Ligue 1

MCO: Cap sur le NAHD avec un bon moral

Cap sur le NAHD avec un bon moral

Comme rapporté précédemment, la formation du MC Oran a entamé sa préparation samedi dernier en vue de son rendez-vous du NA Hussein Dey jeudi prochain sur le sol algérois. Toujours sans entraîneur, les joueurs travaillent sous la direction d’Aissa Kinane, entraîneur de l’équipe espoir. Sur la pelouse du stade Ahmed-Zabana, ces derniers s’attellent à tout mettre en œuvre pour travailler dans une bonne ambiance. Malgré le nul concédé lors de la réception de l’ES Sétif en ouverture de la 4e journée du championnat (0-0), les gars d’El-Hamri ont entamé leur travail dans la bonne humeur. Leur prestation jugée très honorable face à l’équipe sétifienne a, bien évidemment, boosté Mohamed Legraâ et ses coéquipiers, informés de la satisfaction de leur employeur.   Qu’à cela ne tienne, le groupe mouloudéen s’est remis au travail avec un moral au beau fixe. Un moral gonflé à bloc d’autant que ce résultat a donné tort à tous ceux qui voyaient cette équipe se faire épingler par l’Entente après deux défaites d’affilée.  Les joueurs du Mouloudia d’Oran ont mis le cap sur le rendez-vous nahdiste sur le rectangle vert du 20-Août-1955. Dans leur esprit, un bon résultat est dans leurs cordes. Mis en confiance par ce qu’ils ont produit vendredi passé contre les Aigles d’Ain Fouara, les protégés de Tayeb Mehiaoui savent que leur prochaine mission ne sera pas simple contre un adversaire invaincu et dont les résultats ne sont pas négligeables en ce début de compétition.  

  1. M. A.

2 semaines de repos pour Khadir

Remplacé à la mi-temps du match MC Oran - ES Sétif (0-0),  le défenseur latéral droit Sofiane Khadir a rejoint l’infirmerie, le premier de son équipe depuis le début de la compétition. D’après une source autorisée, ce joueur au numéro 3  est confronté à une blessure à la cuisse. Le staff médical lui a recommandé un repos de 2 semaines pour avoir le temps de soigner sa blessure, indique la même source avant-hier. En d’autres termes, l’ancien pensionnaire de l’USM Bel-Abbes devra rater les matches du NA Hussein Dey en déplacement et la réception du RC Arba.

  1. M. A.

JSK: Iarichen calme les joueurs

Une prime de 35 millions leur a été versée hier

Iarichen calme les joueurs

Après une attente qui a duré plusieurs jours, les joueurs ont perçu hier une prime de 35 millions de centimes. C'est ce que nous a confié une source autorisée. Les joueurs s'attendaient toutefois à une prime de 50 millions de centimes d'après les dires de l'un d'eux. Les dirigeants à leur tête le président Yazid Iarichen avaient promis une prime de 40 millions de centimes aux joueurs après leur qualification pour les 1/8 de finale bis de la coupe de la CAF. Satisfait de la victoire enregistrée devant l'équipe marocaine de l'AS FAR, le président Iarichen avait affirmé à ses joueurs qu'ils seront bien récompensés, mais le blocage du compte du club ne lui a pas permis de tenir sa promesse surtout qu'il a expliqué aux joueurs qu'il ne peut pas leur donner la prime en espèce. L'ouverture d'un deuxième compte a pris du temps et c'est ce qui a retardé le payement de cette prime. Malheureusement, les proches de l'ancienne direction ont profité de cela pour tenter de déstabiliser la direction actuelle, or la saison dernière, les joueurs étaient allés jusqu'à faire grève, une première dans l'histoire du club, or ses proches avaient tiré à boulets rouges sur tous ceux qui avaient parle de cette grève y compris les joueurs.

 

Motivation

Même si le président Iarichen a hérité d'un club endetté jusqu'au cou et les dettes ne font qu'accroître, il devra payer les joueurs pour pouvoir leur demander des comptes par la suite. Certes, il n'est pas facile pour tout président de faire face à la situation actuelle, car si l'ancienne direction n'avait pas laissé les joueurs sans salaire pendant près d'une année, ils n'auraient pas réclamé leur argent alors que le championnat vient juste de commencer. Le président Iarichen est conscient de la situation dans laquelle se trouve le club et il doit vite prendre les dispositions qui s'imposent car si ça continue comme ça, il finira par perdre le soutien du public. Il a promis aux joueurs de les payer dans les prochains jours et cela ne va faire que du bien à l'équipe qui est dans l'obligation de se ressaisir pour chasser le doute.

  1. Boumali

MCA: L’attaque inquiète

Le MCA n’a marqué aucun but à l’extérieur

L’attaque inquiète 

Le Mouloudia d’Alger n’arrive toujours pas à exploser en attaque depuis le début de saison, sachant que le compartiment offensif est en panne depuis très longtemps. Face au NCM et au RCR, les attaquants sont restés muets malgré les occasions créées, surtout face à Relizane. Ce qui a inquiété le coach tunisien.

Bien que l’attaque mouloudéenne ait réussi à secouer les filets du CRB et du WAT à domicile, elle n’a pas réussi à l’extérieur, en dépit des nombreuses occasions. L’entraîneur Khaled Ben Yahia n’a pas été tendre avec ses attaquants après la fin du match contre le RCR, car Frioui, Zaidi et surtout Esso ont raté des buts tout faits face au gardien relizanais. A la fin du match, Ben Yahia n’a pas mâché ses mots en s’adressant au Ghanéen qu’il a même menacé de reléguer au banc.  Selon une source digne de foi, Khaled Ben Yahia a demandé à son président Brahmia de renforcer l’équipe au prochain mercato par un avant-centre étranger de qualité pour donner le plus à l’attaque lors de la deuxième moitié de la saison. Par ailleurs, Ben Yahia n’est pas convaincu par certains attaquants comme Abdelhafid qui passe son temps à l’infirmerie depuis qu’il a signé au Mouloudia.

Khaled Ben Yahia, qui vise une place qualificative à une compétition internationale la saison prochaine, doit trouver des solutions pour son compartiment offensif qui reste le maillon faible, contrairement à la défense qui n’a encaissé qu’un but sur 4 matchs.

Ainsi donc, les attaquants du Mouloudia sont appelés à se réveiller pour que l’équipe gagne son premier match à l’extérieur jeudi contre le CSC. Sinon, Ben Yahia est décidé à donner la chance à d’autres joueurs comme Bourenane, Haif et Belkhir.

  1. Z.

 Ben Yahia menace Esso :

« Si tu ne te réveilles pas, tu vas te retrouver sur le banc»

L’entraîneur Khaled Ben Yahia a reproché au Ghanéen Joseph Esso, à la fin du match contre le RCR, d’avoir privé son équipe d’une victoire à cause de ses ratages devant le gardien relizanais. Il l’a menacé carrément de le reléguer au banc s’il continue à rester muet devant les buts. Joseph Esso n’arrive pas à enchaîner les belles prestations, comme c’était le cas à la fin de la saison dernière. Face au RCR, le Ghanéen est passé à côté de la plaque en ratant des occasions. Ce qui n’a pas permis à son équipe de revenir avec les 3 points de la victoire. Ce qui a mis Ben Yahia dans tous ses états à la fin du match, lui qui a misé sur une victoire face à une équipe à la portée des camarades de Morseli. Il a donc reproché au Ghanéen ses ratages, selon notre source : « T’es en train de jouer avec le feu. Je l’ai dit et je le répète, aucun joueur n’est titulaire avec moi. Si tu continues à rater des occasions comme aujourd’hui, tu vas te retrouver sur le banc. Alors, réveille-toi avant qu’il ne soit trop tard.»

  1. Z.

CRB: Paqueta : «Sétif ? Ce sera un gros match»

Paqueta : «Sétif ? Ce sera un gros match»

Le premier responsable de l’encadrement technique algérois assure qu’il lui reste encore beaucoup de travail à faire pour que son équipe atteigne son rythme de croisière. D’ailleurs, il sait exactement ce qui l’attend en prévision du choc de jeudi prochain face à l’Entente au 8-Mai-1945.

