USMH

USMH : La méthode Daou séduit les joueurs

Même s’il est encore tôt d’apporter le moindre jugement sur la méthode de l’entraîneur Hamadi Daou après seulement trois séances, les joueurs se réjouissent déjà  de travailler sous sa houlette.

Daou : «Il y a de la qualité dans cette équipe »

 

Le nouvel entraîneur de l’USMH, le Tunisien Hamadi Daou, se trouve à Alger depuis jeudi matin. Le technicien tunisien a assisté au match amical joué l’après-midi au stade du 1er-Novembre de Mohammadia face au CRB. Dans les déclarations qu’il nous a accordées, Hamadi Daou avoue qu’il y a de la qualité dans l’équipe harrachie.

USMH : Dhaou est arrivé hier à Alger

 

Comme annoncé dans notre précédente édition, le nouvel entraîneur de l’USM El-Harrach, le Tunisien Hamadi Dhaou est depuis hier dans nos murs.

USMH : Reprise des travaux de réhabilitation

 

Après le refus de la commission chargée d’homologation des stades de donner son feu vert à l’USMH pour jouer ses matchs à domicile au stade de Lavigerie, les dirigeants harrachis, à leur tête leur porte-parole Mohamed-Ameziane Lefki, se sont réunis récemment avec les responsables de l’APC de Mohammadia.

El-Harrach cherche efficacité désespérément !

