JSK 1-2 RCA, le Raja remporte la finale, la JSK paye son mauvais début de match

Malgré sa défaite en finale, la JSK aura tout de même fait honneur aux couleurs du club et du pays. Face à une très bonne équipe du Raja de Casablanca, les Jaune et Vert se sont inclinés sur le score de 2 à 1 en finale de la Coupe de la CAF.

La formation de la JSK aura tout essayé pour rentrer en Algérie avec la Coupe de la CAF dans ses bagages. Mais le début de match raté des Jaune et Vert s’avèrera fatal avec l’aide de la VAR. en effet, réalisant une très mauvaise entame de match, les hommes de Lavagne donnaient l’impression d’entrer sur le terrain avec la peur au ventre. Commettant plusieurs erreurs et laissant d’importants espaces aux marocains, ces derniers ne demandaient pas mieux pour porter le danger sur les bois de Benbot. A la 5’ l’un des meilleurs buteurs du Raja, Rahimi, s’est échappé à la limite du hors-jeu pour crocheter le gardien kabyle avant de pousser la balle derrière la ligne de but. Refusant dans un premier temps cette réalisation, l’arbitre sud-africain est revenu sur sa décision après avoir consulté la VAR et valider finalement cette réalisation inscrite en début de match. un démarrage raté qui visiblement perturbera psychologiquement les joueurs qui ont laissés le doute s’installer, ce qui s’est avéré profitable pour le Raja qui ne demandait pas mieux pour multiplier les assauts. Après quelques tentatives ratées et des sueurs froides en défense de la JSK, le RCA réussira à aggraver la marque grâce à l’autre buteur maison Malango qui ne s’est pas fait prier pour doubler la mise à la 14’. Dès lors, il était difficile de revenir et les joueurs confondaient vitesse et précipitation. Bien qu’après ce second but la possession de balle est devenue kabyle, les rajaouis ont mis en place un double rideau qui était difficile à franchir. Les occasions se faisaient rares pour les camarades de Bensayah qui termineront la première période sur le score de 2 à 0.

Une meilleure seconde période et une opportunité de revenir dans le match mais…

Menés par 2 buts à 0, les Jaune et Vert devaient prendre des risques dès l’entame de la seconde période. la JSK entrée avec la ferme intention de renverser la vapeur avaient toutes les chances de remonter le score. Ça avait d’ailleurs bien commencé puisque Boulahia est parvenu dès le début de la deuxième mi-temps à réduire la marque après un petit cafouillage dans la surface de Zniti. Avec 44 minutes encore, les kabyles avaient toutes les raisons d’y croire pour égaliser et tenter de renverser l’adversaire. Mieux encore, à une demi-heure de la fin de la rencontre le joueur du Raja Arjoune s’est fait expulser, donnant ainsi une réelle occasion à la JSK d’au moins aspirer à l’égalisation. Une égalisation qui ne viendra pas finalement malgré les occasions crées et l’adversaire en infériorité numérique. On peut dire que la VAR n’aura pas été favorable aux Jaune et Vert, le début de match loupé et le manque d’expérience ont fait que le représentant algérien ne soit pas parvenu à réaliser l’exploit, mais aura tout de même donné le maximum et nul ne peut reprocher à cette équipe cette défaite notamment avec tout ce qu’a traversé le club depuis le début de saison. La JSK reviendra, félicitation au Raja.

 

Classement