 

C’est un coach satisfait par la seconde victoire d’affilée de son équipe qui a répondu aux quelques question de la presse nationale. Paqueta commence enfin à poser sa patte sur le jeu du Chabab et les premières indications sont plutôt bonnes pour les Belouizdadis surtout quand on voit la première mi-temps face à l’OM qui a été marquée par beaucoup de points positifs dans le jeu. Malgré cela, le coach ne s’enflamme pas et s’il est content de la victoire, il sait aussi que son équipe doit encore redoubler d’efforts pour continuer sa progression et essayer de prendre d’autres bons résultats au cours des prochaines rencontres de championnat. Interrogé dans un premier lieu sur le visage moyen de son équipe au cours de la seconde période face à Médéa, l’intervenant a fait savoir : «Je pense que si on avait marqué le troisième but sur penalty, on aurait été plus tranquilles mais bon, manquer un penalty n’est pas la fin du monde. En plus, avec deux buts d’avance, les joueurs ont préféré gérer leur avance.»

«On a connu un relâchement, mais on a bien contenu l’adversaire»

Le coach concède volontiers que ses joueurs ont connu une période de relâchement surtout que le score était à leur avantage et qu’ils n’avaient aucune raison de se projeter en avant : «Je trouve que nous avons parfaitement géré le match. On aurait pu marquer d’autres buts mais avec notre avance, on a connu une période de relâchement qu’on a bien gérée puisque nous avons réussi à contenir notre adversaire.»

«L’absence de Nessakh ? J’ai des solutions»

Le capitaine du Chabab sera donc suspendu pour la prochaine rencontre à cause du carton jaune pour contestation qu’il a reçu. D’ailleurs, lorsqu’on lui a posé la question, le coach avouait ne pas être au courant mais il a fait comprendre aussi qu’il avait des solutions de rechange : «Pour dire la vérité, je dois vérifier avec les dirigeants par rapport à la suspension de Nessakh mais on me dit que c’est à cause d’une contestation. Je vais voir et puis, j’ai des solutions de rechange pour la suite du parcours puisqu’il y a des joueurs qui sont capables de le remplacer.»

«On gagne à la maison mais il faut ramener des points en déplacement»

Pour la prochaine journée de championnat, le Chabab va disputer un choc au sommet face à l’Entente de Sétif et pour le coach, ce sera bel et bien un gros match : «Jeudi, on a un gros match qui arrive et c’est ce qui fait que nous devons continuer à travailler comme il se doit pour préparer ce rendez-vous et l’aborder dans les meilleures conditions possibles. On a réussi à gagner à la maison mais désormais, il faut prendre des points en déplacement.»

  1. Z.

 

USMA: Gravement blessé au genou; Koudri sera fixé dans quelques jours

Gravement blessé au genou

Koudri sera fixé dans quelques jours

Hamza Koudri passera une IRM dans quelques jours afin de connaître davantage la nature de sa blessure au genou. Le staff technique, ainsi que les supporters espèrent qu’il n’a rien de grave, car l’équipe aura besoin de ses services pour la suite du parcours en championnat.

Aligné dans le onze de départ, Hamza Koudri, comme tout le monde le sait, n’a pas été au terme du match ayant opposé l’USMA à l’US Biskra avant-hier soir. 10 minutes avant la fin de la première mi-temps, il a contracté une blessure au genou à la suite d’un contact avec un défenseur adverse dans la surface de réparation. Le staff médical est vite intervenu pour lui prodiguer les premiers soins. Mais le joueur fut contraint de céder sa place à Brahim Benzaza à la 39’. Le milieu de terrain usmiste a été évacué immédiatement à l’hôpital pour passer une radio, qui n’a rien révélé de grave. Selon les informations qui nous sont parvenues, comme il a toujours le genou enflé, il ne peut, pour le moment, passer une IRM. Il va donc se contenter des soins sous la houlette du staff médical, avant de passer l’IRM prochainement afin de connaître la nature de sa blessure, mais aussi être fixé sur la durée de son indisponibilité.

Les Usmistes appréhendent une grave blessure

Selon toujours nos informations, la blessure de Hamza Koudri est quelque peu méchante. L’entraîneur Denis Lavagne ainsi que les supporters appréhendent de voir le joueur éloigné des terrains pour une longue durée. Ils espèrent que l’IRM ne révélera rien de grave et aussi son retour dans les plus brefs délais, car il s’agit d’un élément important, mais surtout un véritable leader sur le terrain.

Il ratera le RCR et la JSK

Au moment où nous mettons sous presse, on ignore encore de quoi souffre exactement Hamza Koudri. Mais une chose est sûre, sa blessure va le priver au moins des deux prochains matchs face au RC Relizane et à la JSK. Karim Benkhelifa est le mieux indiqué pour pallier l’absence de son malheureux coéquipier, en attendant que ce dernier soit opérationnel.

  1. S.

MCO : Mehiaoui : «L’équipe ne devra pas tarder à décoller»

 MCO

Mehiaoui :  «L’équipe ne devra pas tarder à décoller »

 « On a souhaité avoir un championnat à 12 clubs »

 « Pourquoi ne pas instaurer un championnat régional pour les jeunes catégories jusqu’aux équipes espoirs ?»

 

Le président du MC Oran Tayeb Mehiaoui est revenu sur la prestation de son équipe lors de la réception de l’ES Sétif et la désignation de Moez Bououkaz à la barre technique de son équipe première.

L’équipe est passée à côté d’une belle victoire sur l’ESS, votre sentiment ?  

Je retiens la prestation de l’équipe qui a montré de belles choses au cours de ce match. Je peux même dire qu’on aurait pu gagner sans les arrêts du gardien de l’équipe adverse. On a manqué de chance, comme vous l’avez dû voir, notamment en deuxième mi-temps.

Donc, vous n’êtes pas trop déçu ?

Le résultat en lui-même est décevant parce qu’au final, on a pris un point alors qu’on a joué chez nous. Cependant, on peut être satisfait par rapport à la prestation de l’équipe, j’ai relevé une belle réaction après les derniers résultats. En principe, notre équipe ne devra pas tarder à décoller et entrer dans une courbe ascendante. On a un bon groupe capable de faire mieux. Je dois ajouter une chose.

Allez-y…

Après 4 journées de championnat, on comptabilise 4 points. C’est presque le même capital la saison passée, à la différence qu’on était invaincus jusqu’à la 7e journée. Donc, on n’est pas loin de nos prévisions, mais le plus important, il faut l’attendre à la fin de la saison.

Vous visez le podium ?  

 On va faire tout notre possible pour y arriver. La saison vient de commencer, les gens doivent être patients avec l’équipe. Les résultats viendront tant que le groupe travaille dans la sérénité. Les saisons passent et ne se ressemblent pas. Comme je ne cesse de le répéter, le club n’a pas les moyens pour jouer les premiers rôles et finir la saison parmi les 5 premières places. Comment pouvons-nous concurrencer les clubs riches qui ont les moyens ? En tout cas, on visera la meilleure place malgré le peu de moyens, pourvu qu’on laisse tranquille  le club et que l’équipe trouve le cadre idéal pour se préparer à aborder les choses sérieuses à partir de la 7e ou 8e journée.

Qu’avez-vous à dire sur le nouveau système de compétition entériné ce dimanche ?

A vrai dire, je suis partagé à l’idée d’approuver ce qui a été décidé avec ce système de compétition.

Comment ça ?

Pour répondre à votre question, je crois aussi qu’un championnat à 16 clubs rentre dans la logique. Sauf que, de notre côté, on a souhaité avoir un championnat avec 12 clubs professionnels au sens propre du terme. Des clubs avec des moyens et moins de déplacements parce qu’il y a trop de frais et trop de déplacements. Des clubs sans société n’ont pas assez de moyens pour faire de nombreux déplacements. A titre d’exemple, notre équipe des -16 ans  va aller jouer à Bechar contre la Saoura. Trouvez-vous normal qu’un gosse fasse ce long déplacement pour jouer ? Pourquoi ne pas instaurer un championnat régional pour les jeunes catégories jusqu’aux équipes espoirs. Franchement, il y a trop de frais pour les clubs qui n’ont pas les moyens. Je pense que les gens doivent réfléchir à la situation des clubs dont 4 ou 5 ont une société. Je trouve qu’il y a un énorme  déséquilibre entre les clubs de l’élite professionnelle.