Après les deux matchs amicaux joués la semaine passée face au HB Mohammadia, les Jaune et Noir ont affronté hier-matin le RC Kouba en amical au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. Les camarades de Bouguèche se sont inclinés sur la plus petite des marges d’un but à zéro. Le staff technique harrachi multiplie les joutes amicales pour corriger les lacunes et travailler la cohésion, pendant cette mini-trêve. Les Jaune et Noir n’ont pas montré un visage rassurant pendant les 90 minutes de la partie. La première alerte a été enregistrée par les visiteurs qui, dès l’entame du match, ont réussi à tromper la vigilance de Mazouzi par l’intermédiaire de n°10 du RCK, qui ouvre la marque d’une jolie reprise en pleine lucarne. Par la suite, les Jaune et Noir ont imposé leur jeu, basé sur des passes rapides. Daoud, Mellel et autres Aït Abdelmalek ont tenté de concrétiser les actions qu’ils se sont procurées sans pouvoir les mettre au fond. Pourtant, il y avait de bonnes brèches qui n’ont pu être exploitées comme il se doit. Et on pouvait constater aussi ce manque d’efficacité, même si Mellel et ses coéquipiers ont eu de bonnes opportunités de scorer. C’est finalement sur ce petit avantage d’un but à zéro en faveur du RCK que l’arbitre siffla la fin de la partie. Les attaquants manquent de lucidité En effet, depuis le début du championnat, les attaquants traversent un passage à vide, mais il faut dire que ce ne sont pas les occasions de scorer qui manquent, c’est plutôt l’efficacité qui les fuit. Les attaquants de l’USMH sont loin d’être mauvais, mais manquent parfois de lucidité devant les buts et souvent de chance, comme ce fut le cas pour Aït Abdelmalek qui a tout fait hier face au RCK et s’est retrouvé plusieurs fois dans une bonne position, mais la balle ne voulait pas rentrer. Côté staff technique, on espère que l’efficacité reviendra dès le prochain match derby face à l’USMA. Bechouche fait tourner son effectif L’entraîneur par intérim Nacer Bechouche et l’entraîneur des gardiens Layachi Nouri ont dirigé l’équipe hier lors de cette de préparation face au RC Kouba. Le staff technique, à sa tête l’entraîneur par intérim Nacer Bechouche, a essayé de faire tourner son effectif, en donnant la chance à tout le monde lors de cette joute amicale face au RCK. Bechouche a aligné les joueurs suivants : Mazouzi (Mokrani), Nemdil (Debbari), Kherbache (Mostefaoui), Khelili, Djeghbala (Bitam), Daoud (Benhocine), Mellel, Mebarki (Lakdja), Baitèche (Benrokia), Banouh (Boutaleb), Bouguèche (Aït Abdelmalek). C’était donc une occasion pour les revoir à l’œuvre et préparer le match retard face aux Usmistes, programmé pour le 10 de ce mois. M. H. Bechouche : «Le résultat importe peu dans ce genre de matchs» L’entraîneur par intérim de l’USMH, Nacer Bechouche que nous avons approché à l’issue de la joute amicale face au pensionnaire de Ligue 2 Mobilis, estime que ce n’est qu’une rencontre de préparation. «Certes, nous avons perdu face au RCK, mais le résultat importe peu dans ce genre de joutes. Ce n’est qu’un match de préparation et on ne focalise pas sur le résultat final. L’important c’est d’être prêts pour le prochain rendez-vous face à l’USMA», nous déclara Nacer Bechouche. «Nos attaquants doivent se réveiller, et vite» Pour ce qui est du manque d’efficacité de ses attaquants qui n’ont pas réussi d’inscrire le moindre but face au nouveau promu en Ligue 2 Mobilis, Nacer Bechouche s’est montré inquiet quant au réveil des camarades de Bouguèche qui seront appelés à retrouver leur efficacité dès le prochain match face à l’USMA. «C’est vrai que notre attaque est inefficace depuis un moment, mais on se crée beaucoup d’occasions. J’avoue qu’on rate pas mal de fois des buts à l’image des occasions manquées aujourd’hui face au RCK et lors des précédents matchs en championnat. J’espère en tout