Ligue 1

JSK: Zerdoum, dernière recrue de la JSK

Iarichen a trouvé enfin un accord avec l'Etoile du Sahel

Zerdoum, dernière recrue de la JSK

Le président Yazid Iarichen a réussi hier un grand coup en parvenant à faire venir à titre de prêt l'attaquant Redouane Zerdoum. Il était sur ses traces depuis plusieurs jours, mais malgré le fait que les dirigeants de l'Etoile du Sahel soient restés plusieurs jours sans daigner répondre aux deux propositions que leur a faites, le président de la JSK n'a jamais perdu espoir pour engager l'ancien pensionnaire des Sang et Or. Il a affirmé au lendemain de la rencontre jouée face à l'AS FAR que dès qu'il rentrera au pays, il accélérera les négociations concernant le transfert de Zerdoum et c'est cela qu'il a fait le nécessaire pour parvenir à un terrain d'entente avec les dirigeants tunisiens. Contents d'avoir conclu la transaction, les responsables de la JSK n'ont pas hésité à annoncer hier après-midi sur le site du club la venue de Zerdoum et celle de Harrag.

Prêt

Le pensionnaire algérien de l'Etoile du Sahel rejoint la JSK à titre de prêt avec option d'achat. Le président Iarichen souhaitait racheter carrément son contrat, car il sait que celui-ci va briller sous le maillot des Jaune et Vert, mais les Tunisiens ont préféré le prêter pour pouvoir négocier son transfert définitif ou le récupérer au mois de juin prochain. Au départ, ils ne voulaient pas entendre parler de son départ, mais Zerdoum a insisté pour quitter l'Etoile du Sahel en cette intersaison. Il a clairement dit à ses dirigeants après le changement qui s'est opéré à la tête du club qu'il veut rentrer en Algérie et qu'il n'a plus le moral pour poursuivre son aventure avec leur club. C'est pour cela qu'ils ont fini par accepter de le laisser rejoindre la JSK à titre de prêt. Il faut dire que pour augmenter ses chances de s'offrir les services de cet attaquant qui avait brillé sous le maillot du NAHD avant de rejoindre le championnat tunisien, le président Iarichen a fait deux propositions aux Tunisiens, l'une consiste à racheter son contrat et l'autre à le faire venir à titre de prêt.

Efficacité

Avec le recrutement de Zerdoum, l'attaque de la JSK va certainement cracher le feu cette saison. Elle a été le talon d'Achille de l'équipe ces dernières années, mais avec le renforcement opéré par le président Iarichen qui a recruté Bensaha et Zerdoum, l'attaque sera sans nul doute efficace cette saison. Si l'international éthiopien Mujib Kessane Hamza n'a pas montré grand-chose lors de la rencontre amicale jouée face au MOB, Haroun, lui, a été crédité d'une belle prestation face au représentant marocain. C'est lui qui a contraint le défenseur de l'AS FAR à marquer contre son camp, ce qui a permis à la JSK de prendre une sérieuse option pour la qualification en attendant le match retour qui se jouera ce dimanche sur le terrain du 1er-Novembre de Tizi OuZou. Avec ce renforcement de l'effectif par des joueurs de valeur et d'expérience, l'objectif du club est de jouer le titre cette saison. 

  1. Boumali

 

MCA: Débouté par la CRL: Bourdim devra payer 1,7 milliard

Débouté par la CRL

Bourdim devra  payer 1,7 milliard

 

Après avoir décidé de mettre fin à sa collaboration avec le MCA, Bourdim a saisi la CRL pour avoir sa lettre de libération. Cependant, cette instance a donné gain de cause au MCA ; donc, s’il veut partir, il doit payer 1,7 milliard.

Avant la fin de la saison passée, Bourdim, le meneur de jeu du MCA, avait rencontré le président Brahmia pour avoir ses papiers. Le président, qui ne s’y est pas opposé, a cependant exigé du joueur de payer 1,7 milliard, comme c’est mentionné dans son contrat. Le joueur a refusé de payer et voulait forcer la main aux Mouloudéens en boycottant les entraînements. Le MCA, qui a chargé un huissier de justice pour constater ses absences répétitives, l’a mentionné dans le dossier qu’il a fourni pour défendre sa cause devant la Chambre de résolution des litiges. Le verdict est donc tombé hier, et c’est le Mouloudia d’Alger qui a eu le dernier mot. Donc, Bourdim doit se soumettre à la décision. Pour quitter le Doyen, il doit payer 1,7 milliard. Il est clair que le MCA ne fera rien pour le repêcher ou de tenter un terrain d’entente arrangeant les deux parties. Une chose est sûre, le joueur doit payer pour quitter le Doyen. Ce qui a ravi le président Brahmia qui était en colère après avoir été débouté dans l’affaire Harrag. Par ailleurs, alors que Bourdim était en contacts avancés avec le CRB, ce dernier a écarté sa piste, mais aussi l’ESS. Maintenant que le mercato tire à sa fin, Bourdim doit trouver une solution avant minuit ce soir. Au-delà, il sera trop tard pour croire à une autre issue si ce n’est passer la moitié de la saison sans club, cars il sait que le MCA ne veut plus de lui. Selon notre source, le joueur compte demander à être reçu par président Brahmia. Toutefois, le président ne lâchera rien et voudra sans le moindre doute défendre les intérêts du Doyen en demandant l’argent jusqu’au dernier sou.

  1. Z.

CRB: La direction veut obtenir le prêt d’Aribi

Alors que Zerdoum ne jouera pas au Chabab

La direction veut obtenir le prêt d’Aribi 

 

Comme on l’évoquait dans notre édition d’hier, l’entraîneur en chef Marcos Paqueta a totalement relancé le mercato en exigeant deux joueurs. Yahi s’est penché sur Zerdoum mais ce dernier jouera à la JSK. Le CRB veut désormais Karim Aribi.

Il n’y a jamais eu de mercato aussi difficile au Chabab que celui que nous sommes en train de vivre. La direction est dans l’incapacité de trouver des joueurs de qualité qui peuvent apporter le plus escompté. Pourtant, le marché compte des joueurs à l’image de Benguit et Benkhemassa qui sont disponibles et d’autres joueurs de qualité qui pourraient cadrer avec ce que cherche le club champion d’Algérie. Le coach a été très clair, il veut un meneur de jeu et un avant-centre et la direction s’est mise au travail pour essayer de trouver les joueurs qu’il faut. D’ailleurs, Hocine Yahi s’est directement intéressé à Redouane Zerdoum avec lequel il a eu des échanges et des négociations. Cependant, comme ça  a été le cas pour plusieurs autres joueurs, l’ancien pensionnaire du NAHD a préféré opter pour la JSK puisque Iarichen a su comment récupérer sa lettre de prêt de l’ES Sahel. Dès lors, une source bien informée nous a fait savoir que les dirigeants ont alors tourné leurs efforts vers l’ancien avant-centre de l’équipe, actuellement à Nîmes, Karim Aribi. Ce dernier, et comme on l’expliquait hier, a eu des échanges avec des proches de l’équipe et n’a pas fermé la porte. Le Chabab souhaite avoir Aribi en prêt pour une saison.