Pour Bououkaz, c’est fait ?

Tout à fait, on lui a envoyé une correspondance pour signer son contrat. On attend son arrivée mercredi prochain.  

  1. M. A.

WAT 0-2 CSC : Constantine ne l’a pas volée

WAT 0 - CSC 2

 

Stade Colonel-Lotfi, Tlemcen

Buts :

CSC : Hamzaoui (47’, 57’)

 

WAT

Alioui

Keniche

Chérif

Bentocha

Kasdi

Zenasni

Heriet

Bounoua (Nasri 68’)

Amora (Belgherbi 68’)

Segueur (Kerkar 74’)

Smahi (Ouassini 68’)

Ent. : Betioui.

 

CSC

Rahmani

Salhi

Rebiaï

Mebarakou

Dib

Messibah (Benmessaoud 80’)

Benchaïra (Aïboud 78’)

Yaïche (Derradji 80’)

Kokto (Lakdjaâ 66’)

Hamzaoui (Belahoul 78’)

Ent. : Hadjar.

 

Temps variable. Pelouse praticable. Arbitrage de M. Sekhraoui, assisté par MM. Doulache et Henni.

Averts. :

CSC : Messibah (41’)

 

Constantine ne l’a pas volée

C’est avec dix minutes de retard que la rencontre qui a opposé la formation du WAT au CSC a débuté pour des raisons encore inconnues.

Les Bleu et Blanc ont concédé une troisième défaite et cette fois sur leur terrain mascotte du stade Colonel-Lotfi face au CSC. Dans une rencontre dominée de bout en bout par les visiteurs. Si en première mi-temps les Zianides ont tenté d’inquiété la défense constantinoise, en seconde période, les orientations de l’entraîneur Chérif Hadjar ont porté leurs fruits, puisque les gars de l’antique Cirta ont carrément étouffé leurs hôtes en inscrivant deux jolis buts par l’intermédiaire de Hamzaoui, véritable bourreau des Widadis. Il faut souligner qu’aucune action notoire des coéquipiers du capitaine Zenasni n’est à signaler. Ce qui démontre le désarroi et le doute qui commencent à envahir les Tlemcéniens. Ces derniers, après une victoire sans panache lors de la première journée face au NC Magra, sont passés à côté de leur sujet. Il faut dire que le malaise qui règne dans la maison widadie et le limogeage de Kamel Bouhlel ont mis mal à l’aise les joueurs widadis. D’aucuns n’arrivent à comprendre la décision de remplacer Houti Noureddine, qui a été désigné par le président Rachid Méliani, en qualité d’intérimaire pour coacher le WAT face au CSC, avant de confier cette tâche au directeur technique Mounir Betioui. Une situation inextricable que la direction tlemcénienne devra solutionner très rapidement pour éviter l’implosion et se préparer pour la prochaine sortie à Alger pour croiser le fer avec le PAC. Le CSC, quant à lui, a réussi une bonne opération en déplacement en engrangeant trois précieux points.  

ASO 0-0 NAHD : Bonne affaire pour le Nasria

ASO 0 - NAHD 0

Stade Mohamed-Boumezrag, Chlef

 

ASO

Kacem

Meddah

Bensalah

Zahzouh

Abada

Baâziz

Boussaïd

Merili Baâziz (77’)

Dehamni (Kersani 90’+6)

Fettouhi (Belhaoua 66’)

Narbesla (Bengrina 46’)

Yaya (Aguieb 66’)

Ent. : Zaoui S.

 

NAHD 

Benchlef

Boussalem

Timericht

Kheiraoui

Ferrahi

Beyoud

Bouloudène

Bekkouche (Hemdaoui 68’) (Benayad 90’+7)

Bennaï

Nadji

Ardji (Derardja 90’+3)

Ent. : Zaoui K.

 

Temps pluvieux. Affluence  faible. Terrain en bon état.

Arbitrage de M. Bendjahène, assisté par  MM. Bensenouci et Larbi

Averts. :

NAHD : Timericht (45’+1), Ferrahi (90’+1)

Exp. : ASO : Bensalah (58’)

 

Bonne affaire pour le Nasria

 

Sur un nul que Chélifiens et Hussein-Déens se sont quittés, eux qui comptaient aller de l’avant mais par un succès. Ce sont les Chélifiens qui tenaient à la victoire pour confirmer un nul probant ramené de Sétif. Cependant, les choses n’étaient guère reluisantes pour la bande à Zaoui Samir puisque la partie qui a débuté avec plus de prudence que de rushs n’a pas donné lieu à des attaques menaçantes des deux côtés. Le jeu s’est concentré beaucoup plus au milieu de terrain jusqu’au coup de siffler de la première mi-temps. En seconde période, les choses semblaient meilleures mais l’arbitre n’a pas su s’y mettre et l’expulsion de Bensalah du côté de l’ASO a faussé la partie. Un fait que les Sang et Or n’ont pas su mettre à profit car ce sont les Chélifiens qui ont pris d’assaut la zone adverse mais vu l’absence d’un attaquant de pointe, les tentatives de Bengrina et Cie ont été vouées à l’échec. Les Nahdistes n’ont fait que gérer le match eux qui semblaient ravis de ce point du nul qui les arrange mieux que leurs adversaires du jour. Le NAHD a, encore une fois, prouvé qu’il reste la bête noire de l’ASO.

  1. Z.

Réserve : ASO 0 - NAHD 1

Les réservistes de l’ASO ont été battus par ceux du NAHD par la plus  petite des marges. Les Lionceaux ne possèdent que deux points récoltés en quatre matches joués.

JSK : Mudjib déçoit le staff technique

Mudjib déçoit le staff technique

L’attaquant international éthiopien Mudjib Kassim Hamza n’a pas brillé vendredi face au RC Arba. Le staff technique a été très déçu par sa prestation, alors qu’il l’a titularisé dans l’espoir del surprendre la défense du RCA par sa vitesse. Il n’a donc pas convaincu le staff technique pour sa première titularisation sous les couleurs de la JSK. Aligné en pointe avec une attaque à 3, Mudjib n’a pas vraiment inquiété l’arrière-garde des visiteurs. Certes, il n’a pas reçu beaucoup de ballons, mais il n'a pas eu le rendement escompté. Karim Kaced l’a remplacé à la 71’ de jeu par l’autre attaquant Ali Haroun. Auteur d’une belle prestation lors du match amical face à l’US Beni Douala, le staff technique lui a donné une chance en le titularisant face au RCA, mais il n’a pas su l’exploiter.

Manque de compétition et problème d’adaptation

Arrivé à la JSK le 8 octobre dernier, Mudjib Kassim Hamza a raté la préparation d’intersaison en ne prenant pas part aux deux stages de Tikjda et d’Alger. Cependant, face à l’Olympique Médéa, il a fait son entrée en cours de jeu tout comme vendredi passé face au RCA, mais l’international éthiopien n’a rien montré. Il est vrai qu’il est encore prématuré de le juger, car il lui faut un moment pour s’adapter, lui qui ne parle que l’anglais. Un handicap de taille pour communiquer avec ses coéquipiers. Même sur le terrain, il n’arrive pas bien à s’exprimer, ce qui inquiète d’ores et déjà les membres du staff technique qui commencent à chercher de solutions et préparer d’autres attaquants. Mais avant de passer à l’action, Mudjiba aura la chance de s’imposer.

  1. H.

Boumechra et Medane mécontents

Les deux milieux de terrain Mohamed-Reda Boumechra et Yacine Medane n’ont pas apprécié leur mise à l’écart du groupe qui a affronté le RCA. Boumechra n’a pas été retenu dans la liste des 18, alors qu’il a réalisé une bonne prestation face au NAHD, tandis que Medane a été mis à la disposition de l’équipe réserve. Ce dernier avait raté les deux matchs face à l’Olympique Médéa et le NAHD pour blessure aux adducteurs. Il a profité de l’arrêt du championnat pour se soigner convenablement et réintégrer le groupe. Il a même pris part au match amical de la semaine passée face au CRB à Tizi-Ouzou, en marquant le premier but de son équipe. Il s’attendait à ce que le coach lui offre sa chance lors du dernier match, mais Kaced a écarté les deux joueurs pour des choix tactiques.

