Les négociations entre Wolverhampton et Napoli seraient en bonne voie pour le transfert de l'arrière latéral algérien, Faouzi Ghoulam.
Selon La Gazzetta dello Sport et Sportitalia, l'international algérien se prépare pour une nouvelle aventure en Premier League.
L'accord est négocié par le super-agent Jorge Mendes, avec un prix demandé d'environ 15 millions d'euros, nettement inférieur à la clause de libération de 35 millions d'euros de son contrat.
Le joueur de 29 ans était l'un des meilleurs arrière gauche du monde avant une blessure au genou dévastatrice en novembre 2017.
Ghoulam est resté inactif pendant pratiquement un an, car il y avait des complications, notamment une rotule fracturée.
Il n'a fait que neuf apparitions en Serie A cette saison et a réussi à fournir une passe décisive.

Kh. S.

 

Selon le media Leicestershire Live, le transfert d’Islam Slimani à Rennes est en très bonne voie. Les deux clubs ont passé un premier round de négociation qui a été apparemment très fructueux. Le club français qui jouera cette saison la Champion’s League a proposé la somme de 5,5 millions de livres sterling pour le transfert de l’international algérien.
Leicester City, qui n’a reçu jusqu’a maintenant aucune autre offre confirmée émanent d’autres clubs, étudie très sérieusement l’offre du club Rennais, malgré que la somme proposée est loin des espérances du club anglais.
Le manager Brendan Rodgers préférerait apporter de l'argent maintenant plutôt que de perdre l'attaquant pour rien l'été prochain. D’ailleurs, le joueur, son manager et un représentant du club sont attendus dans les prochaines heures à Rennes pour finaliser le transfert.

Kh. S.

 

Hier, en conférence de presse, Patrick Vieira a effectué un point sur les blessés à deux jours de la reprise de la L1 (ce dimanche à 17h face au RC Lens).
«Hicham Boudaoui (blessé au genou le 1er août dernier face au FC DAC) se remet petit à petit. Il lui reste quelques semaines avant de pouvoir reprendre la course», a expliqué le coach azuréen.

Kh. S.

 

Une boutique spécialisée dans les maillots de foot rétro s'est installée à Paris, depuis le mois de janvier dernier.
Cette boutique attire les passionnés d'un football d'antan avec des tuniques aux sponsors mythiques frappées des noms d'anciennes gloires du ballon rond. À sa tête, se trouvent un père et son fils : Karl et Gabriel Chenaf.
Si la boutique n'est ouverte que depuis quelques mois, elle compte déjà des clients de renom. «Lors de l'ouverture, le frère de Ronaldinho (Roberto de Assis Moreira) est venu à la boutique», raconte Karl Chenaf. «Il y a eu aussi le joueur algérien Islam Slimani, précise Gabriel Chenaf. Il est entré dans le magasin, car il a vu un ancien maillot de l'Algérie réédité par Copa».
Ces rencontres pourraient être bénéfiques au duo, car il projette d'organiser des séances de dédicaces d'anciens joueurs dans la boutique, voire mieux : réunir des anciens joueurs, trouver leurs maillots de l'époque pour jouer un match.

Kh. S.

Le club de Brendfrd a lancé via son compte Twitter un vote pour les supporters. Ces derniers pourront permettre à l’une de leur star de décrocher le titre de meilleur joueur de Championship de la saison 2019-2020. Il s’agit du milieu de terrain, Saïd Benrahma avec ses 17 buts et ses 8 passes décisives et le buteur du club Ollie Watkins qui affiche 25 buts et 3 passes décisives.

Kh. S.

L’entraineur de Manchester City, Pep Guardiola, a expliqué ses choix tactiques pour le match contre l’Olympique de Lyon. Et apparemment, ses justifications n’ont pas convaincus grand monde. «Nous ne réussissons pas à franchir les quarts mais nous réessayerons de le faire. Les statistiques montrent qu'on a été meilleurs que les autres dans beaucoup de domaines, mais ça n'a pas été suffisant. La tactique, dans cette compétition, ce n'est pas le plus important. Dans les 15-20 dernières minutes de la première période, on était là. On s'est créé des occasions, mais on a commis des erreurs... On en avait déjà fait contre Tottenham. Les joueurs ont travaillé pendant trois jours avec ce système. J'espère qu'on avancera un jour». Les Cityzens n'ont jamais atteint le dernier carré de la compétition depuis l'arrivée du Catalan. Ses choix tactiques semblent bel et bien en cause. Avec cette composition étrange et inédite. Jusqu'à aujourd’hui la presse anglaise ainsi que les acteurs du monde du football accablent l’entraineur pour ses choix jugés étranges et inédits, surtout par rapport à la non titularisation de Riyad Mahrez et son coéquipier Bernardo Silva, qui auraient pu changer le cours des choses.