cas qu’ils débloqueront la situation dès le prochain match face à l’USMA où on n’aura pas droit d’enchaîner avec un autre échec. Nous aurons encore un match de préparation à disputer jeudi prochain face au CRB et nous allons tout faire pour secouer les attaquants», dira-t-il. «Je souhaite la bienvenue au nouveau coach» Au sujet de la nomination de Hamadi Dhaou à la barre technique des Jaune et Noir, Bechouche a tenu à lui souhaiter la bienvenue et il promet de l’aider dans sa tâche pour redresser la situation de l’équipe qui reste sur trois défaites et un match nul à domicile en quatre rencontres jouées. «Ce n’est que ce matin (entretien réalisé hier) que j’ai reçu la nouvelle. Je tiens à lui souhaiter la bienvenue et on va travailler la main dans la main pour redresser la situation de l’USMH», a-t-il conclu. M. H. Carte blanche pour Dhaou Trois semaines après la démission de l’ex-entraîneur Younès Ifticen de la barre technique, les dirigeants harrachis ont engagé le tunisien Hamadi Dhaou pour lui succéder. L’ancien entraîneur du CS Sfaxien aura carte blanche sur le plan technique. Dhaou fera tout son possible pour remettre l’équipe sur les rails. Il sera ce trait d’union entre les joueurs et la direction. Il a demandé à voir les 4 précédents matchs Pour avoir une idée sur sa nouvelle équipe, le nouveau coach des Jaune et Noir et en marge de sa signature de son contrat, dimanche soir, a demandé aux dirigeants harrachis et à leur tête le président Fayçal Bensemra de lui ramener les vidéos des quatre premiers matchs du championnat joués par l’USMH. Une façon d’avoir une idée précise sur le problème des camarades de Mellel qui n’arrivent toujours pas à décoller. Il supervisera l’équipe jeudi face au CRB Le nouvel entraîneur harrachi s’est envolé hier-matin chez lui en Tunisie, soit le lendemain de la signature de son contrat. Hamadi Dhaou qui devra déposer aujourd’hui son contrat au ministère de la Jeunesse et des Sports tunisien, sera de retour demain mercredi. Le technicien de 49 ans entamera son travail ce jeudi et il supervisera sa nouvelle équipe face au CRB, à l’occasion du match de préparation programmé à partir de 17h au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. M. H. Mazari et Benaldjia absents En plus de trois joueurs blessés qui n’étaient pas concernés par le match amical deux autres joueurs ont brillé par leur absence. Il s’agit d’Arslan Chakib Mazari et Bilal Benaldjia. Les deux joueurs n’ont pas pris part à cette rencontre amicale face au RC Kouba. M. H. Banouh s’illustre par ses ratages L’attaquant harrachi, Hamza Banouh n’arrive toujours pas à trouver ses repères au sein de sa nouvelle équipe. Aligné d’entrée hier lors de la joute amicale, l’ancien joueur de l’USM Bel-Abbès s’est illustré par ses ratages. Après quatre matchs en championnat, Banouh n’a pas encore apporté le plus attendu de lui, marquant un seul but sur penalty en quatre matchs. M. H. 20 minutes de jeu pour Gougam Enfin le bout du tunnel pour le jeune Mohammed Gougam. Marginalisé en début de saison par le staff technique des Jaune et Noir, l’ancien joueur de la JSMB a effectué sa première apparition en amical et sous les couleurs Jaune et Noir. Aligné dans le poste d’arrière droit et à la place de Debbari après 25 minutes de la seconde période, le milieu défensif de 23 ans a rendu sa copie propre à son entraîneur. De bon augure pour l’enfant de Tizi-Ouzou en prévision du reste du parcours qui attend son équipe en championnat. M. H. Entraînement ce matin Après le match amical disputé hier face à la formation de RC Kouba, les coéquipiers de Khelili ont été libérés par le staff technique. Nacer Bechouche et ses collaborateurs ont donnés rendez-vous à leurs protégés pour une séance d’entraînement, aujourd’hui à partir de 10h au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. M. H.

