USMA

USMA - WAC : Les Rouge et Noir veulent mette un pied en finale

On y est, c’est le rendez-vous tant attendu par toute une galerie et bien plus encore. L’USMA, unique représentant en compétition africaine, reçoit ce soir la formation du Widad de Casablanca pour la demi-finale aller de la LDC. Un chaud derby qu’il faudra remporter afin de prendre option pour la finale. Même si la qualification pour le dernier carré a été quelque peu laborieuse, les Rouge et Noir restent la seule chance algérienne de triompher en Ligue des champions. La formation de Soustara porte l’espoir de tout un pays afin d’aller chercher cette place en finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines. D’ailleurs, c’est ce soir qu’on aura un premier élément de réponse quant à la capacité des Algérois d’atteindre cet objectif. Au 5-Juillet, on aura droit à un chaud derby maghrébin face au Widad de Casablanca. Deux équipes qui veulent coûte que coûte aller chercher le meilleur résultat. Une partie compliquée que l’USMA doit absolument gagner car, en face, il y a certes des joueurs de qualité, mais pas forcément une équipe qui va la mettre en difficulté. Profiter des lacunes défensives marocaines Le fait de jouer le premier match à la maison donnera l’occasion aux joueurs de l’USMA de prendre une option pour passer en finale. D’ailleurs, pour cette rencontre, il faudra tout faire pour marquer le maximum de buts du moment que la défense du WAC n’est pas la plus hermétique de la compétition et demeure même son point faible. De plus, quand on connaît la difficulté des Marocains à jouer en déplacement, on comprend que les Usmistes ont une très bonne carte à jouer mais là, il faudra marquer et surtout produire un meilleur jeu. En effet, face à Ferroviario, la prestation a été quelconque et cela n’a pas beaucoup aidé les Algérois qui ont failli passer à la trappe n’était l’excellent Zemmamouche. Donc, il faudra produire du jeu et marquer au cours de cette rencontre tout en évitant d’encaisser des buts. Les joueurs conscients de ce qui les attend Par ailleurs, les joueurs de l’USMA sont conscients de la mission qui les attend. S’ils sont d’accord pour dire que l’adversaire est de qualité, ils ne vont pas le surestimer pour autant car avant tout, les Rouge et Noir n’ont rien à envier à leurs homologues et de loin ; ils sont capables de gagner et de faire un énorme pas vers la qualification pour la finale de la compétition. Tout le monde attend cette rencontre et c’est ce soir qu’on saura si les Algérois pourront relever le défi et aller chercher cette étoile africaine que tout le monde attend. I. Z. Paul Put : «C’est une question de fierté, on doit se qualifier» L’entraîneur en chef de l’équipe algéroise était hier à la salle de conférences du 5-Juillet pour parler de la rencontre. L’occasion pour lui de parler de l’envie de l’USMA d’atteindre la finale tout en assurant que le plus important, au cours de ce match, c’est d’aller chercher la victoire et de marquer le plus de buts possible. Sous pression, notamment après la dernière rencontre samedi face à la formation de Ferroviario, l’entraîneur belge de l’USMA s’attend à ce que la rencontre face à la formation du WAC soit encore plus difficile sur tous les plans pour son équipe. Cependant, il assure que le groupe s’est bien préparé en dépit du laps de temps trop court, selon lui. Dans ce sens, il a fait savoir : «Je pense qu’une fois arrivés en demi-finale de la compétition, les joueurs vont se préparer convenablement car pour nous, c’est un match très important. C’est le dernier obstacle avant la finale de la compétition, mais il faudra passer l’équipe du WAC. Je pense que nous avons fait une bonne préparation pour cette rencontre. J’ai vu une bonne réaction des joueurs aux entraînements du moment qu’ils sont conscients de ce qui les attend, et je pense que ça, c’est vraiment important pour nous.» «Voilà les consignes pour gagner le match» Interrogé sur le déroulement de la préparation, le coach belge est plutôt satisfait : «J’ai vu de belles choses mais il faut savoir qu’il y a des paramètres très importants avant cette rencontre. Le premier, c’est le fait de jouer une demi-finale d’une compétition africaine. Le second, c’est le fait d’être au top au cours du match. Le troisième, c’est mettre l’engagement qu’il faut au cours de la rencontre et afficher l’état d’esprit adéquat. C’est ce que j’ai vu aux entraînements et j’espère que ce sera un bon signe.» «Le WAC est une équipe de qualité» Interrogé sur l’adversaire de ce soir, le coach assure avoir bien étudié la formation marocaine : «On a une très bonne idée de l’adversaire. On a fait une analyse complète sur son jeu. On a fait notre entraînement en ayant simulé leur façon de jouer. Je peux dire qu’ils sont bien en place, bien organisés. Ils ont plusieurs joueurs matures et expérimentés. C’est une équipe à deux visages, mais c’est normal. A l’extérieur, ils jouent sur des contres avec un attaquant de pointe et des ailiers de qualité. Ils ont la taille sur coup franc. A domicile, ils jouent un autre jeu. C’est une bonne équipe, mais nous avons une très bonne équipe aussi qui a déjà prouvé en phase de poules. On ne regarde que nous-mêmes.» «Il faut être intelligent et concentré dans le jeu» Le coach sait qu’il faudra bien aborder la rencontre et essayer de corriger les lacunes. Pour cela, Put fait savoir : «Je pense que les joueurs savent ce qu’on doit améliorer au cours des matchs, mais il y a des choses positives à dire. Malheureusement, on n’a pas eu trop de temps. Si tu restes trop sur le match joué et que tu oublies le match à venir, c’est dangereux. Nous, à domicile, on joue offensivement avec des latéraux qui montent. Pour moi, c’était plus important de me concentrer sur l’intelligence dans le jeu et la concentration.» «Il y a toujours plus de motivation face aux voisins» Comme tout le monde le sait, ce sera un derby maghrébin et le coach sait que ses joueurs seront automatiquement motivés : «On joue pour la fierté. Quand on joue face aux Tunisiens, Marocains ou Egyptiens, c’est toujours une question de fierté pour le pays, mais surtout pour les joueurs. Il est sur le terrain et peut montrer de la qualité. C’est toujours en leur faveur. Je suis sûr qu’ils sont motivés pour aller chercher le