Accédez directement au site compétition

ESS-Mammeri : «Je dois défendre les couleurs de l’ESS»

Ce match revêtira un cachet spécial pour le natif de Boufarik et ancien sociétaire du CRB, Mammeri Karim, qui affrontera pour la première fois cette saison son ancienne équipe, ce samedi, dans le cadre des quarts de finale de la coupe d’Algérie. Pour les deux équipes, estime Mammeri, la partie sera d’une difficulté extrême et pourrait même aller au-delà du temps réglementaire. Pour voir les deux équipes se départager, Mammeri s’attend même à aller aux tirs au but.

- Karim après un voyage fatigant au Burkina, et le retour à Sétif et entamer les préparatifs de la rencontre face au CRB, comment va le groupe ?

- Lorsqu’on possède un groupe comme le nôtre, on a le droit d’avoir des ambitions et de jouer à fond les challenges dans lesquels le club est engagé. L’équipe se porte mieux maintenant, j’estime que d’ici samedi l’équipe sera fin prête pour un autre match important.
- Ce sera un match de quart de finale de coupe d’Algérie, et face à une équipe que vous connaissez parfaitement bien sachant que vous avez défendu ses couleurs par le passé. Vous devriez sûrement avoir un sentiment particulier…
- Il est vrai que chaque joueur, lorsqu’il est appelé à rencontrer sur la pelouse son ancienne équipe, ressent à chaque fois un pincement au cœur ; c’est mon cas d’ailleurs. Je ne vous fais pas savoir que j’ai passé de bons moments à Lâaqiba et au CRB, où j’ai vécu des moments ineffaçables de ma mémoire. J’ai toujours gardé de bonnes relations, que ce soit avec les supporters, les joueurs ou les dirigeants. Si aujourd’hui je suis à l’ESS, c’est parce que la vie d’un footballeur est ainsi faite.

- Vous attendez-vous à ce que le match soit d’une difficulté extrême compte tenu de l’enjeu qui caractérise cette rencontre ?
- C’est évident. On jouera un match de coupe à l’issue duquel une seule équipe passera en demi-finale. Chaque équipe voudrait bien prolonger l’aventure en coupe d’Algérie, c’est en quelque sorte l’objectif numéro un des deux formations, ce qui donnera donc un match âpre et difficile à gérer. Si vous voulez réellement connaître mon avis, les deux équipes pourront même aller au-delà du temps réglementaire, voire aux tirs au but. Sincèrement, je m’attends à ce que la partie soit difficile.
- Vous connaissez parfaitement le système de jeu des Rouge et Blanc ; quelle sera à votre avis la clé du match ?
- Le CRB est un sérieux morceau qu’il faudra prendre très au sérieux. Je crois que sur ce plan-là tous mes partenaires le savent et tous respectent l’adversaire qui n’est plus à présenter. Je vous disais tout à l’heure que le match sera très difficile, ce qui importe pour nous, c’est de rester très concentrés du début du match jusqu’à sa fin. On ne devra surtout pas paniquer dès les premières minutes et chercher le but à tout prix. Au contraire, à nous de gérer la rencontre intelligemment.
- Le fait de jouer à domicile est un avantage pour l’ESS. Qu’est-ce que vous pensez ?
- Certes, chaque équipe souhaite jouer devant son public, mais comme il s’agit d’une rencontre qui opposera deux équipes qui se connaissent parfaitement, même les supporters du CRB viendront à Sétif, comme ils ont toujours l’habitude de le faire. Les nôtres, je pense qu’ils ont reçu notre appel, ils viendront aussi nombreux que les visiteurs pour nous accompagner jusqu’aux ultimes instants de la rencontre. On aura vraiment besoin de leur soutien.
- D’aucuns estiment que la rencontre, compte tenu de l’enjeu justement, constituera le tournant de la saison. Est-ce votre avis ?
- Pas du tout, il ne faut pas se mettre la pression et dire que ce match face au CRB est le tournant de la saison pour l’ESS. Voyez seulement en championnat : cela fait plusieurs semaines que nous réalisons de bons résultats qui nous ont propulsés en haut du tableau. En Ligue des champions aussi, on veut aller le plus loin possible et, enfin, en coupe d’Algérie, tout le monde veut aller en finale et remporter le trophée, c’est une culture à l’ESS, chaque compétition constitue un challenge. On devra donc déployer des efforts supplémentaires pour satisfaire nos milliers de supporters.

K. A.

 

Pour une meilleure concentration à J-2 du match
Entraînements à huis clos
Après avoir repris le chemin des entraînements lundi passé en présence du public, l’Aigle noir poursuivra son programme sans la présence des supporters (huis clos), c’est ce qui a été donc décidé par l’administration du club après concertation, bien sûr, avec le staff technique. En effet, la décision de poursuivre les deux dernières séances d’entraînement à huis clos ne vise pas à éloigner l’équipe de ses supporters, mais uniquement, nous a-t-on confié, pour garantir les meilleures conditions.

Velud compte sur la compréhension des supporters
Velud souhaite que les supporters se montrent compréhensifs par rapport à la décision d’effectuer les dernières séances d’entraînement à huis clos et qui ne visent que l’intérêt de l’ESS qui prépare un match capital qualificatif au carré d’as de la coupe d’Algérie.

 

«Oui, l’intérêt de l’équipe avant tout»
Les quelques supporters rencontrés à notre sortie du stade ont pris la décision du huis clos du bon côté et ont même rassuré les joueurs qu’ils feront preuve de compréhension totale pour aider l’équipe à mieux se préparer. La seule chose sur laquelle plusieurs d’entre eux ont insisté est connue de tous : battre le CRB et aller en demi-finales ; le reste, ont-ils souligné, est leur affaire.

K. A.

 

Tags: ,

Classement