USMH : La piste Belhout écartée

Le premier nom qui revient depuis vendredi pour prendre les rênes de la barre technique de l’USMH est celui de Rachid Belhout, avec lequel un dirigeant harrachi a pris attache jeudi dernier. Mais, d’après nos sources, sa venue à l’USMH n’est pas d’actualité pour le moment puisque plusieurs personnes au sein de la direction du club sont contre ; ces dernières estiment qu’il est trop âgé et ne peut plus travailler sur le terrain, elles préfèrent donc engager quelqu’un d’autre. Hamdi toujours d’actualité A en croire une source digne de foi, on laisse entendre que la piste du technicien franco-algérien Hamdi est toujours maintenue. Comme nous l’avions révélé dans notre édition précédente, les responsables harrachis voient en lui un homme qui a le charisme pour relancer cette équipe en plein doute. Le président Fayçal Bensemra a pris officiellement attache avec lui vendredi matin et ont discuté sur plusieurs sujets, notamment sur le plan financier. Le nom de Khouda évoqué La direction de l’USMH serait sur la piste de deux entraîneurs franco-algériens ; il s’agit de Miloud Hamdi et de Karim Khouda. D’après nos sources, la direction de l’USMH a coché le nom de l’ancien entraîneur de la JS Saoura pour prendre la barre technique des Harrachis. Il faut dire que Miloud Hamdi est en pole position pour être le futur entraîneur des Jaune et Noir en attendant les négociations. Le technicien franco-algérien Karim Khouda, qui a entraîné la JS Saoura la saison passée, intéresse le club de Maison Carrée ; il sera engagé en cas d’échec des négociations avec l’ancien coach de l’USMH. Khouda aurait été approché par un dirigeant harrachi et des négociations seront entamées prochainement. L’ancien directeur technique sportif et entraîneur des U21 du CS Constantine se trouve actuellement en France. Les dirigeants ne veulent pas se précipiter Après avoir écarté la piste Rachid Belhout, les responsables de l’USMH, à leur tête Fayçal Bensemra, ont décidé de reporter la désignation aux prochains jours, soit avant le match face au MCO. En effet, les responsables du club de Maison Carrée ne veulent pas se précipiter afin d’éviter un mauvais choix, car les CV affluent au siège de la SSPA/USMH, selon un dirigeant. Ainsi, les Harrachis ont jugé utile de faire confiance au trio Bechouche-Benomar- Nouri pour assurer la préparation de l’équipe, car même si un technicien a été recruté, il aurait seulement supervisé l’équipe lors du prochain rendez-vous. On pourra dire que le futur coach d’Essefra sera connu cette semaine et on n’écarte pas la possibilité de voir la direction prendre plus de temps et faire confiance à Bechouche lors de la prochaine journée du championnat. M. H. Hamdi : «J’ai demandé un temps de réflexion» L’entraîneur Miloud Hamdi, que nous avons joint au téléphone hier en début d’après-midi, nous a confirmé les contacts avec les dirigeants de l’USMH. «Effectivement, j’ai été contacté par l’USMH et son président Bensemra qui m’a appelé vendredi au téléphone. C’est un honneur que les clubs algériens pensent toujours à moi. On a longuement discuté et j’ai demandé un temps de réflexion pour répondre à l’intérêt de l’USMH. Ma réponse sera connue dans les prochaines heures », nous a déclaré l’ancien coach de l’USMA. M. H. Reprise aujourd’hui à 15h Après une journée de repos bien méritée, les joueurs de l’USMH reprendront aujourd’hui le chemin des entraînements. La reprise est fixée à 15h au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. Les camarades de Mellel auront encore du temps suffisant pour bien préparer leur prochain match du championnat et corriger les lacunes décelées lors des quatre premiers matchs joués respectivement face à l’ESS, le CRB, l’OM et CSC. Bechouche travaille la cohésion En vue des deux prochaines rencontres qui devront les opposer au MCO et l’USMA, les Jaune et Noir poursuivent leur préparation. L’entraîneur par intérim Nacer Bechouche et ses collaborateurs sont en train de remobiliser leur groupe. Les joueurs semblent oublier le dernier faux pas à domicile face au CSC ; une ambiance bon enfant règne au sein du groupe. En dépit de la belle prestation des camarades de Daoud face au CSC, malgré le semi-échec, le staff technique a relevé quelques lacunes au sein de l’équipe-type. Il veut les combler avant le prochain match du championnat. Vendredi, lors du match amical joué face à la modeste formation du HB Mohammadia, le staff technique a vu à l’œuvre l’ensemble de l’effectif en donnant la chance à la majorité des joueurs. C’était une occasion pour Bechouche de relancer la concurrence dans le groupe et corriger les insuffisances. Le technico-tactique au menu A la séance d’entraînement effectuée jeudi au stade du 1er-Novembre de Mohammadia, Bechouche a consacré la majeure partie de son travail à l’aspect technico-tactique. Après avoir effectué quelques exercices avec le ballon, Bechouche a programmé un match d’application en scindant son groupe en deux. Il n’a pas cessé de sermonner ses poulains durant l’entraînement. De ce fait, Bechouche, à l’approche du match face au MCO, continuera à travailler la cohésion qui n’est pas encore parfaite, après quatre matchs joués en championnat. Deux autres matchs seront au menu des joueurs cette semaine en cas de report de la prochaine journée du championnat. Le premier match est programmé pour demain à 10h au stade du 1er-Novembre, tandis que le second se jouera jeudi face au CRB et à partir de 17h. M. H. Belarbi : «Je soigne une blessure» Le milieu récupérateur Kamel Belarbi n’a toujours pas repris les entraînements avec le reste du groupe. Victime d’une blessure aux adducteurs lors du match comptant pour la 3e journée face à l’OM, le joueur de 20 ans ressent toujours des douleurs. Où en êtes-vous avec votre blessure ? Je ressens toujours des douleurs. J’ai commencé la course suivant le programme qu'on m'a établi. Je reprendrai avec le groupe d'ici la semaine prochaine. Je vais passer de nouveaux tests médicaux pour être fixé sur l'évolution de mon état de santé afin d’être rassuré. Je vous ai déjà dit que je dois bien me soigner avant de reprendre la compétition. Donc, si tout va bien pour moi, je vais m'entraîner de manière ordinaire avec le groupe dès la semaine prochaine. Un commentaire sur le dernier semi-échec ? On était tous très déçus, surtout pour nos supporters qui attendaient plutôt un sursaut d'orgueil de leur équipe. On est sincèrement désolés pour cette défaite. Mes coéquipiers ont réalisé une belle prestation, mais la réussite n’a pas été de leur côté. Dommage ! En tout cas, ce n'est pas la fin du monde, le championnat est encore long. Comment expliquez-vous ce passage à vide ? Comme je viens de le souligner, notre équipe souffre à chaque fois d’un manque de concentration et surtout d’efficacité. On est conscients que l'équipe ne tourne pas bien en ce début de championnat ; on reçoit en dehors de notre stade, des changements sont apportés à chaque fois dans la composante, les blessés… tout cela freine la marche de l'équipe. Un mot sur cette mini-trêve ? Je pense que le report de notre match face à l’USMA fait nos affaires. C’est une occasion pour nous d’améliorer notre jeu et de corriger nos lacunes. Sur le plant personnel, je profite de cet arrêt pour soigner ma blessure et reprendre avec le groupe avant notre prochain match. M. H.

