Le milieu offensif Saïd Benrahma, prêté par Brentford à West Ham, devrait rester dans son actuel club. En effet, selon Sky Sports Premier League, les Hammers veulent racheter le contrat du joueur estimé à 20M £ afin de libérer une place dans l’optique de recruter un nouveau joueur sous forme de prêt. Avec le règlement qui intérdit le prêt de plus de 2 joueurs, West Ham, préfère faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire assurer le recrutement de Benrahma et libérer en même temps une place. L’international algérien va donc poser ses valises chez les Hammers pour qui il s’engagera de manière permanente.

La fédération algérienne de football annonce que l’édition 2020-2021 de la coupe d’Algérie n’aura pas lieu. A la place il a été décidé de faire jouer uniquement la coupe de la Ligue qui sera qualificative à la coupe de la CAF. Ceci bien entendu en raison de la situation sanitaire liée à la covid-19. Il y aura donc un retour vers une Coupe de la Ligue Professionnelle 2021 avec la participation des 20 équipes de la Ligue 1.

Blessé une nouvelle fois après être tout juste revenu de blessure, Sofiane Feghouli, risque d’être absent pour une durée allant de 2 à 3 semaines. C’est du moins ce qui a été annoncé après un premier diagnostic, cependant on devrait en savoir d’avantage dans la journée de mardi. Le joueur va subir de nouveaux examens pour connaitre avec exactitude la durée de sa convalescence. Retrouvant la compétition et enchainant avec un deuxième match, Feghouli a dû céder sa place dès la 26e lors du dernier match de championnat face à Malatya, après avoir ressenti une douleur au niveau de la cuisse. Son absence n’arrange certainement pas la formation de Galatasaray qui devra se passer de ses services pour une durée qu’on devrait connaitre avec exactitude ce mardi.

L’attaquant, Rachid Ghezzal, Meilleur passeur du championnat de Super Lig, vient de délivrer sa 9e passe de la saison. n’ayant toujours pas débloqué son compteur buts, il est néanmoins en tête du classement des meilleurs passeurs avec 3 balles de buts offertes de plus que son premier poursuivant dans ce classement, à savoir, Akbunar de Goztepe qui était justement l’adversaire du jour. En effet, mené au score, le Besiktas est parvenu à remettre les pendules à l’heure après la passe de Ghezzal pour Ljajic avant de doubler la mise à un quart d’heure de la fin de la rencontre. Auteur d’une belle prestation, Rachid Ghezzal, cédera sa place à la 64’  tandis que cette victoire permet à son équipe qui est première au classement de maintenir l’écart avec Galatasaray de 5 points en terminant la phase aller avec cette victoire.

 

 

 

Le meneur de jeu du FC Metz, Farid Boulaya, enchaîne les belles prestations. Ce dimanche face au FC Nantes, l’algérien a de nouveau été décisif pour son équipe. Délivrant d’abord une passe décisive à la 35’ que Leya mettra au fond, il inscrira aussi un but dans les dernières minutes de la rencontre. C’est à la 90’+3 que Boulaya reçoit une balle sur le côté gauche pour repiquer vers le centre et tenter une frappe écrasée d’en dehors des 18m qui finit au fond des filets. La quatrième réalisation pour Boulaya qui permet à Metz d’enchainer avec une deuxième victoire après avoir battu Lyon chez lui lors de la précédente journée.

A peine revenu de blessure, voilà que l’international Sofiane Feghouli se blesse de nouveau. Ayant quelque peu forcé, le joueur s’est arrêté net à la 26’ lors de la rencontre de la 21e journée face à Yani Malatyaspor. Après avoir joué 90 minutes lors de la précédente rencontre de Galatasaray alors qu’il revenait tout juste de blessure, il semble que le fait d’avoir repris directement la compétition ne lui a pas été bénéfique même s’il s’est distingué précédemment avec un but. Beaucoup reprochent le fait qu’il ait été aligné pour les deux dernières rencontres, ce qui ne lui a pas laissé le temps d’être totalement remis. Maintenant il faudra savoir pour combien de temps Feghouli sera une nouvelle fois indisponible. On sait que c’est une blessure musculaire au niveau de la cuisse et l’on devrait en savoir d’avantage lorsque le joueur passera des examens médicaux.

