JSK

MCA – JSK : Derrardja, le bourreau des Kabyles

 

L’an dernier, il avait marqué un coup franc direct très joli. Hier, il en a mis deux dans la cage d’Asselah. Auteur d’une très belle prestation contre le MCO, mais il lui avait manqué le but pour être parfait. Derrardja a remédié à cela en marquant deux buts. Le premier en 1re mi-temps et le second en 2e mi-temps en devenant le bourreau des Kabyles.

MCA – JSK : Chay veut piéger Casoni

Le premier responsable de la barre technique kabyle apportera des changements à sa formation en prévision du match face au Mouloudia d’Alger.

Chay : «Notre jeu sera fluide à l’avenir»


Contacté par nos soins au lendemain de la rencontre face à l’USMH, l’entraîneur Jean-Yves Chay avoue que tout le monde a été soulagé par ce deuxième succès à domicile.

JSK – USMH : Gagner pour Chay


Les Jaune et Vert aborderont la rencontre de cet après-midi face à l’USMH avec la ferme détermination d’enregistrer leur deuxième victoire d’affilée à domicile.

JSK : Djouder et Hamlaoui, les adjoints de Chay

L’entraîneur Jean-Yves Chay a mis fin au suspense concernant la composante de son staff en choisissant Samir Djouder comme premier adjoint et Nassim Hamlaoui comme deuxième adjoint.

USMBA 4 – JSK 1 : Le grand chantier kabyle du coach Chay

 

La JS Kabylie continue à inquiéter ses supporters. Elle n’est pas revenue indemne de son déplacement hier à Bel-Abbès, s’inclinant sur le score net de 4 buts à 1 en match de la sixième journée de la Ligue 1 Mobilis. Le nouvel entraîneur kabyle, Jean-Yves Chay, qui a assisté au match en superviseur, aura certainement du pain sur la planche. Tous les compartiments sont à revoir notamment celui de la défense, défaillant à tout point de vue. Il faut dire toutefois que les jeunes kabyles ont bien doués, mais payent cash leur naïveté sur le terrain.

Chay : «Je reviens pour servir l’équipe»



Nommé officiellement à la tête de la barre technique de la JS Kabylie, Jean-Yves Chay, s’exprime sur son retour. Connu pour sa discrétion, le revenant Chay affirme que sa priorité est de faire le diagnostic de l’équipe sur le plan technique. Il ajoute qu’il revient pour servir le club qu’il lui tient à cœur. Il ralliera ce soir Oran afin d’assister demain à la rencontre de la 6e journée face à l’USMBA qui se jouera à Sidi Bel-Abbès. Ayant acquis une grande expérience, notamment après son passage à Evian, un club de Ligue 1, Chay promet de mettre tout son savoir-faire et son expérience au service du club le plus titré d’Algérie.

JSK : Ce qu’attend la direction de Jean-Yves Chay

 

Même si la plupart des supporters de la JSK ont applaudi le choix de Jean-Yves Chay, certains d’entre eux ont montré certaines réticences à cause de l’âge jugé avancé du technicien français. 

 

Nous avons discuté avec certains décideurs du club à propos de ce détail, et tous étaient unanimes à dire que l’âge de Jean-Yves Chay a été pris en considération. «Vous pensez que nous l’avons choisi par défaut ? Nous avons tout prévu et ce choix a été pris après mûre réflexion. On n’a pas attendu tout ce temps pour nous planter», nous dira l’un d’entre eux. Un autre dirigeant de la JSK très au fait de ce dossier est allé plus loin et nous a expliqué avec détails le rôle et les tâches qu’aura Jean-Yves Chay à la JSK.

 

Un projet de jeu élargi à toutes les catégories

 Sadmi nous avait dit il y a quelques jours qu’il visait un éducateur mais aussi un entraîneur éduqué. Il a ajouté que le futur entraîneur de la JSK devra s’occuper des jeunes sur lesquels il aura un droit de regard. A ce sujet, un responsable de la JSK nous explique : «Si on conclut avec Chay, sa mission première et principale sera d’établir une politique claire, c’est-à-dire un projet de jeu précis pour le club. On attend de lui à ce qu’il nous prépare un plan d’action à court, moyen et long terme. Jean-Yves Chay donnera les instructions, le programme et les directives            ux membres de son staff pour qu’ils l’appliquent sur le terrain, pas seulement en senior, mais aussi chez les autres catégories, toutes les catégories. L’objectif est d’avoir un projet de jeu unifié de manière à ce que l’intégration des jeunes en équipe première la saison prochaine ou dans quelques années soit facile et naturelle. Cela devrait bien sûr impliquer plusieurs choses et plusieurs personnes.»