Belhout ou Hamdi, qui succédera à Ifticène ?

Après la démission de Younès Ifticène il y a presque deux semaines, l'entraîneur adjoint Nacer Bechouche a été appelé à prendre les commandes et diriger l'équipe contre le CSC. Seulement, le semi-échec concédé lors de cette rencontre a été la goutte qui a fait déborder le vase en provoquant la colère des supporters n'ayant pas admis que leur équipe favorite n’arrive toujours pas à gagner après quatre matchs en championnat. Face à cette situation, le président Fayçal Bensemra doit impérativement trouver un entraîneur qui pourrait pallier le départ de Younès Ifticène. Après le refus de quatre entraîneurs, en l’occurrence Abdelkrim Bira, Rachid Bouarata, Meziane Ighil et Djamel Menad d’entraîner El-Harrach, les dirigeants des Jaune et Noir ont pris attache avec deux autres techniciens. Il s’agit du coach Rachid Belhout et du Franco-Algérien Miloud Hamdi. Selon notre source, ces deux entraîneurs sont en négociations et les responsables du club de Maison-Carrée devront trancher au plus tard aujourd’hui. Après les noms qui ont circulé ces derniers jours dans l’entourage de l’USMH, ces deux entraîneurs viennent s’ajouter à la liste du président Bensemra. La direction des Jaune et noir n’a pas encore tranché quant au nouvel entraîneur. Cela n’a pas empêché les dirigeants de prendre contact avec ces derniers, histoire de faire avancer les choses avant de concrétiser avec le coach souhaité le plus vite possible. Belhout, en pole position Selon une source proche de l’actuelle direction harrachie, Rachid Belhout aurait donné son accord pour succéder à Younès Ifticène à la barre technique. Bien qu'il soit en Tunisie, Rachid Belhout n’attend qu’un signe des dirigeants pour venir à Alger et signer son contrat. L’ancien entraîneur de la JSK fait l’unanimité au sein du bureau harrachi. Dans le cas où la direction du club de Beaulieu trouverait un terrain d'entente avec ledit technicien, ce dernier acceptera certainement le challenge de faire sortir l'un des meilleurs clubs de Ligue 1 de la mauvaise passe qu'il traverse. M. H. Gougam toujours marginalisé En dépit des qualités de l’ancien joueur de la JSMB, Mohamed Gougam, le staff technique des Jaune et Noir continue à le marginaliser. Après quatre matchs en championnat, le milieu de terrain de l’USMH Gougam se voit à chaque fois écarté de la liste des 18 joueurs. Le pire, c’est que les entraîneurs harrachis ne le retiennent même pas dans le groupe lors des matchs de préparation. Pour la énième fois, Bechouche l'a écarté de l'équipe en ne le convoquant même pas parmi les joueurs qui ont disputé la rencontre de préparation d’hier matin face au HB Mohammadia (3-3). Pourtant, le joueur s’entraîne régulièrement depuis qu’il a rejoint son nouveau club. De son côté, Mohammed Gougam ne s'attendait pas à se voir marginalisé lors de cette dernière rencontre amicale face à la modeste équipe du HB Mohammadia ; il pensait que son entraîneur allait lui donner sa chance, mais une fois écarté, le joueur a quitté le stade du 1er-Novembre de Mohammadia avec un moral au plus bas. Malgré cela, le joueur sait pertinemment qu'arracher une place de titulaire n'est pas facile face à la concurrence qui fait rage entre joueurs expérimentés. Il ne se décourage pas pour autant et compte continuer à travailler en attendant d’avoir sa chance. Pour juger un rendement d’un joueur, il faut au moins lui accorder du temps de jeu pendant les matchs amicaux. Vu la situation que traverse l’équipe après quatre matchs en championnat, le staff technique d’Essefra est appelé à tourner son effectif pendant les matchs de préparation afin de susciter la concurrence dans le groupe et donner à chaque élément sa chance pour exprimer ses qualités. M. H. Amical : USMH 3-3 HBM Pour profiter de la mini-trêve, les Jaune et