  1. H.

Repos hier pour les joueurs

Après le match de vendredi, le staff technique a libéré les joueurs pour une journée de repos. Les camarades de Bensayah ont profité de ces 24 heures de répit pour reprendre le souffle avant de s’attaquer à la préparation du prochain match en coupe de la CAF contre les Royal Léopards.

  1. H.

Kerroum abattu moralement 

L’arrière droit Ahmed Kerroum, comme tout le monde le sait, a été expulsé vendredi lors du match face au RCA. Averti à la 59e minute de jeu, le natif d’Oran a reçu un second carton 9 minutes plus tard, synonyme d’expulsion. Sa sortie a pénalisé son équipe qui a mené au score avant d’encaisser le but d’égalisation quelques minutes après son expulsion. Critiqué déjà par les supporters en ce début de saison suite à la baisse de niveau par rapport à la saison passée, Kerroum vit des moments très difficiles. À sa sortie du stade, vendredi passé, le joueur, qui avait le moral dans les chaussettes, se sentait responsable de ce semi-échec à domicile.

  1. H.

RCR 0-0 MCA : Nul sur toute la ligne

 Stade Zougari-Tahar de Relizane

 RCR

Hamou

Bouzid

Chetih

Ayech

Megnine

Tahahoussine

Ould Hamou

(Si Amr 58')

Koulkhir

Aichi

(Berkat 81')

Kadri

(Balegh 65')

Chibane

Ent. : Bougherara

 

MCA

Chaal

Hamidi

Hadded

Ghezala

Ezzemani

Touki

Esso

Morsli (Benbourenane 67')

Zaidi

Tahar (Boukembouche 90')

Frioui (Abdelhafid 87')

Ent. : Ben Yahia

 

Terrain praticable, temps pluvieux, affluence faible, arbitrage de M. Ibrir, assisté par MM. Belkacem et Chelali

 

Averts :

MCA : Morsli (28'), Ghezala (90'+2)

RCR : Aichi (45'+1)

 

 

Film du match :

3’ Aichi dribble son vis-à-vis, enchaîne un tir croisé repoussé par Chaal. 7’ Tahar sert une jolie passe à Zaidi, qui tire, que le gardien sauve in extremis.

17’ Coup franc de Tahar sur la tête d’Esso, mais il n’ajuste pas son tir.

19’ Mésentente dans la défense du Doyen. Chibane ne profite pas de l’occasion.

47’ Esso, seul face aux bois du RCR, rate le cadre.

49’ Centre de Chibane sur Aichi qui perd son duel avec Chaal. Ce dernier sauve sa cage d’un but tout fait.

77’ Bien servi par Tahar, Esso rate le face-à-face une seconde fois.

79’ Tir puissant de Hadded à côté.

84’ Centre de Balegh, la tête de Barket touche le poteau.

 

Nul sur toute la ligne

Hier, au stade Zougari-Tahar, les deux équipes ont proposé un jeu aérien plutôt que de mettre le ballon sur terre. Malgré tout, les deux galeries ont tenté de motiver dans leurs rangs pour inscrire des buts. Le match s’est soldé sur un score de parité de 0 partout.

Une première mi-temps où l’on n’a pas vu grand-chose de part et d’autre, mis à part quelques actions qui n’ont pas vraiment inquiété les deux gardiens. Les locaux ont fermé tout devant les Mouloudéens qui n’ont pas trouvé de solutions. Les deux galeries ont tenté d’apporter leur soutien à leurs équipes respectives pour trouver le chemin des filets, en vain. La première mi-temps se termine sur un score de parité de zéro partout, malgré les deux minutes ajoutées par l’arbitre qui a sorti le carton jaune à deux reprises. Du retour des vestiaires, on prend les mêmes et on recommence avec la ferme intention de trouver la faille pour gagner la partie. Les Vert et Rouge ont augmenté la cadence, ce que leur a certainement demandé leur coach dans le vestiaire, sans toutefois concrétiser les actions vendangées. Esso aurait pu assurer à deux reprises au moins un but. Le manque d’efficacité a été flagrant pour les Mouloudéens. Au final, un point est mieux que rien pour le MCA qui reste sur une série de 4 matches sans défaite. Ce qui est sûr, le MCA n’a pas osé, car il aurait pu prendre les points du match devant une équipe qui s’est battue pour éviter la défaite. Ben Yahia qui voulait la victoire ne l’aura pas cette fois-ci ; il doit se contenter du point du nul, encore une fois. Rappelons que lors du match joué à l’extérieur contre le NCM, à Magra, les camarades de Frioui ont ramené un point. Le second nul est enregistré à Relizane. Après un arrêt, alors que les Mouloudéens craignaient être freinés dans leur élan, ils n’ont pas gagné, mais ils n’ont pas perdu non plus. Maintenant, il faudra se concentrer sur le match de jeudi contre le CSC chez lui et faire le maximum pour gagner. Du côté du RCR, les capés de Boughrara, bien qu’ils ne se soient pas entraînés depuis un bout de temps, ont pu tout de même éviter la défaite chez eux. Pour tout le monde, ce nul à domicile contre le MCA a le goût de victoire qui va motiver le RCR pour être meilleur à l’avenir.

  1. B.

 

CRB 2-1 OM : Le CRB enchaîne et lance sa saison

CRB 2 - OM 1 

Stade du 20-Août-1955

Buts :

CRB : Bouchar (17’), Bakir (21’ s.p)

OM : Berbache (83’)

 

CRB

Moussaoui

Belkhiter

Nessakh

Bouchar

Keddad

Draoui

Merizigue

Tabti (Boulekhoua 64’)

Bakir (Tariket 80’)

Benhamou (Bourdim 64’)

El-Mosrati (Merzougui 64’)

Ent. :Marcos Paqueta

 

OM

Daâs

Benahmed

Belhouchet

Nahari

Ladjabi

Sidhoum (Bechou 35’)

Gariche

Gaâgaâ

Lakroum

Baâli (Bouras 62’)

Berbache.

Ent. : Lotfi Sellimi

 

Film du match

5’ El-Mosrati bien servi par Draoui contrôle et sert Tabti qui frappe, mais Daâs est à la parade.

17’ Corner de Tabti, Nessakh de la tête, Bouchar a bien suivi et marque le premier but.

19’ Belkhiter trouve Benhamou qui est déséquilibré, l’arbitre siffle penalty.

21’ Bakir se charge de le tirer et ajoute le second but.

45’ Draoui trouve Benhamou dans la surface, l’ancien du MCO est fauché par Nehari, l’arbitre désigne le point de penalty.

46’ El-Mosrati le frappe mais c’est hors cadre.

47’ Frappe puissante de Gaâgaâ des 20 mètres, Moussaoui est à la parade.

82’ Lakroum est fauché par Bouchar, l’arbitre désigne encore le point de penalty.

83’ Berbèche se charge de l’exécuter et réduit le score.

85’ Longue ouverture de Keddad en direction de Draoui qui lobe la gardien de la tête mais ça passe juste à côté.

 

Arbitrage de M. Benyahia, assisté par MM. Khelladi et Bahloul.

Averts. :

CRB : Draoui (28’),  Nessakh (88’).

 

Le CRB enchaîne et lance sa saison

Le champion d’Algérie était attendu au cours de cette rencontre face à Médéa. Même si ça a été difficile, notamment en seconde période, les Belouizdadis ont réalisé l’essentiel en s’imposant sur le score de deux buts à un.

Après la victoire enregistrée avant la trêve face à la formation du Paradou, les Belouzidadis se devaient de tout mettre en œuvre pour essayer d’enchaîner et de confirmer leur belle prestation lors du derby. Les hommes de Paqueta ont effectivement été à la hauteur des attentes puisqu’ils ont réussi à s’imposer sur le score de deux buts à un grâce à des réalisations de Bouchar et Bakir. Une victoire face à un adversaire coriace qui a posé des soucis aux Belouizdadis lors du second acte, notamment. Cependant, le plus important a été fait pour les Rouge et Blanc car cette victoire leur permet d’enchaîner et de progresser comme il se doit au classement général du championnat. Une victoire qui vient confirmer le regain de forme du Chabab et avec à la clé une première période très aboutie avec une domination totale des locaux. De quoi donner plus de confiance pour les joueurs à l’approche des prochains rendez-vous et le choc à venir face à l’Entente jeudi prochain.

