Accédez directement au site compétition

USMH : Les Harrachis dénoncent la hogra

 

La formation d’El-Harrach disputera face la JS Saoura (28e journée de Ligue 1 Mobilis), son troisième match à huis clos cette saison après la sanction que lui a infligée la Ligue de football professionnel (LFP) jeudi. L’USMH, qui se morfond dans le bas du classement de la Ligue 1 et qui a mis presque un pied en Ligue 2 est ainsi sanctionnée à un moment crucial de la saison où elle a le plus besoin de ses supporters pour jouer sa dernière carte.

La décision de la LFP fait suite aux incidents ayant émaillé la rencontre en déplacement face à l’USM Bel-Abbès mardi passé où les Kawasirs présents au stade avaient tenté d’envahir le terrain avant que les services d’ordre interviennent. Une intervention qui a été vite transformé en scènes de violence entre les supporters et les services de sécurité. Mais ce que la LFP a zappé, selon les responsables harrachis, c’est l’agression dont ont été victimes les joueurs de l’USMH à la mi-temps. Les camarades de Younès ont été agressés dans le tunnel menant au vestiaire. Malgré l’enfer qu’ont vécu les joueurs harrachis au stade du 24-Février-1956, l’arbitre Benbraham et le commissaire au match ont rédigé des rapports accablants pour les supporters des Jaune et Noir qui voulaient envahir le terrain et rencontrer leurs joueurs qui ont été tabassés par les services de sécurité dans les tribunes. Dans l'entourage du club, on sait que cette nouvelle sanction va porter préjudice à leur équipe plus que jamais contrainte de remporter les points les trois derniers matchs de la saison pour assurer probablement le maintien d’Essefra parmi l’élite. Personne à El-Harrach ne s’attendait à ce que le match de vendredi prochain face aux Sudistes se joue sans la présence du public. Les dirigeants avec lesquels on s’est entretenus hier sont tous unanimes à déclarer que l’USMH est victime de la hogra. «Après tout ce que nos joueurs ont vécu à Sidi Bel-Abbès, on ne s’attendait vraiment pas à ce que la LFP nous sanctionne pour le prochain match», nous a déclaré un joueur.

  1. H.

 

En plus de Nemdil, Fekih suspendu face à la JSS

Coup dur pour le staff technique harrachi. Après la suspension de l’arrière gauche Abdelkrim Nemdil à la suite de son expulsion face à l’USMBA, un autre joueur ratera le rendez-vous de la JS Saoura, l’attaquant Mounir Fekih. Ce dernier a été signalé sur la feuille du match pour contestation de décision ; la sentence est claire dans ce cas-là, une suspension d’un match. Il ne sera donc pas présent pour le prochain rendez-vous de ses partenaires face aux gars de Béchar (28e journée de Ligue 1 Mobilis), programmée le 4 mai au 1er-Novembre de Mohammadia. Un coup dur pour le onze harrachi, d'autant que Fekih est un titulaire indiscutable depuis plusieurs journées.

  1. H.

 

Abbès-joueurs, le courant ne passe plus

Rien ne va plus dans la maison harrachie. L’avant dernière défaite concédée à domicile face au concurrent direct au maintien, le DRB Tadjenanet a provoqué un malaise dans le vestiaire d’Essefra. Les accusations des supporters et les dirigeants qui soupçonnent certains éléments d’avoir vendu le match face au DRBT, a choqué l’ensemble des joueurs.

Il faut dire que les joueurs se retrouvent dans une situation lamentable depuis le fameux match face au DRBT. Ils ont presque plongé dans la clandestinité, craignant les représailles des supporters qui n'ont pas encore digéré cet échec, synonyme de la relégation de l’USMH en Ligue 2 Mobilis. Les camarades de Hadj Bouguèche accusent leur entraîneur d’avoir sortir la rumeur. Le coach Abbès aurait informé un cadre de l’équipe qu’un président d’un club de l’Est du pays l’a appelé juste après le match face au DRBT pour lui faire savoir que trois joueurs de l’effectif actuel de l’USMH ont vendu le match comme ils l’ont déjà fait lors de la saison écoulée avec le CAB. Après le match face à l’USMBA les joueurs ont mis la pagaille dans le vestiaire en appelant l’entraîneur Aziz Abbès au téléphone pour lui demander des explications. Selon notre source, le natif de Bordj Bou Arréridj a tenu à nier ses accusations destinées aux joueurs.

