Accédez directement au site compétition

JSMB : Un club au bord de la faillite

 

La JSM Béjaia n’arrive toujours pas à démarrer la préparation de la saison prochaine. Elle vit une crise depuis plusieurs mois sans que les actionnaires ne réagissent.

 

Le président du conseil d’administration Tiab Boualem, qui se trouve en France depuis plus d’une année, n’arrive plus à répondre aux besoins du club ; les actionnaires membres du CA sont aux abonnés absents depuis au moins 4 ans. Une situation qui met en péril le doyen des clubs kabyles. Les dettes de la SSA JSM Béjaia s’élèvent à 8 milliards de centimes. Un montant que les dirigeants n'arrivent pas à payer, surtout en l’absence de dynamique autour du club. Bien qu’ils aient sollicité plusieurs industriels de la région pour sponsoriser le club, leur appel est resté sans suite. Du côté des pouvoirs publics, seule la DJS a répondu favorablement. Le problème financier se pose depuis plusieurs saisons en dépit des démarches entreprises par les directions qui se sont succédé à la tête du club qui ne sont pas parvenues à une solution pérenne. L’avenir de la JSM Béjaia est incertain et l’appel lancé dernièrement par le directeur général Redjradj Rachid, quant à la nécessité de liquider la SSA JSMB, n’a pas eu d’écho. Les actionnaires de la société continuent à faire la sourde oreille aux sollicitations des supporters, qui souhaitent voir leur club retrouver sa bonne marche d’antan.

 

Un appel est lancé aux investisseurs

Un appel a été lancé aux investisseurs de la région afin d’aider le club qui doit préparer convenablement cette nouvelle saison. L’équipe dirigeante s’active pour convaincre quelques entreprises locales pour faire le nécessaire et permettre à la JSMB de bénéficier de quelques contrats de sponsoring, alors que les élus locaux continuent à ignorer les problèmes de la JSM Béjaia.

 

Vers un mercato blanc

Nous avons déjà évoqué les intentions des dirigeants de la JSM Béjaia pour ce mercato estival. La direction, conduite par le président du CA Tiab Boualem et le directeur général du club Redjradj Rachid, se montre prudente concernant le mercato. Avec des dettes qui avoisinent 3,4 milliards de centimes auprès de la CRL, les dirigeants de la JSM Béjaia se sont penchés sur une mission bien précise. Ils sont en train de travailler sur la nécessité de convaincre la majorité des joueurs qui ont donné satisfaction de poursuivre leur aventure avec la JSMB. Comme il sera difficile pour le doyen des clubs kabyles de régler ses dettes, le meilleur mercato serait de retenir l’ensemble des éléments de la saison passée en s’appuyant toujours sur des jeunes promus en équipe première.

  1. D.

 

 

Tags:

Classement