billet de la finale.» «Le 5-Juilllet sera un handicap pour nous» L’une des hantises des Rouge et Noir demeure certainement la pelouse du 5-Juillet qui sera une nouvelle fois un handicap pour les joueurs. Sur ce point, l’ancien sélectionneur des Etalons assure : «Je remercie les ouvriers pour les efforts qu’ils font fournis pour entretenir le terrain, mais je pense que la pelouse a besoin de repos du moment qu’il n’y a pas de différence notable. Le gazon a besoin de pousser. Par conséquent, on sera handicapés au cours de la rencontre du moment qu’en étant à domicile, on se doit de faire le jeu qui est rapide. Cependant, on ne cherche pas d’excuses. On doit faire avec car c’est une question de mental. J’ai dit aux joueurs d’oublier le terrain et de faire le nécessaire pour gagner car c’est important pour l’Algérie, pour l’USMA, mais surtout pour les joueurs.» «Peu importe le jeu, l’essentiel, c’est de se qualifier» Le coach algérois a toujours en tête les insultes de samedi passé. Cependant, il est prêt à sacrifier le beau jeu pour se qualifier : «Il faut toujours bien gérer les matchs. On a fait des matchs de qualité à la maison et en déplacement. Je sais qu’il y avait des mécontents au cours du dernier match à la maison, mais il faut savoir qu’on a joué face à une équipe qui a refusé de jouer, qui a balancé des ballons et qui a cherché à gagner du temps. Ça a compliqué les choses. Il y a aussi des moments où c’est difficile de marquer des buts et c’est là qu’il faudra savoir gérer le match. Le plus important demeure la qualification. Il faut bien réfléchir, mais le choix est fait, il faut se qualifier. Ne pas encaisser est une chose importante. On a vu ça face au Zamalek. On a cumulé beaucoup d’occasions et créé beaucoup d’espaces. Il faut bien calculer le tout.» «Hamzaoui, Meziane et Darfalou ont besoin de confiance» L’attaque de l’USMA n’a pas marqué au cours des deux derniers matchs africaines, mais cela ne semble pas contrarier le coach pour autant. Il assure qu’il souhaite mettre davantage en confiance ses joueurs : «Quand on joue des matchs en un laps de temps aussi court, il faut penser aussi que la demi-finale intervient six jours après la rencontre des quarts de finale. Je pensais que c’était une mauvaise chose, on n’a pas vraiment trop le choix. Alors, il faut toujours désigner une équipe et lui donner la confiance. Avec les attaquants, c’est souvent la confiance qui manque. Ça peut arriver dans un match, mais pas 2 ou 3 matchs. De toute façon, on n’a pas trop le choix et changer pour changer ne rime à rien. Je pense que c’est mieux de garder une équipe qui a joué, qui a prouvé, et lui donner toute la confiance souhaitée. Ça va aller.» I. Z. Malgré de gros efforts des ouvriers La pelouse du 5-Juillet, hantise des joueurs Encore une fois, les joueurs de l’USMA vont se retrouver en difficulté dans une pelouse qui est bonne à tout sauf à jouer au foot. Déjà au cours de la dernière rencontre face au représentant mozambicain, les joueurs de l’USMA n’avaient pas hésité à critiquer la qualité de la pelouse du temple olympique. En effet, l’état du terrain laisse grandement à désirer et c’est ce qui explique le fait que l’enceinte sera fermée après la rencontre pour laisser la pelouse reposer et le gazon pousser naturellement. Hier et peu avant l’entame de la conférence de presse de Paul Put, on a pu avoir un aperçu sur la qualité de la pelouse et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça ne s’améliore pas. Malgré les efforts des ouvriers qui font tout ce qu’ils peuvent pour essayer d’offrir une pelouse digne de ce nom, il n’en fut rien, puisque le gazon n’a pas eu le temps de tirer et de se reposer pour favoriser que ça pousse. Une contrainte de taille pour les Usmistes, habitués à faire le jeu lorsqu’ils sont à domicile, mais cela va les obliger à revoir leurs plans pour cette rencontre. Les Usmistes prêts à sacrifier le jeu pour la victoire De ce qu’on a appris de sa déclaration sur la pelouse, on comprend très bien que l’entraîneur en chef de l’USMA a prévu quelque chose pour essayer de s’adapter rapidement à cette situation. Dans ce sens, on ne devrait pas voir beaucoup de construction dans le jeu des Rouge et Noir, car les joueurs veulent avant tout gagner la rencontre et pour cela, il faut marquer des buts. Même dans la déclaration de Meftah, on sent que l’USMA est prête à laisser tomber la manière pour l’emporter et prendre une option sur la qualification. On le saura à partir de 18h. I. Z. Les joueurs veulent éviter les cartons De l’expérience de la saison passée, les joueurs de l’USMA ont tiré pas mal de leçons. En effet, en 2015, Rabie Meftah avait raté la finale et pour cette édition, il avait été suspendu 4 matchs. D’ailleurs, l’expérimenté défenseur de l’USMA n’a pas tardé à prendre les choses en main, puisqu’il insisté sur ce volet. Les joueurs se sont réunis et ont abordé ce sujet. L’occasion pour les cadres de l’équipe de sensibiliser leurs camarades sur l’importance de ne pas concéder de cartons jaunes ou pire, rouges, au cours des deux matchs, pour avoir la chance de jouer une probable finale de la compétition. Tout le monde a compris le message de Meftah et des autres cadres, car l’USMA, en cas de qualification, veut arriver avec toutes ses forces pour aborder la finale de la plus prestigieuse des compétitions inter-clubs. I. Z. Hacene Amouta : «La Ligue des champions est notre priorité» L’entraîneur en chef du WAC est à son tour passé en conférence de presse pour aborder la rencontre et assurer que ce sera difficile. Cependant, il espère que ses joueurs pourront marquer tout en rappelant que la LDC demeure la priorité absolue de son équipe. Le coach du WAC sait que la mission ne sera pas facile : «Pour la rencontre face à l’USMA, ce sera difficile pour nous car c’est un derby. On peut dire que les deux équipes sont d’égale valeur. Mêle la façon de jouer est semblable. L’USMA, dans son stade, sera meilleure qu’en déplacement. Elle a marqué beaucoup de buts à la maison. Il y a une première manche ici et une seconde chez nous. Je pense que ça se jouera sur des détails notamment en défense. Si on peut marquer un but, il aura une bonne incidence pour le match retour. J’espère que le match se passera dans un fair-play total et que le niveau