Trois noms circulaient ces derniers jours du côté de Constantine pour remplacer Amrani à la barre technique. Après avoir évoqué Madoui et le contact qu’il y avait avec ce dernier, il semble que la direction n’a pas encore tranché définitivement la question. En effet, dernièrement nous avions indiqué qu’il ne manquait que la signature de Madoui et qu’il était à 99% le nouvel entraineur du CSC, mais finalement il semble que le 1% qui restait l’a emporté puisque selon les dernières nouvelles, ce sera Miloud Hamdi, l’ancien entraineur de l’USMA. Tout porte à croire que ce dernier sera le nouvel entraineur du CSC et les choses devraient s’officialiser d’ici mercredi nous révèle notre source. Comme toujours, on ne peut pas parler d’officialisation tant que la signature du nouvel entraineur n’a pas été posée sur le contrat. Mais ce qui est sûr c’est qu’avant la fin de semaine la question de l’entraineur sera tranchée de manière définitive.

De retour depuis peu à la compétition, Youcef Atal, est semble-t-il devenu très fragile. Le joueur qui commençait à accumuler du temps de jeu, était une nouvelle fois titulaire pour le match de la 21e journée de L1 Uber Eats au même titre que son compatriote Boudaoui. Après une bonne première période face à Lens, Atal, qui a bénéficié d’un bon ballon de Dolberg, a réalisé quasiment le même geste que Bensebaïni face à Dortmund mais sur son côté droit pour terminer le travail avec une frappe du gauche. Un but important pour Nice, mal classé qui lui permet de s’éloigner de la zone rouge. Mais juste après le but, Atal a demandé son changement pour blessure. Il a dû se faire mal lors de sa célébration et était contraint de céder sa place seulement deux minutes après avoir marque (51’). Les blessures à répétition d’Atal commencent à devenir vraiment inquiétantes puisqu’il n’arrive pas à enchainer les matches et est contraint à de longues périodes de convalescence à chaque fois. Ça devient encore plus inquiétant quand on sait que l’EN aura besoin de lui dans quelques semaines et que les équipes qui le suivent à l’image de l’Athlético vont désormais s’interroger sur ces fréquentes blessures de l’international algérien. En outre, Boudaoui pour sa part a joué l’intégralité de la rencontre face aux nordistes et écopera d'un avertissement en fin de match avec à la clé une bonne prestation.

La formation de West Ham s’est imposée dans le match des 1/16e de finale face à une équipe de League One. Remportant une victoire sur le score de 4 à 0 face à Doncaster, l’équipe de West Ham reste toujours dans la course de la FA Cup. Pour sa part, Saïd Benrahma, qui semble de plus en plus gagner la confiance de son coach, a été aligné d’entrée pour ce match. Auteur d’une belle prestation, il n’a pas marqué mais aura délivré une passe décisive sur le deuxième but de son équipe à la 32’. Accumulant du temps de jeu, Benrahma trouve ses marques au fil des matches et monte en puissance en attendant de le voir étaler tout son talent en Premier League.

Dans un communiqué de la fédération tunisienne de football posté sur son compte officiel, cette dernière accuse l’Algérie de ne pas mettre à sa disposition le stade du 5 juillet pour s’y entraîner. Pourtant la FTF n’avait pas fait de réclamation auparavant et comme par hasard à la veille du match des U17 face à l’Algérie dans le tournoi de l’UNAF, les tunisiens se plaignent d’être mal pris en charge. Il est cependant utile de rappeler que lors du dernier tournoi de l’UNAF qui s’est déroulé en Tunisie, les 5 équipes étaient logées dans le même hôtel avec une équipe d’Egypte contaminée par le coronavirus. N’ayant pas vraiment respecté le protocole sanitaire, la Tunisie à fait jouer les matches de l’Algérie sur de terrains impraticables et tout le monde est d’accord sur ce point. Il s’agissait de matches officiels joués sur des pelouses catastrophiques, alors qu’aujourd’hui pour un terrain d’entraînement la FTF fait tout ce bruit.

Ceci sans parler de la distance qu’il y avait entre le lieu de résidence de l’EN U20 et les stades dans lesquels ils devaient jouer et bien d’autres paramètres. Mais ceci ne reste qu’une guerre psychologique au moment où le président de la fédération tunisienne débarque à Alger.