Kh. S.

 

 

Le gardien international algérien du club saoudien d’Ettifaq, Rais M’Bolhi, s’est expliqué sur la chaine saoudienne, SBC, sur l’incident qu’il a eu avec le joueur brésilien, Romarinho, d'Al Ittihad : «Le joueur Romarinho n’a cessé durant tout le match de me provoquer en insultant ma mère. Je n’ai pas supporté cela. Dès le coup de sifflet final, je me suis dirigé vers lui pour lui demander pourquoi il a fait ça. Au lieu de s’excuser, il a commencé à m’embêter avec l’un de ses coéquipiers. Ce qui m’a énormément énervé, car si il ne m’avait pas insulté, je n’aurai pas réagi de la sorte. Je n’accepte pas qu’on insulte ma mère, non ! Je suis quelqu’un de calme, mais je ne tolère pas qu’on insulte ma famille», s’est expliqué le gardien des Verts.

Kh. S.

 

Sur les réseaux sociaux, l’entraîneur de Manchester City a été fustigé d’avoir sous estimer Riyad Mahrez.
L’international algérien, n’a pas eu toute la confiance de son coach durant les matches de Ligue des champions. Le capitaine des Verts a entamé les deux rencontres face au Real Madrid (2-1) et l’Olympique Lyonnais (3-1), comme remplaçant.
Hier soir, l’international algérien, a foulé la pelouse à la 56e minute face aux Lyonnais, 13 minutes plus tard, il envoi le ballon à Raheem Sterling, à son tour l’adresse à Kevin De Bruyne, qui inscrit le seul but des Citizens.
Nombreux internautes, pointent du doigt le coach Pep Guardiola, qu’il est derrière la défaite de son équipe, on se trempant sur ses choix et qu’il fallait incorporer Mazhrez parmi les titulaires.
La vidéo du but de Man City : https://twitter.com/i/status/1294733188359692301

Kh. S.

 

Dans un derby qui n'avait rien d'amical, le FC Metz s’est déplacé à Molsheim où il a affronté le RC Strasbourg. La partie très tendue s’est terminée sur le score de (3-2).
Pour ce match éclectique, les trois algériens, Oukidja et Boulaya côté Metz, ainsi que Saadi côté Strasbourg ont été à la hauteur des attentes et parmi les meilleurs éléments sur le terrain.

Alexandre Oukidja, rassure
Commençant par le gardien Alexandre Oukidja. Ce dernier, et malgré les deux buts qu’il a encaissé, a sauvé son équipe à maintes reprises. D’ailleurs, il a joué toute la partie. À la 8’, il crochète Thomasson juste devant son but ! Un geste génial et complètement fou en même temps. Quatre minutes plus tard, belle tentative d'Ajorque, Oukidja se couche bien et repousse le ballon. À la 65’, la volée écrasée de Pesic n'inquiète guère le Fennec, qui à la 71’, dégage des deux poings le corner de Prcic. Le même joueur trouve encore Oukidja sur la trajectoire de sa frappe un peu molle. Grosso-modo, très belles interventions du gardien de l’EN qui rassure de plus en plus son coach.

Farid Boulaya, confirme
L’autre international algérien, Farid Boulaya, s’impose de plus en plus dans l’équipe, discrète, mais efficace. Le milieu de terrain, botte un magnifique coup franc et signe le 3e but de son équipe à la 40’. Puis enchaine par une passe très précise à son coéquipier Niane. Malheureusement, l'attaquant sénégalais manque sa frappe, qui passe à côté à la 47’. Boulaya, dans tous les bons coups, déborde côté gauche et trouve Bronn en retrait. La frappe du défenseur franco-tunisien heurte le poteau avant de sortir, à la 52. Il fut remplacé par Tchimbembé à la 63’ de jeu après un rendement de haute qualité.

Idriss Saadi, s’affirme
Grâce à sa persévérance, Saadi a su comment transpercer le solide mur des défenseurs adverses. A la 29’, après une erreur d'Udol, Saadi bute sur Oukidja. Après moult tentatives, il réussit a réduire l'écart à la 58’ d’une tête puissante, sur un centre de Prcic, avant de céder sa place à Chahiri. En conclusion Idriss Saadi rempli bien son rôle comme attaquant.

Kh. S.