 Le CRB ne peut racheter son contrat

Aribi qui a fait une saison et demie au Chabab n’a pas eu la réussite escomptée et a subi une très forte pression. Mais à l’Etoile du Sahel, il s’est avéré être un très bon buteur et cela lui a valu un transfert à Nîmes. Sur le départ durant l’été et plus précisément à l’EST, il avait fait machine arrière après un imbroglio avec les Tunisiens. Désormais, le CRB souhaite le récupérer le temps d’une saison pour qu’il puisse l’aider au vu des objectifs élevés du club. Si le Chabab souhaite un prêt, c’est parce qu’il ne peut se permettre de racheter le contrat du joueur qui flirte avec les 800 000€, montant que personne ne peut payer en Algérie.

Les négociations s’annoncent serrées

Toujours d’après notre source, les responsables du club de la capitale savent qu’ils n’ont plus de marge de manœuvre surtout que le mercato ferme ses portes aujourd’hui. D’ailleurs, les négociations s’annoncent serrées entre les deux parties mais le CRB garde l’espoir de faire rapidement avancer les choses dans le bon sens. A l’heure actuelle, il n’y a pas mieux qu’Aribi puisque Bouguetaya a finalement opté pour le MCO et que Zerdoum a préféré la JSK.

  1. Z.

USMA: Les Rouge et Noir mettent le cap sur le NAHD

Déterminés à entamer en force la nouvelle saison

Les Rouge et Noir mettent le cap sur le NAHD

Par Anis S.

L’entame de la nouvelle saison approche à grands pas ; l’USMA la débutera par le derby face au NAHD. La concentration pour ce rendez-vous bat son plein au sein du groupe usmiste, les joueurs sont déterminés à entamer en force le championnat.

Après avoir eu droit à une journée de repos, avant-hier, les Usmistes ont repris le chemin des entraînements pour poursuivre la préparation d’intersaison et aborder ainsi la dernière ligne droite avant l’entame de la nouvelle saison, dans le derby qui les opposera au NAHD. A 4 jours de cet important rendez-vous, la concentration bat son plein au sein du groupe. Les coéquipiers du capitaine Mohamed-Lamine Zemmamouche ne pensent qu’à la victoire pour entamer ainsi en force le championnat. Leur mission est de jouer les premiers rôles, l’objectif fixé par la direction. Malgré  quelques absences, la préparation se poursuit avec un moral gonflé à bloc ; les protégés de Lavagne sont plus que jamais déterminés à remporter le derby du Nasria. Ce sera la meilleure façon pour prendre confiance et éviter surtout le scénario de la saison passée, où il a  fallu attendre jusqu’à la 6e journée du championnat pour réaliser la 1re victoire.

Le staff technique axe sur l’aspect technico-tactique

Après avoir bien travaillé le volet physique, où le préparateur physique Rodolphe Duvernet a fait suer les joueurs, le staff technique a baissé la cadence en axant son travail, lors de cette dernière phase de préparation, sur le technico-tactique. L’entraîneur Denis Lavagne, qui a programmé des sixtes entre les joueurs, s’attelle à parfaire les derniers réglages en prévision de l’entame de la saison, mais aussi corriger le maximum des lacunes constatées lors des matchs amicaux, afin que son équipe soit performante à partir du derby face au Nasria. 

Les absences, le seul souci de Lavagne

Pour le derby face au NAHD, la formation de Soustara sera privée des services de 4 joueurs, en l’occurrence Fatah Achour, Brahim Benzaza, Brahim Chenihi et Kwame Opoku, blessés. Si l’absence du premier ne pose pas problème, celles des 3 derniers ne fait guère les affaires de l’entraîneur Denis Lavagne. Alors que Benzaza, qui a fait valoir ses qualités techniques, a été pressenti titulaire dès l’entame de la saison, les attaquants Chenihi et Opoku donneraient plus de solutions offensives au coach. C’est donc tout à fait logique que leur absence mette le technicien français dans l’embarras.

  1. S.

JSK: Stambouli : «Continuer mon aventure ? On verra bien»

Il maintient toujours le suspense

Stambouli : «Continuer mon aventure ? On verra bien»

Par Salim T.

La délégation de la JSK est rentrée au pays avant-hier après avoir affronté les FAR du Maroc samedi passé. Les Canaris ont réalisé l’essentiel lors de ce match en revenant avec une précieuse victoire. Joint par nos soins hier en début d’après-midi, le coach Stambouli nous a parlé de quelques points concernant son club la JSK. Interrogé s’il est revenu à de meilleurs sentiments après cette victoire sachant qu’il était très en colère avant le départ de son équipe au Maroc, le coach s’est contenté de dire : «Continuer mon aventure ? On verra bien», s’est-il contenté de dire. Devant notre insistance de savoir s’il est toujours mécontentent concernant certaines choses le coach a lâché cette phase : «On parlera de ça ultérieurement», a ajouté le coach.  Ainsi, Stambouli maintient toujours le suspense concernant son avenir en attendant ce qu’apporteront les prochaines journées, voire les prochaines heures.

«On a réussi notre mission au Maroc»

Revenant sur cette victoire arrachée par son club, le coach des Jaune et Vert a affirmé que son club a réussi sa mission lors de ce match et qu’il est content d’offrir cette victoire au peuple algérien en général et aux supporters de la JSK en particulier. «On a réussi notre mission lors de ce match aller et les joueurs  ont combattu pour réaliser cette victoire. Je les félicite pour leur courage et leur détermination et nous sommes très heureux de dédier cette victoire au peuple algérien en général et aux supporters de la JSK en particulier», a ajouté le coach.

«La qualification n’est pas encore acquise»

Même si son club a réalisé la victoire lors de la manche aller jouée au Maroc, le coach des Canaris du Djurdjura affirme qu’il reste un match retour et que la qualification n’est pas encore acquise. «Certes, on a gagné le match aller mais on est qu’à la mi- temps de la qualification. Il y a un match retour et c’est le plus important. On doit préparer convenablement cette joute retour et chercher cette qualification», a ajouté le coach de la JSK.

«On doit se méfier des FAR»

Même si son équipe a gagné au Maroc, le coach de la JSK se montre méfiant pour ce match retour. Tout en affirmant que son adversaire est une bonne équipe, il affirme qu’ils doivent prendre ce match retour très au sérieux pour se qualifier. «Le match retour sera sans doute difficile et on doit se méfier de cette équipe des FAR. Notre adversaire est une très bonne équipe notamment sur le plan offensif. Ils se sont créé plusieurs occasions et on les a privés de marquer en défendant bien lors du match aller», a ajouté le coach de la JSK

«La prestation de Doumbia ne m’a pas surpris»

Interrogé sur la prestation du défenseur Doumbia qui a réalisé un bon match, le coach a affirmé qu’il n’était pas suris par la prestation de son défenseur. «La prestation de Doumbia ne m’a pas surpris. Depuis que je l’ai vu aux entraînements j’étais convaincu qu’il a de grandes qualités. C’est un international avec l’équipe  des locaux du Mali et il a un bon  niveau», a ajouté le coach de la JSK.

