Le premier nom des nouveaux joueurs qui seront sélectionnés pour le prochain stage des Verts en prévision des éliminatoires de la CAN est tombé. Il s’agit du milieu de terrain du club turc de Hatayspor, Mehdi Boudjemaa. Agé de 24ans, le joueur qui évolue aux côtés de Benzia en Super Lig, a été formé à l’EA Guingamp avant d’aller à Quevilly puis Levallois avant de retourner à l’EAG et rejoindre le championnat turc l’été dernier. Jouant 28 matches cette saison, Boudjemaa qui rêvait de l’EN voit enfin son rêve se réaliser avec cette convocation annoncé par son club.

La sélection national qui va débuter les éliminatoires de la CAN 2023, cherche des sparring-partners pour la date du 14 juin. Selon la presse sénégalaise et le journal Record, la sélection algérienne aurait demandé à son homologue du Sénégal d’affronter les Verts, une proposition à laquelle la FSF aurait répondu négativement rapporte le même journal. Les champions d’Afrique auraient refusés cette rencontre en estimant que cela n’avait pas d’intérêt pour le Sénégal qui va préparer le Coupe du Monde avec un groupe composé de la Colombie, le Japon et la Pologne. L’EN pour sa part qui jouera d’abord deux matches des éliminatoires de la CAN 2023 début juin, avant d’avoir un temps libre pendant lequel les Verts joueront une rencontre amicale et cherchent toujours une équipe à affronter. On sait que ce ne sera pas la sélection d’Aliou Cissé.

La sélection nationale U23 a terminé son stage de préparation qui s’est déroulé du samedi 07 au mercredi 11 mai 2022 au Centre Technique National de Sidi Moussa par une confrontation face à l’équipe fanion de l’ES BEN AKNOUN (2-1).

La veille de cette rencontre, nous joueurs des U23 ont reçu la visite du Président de la Fédération algérienne de football (FAF), M CHARAF-EDDINE Amara, qui a tenu à les saluer et à les encourager en prévision de leurs prochaines échéances.

Au delà du résultat technique, ce match a servi de répétition générale des exercices administrés par le sélectionneur national, M.Noureddine OULD ALI, qui a mis l’accent sur plusieurs volets, notamment sur le plan offensif.

Les quatre jours de regroupement ont permis au sélectionneur national d’insister sur les principes mis en place à l’entraînement. « Cela nous aidera dans la préparation des futures échéances, principalement celle concernant les éliminatoires de la CAN.», a-t-il précisé.

Avant de s’envoler vers la France où elle doit prendre part à la 48e édition du Tournoi Maurice Revello (ex-Tournoi de Toulon), prévu du 29 mai au 12 juin 2022 au sud de la France, la sélection nationale U23 devra assurer un ultime stage en Algérie à partir du 18 mai avec au menu une double confrontation face à la sélection nationale de Palestine.

FAF

Un jeune attaquant algérien répondant au nom de Mehdi Baaloudj, serait sur le point de signer un contrat professionnel avec l’En avant de Guingamp indique RMC Sport. Agé de 21ans, cet internationale U23 algérien qui est passé par Sedan puis l’OM est arrivé l’été dernier à Guingamp avec qui il compte 10 buts en 24 matches joués avec l’équipe B. Licencié par l’OM dans des circonstances étranges de la part du club, le joueur s’est épanoui avec les guingampais avec lesquels il devrait s’engager en professionnel dans les prochains jours pour jouer en Ligue 2 la saison prochaine. Convoité par d’autres équipes de la Ligue 1 et d’autres championnats, Baaloudj, va passer un nouveau cap et poursuivre sa progression après avoir donné entière satisfaction avec l’équipe B de Guingamp.

Le sélectionneur national des U23, Noureddine Ould Ali, a fait appel à 27 joueurs pour un stage au CTN de Sidi Moussa ce mois de mai (Du 7 au 11). Un regroupement qui entre dans le cadre de la préparation des éliminatoires de la CAN qualificative aux JO.

Aucune description de photo disponible.

Contrairement à ce qui a été rapporté ici et là, la Fédération Algérienne de Football, n’a encore rien reçu de la part de la FIFA concernant sa plainte et son recours sur l’affaire du match des barrages pour la coupe du monde entre l’Algérie et le Cameroun. De sources sûres, la FAF, qui attend toujours l’examen de sa plainte, n’a été informé d’aucune décision de la part de la première instance footballistique. La FIFA a bien entendu reçu le dossier de l’Algérie et ne pouvait pas le rejeter d’emblée. Actuellement beaucoup de fake news circulent concernant une éventuelle réponse favorable de l’instance dirigée par Infantino, mais, jusqu’au moment où nous rédigeons ces quelques lignes, rien n’est arrivé sur le bureau de la FAF.

