La sélection nationale U18, affrontera en amical son homologue française dans le cadre de la préparation des jeux méditerranéens d’Oran 2022. Les U18 disputeront face à la France deux matches prévus le 9 et le 12 octobre au centre de Clairefontaine annonce la FAF sur son site officiel. L’effectif et l’horaire des deux jours n’ont pas encore été dévoilés et seront communiqués prochainement.  

La sélection nationale des U20 prendra part au 48ème tournoi Maurice REVELLO, plus connu par le Festival international Espoirs de Toulon, qui aura lieu du 29 mai au 12 juin 2022 dans le département des Bouches-du-Rhône, dans le sud de la France.

Ce tournoi est ouvert aux joueurs nés en 2002, 2003 et 2004 afin de permettre aux fédérations de préparer les championnats continentaux en vue des diverses compétitions de la FIFA ou des Jeux Olympiques qui auront lieu en 2024 à Paris.

Le Président du tournoi, M. Alain REVELLO, s’est dit très honoré d’accueillir l’équipe nationale d’Algérie des U20 afin de lui permettre de préparer de telles échéances.

Ce tournoi regroupera 12 équipes réparties en trois groupes de quatre. Les premiers de chaque groupe et le meilleur deuxième sont qualifiés pour les demi-finales. Les équipes non qualifiées pour le carré final, disputeront un match de classement, ce qui donnera quatre à cinq rencontres par équipe.

Entamé en 1967, le tournoi de Toulon est devenu un rendez-vous important pour les sélections Espoirs. Les éditions 2020 et 2021 n’ont pas eu lieu, en raison de la crise de la Covid-19, alors que la dernière, celle de 2019, a été gagnée par le Brésil, alors qu’auparavant l’Angleterre avait aligné trois succès de rang (2016, 2017 et 2018).

L’Algérie avait pris part à ce tournoi dans les années 80, avec, en 1983, une sélection composée d’une majorité de joueurs de l’ex-club de la DNC Alger qui s’est classée 3ème de son groupe derrière le Brésil et l’Allemagne et devançant la Chine puis terminant 6ème du tournoi ; et occupant le même rang en 1984, mais avec comme meilleur buteur de la compétition Meziane Zaghzi (5 réalisations).

FAF

Après avoir procédé à la désignation des arbitres ghanéens pour le match aller des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 entre l’Algérie et le Niger, comptant pour la 3e journée du groupe A, le département de l’arbitrage de la FIFA a désigné un quatuor sénégalais pour la rencontre retour entre les deux sélections. Prévu le 12 octobre le match de la 4e journée des éliminatoires sera dirigé par M. Issa Sy, qui a déjà arbitré la JSK en Coupe de la CAF face à Berkane. Il sera assisté de MM. Serigne Cheikh Toure et Nouha Bangoura, tandis que le quatrième officiel sera M. Adalbert Diouf. Le commissaire au match sera le tunisien Boussairi Boujlel tandis que le médecin officiel sera le Dr Baraze Assane.

Rappelons par ailleurs que la rencontre débutera à 17h00 au stade Seyni Kountché de Niamey.

Le nom de l’arbitre qui officiera le match de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde a été dévoilé par la FIFA. Ce sera donc le ghanéen, M. Daniel Nii Ayi Laryea, qui arbitrera le match Algérie-Niger prévu le 8 octobre à partir de 20h00 au stade Mustapha Tchaker de Blida. L’arbitre central sera assisté de ses compatriotes M.M. Brobbey Kwasi Acheampong (1er assistant) et Atimaka Paul Kodzo (2ème assistant). Le quatrième officiel est également du Ghana, il s’agit de M. Abdulatif Adaari, alors que le commissaire au match est le Marocain M. Kaouachi Jamal.

Prévue dans un premier temps à Marrakech puis programmé finalement à Nimey, le match retour des éliminatoires de la Coupe du Monde, qui aura connu aussi un changement de date puisqu’on jouera le 12 octobre au lieu du 11, connaît de nouveaux changements dans l’horaire de la rencontre. De quoi donner le tournis, puisque c’est la troisième fois qu’on change l’heure du  match. On aura entendu 14h00, 20h00 avant de finalement décider de faire jouer ce match de la 4e journée à 17h00. C’est sur demande de la FENIFOOT (Fédération nigérienne) que l’heure du match a été changée une troisième et dernière fois. Ceci en raison du couvre-feu et des restrictions sanitaires que les nigériens ont demandés à jouer à 17h00 ce que le FIFA a validé. Ce dernier changement devrait être définitif, la correspondance de la première instance footballistique confirme que cette dernière programmation d’un match qui fatigue avant même d’être commencé.Peut être une image de ‎une personne ou plus et ‎texte qui dit ’‎المجموعة-1 I الرابعة الجولة 2022 العالم كأس تصفيات FIFA WORLD CUP atar2022 .Qualifiers. الجزائر vS النيجر 2021 أكتوبر 12 الثلاثاء الجزائر بتوقيت 17:00 سـ كونتشي سيني الجنرال ملعب النيجر نيامي & #123VivaLAlgerie f Iam Lesverts.faf LesVerts mobilis PARTENAIRE OFFICIE www.faf.dz adidas Condor Coca-Cola ASPETAR‎’‎‎