 

Le coach pourra être remercié  

Selon notre source, des membres du directoire et des actionnaires de l’USMH ne comptent pas renouveler leur confiance à l’entraîneur Aziz Abbès. Ce dernier, qui a été recruté pour remplacer le tunisien Hamadi Daou, n’a pas réussi à atteindre l’objectif que le directoire lui a assigné. Le premier responsable à la barre technique, qui a perdu la confiance de ses joueurs, risque d’être remercié avant même la fin de la saison en cours. La même source nous a fait savoir que le directoire de l’USMH compte le convoquer dans les prochaines heures pour une résiliation de contrat à l’amiable et l’équipe sera confiée au duo Bechouche-Benomar pour les trois derniers matchs du championnat face à la JSS, au MCA et l’USB.

  1. H.

 

Debbari: «Se battre encore et toujours»

 

Avec un peu de recul, quel commentaire faites-vous sur la défaite face à l’USMBA ?

Ce fut une défaite très frustrante pour nous. On ne méritait pas de perdre ce match tant on a bien joué et maîtrisé les débats, surtout en première période. Comme on s’y attendait, la rencontre n’était pas facile devant un adversaire qui est dans la même situation et qui était dans l’obligation de gagner. On s’est rendu à Bel-Abbès pour se racheter et relancer nos chances au maintien, mais on n’a pu avoir ce qu’on voulait ; dommage !

 

Vous ressentez donc un profond sentiment de frustration…

Après le match, aucun de nous n’a dîné et nous avons passé une très mauvaise nuit. Nous gardions en tête ce grand sentiment de tristesse. Dommage, une fois encore on est passés à coté. On a raté le match en seconde période.

 

Comment voyez-vous la suite du parcours maintenant ?

Comme je viens de vous le dire, nos chances pour assurer le maintien sont très minimes. On doit gagner les trois derniers matchs et attendre des cadeaux des autres équipes. On doit tout oublier et ne penser qu’au prochain rendez-vous et de la manière avec laquelle nous pourrons gagner ce match. Ce sera une mission difficile, mais on doit quand même se battre jusqu’au bout pour essayer de s’en sortir.

 

Après les deux derniers revers, vous avez besoin d’un miracle pour assurer le maintien…

Certes, nous avons raté les dernières rencontres, notre équipe a mis un pied et demi en Ligue 2, mais nous sommes dans l’obligation de réagir. Même si notre mission ne sera pas du tout facile lors des matchs restants, notre équipe a les moyens de gagner les trois prochains rendez-vous. Pour cela, on doit continuer à se battre et tenter cette dernière carte.

 

Après la défaite face au DRBT, plusieurs joueurs ont été soupçonnés d’avoir levé le pied, un commentaire ?

Sincèrement, c´est de la méchanceté gratuite, car nous n´avons pas triché et nous avons joué le tout pour le tout pour gagner ce match décisif. Il faut que nos supporters sachent qu’aucun joueur n’a triché. En deux mots, aucun joueur n’a levé le pied face à Tadjenanet, je défie quiconque de prouver le contraire. Ceux qui ont sorti cette rumeur, ce sont eux qui ont échoué dans leur mission. Des rumeurs qui nous ont scié les jambes. Dieu seul sait comment on se bat depuis le début de saison.

 

Le prochain match face à la JSS se jouera à huis clos…

Personnellement, je suis surpris par cette décision de la LFP. Nos supporters ne méritent une telle sanction. On s’attendait à ce que l’USMBA soit sanctionnée à cause de l’enfer qui nous a été réservé. On a été victimes d’agressions physiques et des intimidations à la mi-temps. Les stadiers ont tout fait pour nous déstabiliser et nous faire sortir du match. Donc, je pense que cette sanction à l’égars de nos supporters est injuste. Nous les joueurs, on doit se remettre au travail et essayer de gagner ce match face à la JSS.

  1. H.
Tags:

Classement