«C’est un combattant sur le terrain»

Ayant encensé son défenseur, Stambouli a affirmé que Doumbia était un combattant sur le terrain face aux FAR du Maroc. «Il a fourni de grands efforts et il était un combattant sur le terrain. Il a réussi un match plein», a ajouté le coach des Jaune et Vert de la JSK.

«Sidi Salah, un bon joueur comme les autres»

Pour la prestation du jeune gardien Sidi Salah, coach Stambouli a affirmé que c’est un bon joueurs comme d’autres éléments. «C’est un bon joueur comme d’autres éléments», a conclu le coach son intervention.

S.T.

 

MCA: La CRL donne gain de cause à Harrag, Brahmia saisit le TAS

La CRL donne gain de cause à Harrag

Brahmia  saisit le TAS

 

Alors qu’il lui reste une année de contrat, Harrag a refusé de s’entraîner. Pour cela, il est passé en conseil de discipline à maintes reprises, la dernière fois c’était lors de son altercation avec le président Brahmia. Ce qui n’a pas pour autant convaincu la CRL qui lui a donné gain de cause. Pis encore, elle somme le MCA de lui payer 500 millions. Furieux, le président du Doyen Amar Brahmia a décidé de saisir le TAS. Il est même prêt à aller à la FIFA pour faire valoir les droits du Doyen.

Les Mouloudéens étaient surpris en apprenant que la Chambre de résolution des litiges a donné gain de cause à Harrag, dont le dossier n’était pas accablant. Le président Amar Brahmia était hors de lui, surtout qu’en plus de lui donner ses papiers, le MCA doit lui payer 500 millions. Pourtant, les Mouloudéens étaient confiants dans cette affaire. Le joueur croyait, lui aussi, qu’il n’allait pas gagner et avait proposé, il y a quelques jours à Brahmia, de lui payer 1,5 milliard pour partir, mais le président a refusé. Rappelons que le dossier que le MCA a constitué pour contrer Harrag, il y est mentionné qu’en plus de ses écarts disciplinaires, il a refusé de s’entraîner à cause de son contact avec les Saoudiens qu’il voulait rejoindre sans payer un sou. Les Mouloudéens se demandent sur quoi s’est basée la CRL pour donner gain de cause au joueur. Brahmia était dans la matinée d’hier avec les avocats, car le Doyen va saisir le TAS. Le président a juré devant son conseil d’administration qu’il n’allait pas le lâcher et qu’il va lui faire payer tout ce qu’il a fait au Mouloudia d’Alger. Il faut dire que le joueur a tourné la page étant donné qu’il va endosser le maillot des Canaris. Les Mouloudéens sont en colère et tout le monde s’attend à voir Bourdim vivre le même scénario, car lui a un dossier plus solide que celui de Harrag. Alors que Brahmia avait refusé de libérer Harrag gratuitement, la Chambre de résolution des litiges a non seulement donné gain de cause au joueur, mais aussi somme le Doyen de lui payer 500 millions. Suite à quoi, le MCA compte saisir le TAS. Le président a confié à ses proches qu’il irait jusqu’au tribunal de Lausanne ou même la FIFA pour faire valoir les droits du Doyen.

  1. Z.

CRB: Paqueta exige un meneur de jeu et un avant-centre

Le coach a relancé les dirigeants pour du renfort

Paqueta exige un meneur de jeu et un avant-centre

 

Par Islam Z.

 

Comme on le faisait déjà savoir dans une précédente édition, le coach souhaitait du renfort. La direction n’a pas entendu le premier appel mais le technicien brésilien a rapidement relancé les dirigeants.

Le nouvel entraîneur du Chabab avait avoué dernièrement qu’il ne connaissait pas assez son groupe et qu’il avait besoin de plus de temps pour avoir une meilleure idée sur son équipe. Cependant, le temps est passé et juste après le match de la Ligue des champions, le technicien du Chabab a rapidement compris qu’il fallait faire le nécessaire pour que tout se déroule parfaitement bien pour la suite du parcours et cela passe donc par plus de renforts. D’ailleurs, selon une source bien informée, on a pu apprendre que le premier responsable du staff technique avait tout bonnement relancé les dirigeants concernant du renfort et notamment un meneur de jeu mais aussi et, surtout,  un avant-centre. Paqueta a compris que son équipe avait besoin de plus de renforts pour pouvoir aborder la seconde manche dans de bonnes conditions. Cette demande est intervenue avant-hier et a mis une grosse pression sur le dos des dirigeants qui n’avançaient plus sur le renforcement de l’équipe.

 

Le CRB allait faire signer Menouar !

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, les dirigeants du club de la capitale se sont penchés sur le cas d’un joueur qui a beaucoup fait jaser à Belouizdad. En effet, il s’agit de Menouar. Ce joueur a été libéré par le RCR pour insuffisance technique et avait fait des essais chez le nouveau promu le HBCL mais il était tout de même proche de signer au CRB. Cependant, grâce à la pression des fans et l’intervention de certains responsables, la direction a finalement fait machine arrière. Cela donne un aperçu sur les très grandes difficultés rencontrées pour recruter mais aussi sur l’incapacité des dirigeants à convaincre les joueurs ciblés.

 

Bourdim, Benguit, Aribi et Zerdoum

Hier durant l’après-midi et vu que le temps pressait puisque le marché allait fermer ses portes, les dirigeants se sont de nouveau penchés sur le cas de certains joueurs disponibles sur le marché des transferts. A cet effet, plusieurs noms revenaient mais ceux qu’on a entendus le plus, c’était  Bourdim qui a déjà un accord avec le club de la capitale et qui devait régler son cas avec le MCA mais aussi l’ancien de l’EST, Raouf Benguit, qui est libre de tout contrat et qui est fortement espéré par les supporters puisqu’ils pensent qu’il pourrait apporter une grande valeur ajoutée au groupe. Il y a également le nom de l’international algérien de Nîmes, Karim Aribi, qui a été soufflé et avec lequel des discussions ont eu lieu mais aussi l’une des pistes qu’on évoquait sur Compétition, à savoir Redouane Zerdoum, pensionnaire de l’Etoile du Sahel en Tunisie.  La direction a été prise de court et a commencé à bouger en attendant d’avoir du nouveau dans cette dernière ligne droite du marché des transferts.

  1. Z.

USMA: Soula résilie enfin son contrat

Soula  résilie enfin  son contrat

 

Par Anis S.

 

Le directeur sportif Hocine Achiou a poussé un grand ouf de soulagement après que Mazire Soula a enfin résilié son contrat avec l’USMA. Vu que l’effectif compte 27 joueurs, la direction peut qualifier toutes les nouvelles recrues.