 

«Des adjoints compétents appliqueront ses directives sur le terrain»

La première préoccupation des supporters de la JSK est la capacité de Jean-Yves Chay à assurer des séances d’entraînements quotidiennes avec tout ce que cela implique comme énergie. A ce propos, notre source précise : «D’abord, Chay est en forme et peut largement reprendre le travail de terrain. Si je ne me trompe pas, Alain Michel, Todorov et Garzitto ont à peu près le même âge que lui et ils sont toujours actifs. Même le Bayern a fait appel à son ancien entraîneur parti en retraite depuis quelques années ! Et puis, je vous ai dit que Chay travaillera avec un staff élargi composé de gens compétents. Lui décidera du programme d’entraînement, donnera les directives à ses adjoints et suivra le travail de loin. Il pourra intervenir bien sûr à chaque fois que cela sera nécessaire, mais on ne va pas lui demander de porter et de poser des plots ou placer les ais. Son travail sera plus théorique que pratique. Mais c’est lui qui décidera de tout, le onze, le plan de jeu, le coaching… L’un de ses adjoints s’occupera de suivre nos adversaires et de faire des rapports au chef.»

 

Certains tentent de faire barrage, mais…

Par ailleurs, et au-delà de la tâche qui lui sera confiée, nous avons appris que certains au club, les mêmes qui voulaient imposer leurs candidats, se sont opposés à l’idée d’enrôler Chay. Au moment où nous mettons sous presse, ils font tout pour capoter l’affaire sous prétexte que Chay « est trop âgé » pour entraîner la JSK. D’un autre côté, Karim Doudane est en train de s’activer pour régler les derniers détails relatifs au contrat de Chay, à son visa et surtout au staff qui devra l’accompagner dans sa mission. Aussi, et c’est aussi important que tout le reste, la JSK devra dégager le budget nécessaire pour payer Chay et ses adjoints. Selon nos informations, ils ne coûteront pas plus chers que l’ancien staff, remercié il y a maintenant plus d’une semaine. Affaire à suivre.

Départ demain à Bel-Abbès
Les Jaune et Vert rallieront demain après-midi la ville de Sidi Bel-Abbès. Ils prendront vers 11h le vol Alger-Oran avant de poursuivre leur voyage jusqu’à Sidi Bel-Abbès dans le bus du club. A leur arrivée à Sidi Bel-Abbès, ils devront effectuer l’ultime séance d’avant-match.

Nuitée à l’hôtel Eden
C’est à l’hôtel Eden de Sidi Bel-Abbès que les Canaris passeront la nuit de mercredi à jeudi. Les dirigeants auraient déjà réservé dans cet établissement. A signaler que les équipiers de Raïah rentreront par route juste après le match.

Ekedi sur le banc
L’attaquant Steve Ekedi ne sera pas aligné d’entrée ce jeudi face à l’USMBA. Pas encore à 100% de ses capacités physiques, l’entraîneur intérimaire Mounaïm Kherroubi compte l’utiliser comme joker comme il l’a fait lors du match précédent face au DRB Tadjenanet. Il ne veut apporter aucun changement dans son onze de départ excepté Saâdou blessé qui sera remplacé par Guemroud.  L’attaquant camerounais n’a marqué aucun but sous le maillot des Jaune et Vert en match officiel, mais il est le meilleur buteur de l’équipe en matches amicaux avec 6 réalisations. Il attend avec impatience sa chance, car il estime que tous les joueurs quels que soient leur valeur ont besoin de matches dans les jambes pour confirmer leur talent sur le terrain. Kherroubi titularisera le duo Benaldjia-Djabout en attaque, mais il devra aligner Ekedi en cours de jeu. Ça sera une occasion pour le Camerounais des Jaune et Vert de confirmer ses qualités de buteur afin de gagner la confiance de son entraîneur.