technique sera à la hauteur des deux équipes.» «Ça se jouera au cumul des deux matchs» Amouta est conscient que le fait de jouer le retour à la maison est un avantage : «Le football, ce sont des statistiques qui ne riment à rien en général. D’après les données de la rencontre, on peut dire qu’il faut gérer la rencontre selon le déroulement des évènements. Ce qui nous importe le plus, c’est que, pour le cumul des matchs, ce sera positif pour nous. C’est tout à fait normal d’être en difficulté en déplacement. Je pense que les rencontres de ce genre se jouent sur les deux manches et la mieux placée sera qualifiée.» «La pelouse ? Ça vaut pour les deux équipes» Interrogé sur la pelouse du temple olympique, l’intervenant affirme : «L’état de la pelouse nous gêne car nous avons des joueurs techniques. J’ai entendu que la pelouse était mauvaise mais cela va créer des difficultés pour tout le monde. J’espère que ce ne sera pas à ce degré.» «On donnera tout pour remporter le trophée» En parlant de la compétition africaine, le coach n’a pas manqué de faire savoir : «Je pense que cette compétition est l’une des priorités de notre équipe. Le championnat vient à peine de commencer et on aura le temps de revenir dans la course. Maintenant, on est pleinement concentrés sur la Ligue des champions et on espère faire tout ce qu’il faut pour nous qualifier.» «Le problème des Nord-Africains, c’est l’absence de stabilité» «Une bonne chose de trouver 4 clubs arabes en demi-finales. On peut parler d’un retour de la domination nord-africaine. Beaucoup de pays font des efforts pour atteindre le sommet comme Sundowns avec qui on a eu beaucoup de difficultés. Le problème des clubs arabes c’est le fait qu’il n’y ait pas de stabilité.» «Je n’ai demandé aucune information à Badou Zaki» Le coach du WAC n’a pas saisi Badou Zaki pour le briffer sur l’USMA : «Je n’ai pas eu besoin de recourir à Badou Zaki pour parler de l’USMA. On connaît très bien l’adversaire et on sait ce dont il est capable. Maintenant, il faut aussi savoir que nous avons des enregistrements de l’USMA et des matchs joués par cette équipe. C’est une équipe complète et il faudra faire attention aux points forts des Rouge et Noir. Ils ont de très bons joueurs mais aussi une galerie très impressionnante qui peut mettre une grosse pression.» Khadrouf : «On est là pour un bon résultat» Le capitaine de l’équipe marocaine assure pour sa part : «On sait bien ce qui nous attend au cours de cette rencontre et on sait que ce sera compliqué. On a étudié le jeu de l’USMA et on va se présenter sur la pelouse pour faire un bon match et essayer de ramener le meilleur résultat possible.» I. Z. 40 000 fans usmistes attendus au 5-Juillet USMA-WAC à guichets fermés C’est le rendez-vous tant attendu par les supporters des Rouge et Noir qui ne comptent pas rater l’occasion de se rendre en masse au stade et soutenir les leurs. Rencontre importante et décisive dans la quête de l’étoile pour les joueurs de l’USMA. La pression monte et chacun fait de son mieux pour relativiser par rapport à cette rencontre. Les supporters de l’USMA vivent également cette pression et savent très bien qu’il faudra batailler pour aller chercher cette place en finale de la Ligue des champions. Dans ce sens, le 5-Juillet devrait faire le plein de fans de Soustara au cours de cette rencontre. En effet, ce sont plus de 40 000 supporters des Rouge et Noir qui sont attendus au temple olympique pour apporter leur soutien total et indéfectible aux hommes de Paul Put. Durant toute la semaine, ils n’ont pas cessé de sensibiliser les fans pour faire un déplacement de masse au stade pour soutenir Meziane et ses camarades. Si près du but, les Algérois ne veulent pas laisser tomber leurs favoris et se sont passés le mot pour remplir l’enceinte algéroise tout en soutenant les leurs du début à la fin de la rencontre. Des surprises attendues Comme ce fut le cas au cours de la dernière rencontre disputée face à la formation de Ferroviario, on s’attend à ce que les fans usmistes soient aussi ingénieux. Dans ce sens, on attend des surprises de la part des fans, notamment des images hautes en couleur. Réputée pour être fidèle quoi qu’il arrive, la galerie de la formation de Soustara va se faire entendre au cours de cette rencontre jusqu’à ce que leur équipe parvienne à gagner et faire un pas de plus vers le rêve de tout supporter de l’USMA. La vente des billets s’est bien passée hier C’est hier matin que l’opération de vente des billets de la rencontre a débuté. Pour un premier jour de vente, on peut dire que l’affluence n’était pas vraiment au rendez-vous, ce qui est tout à fait normal puisqu’il s’agit d’un jour de travail et d’étude. Cependant, selon certaines indiscrétions, ce n’est pas moins de 10 000 billets qui auraient déjà été écoulés en attendant la suite. On attend un rush aujourd’hui Bien entendu, la vente se poursuivra aujourd’hui et c’est ce matin qu’on attend un véritable rush sur les billets de la rencontre de la saison pour l’USMA. En effet, comme c’est férié, tous les fans vont se rapprocher des guichets de l’OCO pour avoir le fameux sésame et assister à la rencontre. Ce soir, ce sont les Usmistes de 48 wilayas qui seront dans les travées du temple olympique avec un seul mot d’ordre : «J’essayerai jusqu’à ce que je meurs.» I. Z. Réunion technique hier C’est hier vers les coups de 19h que la réunion technique d’avant-match a eu lieu. L’occasion d’aborder tous les volets concernant l’organisation et le bon déroulement de la rencontre. I. Z. Meftah : «Il faut éviter d’encaisser» Le latéral droit de l’USMA ne jure que par la victoire : «ON connaît les joueurs du WAC. On sait qu’ils ont des attaquants rapides. On ne pense pas à l’adversaire, on pense seulement à notre performance. Tout le monde a vu le dernier match où on n’a pas bien joué. Les joueurs, après l’épisode de 2015, savent qu’il faudra sortir un match qui honore l’USMA. Il y a toujours des critiques mais le plus important dans ce tour c’est d’assurer la qualification. Notre objectif est clair, on veut se qualifier. L’objectif à domicile, c’est de ne pas encaisser le moindre but. Il y a toujours de la pression. La première mi-temps se jouera à la maison et pour le match retour, la pression sera sur l’adversaire et pas sur nous.» I. Z.

