MCO

Le MCO voit devant

 

Invaincu depuis six journées en championnat de Ligue 1 Mobilis, le MCO, en allant chercher un nul précieux du lointain déplacement à Biskra, se retrouve au pied du podium (4e), avançant doucement mais sûrement.

USB – MCO : Le MCO résiste bien

Mené à deux reprises au score, le club phare de l’Ouest a arraché un bon nul devant l’USB qui ne doit s’en prendre qu’à elle-même.

MCO : Vite, tourner la page !

 

Trois jours après avoir triomphé de l’USMH à Alger, les coéquipiers de Sebbah se sont fait avoir par une formation du MCA qui avait bien joué le coup tactiquement en bloquant les Oranais dans leur zone.

MCO-MCA : Les Hamraoua veulent faire durer le plaisir

Invaincus depuis quatre matches en L1 Mobilis et surtout victorieux de l’USMH, dans un scénario incroyable samedi au stade du 20- Août, le MCO tentera d’enchaîner un autre succès cette fois-ci à domicile.

MCO : Chasser la poisse à Zabana

Les Oranais ont arraché un succès, le 2e consécutif à l’extérieur après celui de Tadjenanet. Curieusement, les Oranais se sont assuré la victoire en marquant à la dernière minute. Après Frifer à Tadjenanet, cette fois-ci, le héros est Mohamed-Amine Aoued, auteur d’une passe et d’un but décisif à la fin de la rencontre.

USMH – MCO : Une fin de match incroyable

C’est avec un scénario incroyable que la confrontation entre l’USMH et le MCO s’est achevée, en effet grâce à un génial Aoued, la formation oranaise, s’est adjugé une victoire inespérée.

MCO : Les hésitations de Bouokez

 

L’entraîneur du MCO, qui a maintenu l’ensemble de ses joueurs sous pression, ne sait pas encore quel système adopter après-demain.

MCO : Des soucis physiques

C’est le constat fait par le staff technique, la plupart des joueurs formant l’effectif ne sont pas au top physiquement.

MCO : Bouokez à nouveau sur la sellette

Si une bonne partie des supporters ne considèrent pas le nul concédé dans le derby face à l’USMBA comme un échec, vu que le but égalisateur n’a été inscrit qu’à la dernière minute du match, du côté de la direction, on éprouve un sentiment mitigé, plus particulièrement le président du club qui n’a pas digéré cette contre-performance.