  1. Boumali

Voilà pourquoi Hannachi a réapparu
Eclipsé depuis sa destitution le 7 août dernier, l’ancien président Mohand Chérif Hannachi a fait parler de lui en se déplaçant samedi dernier au domicile de Malik Azlef pour lui dire qu’il ne méritait pas de quitter le club qu’il a servi pendant 24 ans par la petite porte. Il ne s’est pas arrêté là puisqu’il a déclaré à son ancien
vice-président et à l’actuel membre du directoire que contrairement à ce qui se dit çà et là, il n’est pas fatigué et qu’il est toujours apte à présider les destinées du club le plus titré d’Algérie. Azlef que nous avons interrogé sur la «visite» que lui a rendue Hannachi, n’a pas voulu entrer dans les détails en déclarant qu’il ne comprenait pas pourquoi il est venu jusqu’à chez lui, alors qu’il n’a aucun contact avec lui depuis qu’il a interjeté appel en justice contre l’assemblée des actionnaires, mais des personnes présentes sur les lieux nous ont confié que Hannachi avait déclaré à Azlef qu’il veut revenir et qu’il n’avait jamais eu l’intention de céder sa place à quelqu’un d’autre.

Raison
La réapparition de Hannachi à la veille de la rencontre entre l’homme d’affaires italien Cavallo Rocco et les responsables de la JSK après une longue éclipse a été largement commentée par les supporters des Jaune et Vert. La plupart d’entre eux ne comprennent pas comment un président qui a fait de la JSK un club quelconque essaye par tous les moyens de revenir, et ce, malgré sa destitution par l’assemblée des actionnaires. Il semble que Hannachi aurait eu vent que ceux qui avaient actionné le processus de sa destitution seraient eux aussi sur le départ, ce qui lui a rendu espoir de reprendre son poste. Les supporters sont toujours contre lui, mais avec tout ce qui se passe actuellement, plusieurs d’entre eux appellent à l’ouverture du capital pour que la JSK puisse concurrencer avec l’USMA, l’ESS, le MCA et le
CSC.

  1. Boumali

Yettou
«Kherroubi fait du bon travail»
«Je suis satisfait de mon rendement»
«Tous les joueurs commettent des erreurs»
«On doit enchaîner avec un bon résultat face à l’USMBA»

 

Entretien réalisé par

  1. BOUMALI

 

 

Auteur d’un but et de deux passes décisives, Nassim Yettou affiche une forme éblouissante en ce début du championnat. Il pense que l’équipe a vaincu le signe indien en enregistrant sa première victoire sur le terrain du 1er-Novembre-1954 lors de la rencontre précédente face au DRB Tadjenanet. L’ex-pensionnaire de l’O Médéa revient aussi sur l’erreur commise face au NAHD qui a valu à son équipe d’encaisser un deuxième but synonyme de défaite.

Comment se prépare l’équipe pour le match de ce jeudi face à l’USMBA ?
On se prépare dans de bonnes conditions pour notre match face à l’USMBA. Tout le groupe est déterminé à confirmer le dernier succès enregistré devant le DRB Tadjenanet et incha Allah, on sera à la hauteur des attentes de nos fans.

La préparation s’effectue toujours avec l’entraîneur intérimaire Mounaïm Kherroubi…
J’avoue que Kherroubi et Hamlaoui font du bon travail. Ils ont su comment nous motiver et ils ont axé leur travail sur le plan psychologique. La préparation s’effectue dans de bonnes conditions et j’espère qu’on va confirmer face à l’USMBA.

Ne pensez-vous pas que la pression qui pesait sur vous a diminué après votre succès face au DRB Tadjenanet ?
Bien sûr, la victoire acquise devant le DRBT nous a fait beaucoup de bien. On jouait la peur au ventre sur notre terrain avant la réception du DRBT, mais on s’est libérés après notre victoire face à cette équipe. Toutefois, on ne doit pas dormir sur nos lauriers, car on doit confirmer notre bonne santé dans les matches à venir.

Le match face à l’USMBA ne sera pas facile pour vous face à une équipe qui affiche une belle forme en ce début de championnat…
C’est vrai que l’USMBA est un adversaire très coriace, mais on fera tout pour revenir avec un bon résultat de notre déplacement à Sidi Bel-Abbès. L’USMBA a battu l’USMA par 2 buts à 0, mais on n’ira pas à Sidi Bel-Abbès en victime expiatoire. On s’attend à ce que le match soit difficile, mais on est bien armés pour relever le défi.

Votre non-convocation en équipe nationale A’ a surpris plus d’un étant donné que vous êtes sur une courbe ascendante depuis que vous avez rejoint la JSK…
Sincèrement, je n’aime pas parler de mes prestations, mais je laisse toujours le soin aux consultants, aux journalistes et aux supporters de parler de moi. J’ai toujours donné le meilleur de moi et je continuerai à le faire afin d’être à la hauteur de la confiance placée en moi.

