlad Bahia organise un match entre les anciens joueurs cet après-midi au palais des sports Hamou-Boutlélis. Son coup d’envoi est prévu à 17h. Pour cet hommage qui sera rendu à Kacem Elimam, cette association espère que le public viendra en grand nombre cet après-midi.