Noir de l’USMH ont joué leur deuxième match amical hier matin face au HB Mohammadia. La rencontre s’est soldée sur un match nul de trois buts partout. Menés 3-0 à la mi-temps, les camarades de Benrokia ont réussi à revenir dans la partie lors de la seconde période en inscrivant trois réalisations par l’entremise de Hadj Bouguèche, Benamar Mellel et Assad Lakdja. Le staff technique harrachi, sous la houlette de Nacer Bechouche, a profité de cette joute pour faire tourner son effectif et donner une chance à l’ensemble des joueurs, mis à part Mohammed Gougam qui est en train de prendre son mal en patience. Le joueur s’est contenté de quelques exercices d’étirement avant de quitter les lieux à la mi-temps. M. H. Repos aujourd’hui Après le match amical face au HB Mohammadia, le staff technique a libéré les joueurs pour une journée de repos. Une occasion pour les camarades de Bitam de reprendre leur souffle et récupérer des efforts fournis pendant la semaine. La reprise est programmée pour demain à 17h au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. M. H. Deux matchs amicaux face au RCK et le CRB Le report de la 6e journée à une date ultérieure a contraint le staff technique de l'USMH, sous la houlette de l’entraîneur par intérim Nacer Bechouche, à concevoir une nouvelle programmation, a-t-on appris auprès d'une source proche du staff technique. Ce qui signifie que les joueurs vont rester pratiquement sans compétition jusqu’au match face à l’USMA, pour la mise à jour de la 5e journée programmée pour le 10 octobre. Durant cette période, Nacer Bechouche sera contraint de trouver les solutions techniquement appropriées pour meubler cette trève. Le staff technique actuel a donc programmé deux matchs amicaux face au RCK, ce lundi à 10h30, et face au CR Belouizdad, jeudi à 17h au stade du 1er-Novembre. Ces matchs amicaux permettront à l’entraîneur d’essayer plusieurs variantes dans les trois compartiments. Le staff technique doit profiter de cette période pour corriger les lacunes décelées lors des quatre premiers matchs du championnat et aussi dégager le onze qui donnera la réplique aux Usmistes le 10 du mois prochain. M. H. Debbari absent Lors du match amical joué hier mati, on a relevé l’absence des trois joueurs blessés, à savoir Mourad Delhoum, Kamel Belarbi et Mohammed Layati. Un autre joueur a brillé également par son absence, à savoir l’arrière-droit Abdelhak Debbari, qui ne s’est pas présenté au stade. Selon une source proche du joueur, le natif de Boumerdès, qui souffre d’une légère blessure au dos, est mis au repos. M. H. Lefki : «C’est faux, nous n’avons pas contacté Anghelescu » Le porte-parole de l’USMH Mohamed-Ameziane Lefki, avec lequel on a pris attache hier après-midi, nous a fait savoir que les dirigeants sont en négociations avec deux techniciens algériens, tenant également à démentir les rumeurs concernant les contacts avec l’actuel entraîneur du RC Kouba, le Roumain Anghelescu. «Ce n’est qu’une rumeur. Nous n’avons jamais contacté ni Anghelescu ni un autre entraîneur étranger. Nous sommes en négociations avec deux entraîneurs algériens et on tranchera à ce sujet au plus tard samedi (aujourd’hui) », nous déclare Mohammed-Ameziane Lefki. «On recevra le MCO au 1er-Novembre » Quant à la domiciliation du prochain match en championnat face au MC Oran et la non-homologation du stade du 1er-Novembre de Mohammadia après quatre matchs joués en championnat, l’ancien président de l’USMH a tenu à rassurer les supporters des Jaune et Noir. «Je suis en contact permanent avec le secrétaire général de l’APC de Mohammadia. Je tiens à rassurer les supporters que le match face au MCO se jouera à Lavigerie. En ce moment, nous sommes préoccupés par le sujet de l’entraîneur et à partir de lundi on se penchera sur le sujet du stade », a-t-il conclu. M. H.