Ça s’améliore dans le jeu

Ce qui retient l’attention, c’est que le Chabab a gagné et avec du jeu. Ce constat s’applique parfaitement par rapport à la première mi-temps qui a été marquée par un jeu fluide, des combinaisons, des dédoublements et des permutations. Autour de l’excellent Merizigue, les gars de Laâqiba ont été dominateurs dans tous les secteurs du jeu et cela augure de nouvelles belles choses pour la suite du parcours. Cependant, au cours de la seconde période, c’était quelque peu brouillon et on peut le comprendre car les joueurs ont décidé de gérer leur avance au tableau d’affichage et même s’ils se sont mis en danger, ils ont fait le boulot en parvenant à garder leur avance.

Cette fois, le Chabab est bien lancé

Après cette seconde victoire d’affilée et face à un adversaire de bonne qualité, on peut dire que la saison belouizdadie est enfin lancée. Oubliés les deux premiers échecs face au CSC et le MCA, désormais, les Rouge et Blanc sont lancés et veulent désormais enchaîner le maximum de bons résultats. A commencer par la prochaine sortie de l’équipe, jeudi prochain au 8-Mai-1945 pour un choc au sommet face à l’Entente. Paqueta a des motifs de satisfaction mais aussi des lacunes à combler et c’est ce qu’il va s’atteler à faire durant les prochains jours de travail.

  1. Z.

Première apparition de Bourdim

Comme il fallait s’y attendre, le meneur de jeu du Chabab Amar Bourdim a effectué ses grands débuts sous le maillot du CRB. Après avoir avancé dans sa préparation, le joueur n’a pas débuté en tant que titulaire mais il a eu droit à 30 minutes de jeu afin de gagner en rythme car c’est ce qui lui manque à l’heure actuelle.

USMA 3-0 USB : Sans bavure pour les Rouge et Noir

USMA 3 - USB 0

Stade Omar-Hamadi (Bologhine)

Buts :

USMA : Benhammouda (14’, 21’) Belkacemi (82’)

 

USMA

Guendouz

Belaid

Bekakchi

Achour

Hamra (Radouani 75’)

Merbah (Chenihi 75’)

Koudri (Benzaza 39’)

Benhammouda

Zouari (Benkhelifa 46’)

Belkacemi

Mahious (Opoku 58’)

Ent. : Lavagne.

 

USB

  1. Bouchareb
  2. Bouchareb

Boulanouar

Hedagha

Nabi

Rais (Boufligha 64’)

Tamer (Abderrabou 90’)

Zoubir

Youcef

Fenniri

Meri

Ent. : Kihel.

 

Beau temps, pelouse en bon état.

Arbitres : Abid-Charef, Boulfelfel, Benamira.

Averts :

USB : Zoubir (7’), Rais (47’), Boulanouar (73’)

 

Sans bavure pour les Rouge et Noir

En accueillant l’US Biskra au stade Omar-Hamadi, pour le compte de la 4e journée de la Ligue 1 Mobilis, les Rouge et Noir de l’USMA ont renoué avec la victoire en s’imposant brillamment sur un score sans appel de 3 buts à 0. Benhammouda et Belkacemi sont passés par là.

Pour revenir à la physionomie de la rencontre, la première mi-temps sera marquée par la domination totale des Usmistes. La menace des visiteurs, lors de la première minute du match, les fera réagir puisqu’ils vont vite rentrer dans le sujet en ouvrant le score un quart d’heure après par l’intermédiaire de Benhammouda. 7 minutes plus tard, ce dernier réussira à doubler la mise. Les protégés de Lavagne poursuivent leurs assauts, mais ratent plusieurs occasions franches, notamment le lob de Belkacemi qui heurte la transversale. Côté USB, pas de riposte. C’est donc sur le score de 2 buts à 0 en faveur de l’USMA que la première mi-temps s’est achevée. Au retour des vestiaires, le rythme de la rencontre va baisser d’un cran. En menant au score, les coéquipiers de Benzaza ne se sont pas aventurés beaucoup en attaque. En ayant une très bonne possession, ils vont continuer à gérer la suite du match intelligemment, donnant ainsi l’impression de vouloir préserver leur avantage au score jusqu’au coup de sifflet final. Côté USB, toujours pas de riposte. Les jeunes joueurs de la réserve se sont contentés de défendre et de subir la pression des locaux. Pour preuve, ils ne sont pas parvenus à créer la moindre occasion dangereuse ; le gardien de but de l’USMA Alexis Guendouz a passé une soirée calme. Alors qu’on jouait la 81’, Chenihi, à la suite d’une belle série de dribbles, provoque un penalty. Belkacemi exécute la sentence et aggrave ainsi la marque. C’est donc sur cette brillante victoire en faveur de l’USMA que l’arbitre international Abid-Charef siffle la fin du match. Une victoire ô combien importante dans la mesure où elle a permis à la formation de Soustara de remonter au tableau en se hissant à la 5e place.

  1. S.

MCO: Bououkaz donne son accord

Bououkaz donne son accord 

Comme rapporté dans notre édition de ce samedi, le président du Mouloudia d’Oran a annoncé avoir trouvé un accord avec Moez Bououkaz pour lui confier la responsabilité du staff technique. D’après une source fiable, le technicien tunisien a confirmé avoir été officiellement contacté mercredi dernier par un dirigeant du club. «Il a donné son accord de principe, il s’est réservé le droit de recueillir le maximum d’informations sur le groupe des joueurs composant l’effectif et la situation de l’équipe en ce début de saison », a indiqué notre source avant-hier soir. L’entraîneur de l’ES Metlaoui, club tunisien de Ligue 1, devra néanmoins se libérer de son engagement avec son club, dont le président l’attendait ce samedi pour discuter d’une éventuelle résiliation de contrat, précise notre interlocuteur. A suivre de près.

Kinane assure le relais pour préparer le match

 La formation du MC Oran a repris l’entraînement ce samedi au stade Ahmed-Zabana, assuré par Aissa Kinane qui a été sollicité par le président Tayeb Mehiaoui, jeudi dernier, lui demandant de prendre le relais après le départ de Laid Benseghir et l’entraîneur des gardiens de but Saïd Kaidi. Le coach de la formation espoir devra assurer la préparation de la rencontre du NA Hussein Dey, prévue jeudi prochain sur la pelouse du 20-Août-1955. L’enfant de Hai El-Badr a entamé son rôle en collaboration avec Djamel-Eddine Bekadja, chargé de la préparation physique de l’équipe en vue de ce rendez-vous dans l’antre d’El-Annasser.

  1. M. A.

Le wali charge la direction :

« Au MCO, on m’a parlé de la 5e place»

Profitant d’une visite d’inspection dans le cadre de son travail à Bethioua, le wali d’Oran a chargé la direction du MC Oran quand le sujet de l’échec a été évoqué. «Je n’aime pas les gens qui échouent comme un dirigeant du MCO, lors de ma visite au stade, m’a clairement signifié que l’objectif de l’équipe est de finir à la 5e place, alors que je venais aider le club financièrement. Désormais, je ne pourrai plus aider le club ni les gens qui échouent », a martelé M. Said Sayoud. Une déclaration qui a fait le tour des réseaux sociaux et commentée par les supporters du Mouloudia qui lui reprochent cette visite et l’aide d’un montant de 5 milliards de centimes.

  1. M. A.

Prochaine liste de Belmadi De nouvelles têtes en vue ?

Prochaine liste de Belmadi

De nouvelles têtes en vue ?