D’aucuns disent que vous êtes l’un des meilleurs joueurs de la JSK en ce début de championnat…
Comme je vous l’ai déjà dit, je ne rechigne pas sur l’effort pour apporter le plus attendu de moi. En 5 matches, j’ai marqué 1 but et j’ai délivré 2 passes décisives. Je ne me dis jamais que je suis arrivé, car en football, il faut confirmer à chaque match.

Vous étiez certainement affecté par l’erreur commise lors de la rencontre face au NAHD qui a valu à votre équipe le deuxième but…
Cela arrive à tous les joueurs de commettre des erreurs. Hormis cette erreur que j’ai commise vers la fin de la rencontre, mon rendement était bon. On ne méritait pas de perdre face au NAHD, mais c’est ça le football. Le plus important est d’avoir rebondi face au DRBT.

  1. B.

 

Saâdou out
Même si l’entraîneur intérimaire Mounaïm Kherroubi n’a pas encore arrêté la liste des 18, on a appris d’une source digne de foi que le défenseur Nabil Saâdou ne sera pas concerné par le match de ce jeudi face à l’USMBA. Et pour cause, il ne s’est pas encore remis totalement de sa blessure et le staff technique ne veut pas prendre de risque avec lui de peur d’aggraver son cas. Saâdou est une pièce maîtresse sur l’échiquier des Jaune et Vert, mais l’entraîneur intérimaire pense aussi à la santé du joueur.  Il sait qu’en cas de complication, il sera éloigné des terrains pour une longue période. C’est pour cela qu’il songe à ne pas le convoquer pour la rencontre face à l’USMBA pour qu’il soit prêt pour le match de la 7e journée face à l’USMH.

Travail spécifique
L’ancien pensionnaire de l’O Médéa a repris hier les entraînements, mais il a travaillé sous la houlette du staff médical. Et comme le match face à l’USMBA est prévu pour ce jeudi, il lui est impossible de prendre part à ce rendez-vous. En principe, il ne sera pas dans la liste des 18 pour que le staff technique puisse convoquer un autre joueur à sa place.

  1. B.

 

Redouani dans l’axe aux côtés d’Abdat
En l’absence de Nabil Saâdou blessé, l’entraîneur intérimaire Mounaïm Kherroubi va sans nul doute faire jouer Saâdi Redouani dans l’axe aux côtés de Fayçal Abdat. Le remplacement de Saâdou par Redouani est plus que prévisible, étant donné que ce dernier a l’habitude de jouer dans l’axe à chaque fois que l’équipe a besoin de lui à ce poste.  Redouani est polyvalent et c’est pour cela que l’entraîneur intérimaire songe à l’aligner dans l’axe aux côtés d’Abdat.

  1. B.

 

Guemroud au poste d’arrière droit
En décidant de faire jouer Redouani dans l’axe aux côtés d’Abdat, l’entraîneur intérimaire Kherroubi va certainement faire jouer Mohand Guemroud au poste d’arrière droit. L’enfant d’Ath Douala était une pièce maîtresse sur l’échiquier des Jaune et Vert lors de la seconde manche du championnat l’exercice dernier, mais cette saison il n’a fait que de brèves apparitions. Il donnera certainement le meilleur de lui même pour qu’il gagne la confiance de son entraîneur. Guemroud a d’énormes qualités, mais la rude concurrence qui existe au poste d’arrière droit ne lui a pas permis de s’imposer sur l’échiquier de la JSK cette saison.

  1. B.

 

Boultif dans les bois
Ayant arrêté un penalty dans les arrêts de jeu lors de la rencontre face au DRB Tadjenanet, Abderrahmane Boultif est certain de jouer titulaire ce jeudi face à l’USMBA. L’entraîneur intérimaire n’a pas encore communiqué son onze, mais d’après une source digne de foi, c’est Boultif qui gardera pour la sixième fois d’affilée les bois de la JSK en ce début de championnat. Sa prestation face au DRBT lui a permis de gagner la confiance de son entraîneur et cela va certainement pousser Malik Asselah à travailler plus pour tenter de reprendre sa place. La concurrence est rude dans les bois et cela ne sera que bénéfique pour l’équipe.

La liste des 18 sera arrêtée aujourd’hui
C’est à l’issue de l’entraînement d’aujourd’hui que l’entraîneur intérimaire Kherroubi arrêtera la liste des 18. En principe, il fera appel à tous les joueurs convoqués pour le dernier match face au DRBT, excepté le défenseur Saâdou qui sera probablement remplacé par Si-Salem, auteur d’un doublé lors du match amical joué face au NAHD.