Sébastien Desabre : «La défense du WAC est prenable»

L’ancien entraîneur du WAC, Sébastian Desabre, s’est confié à Compétition sur son passage au WAC. Il en a profité pour donner quelques informations sur cette équipe et a pointé les points forts et faibles du prochain adversaire de l’USMA en LDC. S’il reconnaît que les Marocains sont très forts, il n’oublie pas pour autant le collectif usmiste et assure que ce sera une rencontre serrée entre les deux équipes où il sera très difficile de donner un vainqueur. Entretien. Tout d’abord, pourquoi avez-vous quitté le WAC alors que vous avez été sacré champion ? Effectivement, la saison passée, on avait réussi à arracher le titre de champion du Maroc après une concurrence féroce. Durant l’intersaison, j’ai vu que le projet du club prenait une autre tournure et j’ai donc décidé de partir. Les dirigeants et notamment le président de l’équipe m’ont proposé de rester en prenant le poste de directeur sportif mais cela ne cadrait pas avec ce que je souhaitais. Par conséquent, on s’est quittés, voilà tout. Avez-vous suivi les rencontres du WAC en coupe d’Afrique ? Bien entendu. J’ai vu que l’équipe avait réussi à atteindre les demi-finales comme la saison passée où on avait affronté l’équipe d’Al Ahly. A l’aller on avait perdu 4 buts à zéro et au retour, on avait gagné 5-2. Malheureusement, c’était insuffisant. Ce que je peux dire de ce que j’ai vu, c’est qu’il y a toujours de la qualité au sein de cette équipe puisqu’elle peut faire de belles choses et c’est ce qui explique le fait qu’elle soit de nouveau dans le dernier carré de la compétition. Justement, elle va affronter l’USMA vendredi. Connaissez-vous cette équipe ? Evidemment. L’USMA reste une excellente équipe qui a réussi un très bon parcours. Si elle est à ce stade de la compétition, ce n’est pas dû au hasard, loin de là. Il y a beaucoup de qualités au sein de cette équipe. Peut-elle aspirer à atteindre la finale ? Oui, elle le peut. Cependant, j’ai vu qu’elle avait perdu quelques joueurs de grande qualité à l’image d’Andria qui a signé dernièrement en Arabie Saoudite. Maintenant, je n’ai pas vu beaucoup de matchs de l’USMA mais je sais qu’il y a de la qualité au sein de cette équipe. A votre avis, comment se présente ce match ? On doit s’attendre à une partie très serrée entre les deux équipes. Chacune d’elles voudra faire le nécessaire pour prendre une option par rapport à la qualification. Toutefois, je dirai que ce sera du 50/50 au vu des qualités de chaque camp. Il faudra rester bien concentré et ne pas commettre d’erreurs. Quels sont les points forts du WAC ? Tout d’abord, je dirai son attaque. Ils ont de très bons ailiers avec une capacité de projection assez intéressante. Une attaque puissante avec El Haddad qui est en train de se réveiller. Ils ont un jeu direct qui peut faire mal à l’adversaire. Il y a aussi les supporters du club qui sont un des points forts de l’équipe. Ils peuvent mettre une grosse pression sur les adversaires. Il ne faut pas oublier aussi l’expérience acquise au cours des dernières années. Ce sont des facteurs qui jouent en faveur du WAC. On suppose que cette équipe a aussi ses points faibles… Oui, je dirai que la défense n’est pas vraiment au top. Elle est un tant soit peu lourde et peut se faire prendre. En plus, le groupe a perdu ses trois étrangers, dont Fabrice Ondama qui est parti sous d’autres cieux. L’apport des trois joueurs en question était non négligeable sur le terrain car ils faisaient la différence. Vous avez dit que ce sera du 50/50, mais qui voyez-vous en bonne posture ? Sincèrement, le fait que le WAC joue le match retour chez lui sera une bonne chose car on l’a vu face à Sundowns, l’apport du public et la pression mise ont fini par porter leurs fruits. Comme je l’ai dit aussi, le fait qu’il y a plus d’expérience au WAC est un plus. Ils savent gérer ce genre de matchs. Mais l’USMA aussi est finaliste de l’édition 2015 et cumule de l’expérience… C’est exactement ça. C’est pour cette raison que j’ai dit que si l’USMA est à ce stade de la compétition, elle ne le doit nullement au hasard, c’est le fruit d’un long travail et d’une qualité certaine. Maintenant, il faudra tout donner au cours de la rencontre de vendredi pour essayer de bien aborder la manche retour. Avez-vous envie de retenter l’expérience en Algérie ? J’ai passé quelques mois à la JSS et je dois dire que j’en garde de très bons souvenirs. J’ai été séduit par la volonté de travail des joueurs algériens qui veulent progresser et qui affichent de grandes ambitions. Maintenant, si l’occasion se présente de nouveau pourquoi pas mais j’aimerais que ce soit un top club. I. Z. Abdellaoui dans l’équipe-type des quarts de finale Le défenseur central des Rouge et Noir, Ayoub Abdellaoui, auteur d’une très bonne prestation face au Ferroviario Da Beira a vu ses efforts récompensés par la CAF. En effet, l’ancien international olympique a été désigné dans l’équipe-type des quarts de finale de la compétition. Une belle distinction pour le longiligne défenseur algérois qui aura à cœur de donner encore plus à l’occasion de la rencontre de vendredi face au Widad de Casablanca pour aller chercher la victoire. Neant Alioum dirigera la rencontre Au vu de l’importance de la rencontre entre l’USMA et le WAC, les responsables de la CAF ont décidé d’opter pour un arbitrage costaud à l’occasion de cette rencontre aller. En effet, d’après les informations qui nous sont parvenues, on apprend que la CAF a décidé de confier le match à l’arbitre camerounais, Alioum Neant. Ce dernier a officié samedi passé la rencontre entre l’EST et Al Ahli du Caire. Il s’agit d’un arbitre international depuis 2008 et fait partie des meilleurs referees du continent. D’ailleurs, les Algérois espèrent que l’homme en noir sera à la hauteur de l’évènement. Un nouveau maillot pour vendredi A l’approche de la rencontre face à la formation marocaine du WAC, l’équipementier officiel de l’USMA, Joma a tenu à présenter hier le nouveau maillot des Rouge et Noir que les Algérois porteront à l’occasion du match de vendredi. Un maillot de qualité, sobre et simple respectant parfaitement la tradition du club et ses couleurs. I. Z. L’entraîneur belge prépare ses troupes Benguit titulaire, Beldjilali remplaçant PAR ISLAM Z. Plus que deux jours avant le rendez-vous que tous les Usmistes attendent, à savoir la demi-finale de la Ligue des champions. Paul Put est déjà à la recherche de la meilleure composante possible pour ce rendez-vous. On l’a tous vu au cours de la rencontre face au Ferroviario, le visage montré par les Rouge et Noir n’a pas enchanté. C’est vrai, la pelouse a été un handicap pour les Algérois mais la prestation d’ensemble a été mauvaise. D’ailleurs, à la fin de la rencontre, les fans n’ont pas tardé à prendre les choses en main pour se faire entendre. C’est Paul Put qui en a pris pour son grade au cours de cette partie puisqu’il a été hué et insulté. Ce dernier s’attelle maintenant à trouver la bonne formule pour présenter une meilleure équipe et surtout pour faire la différence sur le terrain vendredi face au WAC. Une rencontre déterminante dans la quête de l’étoile africaine. La défense de l’USMA est l’une des plus hermétiques avec une composante de très grande qualité. Que ce soit Meftah, Chafai, Abdellaoui et Benmoussa, les 4 seront reconduits pour s’assurer que leur équipe n’encaisse pas de buts au cours de cette première manche. Les changements toucheront le milieu de terrain. Dans ce sens, on s’attend à ce que Raouf Benguit retrouve sa place de titulaire dans l’entrejeu des Rouge et Noir. Laissé sur le banc sur choix du coach, l’international devrait faire son grand retour dans le onze de départ et sera à la place soit de Benkhemassa ou Koudri. L’apport de l’ancien du PAC est non négligeable puisqu’il a cette capacité de se projeter vers l’avant et d’apporter un soutien à l’attaque. Pour sa part, Kaddour Beldjilali devrait payer sa très mauvaise prestation de samedi dernier en cédant sa place dans l’animation du jeu. Ce dernier a été pris pour cible à cause de son non-match face au représentant mozambicain. Sayoud joker ou titulaire ? Auteur d’une bonne entrée samedi passé, Amir Sayoud a démontré qu’il peut apporter le plus escompté. D’ailleurs, beaucoup s’attendent à ce qu’il soit titulaire au cours de la rencontre de vendredi. Cependant, le coach n’a pas encore tranché sur son cas et ne sait pas s’il misera sur lui au départ ou en tant que joker. Le numéro 10 algérois espère bien être de la partie en tant que titulaire et aider son équipe à prendre une option pour la finale. Autre carte du technicien des Rouge et Noir, c’est Ziri Hammar. Ce dernier se pose en candidat crédible pour occuper ce poste. Même s’il était en deçà face au Ferroviario, il n’en demeure pas moins qu’il reste une valeur sûre sur laquelle Put pourra compter. Confiance renouvelée au trio Hamzaoui, Meziane et Darfalou Pour ce qui est du compartiment offensif de l’équipe, le coach sait qu’il peut compter sur le trio Meziane-Darfalou-Hamzaoui. C’est la force de frappe de l’USMA et il faudra bien répondre présent vendredi. Les Rouge et Noir n’ont pas marqué lors des deux derniers matchs et il faudra corriger cela face au WAC. Les trois fers de lance auront à cœur de briller et d’offrir un avantage déterminant pour leur équipe avant le match retour du 20 octobre prochain. Paul Put sait très bien qu’il n’a pas le droit de se rater au cours de cette rencontre car un faux pas pourrait remettre en cause plusieurs choses et notamment son poste. I. Z.