Comme tout le monde le sait, Mazire Soula a été libéré par l’USMA l’été dernier pour des raisons purement techniques, sur décision du nouvel entraîneur Denis Lavagne. Contrairement aux autres libérés, en l’occurrence Abdelmoumen Sifour, Anis Khemaïssia, Yacine Aliane et  Mohamed-Réda Boumechra, l’attaquant franco-algérien a refusé de partir. Après plusieurs rounds de négociation, Hocine Achiou et le joueur n’étaient pas parvenus à s’entendre pour une séparation à l’amiable. Ce dernier a exigé, dans un premier lieu, une indemnité qui couvre le reste de son bail, qui expire le 28 septembre 2023, afin de signer la résiliation de son contrat. Les deux hommes, qui se sont encore rencontrés avant-hier, ont se sont enfin entendus pour un divorce à l’amiable. Soula a officiellement signé son contrat, au grand soulagement du directeur sportif, qui a pu désamorcer la bombe au bon moment, soit à quelques heures de la clôture du mercato. Si le joueur avait refusé de partir, l’une des nouvelles recrues de l’USMA risquerait de ne pas être qualifiée aux matchs officiels à partir du derby face au NAHD qui se jouera samedi prochain.

 

Le recrutement officiellement clos

Maintenant que Mazire Soula a officiellement résilié son contrat, l’effectif de l’USMA compte 27 joueurs. Selon une source crédible, Hocine Achiou ne va recruter aucun joueur pour la simple raison que le club ne dispose pas d’une autre licence pour qualifier la nouvelle recrue. Le directeur sportif aurait, certes, souhaité engager un attaquant, en l’occurrence Ameur Bouguettaya, mais ce dernier n’a pas attendu le responsable usmiste éternellement ; il a tranché sa future destination après avoir été libéré par la CRL, en optant pour le MCO. Ainsi, l’opération recrutement est bel et bien close, et l’effectif qui représentera l’USMA lors du prochain exercice est définitivement arrêté, soit 3 gardiens de buts, 10 défenseurs, 7 milieux de terrain et sept attaquants.

  1. S.

 

MCA: Ben Yahia a tranché, Le MCA jouera en 4-1-4-1

Ben Yahia a tranché

Le MCA jouera en 4-1-4-1

 

Los des derniers matches disputés par les Vert et Rouge, le premier responsable de la barre technique du MCA Khaled Ben Yahia a opté pour le 4-1-4-1. C’est avec ce système qu’il compte aborder la nouvelle saison qui débute, pour le MCA, le 29 octobre.

Comme tout le monde le sait, le Mouloudia d’Alger a donné carte blanche au Tunisien Khaled Ben Yahia. Le MCA, un habitué du 4-3-3, passe maintenant au 4-1-4-1. Un système bien travaillé à l’entraînement et appliqué lors des matches amicaux disputés jusque-là. Le coach mise sur la sentinelle, dont le rôle est de rester à côté dans l’axe pour aider les défenseurs. Le coach a utilisé à maintes reprises Isla qui progresse dans la récupération de la balle, mais reste loin de la relance. Pour cette raison, une fois que Saadou a repris, le coach a aligné Rebiaï au milieu. La sentinelle reste toujours à sa place même si les Vert et Rouge ont le ballon. Elle doit assurer les arrières de l’équipe. Ce système se transforme en 4-5-1 quand le MCA perd le ballon. Frioui, lui, ne descendra pas, il restera avec l’équipe adverse. Le coach a beaucoup insisté sur ce système, recommandant à ses capés d’être concentrés, d’aller au duel et de faire ce qu’il faut pour récupérer le plus rapidement possible la balle. Ben Yahia a fait comprendre à ses capés qu’il a accepté l’aventure du MCA, car c’est un grand club qui ne peut pas se contenter de jouer les seconds rôles. Les Vert et Rouge ont bien progressé dans le technico-tactique. Tout le monde a compris qu’il faudra se surpasser pour plaire à Ben Yahia qui n’hésitera pas à mettre au frigo tout élément qui ne suivra pas à la lettre ses consignes. Le MCA, qui avance bien dans sa préparation, sera prêt d’ici le 29 octobre à livrer bataille au NCM chez, lui à Magra.

  1. Z.

 

Le dossier des libérés

La direction doit trouver des solutions

 

Le Mouloudia d’Alger a mis sur sa liste des joueurs à libérer Salhi, Harrag, Benaldjia et Bourdim. Ces derniers n’ont toujours pas réglé leur situation avec le MCA, alors que la fin du mercato approche. Brahmia est sommé de trouver rapidement des solutions.

Pour rappel, le milieu de terrain du MCA Chems Eddine Harrag a assuré à ses proches qu’il attend la réponse de la CRL, jeudi dernier. Mais la Chambre de résolution des litiges n’a toujours pas tranché la question. Idem pour le cas Bourdim qui, lui aussi, a saisi la CRL pour faire valoir ses droits. Concernant Salhi, interdit de s’entraîner avec les séniors, devait rejoindre les espoirs, comme c’est le cas de tous les joueurs que le président Brahmia a rencontrés et auxquels il a signifié qu’ils ne feront plus partie de l’effectif du MCA. Toutefois, ces joueurs persistent et signent, pour eux, si le MCA veut les liquider, il doit payer le prix fort. Depuis, c’est le statu quo. Mais comme le mercato tire à sa fin, il faut trouver la solution pour régler le problème de ces joueurs. Brahmia, qui a toujours assuré avoir le contrôle de la situation, doit le régler au plus vite, car si ces joueurs restent, le Doyen sera obligé de les payer et ne joueront pas en contrepartie ; chose qui n’avantage pas le Mouloudia d’Alger. Entre-temps, Harrag et Bourdim, qui ont saisi la CRL, attendent le verdict. Mais qu’en est-il de la situation de Benaldjia et de Salhi, qui n’ont pas saisi la CRL ? Ce souci qui ne trouve pas de solution inquiète depuis la fin de la saison dernière.  

  1. Z.

USMA: Zemmamouche : «Surtout ne pas rater l’entame du championnat»

Zemma : «Surtout ne pas rater l’entame du championnat»

Egal à lui-même, Mohamed-Lamine Zemmamouche fait partie des joueurs ayant donné entière satisfaction lors de la série des matchs amicaux. En encaissant un seul but en 6 matchs, le capitaine usmiste, sauf mauvaise surprise de dernière minute, débutera la saison dans le onze de départ pour garder la cage usmiste, l’une des pièces maîtresses sur laquelle le staff technique mise beaucoup pour entamer en force le championnat. A l’issue du dernier match amical face à l’ES Ben Aknoun, le portier chevronné de l’USMA a accordé une déclaration à la page Facebook officielle du club. «D’abord, je remercie l’équipe de l’ES Ben Aknoun qui a fait un très bon match. Ce fut un match amical de préparation, certes, mais on l’a abordé avec la ferme intention de gagner comme s’il s’agissait d’un match officiel. On a achevé la série des matchs amicaux sur une bonne note. Ce qui est très important pour le mental des joueurs, à quelques jours de l’entame de la saison», dira-t-il d’emblée.