 

JSK : Ce sera Jean-Yves Chay

 

Après plusieurs jours de réflexion, d’hésitation et quelques échecs, la JSK a enfin tranché la question de l’entraîneur. Ce sera à 99% Jean-Yves Chay. Selon une source crédible, la JSK a négocié avec Chay avant-hier avant de conclure l’affaire dans la journée d’hier. Il ne reste que quelques détails à régler pour que Chay établisse son visa et vienne entamer son travail à Tizi-Ouzou le plus tôt possible.

 

La décision finale a été prise avant-hier dans la soirée. Les dirigeants de la JSK, chargés de ce dossier se sont réunis hier dans la journée et ont convenu à ce que Chay soit le meilleur choix pour la JSK en cette période. Après les échecs des négociations avec Menad et Adel Amrouche et le désaccord au sein même du club concernant Ighil, Doudane, chargé de ce dossier a conclu que la meilleur solution était de revenir au plan initial, qui était de faire revenir Jean-Yves Chay à la JSK.

 

«Il me rappelait Zywotko»

Il y a plusieurs jours déjà, Compétition faisait état de l’intérêt de la JSK pour Jean-Yves Chay. Ami de longue date avec Hamid Sadmi, il a laissé une très bonne impression au club, malgré les circonstances de son départ. Un ancien capitaine de la JSK avec lequel on a eu une petite discussion il y a quelques jours nous avait dit que du bien à propos de cet entraîneur. «Ça aurait pu être le nouveau Zywotko de la JSK. Il avait un projet, une méthode bien précise de travailler. C’était aussi un coach courageux, un homme de principes. Le meilleur exemple était lorsqu’il avait préféré Meftah Rabie à Raho, à cette époque-là, ceci était inimaginable. Regardez ce qu’est devenue le petit Tchicou aujourd’hui…»

 

Les 3 raisons d’un choix

Agé de 69 ans, Jean-Yves Chay était actif jusqu’à il y a deux ans seulement. Malgré son âge, la JSK estime que sa sagesse, le fait qu’il connaît la maison et la ville et ses compétences peuvent lui permettre de réussir dans sa mission à la JSK. Aussi et c’est important de le signaler, la JSK est en négociation avec un bon technicien local pour seconder Chay dans son travail. Selon nos sources, il s’agirait d’une compétence connue pour son bon travail partout où il est passé. L’importance que donne la JSK à cet adjoint est grande surtout que Chay ne peut pas, à son âgé tout faire sur le terrain. Jean-Yves Chay a passé des années formidables à la JSK avant que Hannachi ne le renvoie. En plus des titres et victoires qu’il a eus avec le club, il a permis à beaucoup de jeunes de la JSK de se faire un chemin parmi les grands. On cite les deux Meftah, Djouder, Hamlaoui, Douicher…

  1. Z.

    Tout sur la réunion entre Sadmi et Cavallo

La réunion entre les responsables de la JSK à leur tête le président du directoire Hamid Sadmi et l’homme d’affaires italien Cavallo Rocco, lequel était accompagné par ses collaborateurs, a duré plus de 4 heures.

JSK: Menad fausse les calculs de Sadmi

Le refus de Djamel Menad à succéder au duo Rahmouni-Moussouni a mis les responsables des Jaune et Vert dans une situation embarrassante. Ils pensaient qu’il n’allait pas refuser leur offre surtout qu’ils lui ont envoyé un émissaire pour le convaincre de driver l’équipe. C’est pour cela qu’ils ont déclaré que le futur nouvel entraîneur débutera en principe sa mission avec les Jaune et Vert ce dimanche, mais leurs calculs ont été faussés par le refus de Menad. Non seulement ce dernier est un enfant du club, mais il fait l’unanimité chez les supporters.

JSK : Rendez-vous Cavallo-Sadmi ce dimanche


Selon une source autorisée, l’entrevue tant attendu entre le président du directoire Hamid Sadmi et l’homme d’affaires italien Cavallo Rocco aura lieu ce dimanche matin à Alger, plus précisément à l’hôtel Ibis.

La JSK fonce sur Ighil et Ladjadj

Quelques heures après le refus de Menad d’entraîner la JSK, Karim Doudane a pris attache avec Meziane Ighil pour lui proposer de revenir à la JSK.

JSK : Frédéric Hantz, Amoros et Raphaël Hamidi proposés


Alors que la direction refuse de s’exprimer sur le ou les entraîneurs ciblés, on croit savoir qu’en plus de Bijotat, Alain Michel, Boughrara, Bertrand Marchand et Geiger, Frédéric Hantz, Amoros et Raphaël Hamidi ont été proposés aux responsables des Jaune et Vert.