USMH : Ighil et Menad refusent El-Harrach

10 jours après la démission d’Ifticen, les dirigeants de l’USMH s’activent à trouver son successeur. Pour engager un nouvel entraîneur, la direction harrachie, sous la houlette du président Fayçal Bensemra, a pris attache avec plusieurs entraîneurs qui ont refusé d’entraîner les Jaune et Noir. Après le refus d’Abdelkrim Bira et Rachid Bouarata de driver la formation harrachie, c’est au tour de deux autres coaches, Meziane Ighil et Djamel Menad, de décliner l’offre du président Bensemra. Selon notre source, les deux coachs se sont excusés pour des raisons personnelles. Les dirigeants sous une terrible pression Suite au refus de ces quatre entraîneurs de prendre en main l’USMH, les responsables du club se trouvent sous une terrible pression, eux qui cherchent un coach désespérément. Le président Fayçal Bensemra ne veut pas jouer la carte de l’entraîneur étranger, mais celle du technicien local. L’aspect financier avec la crise aiguë qui secoue le club y est pour beaucoup dans les revirements de l’USMH qui doit absolument trouver un entraîneur dans les heures qui viennent alors qu’on est à huit jours du prochain match du championnat face au MCO, comptant pour la 5e journée du championnat. Avant de trouver un entraîneur, c’est le trio Bechouche-Benomar-Nouri qui assure l’intérim et assure la préparation de l’équipe. M. H. Baghdadi effectue un stage d’entraîneur en France Selon une source proche de Nasreddine Baghdadi, ce dernier se trouve depuis hier en France pour effectuer un stage d’entraîneur. Le membre conseil d’administration de l’USMH nous a évoqué son projet dans un passé récent. La même source nous a révélé que l’ancien président du RCA serait même lié avec un petit club du Sud de la France. M. H. Belarbi poursuit les soins Le milieu de terrain récupérateur, Kamel Belarbi, n’a pas encore repris le chemin des entraînements. le joueur de 20 ans qui souffre d’une blessure à l’adducteur est en train de suivre les soins. Contacté par nos soins, Belarbi nous a fait savoir qu’il ressent encore des douleurs et il risque même de rater le prochain match du championnat face au MCO, programmé pour le 6 octobre prochain. M. H. Les absents irritent Bechouche Les absences à répétition, lors des dernières séances d'entraînement, n'ont pas été du goût de l’entraîneur par intérim, Nacer Bechouche. Selon une source proche du staff technique, l’entraîneur harrachi était très en colère à l'issue de la séance de travail d’hier matin à la suite de l’absence de plusieurs éléments, à savoir Benrokia, Debbari, Lakdja, et Mellel qui n’ont pas encore repris. Ces six joueurs se sont également distingués en ratant la reprise, en plus de Mokrani, Delhoum, Banouh, Bitam et Daoud. A en croire notre source, Bechouche aurait décidé de prendre des mesures disciplinaires à l'encontre des absents. Pour l’entraîneur par intérim, de tels agissements ne passeront pas sous silence car ils nuisent à la stabilité du groupe. Les joueurs en question doivent travailler sérieusement et bien préparer la suite du parcours pour mettre fin à cette série de quatre matchs sans la moindre victoire. M. H. Benaldjia : «Seule une victoire pourrait nous libérer» Le défenseur Bilel Benaldjia pense que son équipe a besoin d’une victoire pour se libérer et provoquer le déclic. L’arrière droit des Jaune et Noir demande aux supporters de faire preuve de patience en cette mauvaise passe qu’ils traversent ses coéquipiers et lui. Comment est l’état d’esprit des joueurs, après le semi-échec face au CSC ? Après avoir raté notre quatrième match d’affilée, je ne pense pas que le moral puisse être au beau fixe. On ne s’attendait pas à perdre deux points durant ce match. On avait pourtant bien commencé la partie et on a raté quelques occasions de marquer. De plus, je pense que l’arbitre nous a privés d’un penalty. Mais bon, je ne vais pas m’étaler là-dessus. J’espère qu’on saura profiter de cette mini-trêve et gérer cette phase difficile pour mettre fin à cette série de mauvais résultats. Vous voulez donc profiter de cette mini-trêve… Il faut qu’on sache tirer profit de cette période d’arrêt pour bien travailler et corriger nos erreurs. Main dans la main, on pourra sortir le club de cette crise. Je sais qu’on traverse un passage à vide, mais il faut qu’on travaille durement pour s’en sortir. Cependant, je reste persuadé que cette période ne va pas durer longtemps, tous les joueurs sont unis pour la même cause : retrouver le chemin des victoires et dès le match face au MCO. Vos fans sont très déçus à la suite du mauvais départ de leur équipe qui reste sur 3 défaites et un nul en quatre matchs … Vous savez, dans le football il y a des victoires et des défaites. De notre côté, même si elles sont très amères, du fait qu’on les a concédées à domicile, on doit accepter les défaites. A présent, il faut penser à la manière dont nous allons corriger nos erreurs avec le staff technique actuel et en attendant que la direction engage un entraîneur. J’espère qu’on y arrivera et qu’on mettra fin à cette série de mauvais résultats. Vous avez affiché un bon visage face au CSC, malgré le résultat… Nous-mêmes nous ne comprenons pas comment nous somme passés à côté lors de ce match. Nous avons montré un bon visage notamment en première période, mais en deuxième mi-temps on a ressenti de la fatigue sur le plan physique. C’est ce qui nous a coûté de perdre deux points. Maintenant, il faut se tourner vers l’avenir et notre prochain match à domicile face au MCO. J’espère que la réussite sera de notre côté pour enregistrer notre première victoire de la saison. Ne pensez-vous pas que l’inefficacité des attaquants est derrière ces deux défaites ? On ne peut pas tout mettre sur le dos des attaquants. Je pense que tous les joueurs sont concernés. C’est pourquoi, je dirais que tous les joueurs doivent assumer leurs responsabilités après ce mauvais démarrage en championnat. Par ailleurs, je pense qu’on devrait faire confiance aux attaquants qui sont en place et les mettre dans de bonnes conditions. Ce qui leur permettra, bien évidemment, de se libérer. Je pense que seule une victoire pourrait nous libérer. J’espère qu’elle interviendra dès le prochain match face aux Oranais. Selon vous, les supporters devront faire preuve de patience… Je sais que les supporters sont attristés par la situation difficile que traverse leur club de cœur mais il faut qu’ils sachent aussi que les joueurs sont, eux aussi, touchés par cette période difficile et qu’ils font tout leur possible pour aider leur club à sortir de cette crise. C’est pourquoi je leur demande d’être patients et de nous soutenir. Avec leur aide, je suis persuadé qu’on sortira de cette crise. M. H.