MCO : La résurrection de Sebbah

Depuis l’entame de la nouvelle saison, au sein du club phare de la région Ouest, on a beaucoup spéculé sur les performances irrégulières de l’équipe ou encore sur la promotion de jeunes du cru. Toutefois, on a beaucoup parlé du retour en forme du défenseur Abidine Sebbah, qui multiplie les bonnes performances cette saison. Très sobre dans ses interventions, ce pur produit du club rassure en défense. Ayant enfin gagné en maturité, Sebbah qui avait fait il y a dix ans sa première apparition en senior avec le MCO, alors qu’il n’avait pas encore 20 ans, est le cousin de l’icône du MCO dans les années 80 Benyagoub Sebbah. Il était promu à ses débuts à une grande carrière ; malheureusement, depuis il est passé par des étapes difficiles avec des blessures qui le stoppaient à chaque fois ou des démêlés avec ses anciens dirigeants notamment. Tous ces facteurs n’ont pas servi son image auprès de l’opinion. «Maintenant, je suis un père de famille ; avec une telle responsabilité, je n’ai plus le droit de fauter», justifiera Sebbah son retour au premier plan, vendredi dernier. Dans le derby face à l’USMBA, il sortit encore une fois une grosse performance et ce n’est pas par hasard qu’il a été désigné meilleur joueur du match. Ce titre symbolique que décerne la LFP cette saison, Sebbah l’a bien mérité. Mecheri : «Pour nous, il mérite une chance en EN» Applaudi par le public à la fin du derby, Abidine Sebbah est également très estimé par ses pairs au sein de l’équipe, comme le témoignera l’entraîneur adjoint Bachir Mecheri. «Depuis l’entame de la préparation en intersaison, on constate chez lui cette envie de tout donner pour son équipe. Certes, à la fin de la saison dernière, quand il est revenu après une longue convalescence, il a été excellent ; sa présence rassure l’équipe, notamment les plus jeunes qu’il conseille et dirige sur le terrain.» Mecheri pense même qu’«on parle d’un déficit dans l’axe central en équipe nationale ; si on lui donne une chance, il la saisira à pleines dents». A Oran, plus particulièrement au MCO, on est tous unanimes à dire que Sebbah est devenu le joueur incontournable qu’il était, il y a quelques années. M. S. Ouchene : «Je savais que je n’allais pas jouer» Alors qu’on pensait que le transfuge de l’OM n’entrait pas dans les plans de Bouokez, ce défenseur, qui est actuellement sous les drapeaux, s’attendait à ne pas jouer en début de saison, comme il a tenu à l’expliquer. Avant de parler de votre situation, il paraît que vous aviez paniqué mercredi dernier quand vous avez blessé involontairement votre entraîneur Mecheri Bachir… Et comment ! Sur le coup, j’avais vraiment peur pour Mecheri. D’ailleurs même mes coéquipiers avaient paniqué. Heureusement que c’était sans gravité, car dans le cas contraire, je me serais senti coupable d’avoir fait du mal à une personne. Or mes proches peuvent témoigner ; je ne fais de mal même pas à une mouche. Après, j’ai été soulagé en apprenant qu’il (Mecheri) allait bien. Vous étiez tellement inquiet qu’on vous a vu en larmes… C’était plus fort que moi ; après son transfert à l’hôpital, je l’ai appelé plusieurs fois au téléphone pour s’enquérir de son état de santé. En véritable gentleman, Mecheri m’a réconforté le moral en me disant que ce sont des choses qui arrivent en football. Parlons de votre situation sportive ; comment prenez-vous le fait que vous ne figurez pas dans les plans de l’entraîneur ? Franchement, je m’attendais à rater les matches du début de saison ; je m’explique. Quand l’équipe était partie en Tunisie, faute d’autorisation de sortie du territoire national (il est actuellement sous les drapeaux), par conséquent, l’entraîneur ne pouvait prendre le risque de me faire jouer en début de saison. En quelque sorte, je comprends parfaitement sa décision. Mais d’après nos informations, votre manager s’est plaint auprès du président à propos de votre situation… Je ne suis pas au courant de cette histoire ; d’ailleurs j’ouvre une parenthèse pour apporter une précision à propos de ma situation au MCO. Allez-y… Je suis bien au MCO, je n’ai jamais songé à résilier mon contrat, comme on l’a laissé entendre. Même avec l’entraîneur, je m’entends parfaitement avec lui. Je ne veux pas que les supporters disent de moi que je suis un type à problèmes ; cela me tenait à cœur de le souligner. Entre vos stages avec la sélection militaire et les entraînements avec le MCO, cela ne vous fatigue-t-il pas un peu ? Pas du tout, c’est simple, en ce début de semaine, je serai en regroupement pour deux jours seulement avec l’équipe militaire. Pour ’information, c’est le 1er stage que je vais faire depuis que j’ai rejoint le MCO. Donc, cela ne pose aucun problème pour moi. Où situerez-vous votre forme actuelle ? Je ne peux répondre à cette question, il y a un entraîneur qui observe les joueurs à l’entraînement ; donc c’est à lui de juger qui est forme ou non. M. S. WAT- MCO jeudi… Au repos forcé ce week-end avec la trêve internationale, le MCO va livrer une joute amicale ce jeudi à Tlemcen contre le WAT. Une rencontre qui permettra au groupe de garder le rythme. … Une autre rencontre avec le GCM ? Il est possible que le MCO joue une deuxième rencontre amicale d’ici à la fin de la semaine. En effet, le Ghali de Mascara a proposé aux Oranais de programmer un match amical. Les Oranais ont promis de donner leur réponse hier après-midi. Si cette rencontre avec le GCM est confirmée, elle se jouera demain ou vendredi, a-t-on appris. Le secrétaire en France Toufik Benlahcène a profité de l’arrêt de la compétition pour aller se ressourcer pendant quelques jours en France, a-t-on appris ; il réintégrera son poste dans une semaine. Quel sera le nouveau rôle de Salem ? Ayant annoncé son retrait de la cellule des supporters, Salem Fodil restera toutefois au club en tant que dirigeant. Cependant dans l’entourage du club, ils sont nombreux à se demander quel rôle aura le dynamique Salem. Récemment Baba nous a révélé qu’il lui a confié la mission de veiller à la sécurité, notamment lors des matches en déplacement.

MCO : Une équipe irrégulière

Au repos pendant deux jours, l’équipe oranaise reprendra l’entraînement aujourd’hui. Alors qu’il ambitionnait d’enchaîner une deuxième victoire de suite, après avoir damé le pion au DRBT sur ses terres, le MCO n’a pas réédité cette performance et a même failli perdre le derby n’était une égalisation inespérée dans les ultimes instants.