Depuis la rencontre de mardi où l’EN a fourni son plus mauvais match sous l’ère Djamel Belmadi, les spéculations vont bon train pour ce qui du renouvellement partiel de l’effectif ou plutôt du renforcement de certains postes. Adepte de stabilité, Djamel Belmadi s’est toujours appuyé sur la même ossature depuis 3 ans, conforté il est vrai par les bons résultats sauf que depuis la production des Verts contre le Burkina Faso qui donna du fil à retordre aux coéquipiers de Slimani, le débat est ouvert, Djamel Belmadi s’est sans doute rendu à l’évidence qu’il est temps de faire appel à des éléments qui ont le talent pour combler les postes ciblés. A l’unanimité écrasante, le débat est plus centré sur la défense et le milieu de terrain.

Bensebaïni dans l’axe, au cas où…

Naguère le maillon fort de l’EN notamment lors du parcours à la CAN 2019, grâce à l’imperméabilité de sa défense, l’EN est allée jusqu’au bout dans le tournoi continental mais deux ans et demi après, cette arrière-garde suscite les critiques les plus sévères, excepté Raïs Mbolhi qui a fait un grand match mardidernier,  voire Ramy Bensebaïni intraitable sur son flanc gauche, la paire Mandi-Benlamri n’a pas fait un bon match, d’ailleurs les deux buts encaissés le furent sur des erreurs commises par nos deux défenseurs axiaux, pour les observateurs Djamel Belmadi doit penser à renforcer sa défense, dans le cas échéant il repositionnerait Ramy Bensebaïni dans l’axe, lui qui a joué pendant longtemps dans ce poste. Pour combler le retour dans l’axe du défenseur du Borussia Monchengladbach, Belmadi sait qu’il peut compter sur Rayan Aït-Nouri (Wolverhampton) ou Yasser Larouci (Troyes) qui sont de jeunes arrières gauches de talent, voire récupérer Mohamed Farès s’il est épargné par les blessures. Au milieu de terrain, l’option Yacine Adli est jugée plus qu’intéressante surtout qu’on a constaté que Ramiz Zerrouki n’a pas été bon face aux Etalons, en perdant beaucoup de ballons, on se rend compte d’ailleurs que face à des adversaires costauds, le jeune milieu de terrain du FC Twente ne fournit pas un bon rendement, l’on se rappelle face au Mali (1/0) à Blida en juin dernier, Zerrrouki est paru dans ses petits souliers et comme nos prochains adversaires seront du niveau des Maliens et Burkinabés, voire plus, Belmadi qui a tiré de riches enseignements mardi dernier serait, dit-on, déjà dans la réflexion pour porter quelques retouches à son équipe qui en aura vraiment besoin en perspective de la CAN du Cameroun et surtout les deux matches barrages pour le dernier tour qualificatif à la Coupe du monde-2022 au Qatar.

  1. S.

Adli : c’est le moment de l’appeler ?

Après le piteux visage affiché par l’EN face au Burkina Faso, que les Verts n’ont pas réussi à battre lors des deux confrontions (1/1 à l’aller et 2/2 au retour), tout le monde a vu que notre sélection a montré des carences au milieu de terrain, même si la défense et plus précisément la paire Mandi-Benlamri n’a pas bien fonctionné, toutefois on s’attend à ce que ces deux défenseurs une fois qu’ils auront cumulé les matches dans les jambes seront plus performants. Néanmoins,

 Djamel Belmadi est contraint de trouver des solutions pour apporter l’équilibre à son milieu de terrain, d’où le débat sur la future convocation d’Yacine Adli. Il y a deux ans, en marge de la rencontre entre l’OM et Bordeaux à Marseille, Adli qui a croisé  Djamel Belmadi dans les couloirs du stade Vélodrome avait déclaré : ‘’Pour moi, il est trop tôt de parler de sélection en équipe d’Algérie car, pour l’heure, je ne pense pas que j’ai ma place dans cette équipe qui vient de remporter la coupe d’Afrique des nations.’’ Quant aux  choix de sa nationalité sportive entre la France et l’Algérie. ‘’ C’est du 50/50 pour l’heure’’, dira-t-il.

 

JSK 1-1 RCA : Ça devient inquiétant !

Ça devient inquiétant !

Les Canaris ont concédé encore une fois un semi-échec sur leur terrain. Le deuxième depuis l'entame du championnat. Cette fois face au RCA, le nouveau promu. Ce deuxième semi-échec a domicile inquiète sérieusement les supporters vu que même si le RCA a réussi à qualifier ses nouvelles recrues, ces dernières n'avaient aucun match officiel dans les jambes. Le plus inquiétant est qu'il n'y avait aucun fond de jeu et les équipiers de Bensayah ont joué n'importe comment au point où les fans se sont demandé que faisaient certains éléments sur le terrain. L'expulsion de l'arrière droit Kerroum ne peut justifier ce énième échec à domicile, car avant même sa sortie, les Canaris peinaient a imposer leur jeu face à une équipe qui était regroupée derrière avant d'orchestrer des offensives notamment en seconde période. Pourtant, malgré les difficultés trouvées par les locaux à entrer dans le jeu a cause du système de jeu adopté par l'adversaire, ils ont réussi à trouver le chemin des filets à la 31e minute par le biais de l'international malien Doumbia qui a profité d'un mauvais dégagement de la défense adverse pour battre le gardien Sefour à ras de terre. Mais au lieu de profiter de leur avance pour multiplier leurs offensives, ils se sont contentés de jouer au milieu sans vraiment inquiéter leurs adversaires. Il faut dire que Mansouri et Bensayah ont raté deux occasions nettes de scorer avant que Doumbia ne donne l'avantage à son équipe.

Cauchemar

Si en première mi-temps les Canaris étaient juste moyens, ils sont passés totalement à côté de la plaque en seconde période. Malgré leur avantage depuis la 31e minute, ils ont donné des frayeurs à leurs supporters dès l'entame de la seconde période avant que Kesseli n'égalise à la 74e minute. Il a profité de la sortie inexplicable du gardien Sidi Salah pour mettre le ballon au fond des filets. Mais l'égalisation du RCA était prévisible, car avant même que Kerroum ne soit expulsé à la 68e minute, les poulains de Boufenara se sont montré menaçants et l'international défenseur malien n'a fait que retarder l'échéance. Ni la défense, ni le milieu, ni l'attaque n'ont joué leur rôle, ce qui a facilité la tâche de l'équipe de l'Arba qui aurait pu repartir avec les trous points de la rencontre. La prestation d'hier est vraiment inquiétante, car par rapport au match face à l'équipe de l'ESS où les équipiers de Bensayeh avaient laissé une bonne impression, ils n'ont rien montré de bon face au RCA.

Souayah

Même si les dirigeants ont expliqué le départ en Tunisie de leur entraîneur Ammar Souayah par le mariage de son fils, cela n'a fait qu'attiser la colère des supporters. Vu que la JSK est toujours a la recherche de sa première victoire en championnat, l'absence de l'entraîneur en chef n'a pas arrangé les affaires de l'équipe. L'entraîneur adjoint Karim Kaced a opéré plusieurs changements en seconde période, mais ils n'ont pas donné leurs fruits. Ce nul, le quatrième depuis le début du championnat, n'augure rien de bon. Même si les dirigeants affirment que leur ambition est de jouer les premiers rôles et pourquoi pas le titre, mais ce n'est pas avec ces nuls ni avec les prestations actuelles que la JSK pourra jouer le titre.

M. H.

JSK 1 - RCA 1

Stade du 1er-Novembre

Buts : Doumbia (31’) JSK. Kassili (74’)

RCA.

Sidi-Salah

Kerroum

Chikhi

Ghanem (90’+1)

Doumbia

Bouhekak

Benabdi

Oukaci

(Haroun 71’)

Mansouri

Harrag 77’)

Bensaha

(Mouaki 77’)

Bensayah

Mudjib

Guettal 71’)

Ent. : Kaced.

 

RCA.

Toumi

Raït

Oukil

(Frifer

Sifour

Aït-Ali

Deghmani

Kassili 65’)

Moukedem

Saïdani

(Berkun 65’)

Bouzian

(Kabari 65’)

Benlaribi

Boubakour

 

Ent. : Boufnara.

 

Temps clément, match à huis clos, arbitres : MM. Benchehida, Amrane et

Benrahma.

 

Averts. :

Expulsion : Kerroum (68’) - JSK.