USMA - WAC officiellement au 5-Juillet

Lors de la précédente rencontre face au Ferroviario, les joueurs des Rouge et Noir ont eu droit à une pelouse catastrophique. Cependant, cela ne change rien du tout puisque malgré les rumeurs, la rencontre se jouera bel et bien au temple olympique. Explications. Outre une prestation quelconque et un visage peu convaincant, l’USMA avait un réel handicap au cours de cette rencontre et c’est bel et bien la pelouse du 5-Juillet. Dans un état catastrophique, cela a beaucoup plus favorisé le jeu adverse qu’autre chose. D’ailleurs, les joueurs n’ont pas manqué d’insister sur ce paramètre et sur le fait que le terrain ne les a pas du tout favorisés à produire du beau jeu comme cela avait pu être le cas face au Zamalek ou encore au Caps United. Dès lors, des rumeurs ont commencé à fuser par rapport à un changement de domiciliation pour la rencontre de vendredi. Certains parlent d’un retour à Bologhine pour cette rencontre. Il est vrai que dès à présent, les joueurs ont en tête l’état de la pelouse et s’inquiètent car ils ne veulent pas revivre le scénario de samedi passé qui aurait pu leur coûter cher. Cependant, d’après une source très bien informée, la rencontre ne se jouera nulle part ailleurs qu’au 5-Juillet. Même sur le site de la CAF, le match est programmé dans la grande enceinte d’Alger ce vendredi à partir de 18h. Cela n’aurait pas pu être autrement et pour cause. Bologhine n’est pas homologué Si en 2015 les Algérois avaient pu affronter le TP Mazembe à Omar Hamadi, les choses ont changé puisque la CAF refuse d’homologuer l’enceinte en question et même lors d’une rencontre de la présente édition de la LDC, les dirigeants avaient formulé la demande de jouer à Bologhine mais la CAF avait refusé en insistant sur le fait que l’enceinte de l’ex-Saint-Eugène n’était pas homologuée. Rien n’a changé depuis et c’est ce qui explique l’impossibilité de voir cette partie délocalisée vers Omar Hamadi. Les dirigeants sont au courant de la donne et c’est pour ça que la rencontre ne peut pas avoir lieu dans l’enceinte fétiche des Usmistes. Changement de domiciliation : une question de délais Ce n’est pas tout. L’USMA aurait pu demander à changer de domiciliation pour recevoir son adversaire dans une autre enceinte. Cependant, face au peu de temps, les dirigeants ne pouvaient pas faire avancer les choses. 6 jours, c’est ce qu’avaient les dirigeants, mais ça aurait été trop compliqué. En choisissant une nouvelle domiciliation, il aurait fallu d’abord qu’elle réponde aux normes d’homologation de la CAF et il aurait fallu une visite d’inspection de la part des instances compétentes pour valider ce choix. Or, cela en 6 jours est difficile à réaliser. La pelouse sera ménagée après le match Par ailleurs, notre source nous apprend que la LFP a été destinataire d’un courrier de la part de l’OCO qui lui demande de ne plus programmer de rencontre au stade du 5-Juillet. On peut dire que le stade sera fermé après la rencontre de vendredi pour permettre à la pelouse de tirer et de la ménager un tant soit peu avant de rouvrir le stade. L’occasion pour avoir un gazon en très bon état et qui pourrait favoriser la tenue d’un match d’importance comme une finale de LDC pour l’USMA. I. Z. Il n’attend que le feu vert de son entraîneur Yaya : «Prêt pour le match contre le WAC» - «Ce sera un chaud derby face aux Marocains» Le meneur de jeu usmiste est enfin guéri de sa blessure contractée avant le départ pour le Mozambique. Contacté par nos soins, Faouzi Yaya assure qu’il est prêt pour la rencontre de vendredi. Un rendez-vous capital pour les Rouge et Noir qui espèrent bien valider le billet pour la finale. Tout d’abord, où en êtes-vous avec votre blessure ? Dieu merci, je peux maintenant dire que ma blessure fait partie du passé. Voilà une dizaine de jours que je m’entraîne sans relâche avec le préparateur physique de l’équipe. Me concernant, je suis prêt à reprendre la compétition. Je n’attends maintenant que le feu vert du coach pour réintégrer le groupe. J’ai fait des séances avec le groupe mais parfois je m’entraînais en solo. Désormais, je me sens prêt pour revenir sur le terrain. L’USMA a réussi à atteindre les demi-finales de la compétition africaine. Quel est votre ressentiment ? Je suis très content car l’équipe a fourni beaucoup d’efforts pour atteindre ce stade de la compétition. Ce n’était pas facile mais les joueurs l’ont fait. On a maintenant une demi-finale à jouer et il faudra bien la préparer pour pouvoir l’aborder dans les meilleures conditions possibles. Si près du but, tout le monde veut aller chercher les meilleurs résultats et une place en finale. C’est notre leitmotiv à nous aussi. Vous aurez pour adversaire le WAC. Comment se présente cette partie ? On doit s’attendre à une rencontre très difficile sur tous les plans. Ce sera un chaud derby maghrébin face à une équipe qui aspire à se qualifier à la finale. De notre côté, on veut aussi passer en finale et c’est ce qui fait qu’on va devoir faire très attention. Le plus important maintenant, c’est de faire en sorte de bien préparer cette rencontre et de faire le nécessaire pour gagner le match. Ce sera serré, mais on va tout faire pour gagner. L’USMA n’a pas fait un grand match samedi dernier et les joueurs ont mis en cause la pelouse. Qu’en pensez-vous ? Ce n’est pas pour défendre mes équipiers mais je trouve que leur argument est tout à fait recevable. Sur cette pelouse, on peut tout faire sauf jouer au football. Le terrain est impraticable et cela fait que l’équipe ne parvient pas à faire tourner le ballon comme il le faut. On a une équipe qui est faite pour le gazon car même en championnat, on a eu quelques difficultés. J’espère que l’état du terrain sera en meilleur état pour le jour de la rencontre. Il faudra aussi tenter de marquer le plus de buts possibles… Oui, c’est une manière classique de voir les choses. L’idéal pour chaque équipe qui reçoit en premier, ce sera de faire en sorte de marquer le plus de buts pour se protéger et aborder le match retour dans la sérénité. Cependant, lorsque j’étais au MOB, j’ai connu ce genre de situations, on avait fait match nul à la maison et après, on est allés chercher la qualification en déplacement. Donc, tout reste possible. Les supporters rêvent de cette étoile… Je leur demande de rester derrière nous et de nous soutenir comme il faut au cours de la prochaine rencontre comme ils le font toujours depuis l’entame de la saison. Quant à nous, on tâchera de faire tout ce qu’il faut pour aller chercher la victoire et la qualification. C’est ensemble qu’on fera la différence au cours de cette rencontre très importante. I. Z. Le WAC demain à Alger D’après les dernières informations en provenance du Maroc, on apprend que la formation du WAC prendra la direction d’Alger demain pour venir prendre ses quartiers dans la capitale et préparer la rencontre face à l’USMA. les Marocains auront droit à une seule séance d’entraînement sur la pelouse principale du 5-Juillet et elle devrait avoir lieu jeudi à l’heure de la rencontre. Le derby ne se jouera pas au 5-Juillet L’OCO a donc demandé à la LFP de ménager la pelouse du temple olympique jusqu’à ce que celle-ci soit en meilleur état et puisse par conséquent accueillir de nouveau des rencontres derbys. La première conséquence directe de cette décision c’est que le match entre le MCA et l’USMA sera officiellement délocalisé. En effet, les responsables de l’OCO ne veulent pas détruire la nouvelle pelouse et c’est pour cette raison qu’ils ont opté pour cette solution. Maintenant, deux options se présentent pour la tenue de cette rencontre. La première, et qui demeure la plus logique, c’est celle de programmer le match à Omar Hamadi. La seconde option, et cela dépend de la fin des travaux, c’est de programmer la partie au stade Mustapha Tchaker comme ce fut le cas la saison passée puisque Mouloudéens et Usmistes s’étaient affrontés à Blida et à huis clos. I. Z.