 

«Encore des lacunes à combler en défense et des réglages à parfaire en attaque»

Poursuivant sa déclaration, Zemma affirme que lui et ses coéquipiers devront encore travailler cette semaine afin qu’ils soient prêts à 100% avant de renouer avec la compétition officielle. «On va aborder la dernière ligne droite avant l’entame de la nouvelle saison cette semaine ; on va continuer à se préparer d’arrache-pied afin d’être prêts sur tous les volets avant de donner la réplique au NAHD. A mon avis, il reste encore quelques réglages à parfaire en attaque et des lacunes à combler en défense. Le staff technique a certainement tiré les enseignements des matchs amicaux et sait ce qui nous manque pour être plus performants à partir du derby face au NAHD», a-t-il indiqué.

 

«On veut entamer la saison avec une bonne note »

Le capitaine usmiste affirme que lui et ses coéquipiers sont déterminés à remporter le premier match du championnat face au NAHD et d’entamer ainsi la saison avec une bonne note. «L’entame du championnat approche à grands pas, on pense d’ores et déjà au derby qui nous opposera au NAHD. J’espère qu’on sera dans notre meilleur jour pour gagner et entamer ainsi la saison avec une bonne note», a-t-il conclu.

  1. S.

MCA: Le manque d’efficacité pose problème

MCA 0- USB 0

Equipe alignée :

Chaal (Litim 46’), Ezzemani, Hadded, Saadou, Hamidi, Isla (Rebiaï 46’), Tahar (Morsli 86’), Esso, Belkhir, Zaidi, Frioui

 

Le manque d’efficacité pose problème

 

Les Vert et Rouge ONT eu du mal à rentrer dans le match. Quand ils se sont réveillés, ils se sont créé des occasions nettes de scorer, mais ils ont péché dans le dernier geste. Il faut régler au plus vite cette inefficacité afin de croire à un début de saison en force.

Au stade d’El Achour, les Vert et Rouge ont affronté, hier matin en amical, l’équipe de Biskra, un match qui rentre dans le cadre de préparation des deux équipes. Ces dernières ont trouvé du mal à rentrer dans le vif du sujet étant donné que le premier quart d’heure, il n’y avait rien à mettre sous la dent. Le corner des visiteurs, que Saadou a dégagé à la 9’, ou encore le retrait de Tahar une minute plus tard sort Frioui face à face, que ce dernier a raté. Le second quart d’heure, l’USB a pris les rênes du match. Les Algérois ont eu du mal à rentrer dans leur match. A la 23’, les visiteurs arrivent à marquer, mais l’homme en noir annule le but pour position de hors jeu. Les Biskris maintiennent la pression, Hamza Idroudj a failli  marquer à la 32’, Chaal a heureusement contré le tir. La domination de l’USB a fait réagir les locaux qui sont passés à l’action le dernier quart de la première mi-temps. Esso tente un tir, qui atterrit dans les bras du gardien à la 38’. Une minute plus tard, Tahar arrive dans les 18 m, tire à côté. A la 40’, Belkhir oblige le gardien à sortir le grand jeu pour sauver sa cage d’un but tout fait. La dernière action du premier half arrive à la 42’ ; Hamidi se faufile dans la zone de réparation et arme son tir ; le gardien était à la réception. Le score n’a pas bougé et les 22 acteurs sont revenus pour animer la seconde période. D’entrée, lors de la seconde période, le coach Ben Yahia a procédé à des changements en faisant appel à Litim à la place de Chaal, et Rebiaï à la place d’Isla. Pour cette première mi-temps, on retiendra que Hamidi a assuré défensivement et offensivement. L’attaque du MCA est restée cependant muette malgré les actions assurées dans le dernier quart d’heure. Le Doyen a surtout trouvé un mal fou à rentrer dans son match. La seconde partie du match, le MCA a conservé le ballon, mais manquant d’efficacité, les Vert et Rouge se sont contentés du partage de points. Ben Yahia a compris qu’il y avait beaucoup de lacunes à régler avant le coup d’envoi de la saison. L’USB, qui a procédé par des contres, a marqué au début de la seconde période, que l’arbitre a encore une fois refusé. Les meilleures actions du MCA arrivent à la 47’. Esso tire, mais le défenseur sauve la ligne. 55’, le tir puissant des 37 m de Rebiaï a été sauvé par le gardien. 57’, 1-2 entre Belkhir et Tahar. Belkhir tente un tir, le gardien remet le cuir dans les pieds de Tahar qui tente de marquer ; son tir passe légèrement au-dessus de la transversale. A la 81’, un coup franc direct d’Ezzemani qui passe à côté. Sur ce, l’homme en noir met fin aux débats sur un score de parité de 0 partout.

USMA: Rendement convaincant L’USMA prête pour le championnat

Rendement convaincant

L’USMA prête pour le championnat

 Par Anis S.

Les belles performances produises lors des derniers matchs amicaux par la formation de Soustara rassurent les supporters pour une entame en force de la nouvelle saison. L’énorme travail accompli par le staff technique commence à porter ses fruits. Après avoir battu le MC Oran et la JS Saoura, les Usmistes ont achevé la série des matchs amicaux, disputés lors de la préparation d’intersaison, sur une bonne note, en s’imposant avant-hier en soirée face à l’ES Ben Aknoun par la plus petite des marges. Trois victoires qui sont très importantes sur le plan psychologique pour les joueurs. Ces derniers auront donc chassé le doute après avoir enchaîné les contre-performances lors des trois premiers matchs amicaux, respectivement face au WA Mostaganem, à l’ASO Chlef et à la JS Saoura. En plus des trois victoires, le point positif constaté lors des trois dernières joutes amicales ce sont sans aucun doute les bonnes performances produises par l’équipe. En effet, cette dernière commence à trouver la cohésion et ses automatismes. Visiblement, l’énorme travail accompli par l’entraîneur en chef Denis Lavagne et son staff est en train de donner ses fruits. Cela ne peut que rassurer les supporters, à une semaine de la reprise de la compétition officielle. Il faut dire que le capitaine Mohamed-Lamine Zemmamouche et consorts semblent être prêts pour l’entame de la nouvelle saison, qu’ils sont déterminés à la débuter en force. En disputant le derby face au NAHD, avant de recevoir le RC Arba et se déplacer, par la suite à Béchar pour aller défier la formation locale de la JS Saoura, ils sont déterminés à réussir l’opération 9/9. Ce sera la meilleure façon pour afficher dès le début de la nouvelle saison leurs grandes ambitions de jouer les premiers rôles lors du nouveau championnat, objectif principal tracé par la direction du club.

Les attaquants rassurent

Après être passés à côté lors des premiers matchs amicaux, les attaquants usmistes commencent à retrouver leur efficacité devant les bois. Après Abdelkrim Zouari, qui a été l’auteur d’un doublé face au Paradou AC, c’était au tour de Smaïl Belkacemi de renouer enfin avec les filets et mettre ainsi fin à cinq matchs de disette en étant l’auteur de l’unique but de la victoire face à l’ES Ben Aknoun. Même Abderrahmane Meziane commence à retrouver son meilleur niveau progressivement, en attendant de mettre fin à son inefficacité devant le but à partir de l’entame de la nouvelle saison. Le réveil des attaquants demeure sans doute l’autre point positif constaté lors des deux derniers matchs amicaux, au grand soulagement du coach Lavagne qui a fait, faut-t-il le dire, un grand travail pour trouver la bonne formule afin de débloquer la situation en attaque. On espère que les attaquants se montreront efficaces lors des matchs officiels, en attendant le retour de Kwame Opoku, Aymen Mahious ou encore Brahim Chenihi.