Après avoir déjà manifestés il y a presque un mois devant le siège de la FIFA à Zurich, les supporters algériens sont une nouvelle fois allés afficher leur position à quelques jours du verdict après l’introduction d’un recours et d’une plainte de la FAF. Ils était plus d’une centaine devant la FIFA en Suisse pour protester contre l’arbitrage du gambien Gassama qui n’était pas net lors du match retour des barrages pour la Coupe du monde face au Cameroun. Brandissant des affiches ou ils dénoncent la corruption, la triche et le comportement de l’arbitre, les supporters algériens ont une nouvelle fois affichés leur soutien au sélectionneur national, Djamel Belmadi, victime d’une campagne de dénigrement. Souhaitant voir que justice soit faite, les fans algériens espère que leur voix sera entendue et que des sanctions soient appliqués après que l’arbitre Gassama ait accomplis sa mission.  

S’exprimant dans l’émission Rothen s’enflamme d’RMC, le sélectionneur national Djamel Belmadi, est revenu sur plusieurs points. Le coach national a répondu aux attaques dont il était cible et apporte des éclaircissements concernant ses dernières déclaration publiés par la FAF. Belmadi s’est également exprimé sur ses attentes de la part de la FIFA et met tout au clair pour éteindre la polémique.

Publiant un nouveau communiqué, la FAF, condamne les agissements des médias camerounais et leur agression envers le sélectionneur national Djamel Belmadi. Tout en apportant son soutien indéfectible à Belmadi, le Fédération algérienne appelle à la fraternité et demande à la FECAFOOT de condamner cette compagne et les dérapages des mêmes médias. Soulignant les valeurs du sport dont les mots clé sont le respect, l’amitié et la fraternité, la FAF demande aux sages camerounais, algériens et africains d’intervenir afin d’apaiser les tensions et pour que les choses retrouvent leur cour normal, surtout que les deux pays auront certainement à se recroiser que ce soit en sélections ou en clubs et l’idéal serait que cela se passe dans une atmosphère seine. Accusant Belmadi de ‘’terroriste’’ par certains médias, c’est en effet un dérapage sans précédent dans le football africain.

Le communiqué du président de la FAF :

La Fédération Algérienne de Football condamne le dérapage immoral des médias camerounais et le sarcasme envers le sélectionneur national Djamel Belmadi dont ils font preuve. Cible d’acharnement, c’est une atteinte à la personne de Belmadi et de ce fait à la FAF.

Je souhaite de la part de nos frères de la FECAFOOT et des responsables camerounais de condamner ces comportements.

Je souhaite également l’intervention des sages camerounais, algériens et africains afin d’apaiser les esprits et que les choses reprennent leur cour normal. J’attire également l’attention de tous sur notre volonté au développement commun ce qui nous oblige à travailler en collaboration que c’était le cas avant, aujourd’hui et toujours.

Nos peuples vont se rencontrer de nouveau, nos clubs et nos sélections vont se recroiser à l’avenir et nous espérons que ces rencontres seront fratérnelles, amicales dans le plus grand des fair-play.

Monsieur Charaf Eddin Amara

Président de la FAF

Invité à une émission sportive de la chaine d’El Bilad, le président de l’Organisations Mondiale de Sécurité Anticorruption, Mourad Mezar, à une nouvelle fois réitéré sa confiance quant à l’issue positive de l’affaire Gassama. Constituant un lourd dossier qui se trouve actuellement au niveau de la FIFA, il fait de ce dossier une priorité.

Avançant avoir des preuves qui ont été jointes au dossier, le président de l’OMSAC, Mourad Mezar, qui s’est penché sur le cas de la CAF depuis un moment déjà en mettant en place une équipe pour enquêter, promet de se battre jusqu’au bout pour mettre toute la lumière sur cette affaire qui selon ses dires dépassent le cadre du football «C’est devenu une question de principe. Il y a des choses graves qui dépassent le match de football entre l’Algérie et le Cameroun et cela se cuisine depuis un moment déjà. Je vais aller encore plus loin. Lors de l’interview de Belmadi, le sélectionneur national n’a pas parlé dans le vide. Ce qu’il a dit montre sa sérénité quant à cette affaire. Belmadi à une source qui lui a fourni quelques informations au sujet de ce dossier. A notre niveau (Organisation anticorruption) le dossier que nous avons va faire trembler le monde et la FIFA. L’Omsac donne la priorité à cette affaire.» Dira Mezar qui ajoutera également qu’il a des preuves concernant le plan de vol de Gassama qui se serait rendu d’abord au Maroc avant de rallier Alger via la Tunisie alors qu’il devait faire le voyage en transitant par Istanbul. L’affaire qui est actuellement sur les bureaux des commissions de la FIFA pourrait prendre une nouvelle tournure selon le président de l’Organisation Mondiale d’Anticorruption, qui semble croire dur comme fer à une issue favorable pour l’Algérie.