USMA : Ce que reprochent les supporters à Paul Put

Le rendement de l’USMA face au Ferroviario de Beira n’a pas été à la hauteur des espérances et cela n’a pas échappé aux fans présents en masse. Pour eux, une seule personne en est responsable, le coach belge de l’équipe, Paul Put. C’est une soirée difficile que le coach a vécue avant-hier au 5-Juillet. Conspué et insulté par ses propres fans, l’ancien sélectionneur du Burkina en a pris pour son grade. La raison est simple, les fans usimistes n’ont pas apprécié la prestation de leur équipe qui a échappé de peu à un scénario catastrophique. Pour les 40 000 fans présents dans le temple olympique, le coach en est le premier responsable. Depuis un certain temps déjà, on sent une certaine tension de la part des supporters usmistes avec le coach car ces derniers ne comprennent pas certaines décisions de l’entraîneur que ce soit en championnat ou en coupe d’Afrique. Il faut dire aussi que depuis l’entame de l’exercice, l’USMA n’a pas encore atteint son rythme de croisière. Cela s’est encore vérifié avant-hier soir au temple olympique. Les supporters n’ont pas raté l’occasion pour exprimer leur colère par rapport à la gestion du coach et ils se sont fait entendre. Des griefs sont retenus contre le belge. La titularisation de Beldjilali fait jaser Parmi les choix de Put au cours de la rencontre d’avant-hier, c’est la titularisation de Kaddour Beldjilali. Une décision qui n’a pas du tout fait l’unanimité car le joueur n’est pas au meilleur de sa forme actuellement. Les fans n’ont pas compris pourquoi le coach s’obstine à lui faire confiance même en méforme. Pour eux, il y a d’autres joueurs qui peuvent faire l’affaire, notamment Sayoud qui n’a fait son entrée qu’à un quart d’heure du terme. Pas d’identité de jeu L’autre grief retenu contre l’entraîneur en chef, c’est le fait que l’USMA n’arrive plus à produire le même jeu que la saison passée. Pourtant, l’ossature n’a pas changé et a été renforcée par les meilleurs joueurs du marché. Cependant, la machine est grippée et pour le moment, Put n’arrive pas à trouver les solutions adéquates pour y remédier puisque l’équipe ne produit pas de jeu et même les schémas tactiques de Put sont mis à rude épreuve comme on a pu le voir avant-hier. Une seule victoire en 5 matchs, trop peu pour l’USMA On attendait un meilleur début de saison de la part des Rouge et Noir. Cependant, les statistiques sont là et elles ne sont pas en faveur des Algérois. Depuis l’entame de la saison en cours, la formation de Soustara a disputé 5 rencontres toutes compétitions confondues et n’a enregistré qu’une seule et petite victoire face au Paradou en ouverture du championnat. La suite, ce sont 4 matchs nuls face au NAHD, le DRBT et Ferroviario en aller-retour. Un bilan qui ne correspond pas aux hautes ambitions des Usmistes pour cette nouvelle saison. Le coach appelé à revoir sa copie Dans tout cela, Paul Put doit revoir sa copie et essayer de provoquer le déclic chez les joueurs car face au WAC, il faudra montrer bien plus et assurer le meilleur résultat possible avec beaucoup de buts marqués. Pour espérer atteindre la finale de la compétition, le technicien belge doit vite corriger les lacunes et prendre des choix forts pour la rencontre de vendredi afin d’offrir un meilleur visage et surtout prendre une sérieuse option pour la qualification. I. Z. Meziane accuse la pelouse «Impossible de développer notre jeu sur un terrain pareil» - «Vous verrez notre vrai visage face au WAC» Entretien réalisé par ISLAM Z. L’ailier des Rouge et Noir explique ce qui s’est passé au cours de la rencontre d’avant-hier face à Ferroviario et assure que dans une pelouse comme celle du 5-Juillet, il était impossible de sortir une meilleure prestation. Pour la suite, il promet de montrer un meilleur visage, notamment face au WAC. Quelle analyse faites-vous de la rencontre face au Ferroviario ? Sincèrement, je pense que c’était une rencontre très difficile pour nous. C’est vrai que nous avions un léger avantage surtout après avoir réussi un bon résultat au cours du match aller. Cependant, le match nul, c’était comme un résultat piège pour nous. On a trouvé beaucoup de difficultés à poser notre jeu. Il faut dire aussi qu’on a affronté une bonne équipe qui s’est présentée sur la pelouse sans aucune pression car ses joueurs n’avaient strictement rien à perdre. On retient la qualification. Le rendement de l’équipe laissait à désirer. Pourquoi selon vous ? Il y avait une certaine pression sur nos épaules car comme je le disais, le score du match aller était comme un piège. De plus, on a joué sur une pelouse en piteux état. Il fallait être sur le terrain pour mieux comprendre. On n’a pas pu développer notre jeu car la pelouse nous en a empêchés. L’adversaire a trouvé plus de facilité et comme il n’avait rien à perdre, il a jeté tout son dévolu sur l’attaque. C’était vraiment difficile pour par rapport à un terrain qu’on aurait souhaité en meilleur état. L’essentiel au final, c’est d’avoir validé notre qualification. Le terrain est donc la cause principale ? C’est en grande