A.S.

MCA: Le derby reporté au 2 novembre MCA-CRB à Bologhine ?

Le derby reporté au 2 novembre

MCA-CRB à Bologhine ?

 

Le CRB est concerné par la Ligue des champions, donc, le MCA ne jouera pas sa première journée fixée le 23 octobre. Donc, il affrontera en ouverture le NCM le 2 novembre. La Ligue l’a programmé au 5-Juillet, mais tout dépendra de l’état du stade Tchaker.

Le derby attendu en ouverture du championnat, qui met aux prises le Mouloudia d’Alger avec le champion sortant le CRB, ne se jouera pas le 23 octobre, car les Belouizdadis devront  affronter ce jour-là l’ASEC Mimosas. La Ligue nationale du football a publié sur son site la date du derby pour le 2 novembre. Le MCA aura donc plus de temps pour préparer ce choc où il va devoir sortir l’artillerie lourde pour s’offrir le Chabab, qui va tout faire pour défendre son titre et gagner le derby. Du côté des Vert et Rouge, il est important de le réussir pour le mental et gagner en confiance afin d’aborder la suite du parcours avec force et conviction.

 

A cause de l’EN, le derby pourrait être délocalisé

La Ligue nationale de football a programmé le derby entre le MCA et le CRB le 2 novembre au 5-Juillet. Cependant, il est fort probable qu’il ne se jouera pas dans ce stade étant donné que c’est le en second choix de la FAF si, d’ici le choc contre le Burkina Faso, le stade Tchaker ne sera pas prêt. Donc, le derby risque d’être délocalisé à Bologhine. Pour le moment, il est programmé au 5-Juillet à 16h. On verra si le premier derby de la saison pour le MCA se jouera au tribunal ou à Omar-Hamadi.

 

Un déplacement à Magra le 29 octobre en ouverture

C’est officiel, le MCA ne jouera pas la première journée programmée le 23 octobre. Son premier match de la saison est fixé lors de la seconde journée le 29 octobre. Le Mouloudia d’Alger sera attendu à Magra pour affronter le NCM chez lui à 16h. Les camarades de Belkhir doivent mettre les bouchées doubles afin de réussir leur premier match. Ce ne sera pas facile, mais les capés de Ben Yahia doivent assurer leur premier déplacement de cette saison. Pour rappel, le Doyen devait affronter le CRB en ouverture, mais il est reporté au 2 novembre au 5-Juillet, si l’EN ne joue dans ce stade. Il aura donc en ouverture le NCM chez lui le 29 octobre où il doit s’imposer pour réussir son entame de saison.

 

CRB : A la cueillette des Mimosas

A la cueillette des Mimosas

 

Retour de la plus prestigieuse des compétitions africaines cet après-midi avec le CRB qui est à Abidjan pour défier l’ASEC Mimosas cet après-midi. En dépit de la difficulté de la tâche, les Rouge et Blanc y croient et veulent ramener un résultat probant.

 

Par Islam Z.

 

Après plus de trois semaines de préparation, l’heure de vérité est enfin arrivée pour le champion d’Algérie. En effet, cet après-midi, le  Chabab reprend son périple en coupe d’Afrique avec un déplacement périlleux en Côte d’Ivoire pour y affronter l’ASEC Mimosas. Une rencontre qui s’annonce vraiment compliquée pour le club de la capitale face à un adversaire qui compte en son sein des joueurs de très grande qualité et qui souhaite tout mettre en œuvre pour aller chercher une option pour la qualification. Les Belouizdadis ont fait une bonne préparation pour cette rencontre puisqu’en plus du stage effectué dernièrement du côté de Mostaganem, l’arrivée de Paqueta a accéléré les choses et le coach brésilien a rapidement pris les choses en main pour attaquer le volet tactique et pour lui, tous les éléments sont réunis pour aller chercher une bonne performance et qui pourrait permettre à son équipe d’être dans une bonne posture pour atteindre la phase des poules.

 

Paqueta veut réussir ses débuts

Ce qui rassure le staff technique en premier, c’est le fait que les joueurs affichent actuellement une grande détermination et cela est un motif de satisfaction pour le technicien brésilien qui souhaite montrer que le club a la qualité requise pour atteindre la phase des poules et aller chercher un bon parcours dans cette compétition. Pour Paqueta, ce sera la première sur le banc de touche de l’équipe et forcément, on imagine qu’il n’a aucune intention de se laisser faire et souhaite débuter son aventure de la meilleure manière possible. Une situation qui le pousse à mettre les bouchées doubles afin de présenter une équipe de qualité et par conséquent, enregistrer ce bon résultat.

 

Pas de révolution dans le onze de départ

Concernant le volet technique et la stratégie de jeu à adopter, le staff technique et après les nombreuses séances de visionnage qu’il a faites devrait opter pour une stratégie qui consiste à jouer le jeu à fond et à essayer de marquer au cours de cette rencontre. Pour ce qui est de la composante, les choses ne devraient pas vraiment changer car le coach n’a pas beaucoup d’options et notamment en attaque. Ainsi, on devrait revoir les mêmes têtes que lors du premier tour face à Akwa avec Merzougui et Khalfallah pour occuper l’attaque. Au milieu, on devrait retrouver Merizige, Draoui et Tabti tandis qu’en défense, Belkhiter, Nessakh, Keddad et Bouchar tâcheront de préserver la cage de Gaya vierge. Une première rencontre importante pour le club de la capitale qui aspire bien valider son billet pour la phase des poules de la compétition.

  1. Z.

USMA : Lavagne : «On monte en puissance»

Lavagne : «On monte en puissance»

 

Par Anis S.

 

L’entraîneur de l’USMA Denis Lavagne est satisfait de la prestation de son équipe lors du match amical face au Paradou AC. Il se dit optimiste pour entamer en force la nouvelle saison.

La formation usmiste a disputé mercredi dernier son 5e match amical lors de la préparation d’intersaison qui l’a opposé au Paradou AC. Les protégés de Denis Lavagne se sont imposés sur le score de 2 buts à 1 signé Zouari. On a constaté que le rendement de l’équipe a beaucoup progressé par rapport aux précédents matchs amicaux. Visiblement, le grand travail accompli par le staff technique commence à porter ses fruits, à la grande satisfaction du coach Lavagne. «On a vu une très bonne équipe de l’USMA. On aurait pu gagner par un score plus lourd si on avait concrétisé les occasions qu’on s’est procurées durant la première mi-temps, notamment le penalty raté. Notre victoire est méritée ; je crois qu’on monte en puissance, mais il n’en demeure pas moins qu’on doit parfaire quelques réglages afin d’être plus performants. Le plus important est que le rendement de l’équipe connaît une nette progression. De bon augure pour la suite de la préparation», a-t-il déclaré à l’issue du match.

