Accédez directement au site compétition

CABBA - MCO : Périlleux déplacement pour les Hamraoua

Après une semaine tourmentée, le club oranais connaît enfin un semblant de sérénité avec le retour aux entraînements des joueurs.

De quoi rassurer les supporters avant ce périlleux déplacement chez le CABBA aujourd’hui. Une rencontre que les Mouloudéens sont décidés à gagner afin de mettre un  de match en championnat), d’autant qu’en avançant dans la presse que les salaires ont été virés dans les comptes des joueurs, les dirigeants veulent responsabiliser pour ce qui est des performances de l’équipe. Souvent après un échec, les joueurs, pour le justifier, se cachaient derrière le prétexte de l’argent. «On n’a pas été payés depuis des mois, comment voulez-vous qu’on ait le moral pour jouer ?», prétextaient les joueurs. Néanmoins, il faut reconnaître que lors des deux derniers matches livrés par l’équipe sous la coupe de Raoul Savoy, on a noté beaucoup de progrès dans son jeu et il ne manquait que la réussite pour gagner. D’ailleurs, l’entraîneur Savoy n’a pas démissionné à cause des résultats, mais surtout à cause du climat délétère qui régnait autour de l’équipe. c’est ce qui poussa le coach hispano-suisse à claquer la porte. Maintenant que son remplaçant a été intronisé, en l’occurrence Abdellah Mechri, il est certain que pour sa première sur le banc de touche, Mechri fera tout son possible pour ramener un résultat positif de Bordj bou-Arréridj. Après deux séances d’entraînement, le néo-entraîneur comptera sur son adjoint Hans Agbo pour l’orienter. Le Camerounais sera d’un bon apport pour Mechri, pour l’aider à bien gérer ce match contre un adversaire qui créa il y a dix jours la sensation en allant battre la dream team usmiste sur son terrain, soit un avantage psychologique certain pour le CABBA, si l’on se réfère à la crise qui frappa de plein fouet le club oranais il y a quelques jours, avec notamment cette grève de deux jours. Cependant, pour les joueurs, ce manque d’entraînement ne va pas constituer un handicap pour eux, surtout que certains se sont entraînés en petits groupes pendant les deux jours de grève. Réputé de toujours bien réagir après une crise, le MCO est capable de damer le pion au CABBA sur son terrain. Rendez-vous ce soir pour le confirmer.                      M. S.
Equipe probable  
Dahmane, Sebbah, Layati, Zidane, Bellabes, Bouterbiat, Chérif, Beradja, Aoued, Boumechra (Bentiba), Aouedj (Yahia)
Mezaïr, les raisons d’une absence…
L’ancien portier international n’a pas accompagné l’équipe hier. Absent à l’entraînement, Mezaïr avait appelé l’entraîneur des gardiens, Kheddim (Abrouk), pour l’informer qu’il avait mal au genou. Une défection qui irrita les dirigeants et même l’entraîneur, lequel, pour pallier son absence, fit appel aux services de Réda Ouamane. Toutefois, d’après nos informations, Mezaïr a été déçu d’apprendre de la bouche même de Larbi Abdelilah dimanche qu’il n’est pas concerné par le versement de deux salaires, vu qu’à l’instar des autres recrues, il avait empoché une avance à la signature. Cette sortie d’Abdelilah n’a pas été appréciée par Mezaïr qui n’avait pas le moral pour jouer, nous rapporta un de ses proches.
Il veut partir 
Toujours d’après ses proches, Hichem Mezaïr n’a plus envie de continuer au MCO et compte d’ailleurs demander aux dirigeants de le libérer. Ces derniers accepteront-ils de le laisser
partir ?
Sandaogo fait faux bond Aouedj écarté puis rappelé
A la suite de son arrivée tardive au dernier entraînement hier matin, Sid-Ahmed Aouedj avait été écarté de la liste des convoqués par l’entraîneur Abdellah Mechri. Il a été remplacé dans les 18 par Yahia Salah, qui revient d’une longue convalescence (il souffrait d’une entorse à la cheville).  Mais comme Sandaogo a fait faux bond, la direction a finalement rappelé Aouedj qui a tout juste eu le temps de rejoindre l’équipe à l’aéroport 
et être du voyage.
Sebbah : «A Bordj, il faut gagner les duels»
Le club oranais sera en déplacement périlleux aujourd’hui à Bordj, une rencontre que le défenseur muloudéen considère importante pour son équipe qui est appelée à sortir le grand jeu pour réaliser une bonne performance ce soir.
- Avec quel état d’esprit vous vous déplacez chez le CABBA ?
- En décidant de régulariser les joueurs, les dirigeants rejettent la responsabilité sur les joueurs qui doivent faire le maximum pour éviter la défaite. Bien qu’on ne se soit pas entraînés pendant une semaine, on est déterminés à faire une bonne opération ce soir.
- A propos de salaires, la promesse a été donnée aux joueurs qu’ils seront régularisés avant le match…
- Outre les salaires, on a eu la promesse de percevoir la prime du match nul face à la JSK. Néanmoins, si par le passé on touchait notre argent en liquide, cette fois la direction a opté pour le virement bancaire, cela devait se faire lundi matin, d’après un des dirigeants, nous leur faisons confiance pour cela.
- Ce ne sont pas tous les joueurs qui seront payés ?
- D’après ce que nous savons, les nouveaux ont touché des avances de quelques mois, promesse a été faite aux anciens pour leur débloquer deux mois de salaires. Une fois le compte bancaire du club débloqué, la direction mettra à jour la situation salariale de tous les joueurs, ce qui est une bonne initiative et permettra, en outre, au groupe de se concentrer exclusivement sur les affaires du terrain.
- Désormais, il y a  un nouvel entraîneur, comment le trouvez-vous ?
- Abdellah Mechri est un entraîneur qui n’a connu que la gloire avec le MCO, en remportant il y a longtemps plusieurs titres. Depuis sa prise de fonction, on a remarqué son discours simple aux joueurs et ceux-là apprécient cette approche du coach. Ensemble Incha Allah, on réussira à faire de belles choses, et surtout, redresser la situation de l’équipe en championnat.
- Avouez qui le CABBA, qui reste sur un succès retentissant aux dépens de l’USMA, part avec un avantage certain avant le match ?
- Non, pas du tout. Hormis les équipes de tête dans notre championnat, rares sont les équipes qui sont régulières dans leurs performances. Le CABBA a battu l’USMA, cela ne veut pas dire qu’on va le rencontrer en victimes expiatoires, le MCO est en mesure de remporter ce match, pourvu qu’il développe son jeu habituel et lorsque nous le faisons si bien, aucun adversaire ne nous résiste.
- C’est la seule solution pour gagner ?
- Bien entendu, il faudrait rivaliser physiquement avec les joueurs du CABBA, en gagnant surtout les duels. Franchement, je suis optimiste pour qu’à la fin on reparte avec un résultat positif.                M. S.

Tags: ,

Classement