partie dû à l’état de la pelouse. Maintenant, l’adversaire aussi nous a mis en difficulté et il n’y a pas d’équipe plus dangereuse que celle qui n’a pas de pression. Quand j’étais au RCA, une fois notre relégation entérinée, on a gagné tous nos matchs car on s’était débarrassés de la pression. C’est pour dire qu’on a eu des difficultés au cours de cette rencontre mais on a réalisé le plus important, à savoir la qualification. Au dernier carré, ce sera le WAC. Comment se présente cette partie ? C’est clair. Ce sera une rencontre très difficile pour nous surtout qu’il s’agit d’un derby maghrébin face à une très bonne équipe marcoaine qui aspire à se qualifier elle aussi. Maintenant, de notre côté, on va s’atteler à bien préparer la rencontre afin de l’aborder dans les meilleures conditions possibles. Il faut qu’on soit prêts pour ce rendez-vous très important qui nous attend. Il sera important de faire le plein surtout que le match se joue à Alger… Effectivement, on se doit de sortir une belle prestation et le meilleur résultat possible pour aborder la rencontre retour dans de bonnes conditions. On va bien préparer ce match et on va montrer un tout autre visage en demi-finale. Pour nous, c’est clair, on doit faire le plein à domicile au cours de cette première manche. Les supporters n’étaient pas du tout contents. Quel est votre message à leur destination ? Je leur dis que nous avons été grandement handicapés par l’état de la pelouse au cours du match face au Ferroviario. On va se rattraper face au WAC et sortir une bien meilleure prestation. Je profite de l’occasion pour remercier tous mes coéquipiers pour les efforts déployés au cours de cette rencontre pour aller chercher cette qualification. I. Z. Prochain adversaire des Rouge et Noir Voilà pourquoi le WAC est prenable Le prochain adversaire des Rouge et Noir n’est autre que le voisin marocain, le Widad de Casablanca. Un grand club maghrébin qui a eu ses heures de gloire. Un chaud derby qui promet entre deux équipes qui aspirent bien à aller chercher le sacre final dans cette compétition. Si l’USMA a fait un parcours de qualité jusqu’à ce match d’avant-hier où elle a été réellement mise en difficulté, le parcours du WAC a été plus compliqué. En effet, dans les 16es de finale, les Marocains ont affronté la formation gabonaise du FC Mounana. Ils n’ont eu leur salut qu’aux tirs au but pour accéder à la suite du parcours. En phase de groupes, ils se sont qualifiés dans une poule avec le Zanaco FC, Coton Sport et le Ahly du Caire. Face à Sundowns, ils ont été battus à l’aller et ont égalisé au retour pour finalement l’emporter aux tirs au but. C’est dire que cette formation reste coriace et notamment avec une attaque très dangereuse. Une défense à la portée des Usmistes Si l’attaque est l’un des points forts de cette équipe marocaine, la défense n’en est pas moins un point faible chez le WAC. En effet, comme l’a signalé Pitso Mosimane, la défense marocaine demeure prenable pour les attaquants de l’USMA appelés à faire le nécessaire pour profiter de la moindre occasion pour marquer le plus de buts possibles. Il est clair que le staff technique va programmer des séances de visionnage pour avoir une meilleure idée sur cette équipe et de mettre en place le cas échéant la meilleure stratégie possible. I. Z. Reprise des entraînements aujourd’hui Après avoir bénéficié d’une journée de repos accordée hier par le staff technique, les Rouge et Noir de Soustara reprendront le chemin des entraînements aujourd’hui du côté du stade Omar-Hamadi afin de lancer la préparation pour le rendez-vous choc de la semaine prochaine face au représentant marocain en Ligue des champions, à savoir le Widad de Casablanca. L’entraîneur en chef Paul Put aura du pain sur la planche car il doit absolument apporter les correctifs nécessaires pour que son équipe présente un bien meilleur visage au cours de cette partie déterminante dans la conquête de l’étoile africaine. USMA-USMH le 10 octobre au 5-Juillet La Ligue de football professionnel a décidé de reporter la rencontre de l’USMA face à son voisin d’El-Harrach. La rencontre était prévue ce week-end au 5-Juillet mais comme les Rouge et Noir sont engagés en compétition africaine et joueront le 29 du mois en cours, l’instance présidée par Mahfoud Kerbadj a décidé de reprogrammer la rencontre pour le mardi 10 octobre. La rencontre se jouera au 5-Juillet à partir de 17h45. I. Z. Mini-stage bloqué à Sidi Moussa à partir de demain Pour mettre l’équipe dans les meilleures conditions possibles à l’approche de la rencontre et dans un souci d’éloigner le groupe de toute pression, les dirigeants algérois ont décidé de programmer un mini-stage bloqué à Sidi Moussa. C’est demain que les gars de Soustara vont rentrer au CTN pour pouvoir préparer la rencontre comme il se doit. L’occasion pour Paul Put de mettre en place sa stratégie et de surtout faire en sorte de corriger les lacunes perçues au cours de la rencontre d’avant-hier. Une étape importante pour les Algérois afin de se tenir prêts pour le dernier obstacle avant la finale de la LDC. I. Z.