 

«Voilà pourquoi j’ai essayé 2 schémas tactiques»

Lors de la joute amicale, le technicien français a essayé deux schémas tactiques. La première mi-temps, il a opté pour le 3-5-2, avant de passer au 4-3-3 lors de la deuxième période. Le coach s’explique : «C’est vrai, j’ai essayé deux schémas tactiques lors du match amical face au Paradou. Comme vous le savez, la nouvelle saison s’annonce longue, on aura besoin de changer notre dispositif tactique dans certains matchs. Les joueurs ont appliqué à la lettre mes consignes, je suis satisfait de leur réaction.»

 

«Les joueurs sont au top physiquement»

Poursuivant sa déclaration, Lavagne se dit également satisfait de l’état physique de ses joueurs, tout en affirmant qu’il reste encore quelques réglages à parfaire en prévision de l’entame de la saison la semaine prochaine. «Sur le plan physique, j’ai constaté que les joueurs sont au top. Il nous reste quelques petits réglages à parfaire la dernière semaine de préparation. Je suis persuadé que les joueurs seront prêts à 100% pour l’entame de la nouvelle saison», a-t-il conclu.

ESS: Ligue des champions africaine : Nouadhibou– ESS, J-1

Ligue des champions africaine

Nouadhibou - ESS : J-1

Les Sétifiens à pied d’œuvre à Nouakchott

 

De notre correspondant

Farès Rouibah

 

Les partenaires d’Akram Djahnit sont depuis jeudi à Nouakchott, capitale de la Mauritanie, et ce, en vue du rendez-vous de demain face au FC Nouadhibou dans le cadre des éliminatoires de la C1.

Tout le groupe concerné par cette confrontation a été du voyage effectué à bord d’un vol spécial à partir de l’aéroport Houari-Boumediene. Les Ententistes ont fait escale à Béchar pour prendre l’autre équipe algérienne, en l’occurrence la JSS qui disputera également le match aller contre l’équipe de Concorde, dans le cadre du second tour des éliminatoires de la coupe de la CAF. Cela dit, avant de rallier la Mauritanie, Bouhalfya et consorts ont livré une joute amicale face au MCO mercredi au stade du 8-Mai-1945 de Sétif. Le 4e match amical de l’ESS depuis le début de la préparation d’avant-saison après avoir joué en terres tunisiennes contre l’AS Soukra, l’ES Metlaoui et l’ES Rades. Des joutes qui ont permis de faire jouer les éléments non encore qualifiés à la compétition continentale et ceux qui seront appelés à défendre les chances de leur équipe dans l’épreuve africaine, l’un des objectifs du club d’Aïn El Fouara pour la saison footballistique 2021-2022. « Le résultat importe peu dans ce type de matches. Le plus important est de donner du temps de jeu aux joueurs, en complément de notre plan de travail sur le plan physique. Nous avons un autre test amical qu’on disputera après notre retour de la Mauritanie. A travers ce programme, si on passe aux poules, on veut équilibrer la forme de tous les joueurs, c'est-à-dire ceux qui participent à la compétition africaine et ceux qui ne sont pas encore qualifiés. Dans l’ensemble, ce fut un bon test ; mais le plus important, comme j’ai déjà dit, c’est donner plus de temps de jeu aux joueurs », a décal » le coach Nabil El Kouki à l’issue de ce rendez-vous amical face aux Modistes. El Kouki mise sur l’expérience pour faire la différence. Il faut souligner à ce titre que le technicien tunisien n’a utilisé que quelques éléments qui seront concernés par le match de demain à l’image de Hachoud, Fellahi et le Ghanéen Lomotey. En outre, l’ancien entraîneur du Club Africain est revenu sur cette première manche face à une équipe mauritanienne capable du meilleur comme du pire, estime-t-on du côté de Nouakchott. « On a préparé ce match, on a effectué à cet effet un petit stage de préparation à Tunis où l’on avait axé l’essentiel du travail à mettre le groupe dans les meilleures dispositions avant cette double confrontation face à Nouadhibou pour tenter de passer aux poules », a-t-il indiqué avant d’enchaîner : « Nouadhibou est une bonne équipe, on doit rester vigilant. Ceci dit, notre objectif est de réussir un bon résultat avant la seconde manche », a-t-il conclu.

  1. R.

JSK : Iarichen : «Benabdi est intransférable»

Iarichen : «Benabdi est intransférable»

Pour éclairer les supporters de la JSK sur le milieu Aziz Benabdi que le club libyen du Ahly de Tripoli veut engager en cette intersaison, on a pris attache hier soir avec le président Yazid Iarichen pour voir s'il est disposé ou pas à négocier son éventuel transfert. "Benabdi est intransférable", a tranché Iarichen. La déclaration du président de la JSK veut mettre un terme aux rumeurs qui circulent à propos de Benabdi.

 

«Je n'ai reçu aucune offre du Ahly de Tripoli»

Un document émanant du club libyen dans lequel figure l'offre qui aurait été faite aux responsable de la JSK a circulé hier sur les réseaux sociaux, mais le président Iarichen assure qu'aucune n'offre ne lui est parvenue des Libyens. "Je n'ai reçu aucune offre de la part du Ahly de Tripoli", a-t-il signé.

 

«L'accueil a été chaleureux»

Sur l'accueil réservé par les responsables des FAR à la délégation de la JSK, le président Iarichen a déclaré : "L'accueil des responsables des FAR a été chaleureux."

 

«On remercie les responsables de notre consulat pour leur soutien»

Le président de la JSK n'a pas raté l'occasion pour remercier les représentants diplomatiques de notre pays au Maroc. "Ils nous ont accueillis et ils sont même venus à l'hôtel pour nous rendre visite. On les remercie beaucoup pour leur soutien", a-t-il dit.

 

«Si on est là, c’est pour un bon résultat»

A propos de la rencontre de ce samedi face aux FAR, le président Iarichen a confié : "Si on est là, c'est pour un bon résultat. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et ils feront tout pour bien honorer le football algérien dans cette compétition.  Ils sont prêts à tout donner et j'espère qu'ils vont relever le défi", a-t-il conclu.

  1. Boumali

 

MCA : Litim monte au créneau : « Si vous ne pouvez pas me qualifier, laissez-moi partir »

Litim monte au créneau : « Si vous ne pouvez pas me qualifier, laissez-moi partir »

Le nouveau gardien de but du Mouloudia d’Alger Oussama Litim, qui voit le temps passer, alors que sa licence n’est toujours pas prête, a demandé des explications aux dirigeants en les sommant de faire le nécessaire pour régler cette situation, sinon, qu’on le laisse voir ailleurs.