Le sélectionneur du Djibouti Julien Mette, reconnait la différence de niveau entre sa sélection et celle de l’Algérie. Perdre par 8 à 0 face à des joueurs qui évoluent en Ligue 1, en Premier League ou en Bundesliga, confirme pour lui que beaucoup de travail attend Djibouti, qui ne doit rougir de cette lourde défaite surtout que cette équipe inexpérimenté a joué à 10 pendant plus d’une heure explique le coach djiboutien «Il y avait des consignes qui ont été bien appliqués, notamment sur les prises en charge des ailiers, avec Mahrez, Belaïli ou Benrahma quand il allait rentrer ou encore Ghezzal s’il allait rentrer, puisque c’est ce que nous avons identifié comme principaux dangers. Ensuite on s’attendait à avoir une pointe, là on avait deux pointes. On avait préparé les joueurs selon les caractéristiques de Slimani et Bounedjah. Les joueurs étaient prêts, mais malheureusement c’était de toutes petites séquences. Mais quand on se retrouve à 10 pendant une heure et quart, ça change tout, puisqu’il n’y pas plus de possibilité de transition, de contre-attaque, pour se positionner haut et essayer de récupérer le ballon dans le camp adverse. Certes il y a eu des séquences intéressantes, mais très courtes.»

«Cette défaite n’est pas une surprise»

«La lourde défaite était un scénario envisagé. On est déçus et tristes, mais ce n’est pas une grande surprise. Nous les points qu’on vise c’est face à Burkina et le Niger. On doit tourner la page, mais ce qui est dommage, c’est qu’en nous retrouvant à 10, cela nous chamboule tactiquement car j’aurais aimé travaillé pendant 90 minutes sur un plan de jeu avec 11 contre 11. S’il y a des débiles qui pensaient que perdre contre l’Algérie est une contreperformance tant pis pour eux. Mais dans la projection pour les prochains matches je perds un titulaire.»  

 

Si l’Algérie fait 8e pour quart en Coupe du Monde personne ne sera surpris. C’est une équipe de ce calibre-là. Et c’est justement cette équipe que nous avons affronté, c’est pour cela que j’ai dit merci à Belmadi de nous avoir respectés. Il n’y a pas d’équipe B ou autre. C’est aussi intéressant pour nos joueurs puisqu’ils ont affrontés des joueurs qui évoluent en Premier league, en Bundesliga et pour moi l’Algérie est un potentiel quart de finaliste en Coupe du Monde voir plus, on ne sera pas surpris. Cela fait que l’écart avec nous est énorme. L’Algérie joue toutes les CAN, les jeunes catégories jouent les compétitions internationales et vous possédez des centres de formation. Nous ce n’est pas le cas notre premier centre de formation fédéral va ouvrir à la fin de l’année. Ce qu’il faut au Djibouti c’est des années. Maintenant à court terme les objectifs qu’on peut se fixer c’est de jouer le CHAN et après une CAN pas avant 4 ou 5ans, avant il faut qu’on arrive à exporter des joueurs djiboutiens.»

Remportant une large victoire face à Djibouti pour la première confrontation de l’histoire entre les deux sélections, l’équipe d’Algérie commence idéalement la campagne de la Coupe du Monde. Prenant la compétition très au sérieux et entrant déjà dans l’état l’esprit du mondial, les Verts se fixent un premier objectif, celui de se qualifier. En faisant le boulot face à Djibouti, l’EN, démarre fort avec un 8 à 0. Djamel Belmadi et Ismaël Bennacer qui se sont présentés face à la presse en fin de match ont confirmés leurs ambitions et leur envie de réussir et d’atteindre le top niveau, ceci dans le but de ne pas se contenter d’une simple figuration en coupe du monde, dans le cas d’une qualification.

 

Grâce à son quadruplé face à Djibouti, Islam Slimani, est un peu plus proche de la légende. En effet, atteignant la barre des 35 buts, il n’est désormais plus qu’à une réalisation du record détenu par Abdelhafid Tasfaout depuis une vingtaine d’années maintenant. Super Slim, qui n’est pourtant que remplaçant en club avec l’Olympique Lyonnais, est le meilleur buteur actuellement de l’EN. A 33ans, même si le joueur déclare que le record reste secondaire, le fait que Mahrez lui ait laissé le penalty prouve que dans le fond il y a cette envie de battre un record. Et puis les records sont faits pour être battus et Slimani est un battant, difficile d’imaginer que cela n’occupe pas une petite place dans sa tête. Quoi qu’il en soit, il aura certainement l’occasion de battre et de pulvériser ce record, c’est tout le mal que lui souhaite tout le peuple algérien, car il le mérite tout simplement.  

Aligné d’entrée face à Djibouti, le milieu de terrain, Ramiz Zerrouki, a débloqué son compteur avec l’EN. Comme il l’avait fait récemment en club avec Twente, c’est un but d’en dehors de la surface que le jeune Zerrouki à inscrit avec une belle frappe. Inscrivant le 8e but pour la sélection nationale dans ce match, il s’agit pour lui de sa première réalisation avec les Verts. Pour un premier but, il aura été beau à voir avec une belle frappe. Il avait tenté le même geste contre la Tunisie, mais ça n’avait pas marché. Cette fois c’était au fond et ce but en appellera certainement d’autres pour le joueur de 23ans.

Le portier de l’EN, Raïs M’bolhi, aura passé une soirée des plus tranquilles face à Djibouti. N’ayant aucune intervention à faire, il n’aura pas été sollicité durant toute la rencontre. N’ayant pas encaissé dans cette première rencontre des éliminatoires de la Coupe du Monde, il est à son troisième match sans encaisser. Si on compte les derniers matches amicaux, face à la Tunisie (2-0) et le Mali (1-0), il totalise 3 rencontres de suite en clean sheet. Le portier de 35ans continue d’être une valeur sûre pour l’EN et ne compte certainement pas s’arrêter de sitôt.