Accédez directement au site compétition

JSMB : Le départ de Redjradj risque de saper le moral des joueurs

Le président par intérim de la JSM Bejaia, Redjradj Rachid, a annoncé dans l’après-midi de dimanche, qu'il quittait ses fonctions suite aux nombreux problèmes qu’il a rencontrés depuis son installation par les actionnaires.

Durant tout l’été et même bien avant, les supporters dans leur majorité avaient milité pour le retour d'un pionnier dans la gestion des clubs de football de Bejaia. Les fans de la formation des Vert et Rouge avaient sollicité plusieurs personnalités influentes afin de convaincre Redjradj d'effectuer son retour aux affaires. Ayant accepté de venir au secours du club, qui vivait des moments très difficiles, Redjradj ne pensait certainement pas que le mal était si profond. Le plus vieux club kabyle fait face à des luttes intestines qui risque de lui coûter très cher, surtout si les supporters ne réagissent pas pour le protéger. Le président démissionnaire avait, dans son communiqué, évoqué certaines choses qui l'ont poussé à prendre cette décision difficile. Après avoir misé sur un projet à moyen terme, en annonçant qu’il fallait, au moins, trois années pour que tout se mette en place, Rachid Redjradj avait bénéficié du soutien des fans qui savaient que la mission n'allait pas être facile. Le recrutement effectué et la préparation qui se sont déroulés dans une totale sérénité, n'ont clairement pas été du goût des habituels saboteurs. Des gens qui ont l'habitude de nager en eaux troubles. Dans le communiqué publié sur le site officiel du club, Redjradj avait parlé d'entraves, notamment sur le plan financier. Le club misait énormément sur l'argent des subventions, mais ces dernières sont bloquées par des personnes qui ont de tout temps usé de ces pratiques pour arriver à leurs fins. Le président par intérim de la JSMB avait annoncé : « Un élu avait usé de manœuvres malsaines pour bloquer une somme de 2,5 milliards de centimes en connivence avec la tutelle. » Des accusations graves qui visent l’assemblée populaire de Bejaia, qui au lieu d'aider un club qui a toujours honoré la ville en faisant sortir toute la wilaya de Bejaia pour la première fois afin de célébrer le premier titre majeur offert à cette région, verse dans le clanisme et les intérêts étroits.

 

Les saboteurs rôdent toujours !

A travers ce communiqué, on comprend que les personnes qui ont l'habitude d’évoluer dans un climat malsain, sont toujours aux manœuvres. La formation des Vert et Rouge a énormément souffert de ces gens qui ont fait fuir toutes les personnes qui peuvent apporter une aide au club. Ces gens-là ont usé de tout leur poids pour essayer d’entraver la bonne marche de la JSMB, surtout que, cette saison, la préparation a eu lieu sans accrocs. Les supporters de la JSM Bejaia doivent, par ailleurs, faire en sorte de permettre à leur club d’évoluer dans de bonnes conditions. Redjradj avait été poussé à bout par ces éléments qui défendent d'autres intérêts et qui veulent avoir toujours la mainmise sur les décisions importantes qui engagent le club.

 

Le blocage des subventions, une autre raison !

Le club de la capitale des Hammadites souffre énormément de la situation actuelle. Après plus de deux mois depuis le début des préparatifs pour cette saison 2020/2021, les joueurs du club n'ont perçu aucun salaire. L'argent qui devait atterrir dans les caisses du CSA, est bloqué, et les actionnaires n’arrivent pas à mettre la main à la poche pour faire débloquer la situation. Les dettes de la société sont très importantes et si les choses restent en l’état, le club ne pourra jamais avancer. Redjradj s'est retrouvé tout seul à assumer les dépenses du club, sachant que deux sponsors seulement ont tenu leurs engagements envers la JSMB.

  1. D.

 

Tags:

Classement