RCR - MCA 15h : Pour une 3e d’affilée

RCR - MCA 15h 4e journée

Pour une 3e d’affilée

Après avoir battu le CRB et le WAT, le MCA cherche sa première victoire à l’extérieur et la troisième d’affilée. Le RCR ayant récupéré ses licences, jeudi dernier et en présence des fans, la mission des Vert et Rouge s’annonce difficile, mais pas impossible.

Le Mouloudia d’Alger, qui a réussi un bon début, veut maintenir le cap. Après une trêve alors qu’il était sur la bonne voie en battant le CRB et le WAT, le Doyen veut montrer à tout le monde qu’il n’a rien perdu de sa superbe et compte tout faire pour gagner à Relizane. Ce qui aurait été facile si les Vert et Rouge allaient affronter les espoirs de Relizane. Mais comme les dirigeants relizanais ont récupéré les licences jeudi dernier, ce sera donc une bataille à armes égales pour les Mouloudéens qui veulent acculer le RCR sur ses bases. La difficulté vient aussi de la présence du 12e homme qui va donner de la voix. Le MCA doit donc gérer la pression des gradins pour que les camarades de Morsli assurent et rassurent. Ben Yahia a fait savoir à ses capés que pour le match d’aujourd’hui, il ne veut pas revivre le scénario de Magra en ne se contentant pas du match nul, mais plutôt gagner les points en jeu. Une façon de dire à ses joueurs qu’il faut continuer sur cette voie pour engranger le maximum de points à Relizane afin d’être prêts pour le second déplacement qui ne sera pas des moindres, étant donné que le Mouloudia d’Alger se déplacera par la suite à Constantine pour affronter le CSC. Les Vert et Rouge sont bien décidés à tout faire pour avoir le dernier mot. Même s’il y a eu un souci d’argent, tout le monde est concentré sur le sujet, car les joueurs veulent  s’offrir le RCR.

  1. Z.

Equipe probable :

Chaal, Hamidi, Hadded, Ghezala, Ezzemani, Touki, Morsli, Esso, Tahar, Zaidi, Frioui.

Benaldjia aux abonnés absents

Pour rappel, l’attaquant du Doyen, qui était sur la liste des libérés, a été reversé chez les espoirs. Cependant, le joueur, qui ne s’entraîne plus avec eux, ne donne plus de signe de vie. Ce qui arrange les affaires de la direction qui n’aura pas de soucis à le payer, non sans avoir pris acte de ses absences qui lui coûteront son salaire. Une situation qui conforte les dirigeants quant à leur décision de le libérer, alors que son contrat expire en janvier prochain.

Saadou : «Prêt à reprendre ma place»

Le défenseur axial du Doyen Nabil Saadou est bien rétabli de sa blessure étant donné qu’il veut jouer le RCR. Mais il sait aussi que tout dépendra de Ben Yahia qui devrait reconduire la paire Hadded-Ghezala. Toutefois, Saadou veut juste voir son équipe revenir de ce déplacement avec le gain de la partie : «Je me sens au top et ma blessure fait partie de l’histoire ancienne. On a eu le temps pour bien préparer le RCR,. Ce qui est sûr, je suis prêt à reprendre ma place si le coach me le demande. Mais, le plus important est qu’on gagne, car on est bien décidé à tout faire pour assurer un bon résultat à Relizane et continuer sur cette belle série de bons résultats.» Ben Yahia va-t-il faire appel à Saadou, qui est prêt à livrer bataille, alors que tout le monde a vu que Ghezala a bien tenu son rôle ? Saadou devrait attendre encore un peu bien qu’il soit d’attaque, car le MCA a besoin de tous ses joueurs afin d’avancer dans le bon sens.

CRB - OM 14h30 : Le Chabab veut confirmer son réveil

CRB - OM 14h30

Le Chabab veut confirmer son réveil

Paqueta, la victoire et rien d’autre

Après la pluie, le beau temps. C’est ce que doivent se dire, les joueurs du CRB à l’heure actuelle. En effet, après un début de saison assez compliqué, le champion d’Algérie s’est enfin réveillé en disposant du Paradou, il y a deux semaines. Un succès qui a permis à l’équipe de retrouver la confiance et d’aborder la trêve avec sérénité. Durant une dizaine de jours, les joueurs ont travaillé sans relâche pour essayer de combler les lacunes mais aussi et surtout de faire le nécessaire pour rester sur cette belle dynamique à la reprise. Cet après-midi, le Chabab reprend la compétition officielle avec la réception de l’OM. Une rencontre qui ne sera pas du tout facile pour les Rouge et Blanc qui doivent tout faire pour que les choses se passent parfaitement bien. La victoire est impérative au cours de la rencontre de ce soir pour confirmer le réveil du Chabab et le fait que l’équipe est désormais relancée pour défendre son titre comme il se doit.

Refaire du 20-Août une forteresse imprenable

Cette rencontre se jouera face à un adversaire de qualité qui a réussi une très bonne entame de saison. D’ailleurs, l’OM viendra à Alger pour prendre le meilleur résultat possible et essayer de mettre le champion d’Algérie en difficulté. De son côté, le CRB essayera de faire de son mieux pour aller chercher les trois points de la victoire. Aussi et c’est un paramètre très important, les joueurs voudront effacer leur dernière contre-performance face au CSC et refaire du 20-Août-1955 une forteresse imprenable. Les joueurs sont d’ailleurs tés motivés à l’idée de sortir une belle prestation et d’aller chercher une victoire qui permettra au club d’avancer au classement général du championnat.

Des nouveautés dans l’onze

En ce qui concerne le volet technique, le premier responsable du staff technique algérois, Marcos Paqueta entend apporter des changements. Certains seront dictés par les blessures et d’autres seront dictés par le choix du Brésilien. Ainsi, on devrait retrouver Bourdim qui devrait, sauf rebondissement, fêter sa première sous ses nouvelles couleurs, il y aura très probablement le retour de Keddad en défense centrale aux dépens d’Aït- Abdeslam. Belkhiter est également attendu en tant que titulaire. Le coach veut absolument gagner ce match et a été très clair avec ses joueurs sur l’importance d’empocher les trois points et de confirmer le réveil du club pour la suite du parcours. On verra donc si le CRB pourra se défaire d’un adversaire qui vendra chèrement sa peau au cours de cette partie.

  1. Z.

USMA: L’USB avec l’équipe réserve. Une autre simple formalité ?

L’USB avec l’équipe réserve

Une autre simple formalité ?

Face à un adversaire qui évoluera avec l’équipe réserve, l’USMA semble favorite sur papier pour gagner face à l’US Biskra, pour le compte de la 4e journée de la Ligue 1 Mobilis. Mais elle devra prendre le match très au sérieux pour éviter une mauvaise surprise quand on sait qu’elle devra impérativement gagner pour se relancer en championnat.

Après une trêve de deux semaines, c’est à partir de ce soir à 18h que les Rouge et Noir de l’USMA renoueront avec le championnat national, lors de la réception de l’US Biskra au stade Omar-Hamadi. Un adversaire qui va, contrairement aux attentes, évoluer avec l’équipe réserve, car les joueurs séniors ont décidé de faire l’impasse sur le déplacement à Alger après n’avoir pas eu des garanties de leur direction quant au paiement de leurs arriérés de salaire. Sur papier, on peut dire que les Usmistes sont favoris pour gagner, mais la victoire ne sera absolument pas une simple formalité pour eux quand on sait que l’équipe réserve de l’USB renferme de très bons éléments qui joueront sans doute avec une grande détermination pour réaliser une bonne opération à Bologhine. Les protégés de Lavagne devront donc prendre le match très au sérieux et surtout ne pas sous-estimer leurs adversaires pour éviter une mauvaise surprise. Ils seront appelés à renouer avec la victoire pour se relancer en championnat, mais surtout espérer se hisser vers le haut du tableau.

Journée favorable pour l’USMA

La 4e journée de la Ligue 1 Mobilis semble très favorable pour l’USMA. En effet, toutes les équipes du haut du tableau seront appelées à jouer en déplacement. La bande à Denis Lavagne, qui aura l’opportunité de jouer à la maison, devra faire l’essentiel ce soir face à l’US Biskra et attendre les faux pas des lesdites équipes pour espérer se hisser vers le podium. Ce sera aussi très important de gagner avant de rejouer à Omar-Hamadi, lors de la réception du RC Relizane. Deux matchs qui constituent, d’ailleurs un tournant important lors de cette phase aller du championnat version 2021/2022.