Comme tout le monde le sait, le Mouloudia d’Alger a engagé cet été Oussama Litim. Mais la direction n’arrive toujours pas à le libérer, et pour cause, les trois licences de gardien sont déjà prises. Même si le Mouloudia d’Alger a mis dans la liste des libérés Boutaga et Salhi,cses deux derniers refusent de partir. Donc, Litim se retrouve pour le moment sans licence. Depuis sont arrivée, il s’entraîne et travaille d’arrache-pied pour remplir sa mission, mais le temps passe et rien n’a changé. Hier, devant les dirigeants et le staff technique, il a haussé en leur précisant : « Si vous ne pouvez pas me qualifier, laissez-moi partir. Je m’entraîne et je vois le temps passer, alors que rien ne change. Apparemment, vous n’êtes pas capables de régler ce souci. » Boutenoun lui a répondu qu’il ferait mieux de se concentrer sur son travail, car d’ici au coup d’envoi de la saison, il sera appelé à jouer le premier match avec le MCA. Il lui a fait savoir aussi que c’est un souci administratif que la direction compte régler prochainement. Donc, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Mais le portier s’inquiète, et c’est légitime, car il ne veut pas rester sans jouer pendant la moitié de la saison. Par ailleurs, il faut savoir que le président Brahmia a décidé d’attendre le dernier jour du mercato pour libérer de façon unilatérale les deux gardiens et de les laisser sans club afin de leur montrer qu’ils ont eu tort de faire du chantage au Mouloudia. Litim, même s’il s’est calmé, ne sera pas rassuré tant qu’il n’a pas sa licence et son nom parmi l’effectif du MCA sur le site officiel de la LFP .

USMA: Ça se bouscule dans l’entrejeu

Ça se bouscule dans l’entrejeu

Le milieu de terrain de l’USMA est bien garni avec la présence de 6 joueurs de qualité. La concurrence s’annonce rude puisqu’ils vont disputer 3 places seulement. L’entraîneur de l’USMA Denis Lavagne aura l’embarras du choix pour composer son entrejeu lors de la nouvelle saison.

A environ 1° jours de l’entame de la nouvelle saison, on commence d’ores et déjà à spéculer sur le onze du nouvel entraineur Denis Lavagne lors de la compétition officielle. Avec un effectif bien étoffé, le coach usmiste aura sans nul doute l’embarras du choix dans les trois compartiments. L’USMA dispose d’un milieu de terrain royal en présence de Chita, Benkhelifa, Merbah, Benzaza, Benhammouda ou encore l’expérimenté Koudri ; 6 joueurs qui vont disputer 3 places seulement. La concurrence fait rage dans la mesure où chacun veut s’imposer comme titulaire. Une concurrence serrée, certes, mais loyale qui aura sans doute des répercussions positives sur le niveau des joueurs en question.

Chita déterminé à retrouver son meilleur niveau

Libéré puis repêché, Oussama Chita, qui n’a pas beaucoup joué la saison passé, souhaite retrouver son meilleur niveau et s’imposer de nouveau en titulaire indiscutable, pour faire taire ses détracteurs et prouver qu’il est encore loin d’être fini. Mais il aura devant lui des concurrents sérieux, en l’occurrence Hamza Koudri et Karim Benkhelifa, des pièces maîtresses de l’équipe qui feront tout pour garder leur poste.

Merbah veut s’imposer

Messala Merbah, la nouvelle recrue qui est également un milieu de terrain relayeur de métier, ambitionne de bousculer la hiérarchie pour s’imposer au sein de la formation de Soustara. Pétri de qualités et ayant fait ses preuves avec ses ex-équipes, à savoir la JS Saoura et l’ESS, il a laissé de bonnes impressions ; depuis l’entame de la préparation d’intersaison, il a montré un énorme potentiel qui le qualifie à prétendre à une place de titulaire.

Benzaza, ce sérieux concurrent pour Benhammouda

Recruté lors de ce mercato, Brahim Benzaza demeure l’une des grandes satisfactions lors des matchs amicaux disputés jusqu’à maintenant. Il a montré ce dont il est capable et ses grandes qualités techniques. Milieu de terrain à vocation offensive, il se sent plus à l’aise en meneur de jeu plutôt qu’en relayeur. Il demeure un concurrent sérieux pour Billel Benhammouda. Ce dernier était, certes, un titulaire indiscutable la saison écoulée, mais il n’a pas donné entière satisfaction lors des matchs amicaux. Ce qui pourrait bien être en faveur de l’ex-pensionnaire de l’ASO Chlef pour figurer dans le onze-type qui débutera la nouvelle saison.

CRB: Ligue des champions africaine : ASEC - CRB J-2

Ligue des champions africaine

ASEC - CRB J-2

Ligue des champions africaine

 

ASEC - CRB J-2

 

Ils sont arrivés en Côte d’Ivoire hier après-midi

Les Belouizdadis à pied d’œuvre à Abidjan

 

Comme prévu, la délégation du Chabab a quitté Alger hier matin pour rejoindre la ville d’Abidjan. Aussitôt arrivés à destination, les Rouge et Blanc se sont mis au travail pour continuer leur préparation du match de samedi.

 

Par Islam Z.

 

C’est dans une bonne ambiance que les joueurs du Chabab ont quitté le pays pour rejoindre la Côte d’Ivoire et y jouer leur match de Ligue des champions face à la formation de l’ASEC Abidjan. Contrairement au dernier voyage au Nigeria, il n’y a eu aucun incident à signaler. Le représentant algérien est donc arrivé dans l’après-midi à Abidjan. Après avoir accompli les formalités de contrôle aux frontières, les Rouge et Blanc ont directement rejoint leur lieu d’hébergement et pris un peu de repos, car le coach leur a préparé une première séance d’entraînement dans un stade mitoyen à leur hôtel à 17h30, heure locale, soit 18h30 heure algérienne.

 

Paqueta ne veut pas perdre de temps

Le premier responsable de la barre technique algéroise n’a donc pas ménagé ses joueurs, car il sait que chaque séance d’entraînement aura son importance. Dans son plan d’action, il prévoit de tout passer en revue et de corriger toutes les lacunes relevées pour présenter le meilleur visage au cours de cette partie. Le Chabab, qui vise un bon résultat, doit montrer de sérieux arguments sur le terrain pour perturber l’équipe ivoirienne dont on dit beaucoup de bien, et qui va certainement causer des difficultés à Bouchar et ses camarades. Paqueta est entré directement dans le vif du sujet sans perdre de temps.

  1. Z.

 

L’ambassadeur à l’accueil

A leur arrivée en Côte d’Ivoire, les Belouzidadis ont trouvé à leur accueil Son Excellence l’ambassadeur d’Algérie à Abidjan Bouguetaya. Ce dernier a souhaité la bienvenue aux Rouge et Blanc et n’a pas manqué de leur faire comprendre qu’il va tout mettre en œuvre pour que tout se passe bien durant leur séjour.

 

L’hôtel Tiama satisfait la délégation

Comme évoqué dans notre précédente édition, la direction du club de la capitale a réservé dans un hôtel de qualité non loin du stade en optant pour l’hôtel Tiama. Tout le monde est satisfait des conditions d’hébergement puisqu’on parle d’un bel établissement.

 

48 personnes dans la délégation

Le Chabab a quitté Alger avec une forte délégation de 48 personnes, dont 24 joueurs. Pour le reste, il s’agit des staffs technique, médical, des dirigeants et des accompagnateurs.

 

Le président de la Ligue de Batna a accompagné l’équipe

Le président de la Ligue de wilaya de Batna, qui a accompagné l’équipe en Côte d’Ivoire, a été désigné représentant de la FAF.