Ce sera USMA – Wydad de Casablanca en demi-finale

Les Rouge et Noirsont désormais fixés sur leur prochain adversaire pour le compte des demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique. Le dernier rescapé algérien dans la joute continentale aura à en découdre avec un gros morceau. Il s’agit des Marocains du Wydad de Casablanca. Le match aller est prévu le 29 du mois en cours à Alger, tandis que la manche retour est prévu le 20 octobre dans la capitale économique marocaine. Le Wydad Casablanca a rejoint l'USM Alger après avoir battu le tenant du titre, Mamelodi Sundowns, aux tirs au but, samedi soir à Casablanca. Les Marocains, battus à l'aller 1 à 0, se sont imposés sur le même score chez eux et se sont montrés plus adroits lors de la séance des penalties. L'autre demie opposera Al Ahly d'Egypte à l'Etoile du Sahel ou à Al Ahly Tripoli. On se demande ou se jouera ce derby maghrébin puisqu’on parle de la fermeture du stade du 5 juillet après le match d’aujourd’hui.

USMA - Ferroviario : Zemmamouche envoie Soustara au carré d’as

C’est au terme d’un match qui s’est avéré extrêmement compliqué que l’USM Alger a validé son billet pour les demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique après le match nul réalisé hier au stade du 5-Juillet face aux redoutables Mozambicains de Ferroviario de Beira (0-0).

USMA-Ferroviario de Beira : Les Rouge et Noir à un pas du carré d’as

 

Le jour J est arrivé, l’USM Alger, dernier rescapé algérien dans les épreuves africaines, devra livrer aujourd’hui (18h30), au stade olympique du 5-Juillet, un rendez-vous d’une extrême importance face aux Mozambicains de Ferroviario de Beira dans le cadre du match retour des quarts de finale la Ligue des champions d’Afrique. Auteurs d’un bon nul au match aller sur le score de 1 but partout, les Rouge et Noir sont à un pas du dernier carré.

MC Alger- USM Algerle 7 octobre au stade 5 juillet

Le derby algérois entre le MC Alger et l'USM Alger comptant pour la sixième journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, initialement programmé au stade Omar Hamadi (Bologhine), se jouera finalement le samedi 7 octobre à 17h45 au stade 5 juillet , a indiqué la Ligue de football professionnel (LFP) jeudi.

L'instance responsable de la gestion de la compétition n'a pas précisé les raisons de ce changement de domiciliation de cette rencontre.

Depuis le début du championnat saison 2017-2018, le stade 5 juillet n'a pas accueilli le moindre match du championnat en raison des travaux entamés il y a plusieurs semaines pour remettre la pelouse en bon état. Il avait  toutefois abrité samedi dernier le quart de finale aller de la Coupe de la Confédération entre le MC Alger et le Club Africain (1-0). Il accueillera également samedi le quart de finale retour de la Ligue des champions USM Alger- Ferroviario De Beira (MOZ).

La sixième journée de Ligue 1 Mobilis qui s'étalera sur trois jours, débutera jeudi 5 octobre avec le déroulement de la rencontre entre le NA Hussein-dey et Paradou AC à 17h00 au stade 20 aout (Alger).

 

Programme de la sixième journée

 Jeudi 5 octobre

stade 20 aout: NA Hussein-dey - Paradou AC 17H00

 

Vendredi 6 octobre

Stade Omar Hamadi : USM El Harrach- MC Oran 17h00

Stade 8 mai 45: ES Sétif-  O Médéa  17h00

 

Samedi 7 octobre

Stade Al Alia: US Biskra- CS Constantine                 16H00

Stade Lahoua Smain : DRB Tadjenant- USM Blida  16h00

Stade 24 février: USM Bel Abbes- JS Kabylie         17h00

Stade 20 août t: CR Belouizdad- JS Saoura             17h00

Stade 5 juillet     : MC Alger- USM Alger                    17h45. 

L’USMA droit vers le carré d’as

Les Rouge et Noir ont réussi à revenir avec un nul précieux du Mozambique et se mettent ainsi dans les meilleures conditions avant le match retour.

Ferroviario Beira-USMA : Franchir un grand pas vers le carré d’as

C’est le jour J pour les Usmistes. Cet après-midi à partir de 15h (14h heure algérienne), l’USMA renouera avec la Ligue des champions africaine en disputant le match aller des ¼ de finale de la compétition qui l’opposera au représentant mozambicain Ferroviario Beira. Les Rouge et Noir sont déterminés à revenir avec un résultat probant en dépit de la difficulté de la mission.

USMA : Les Rouge et Noir à pied d’œuvre à Beira

Arrivés dans la ville mozambicaine Beira, dans la soirée d’avant-hier pour disputer demain le match aller des ¼ de finale de la Ligue des champions africaine face à la formation locale Ferroviario Beira, hier après-midi à 15h, les Rouge et Noir de l’USMA se sont adonnés à leur première séance d’entraînement au stade communal Ferroviario Beira.