A.   S.

Baouche, Beneddine écartés 

L’équipe sans latéral gauche

Comme prévu, hier matin, à l’issue de l’ultime séance d’entraînement, le premier responsable de la barre technique du club Denis Lavagne a dévoilé la liste des 18 joueurs concernés par le match de l’US Biskra. Une liste marquée par la mise à l’écart de Houari Baouche et Mehdi Beneddine, pour des raisons purement techniques, car les deux joueurs, qui sont en méforme, n’ont pas donné entière satisfaction depuis l’entame de la saison. Une mise à l’écart qui a surpris plus d’un, car l’USMA va affronter l’USB sans un latéral gauche de métier. Visiblement, le technicien français compte reconduire Brahim Benzaza sur le couloir gauche, comme ce fut le cas au précédent match face à la JS Saoura.

MCO 0-0 ESS: El-Hamri méritait mieux

MC Oran 0 -  ES Sétif 0

Stade Ahmed-Zabana - Temps lourd - Affluence très faible - Arbitrage de M. IIyès Bekouassa  assisté  de MM. Abane et Slimani.

--------------------------------------

MCO : Soufi, Khadir (Allati 46’), Mekkaoui, Naâmani, Khali, Legraâ ©,  Bounoua, Chadli, Guenina (Yadaden 87’), Bouguettaya (Belmokhtar 87’), Djaâbot.

-Ent. : Benseghir.

--------------------------------------

ESS : Bouhelfaya, Nemdil, Debbari, Laribi (Ziti 80’) Brahimi, Karaoui, Boutiche, Djahnit (Boudabous 70’), Djabou © (Dali 70’), Deghmoum (Fellahi 88’), Motrani (Bekrar 80’).

-Ent. : Delhoum.

---------------------------

Avert. :

MCO Chadli (51’), Legraâ (57’), Naâmani (59’), Guenina (67’).

ESS Djahnit (40’), Motrani (73’).

-------------------------------------

El-Hamri méritait mieux

La formation du Mouloudia d’Oran a raté sa 101ème confrontation avec son homologue de l’ES Sétif. Ce  vendredi, les gars d’E-Hamri ont  buté pour avoir manqué de réalisme et de promptitude dans leurs  mouvements. Sur la pelouse du stade Ahmed- Zabana, la bande mouloudéenne a pourtant affiché de bonnes dispositions sauf que l’essentiel n’était pas au rendez-vous. Il faut relever que leurs mouvements ont manqué de punch sur le plan offensif à tel point qu’en première mi-temps, ils n’ont eu qu’une seule occasion par l’infatigable Chadli dont l’essai a été enrayé par un défenseur adverse après la demi-heure de jeu. En face, l’Aigle d’Aïn El-Fouara ont été plus menaçants sans pour autant trouver la faille aux 5’, 12’, et 39’. Après la pause, l’équipe oranaise s’est montrée à son aise avec un jeu porté sur l’offensive pressant son adversaire sauvé par son gardien sur trois tentatives très intéressantes aux 50’, 53’ et plus particulièrement à la 77’ avec cette reprise instantanée du même Chadli à la suite d’une belle remise de Mekkaoui.   C’était là la meilleure opportunité de ce match très disputé du reste. Malgré les changements opérés dans les dix dernières minutes du temps réglementaire, les Rouge et Blanc ne sont pas parvenus à trouver leur compte se contentant d’un nul ne reflétant aucunement la physionomie de ce rendez-vous. En d’autres termes, leur équipe a montré un visage rassurant pour la suite de la compétition.

  1. M. A.

---------------------------------

Saoula, entraîneur des gardiens de but

Bououkaz désigné, mais…  

La nouvelle est tombée dans la soirée de jeudi dernier venant du président Tayeb Mehiaoui en personne. «Comme promis, je vous annonce la désignation du nouvel entraîneur. Ce sera Bououkaz avec qui on a trouvé un accord. Il devra régler un détail avec son ancien club en Tunisie (Ndlr, ES Metaloui) avant de venir», a indiqué le boss mouloudéen avant-hier. Selon lui, ce technicien sera le nouvel entraîneur de  son équipe après le départ d’Azzeddine Aït-Djoudi. «On attend son arrivée dans la semaine car il a un match à diriger lundi prochain», a-t-il ajouté à la suite de notre insistance. Il est à noter que d’après certains sites tunisiens, l’intéressé a reçu une offre importante d’un club de son pays. En attendant, le patron du club oranais a trouvé un accord avec Karim Saoula pour lui confier le poste d’entraîneur des gardiens de but.    

JSK-RCA, demain à 17h00 : Gagner et démarrer la machine

JSK-RCA, demain à 17h00

Gagner et démarrer la machine

Après avoir profité de deux semaines de trêve imposée par la FIFA, la JSK renouera avec le championnat ce vendredi à l’occasion de la 4eme journée de Ligue 1 Mobilis durant laquelle les camarades de Bouhekak accueilleront au stade du 1er-Novembre et à parti de 17h00 le nouveau promu en Ligue 1 Mobilis, le RC Arba. Après trois matchs nuls face à l’ESS à domicile et contre l’Olympique de Médéa et le NAHD en déplacement, les Canaris du Djurdjura visent leur première victoire en championnat et veulent profiter de l’avantage du terrain pour empocher les trois points et démarrer la machine. Le coach Souayah, qui communique parfaitement bien avec ses joueurs, insiste sur la nécessité de gagner le prochain match face au RCA qui ne s’annonce pas facile face à une équipe qui reste sur trois défaites, mais qui se présentera avec ses nouvelles recrues, après avoir réussi à les qualifier. Ainsi, face à la pression des résultats et la nécessité de démarrer la machine des victoires, les Jaune et Vert auront la lourde responsabilité de se montrer solides sur leurs bases. Toutefois, la confiance retrouvée après les deux matchs amicaux gagnés face au CRBTO et l’USBD devrait stimuler davantage la JSK qui doit impérativement sortir vainqueur de cette confrontation.

Se rassurer avant les Royal Léopards

La venue du RCA qui occupe la queue du classement devrait constituer une belle occasion pour Ammar Souayah et ses joueurs, afin de mettre fin à leur série de trois matchs sans victoire, à moins de dix jours de leur déplacement pour l’Eswatini pour affronter les Royal Léopards, dans le cadre du match aller du dernier tour préliminaire avant la phase des poules de la coupe de la CAF. Une victoire permettrait aux Kabyles de gagner quelques places dans le classement et s’approcher du haut du tableau, mais aussi gagner en confiance en prévision de leur prochaine sortie africaine.

Les joueurs promettent la victoire

Les joueurs, même si à chaque fois dominent leurs adversaires, n’arrivent pas à gagner. Dans les trois derniers matches, la JSK n’a récolté que trois points seulement. Avec la venue de Souayah, les coéquipiers de Doumbia sembles libérés psychologiquement. D’ailleurs, ils sont tous déterminés à mettre fin à cette série des matchs nuls et réapprendre à gagner. Tous les joueurs avec lesquels on a pris attache se disent déterminés à gagner le match de vendredi et garder les trois points à Tizi Ouzou.

  1. H.

Souayah jouera l’attaque à outrance

Le match de ce vendredi entre la JSK et le RCA est très important pour les deux formations. Alors que les visiteurs se donneront à fond pour rentrer avec au moins le point du match nul et mettre fin à leur série de trois défaites de suite, les Jaune et Vert, eux, joueront pour remporter leur première victoire en championnat et afficher leurs ambitions de jouer le titre.  L'entraîneur des Jaune et Vert a consacré les dernières séances d’entraînement aux derniers réglages et a décidé de jouer l'attaque à outrance, en apportant quelques modifications dans le onze-type. Après trois journées de championnat, l'équipe n’a inscrit que deux buts et face au NAHD. Les joueurs de la JSK, qui pourtant développent un jeu offensif, manquent d’efficacité devant le but adverse et les camarades de Mouaki sont appelés à se réveiller face au RCA.