USMH : 10 jours pour préparer le MCO

Les Jaune et Noir ne seront pas concernés par la compétition le week-end prochain et leur derby face aux Usmistes est programmé pour le 10 octobre, suite à la qualification de l’USMA au dernier carré de la Ligue des champions africaine. Le prochain match des Harrachis, comptant pour la 6e journée du championnat se jouera le 6 octobre face au MCO. A cet effet, on peut dire que cette trêve de 10 jours tombe à pic pour les poulains de Bechouche afin de bien préparer le prochain rendez-vous. Après le dernier semi-échec à domicile face au CSC, le staff technique de l’USMH a programmé pour aujourd’hui la séance de reprise où les camarades de Bouguèche passeront directement aux choses sérieuses avec un programme intensif afin de régler les soucis des Jaune et Noir. L’entraînement de ce matin va permettre aux joueurs et au staff technique de poursuivre le travail technico-tactique et revoir les défauts de la ligne offensive qui n’arrive pas à mettre Saoura hors de danger. La preuve, les Harrachis n’ont réussi à inscrire que 3 buts en quatre matchs (deux sur penaltys et un de défenseur adverse contre son camp). Une bonne opportunité pour les blessés Les trois Harrachis blessés, Belarbi, Delhoum et Layati, vont profiter de cette trêve pour reprendre le chemin des entraînements, absents lors du dernier match face au CS Constantine, les trois joueurs peuvent reprendre les entraînements avec le reste du groupe avant le match du MCO, d’après une source sûre du staff médical. Les joueurs en question ne souhaitent pas rater le prochain rendez-vous pour aider leur équipe à sortir la tête de l’eau et mettre fin à cette série de mauvais résultats. Le volet physique, la priorité Tout le monde a constaté lors de la ces quatre premiers matchs du championnat que les joueurs souffraient beaucoup sur le volet physique, le staff technique devra profiter de cette trêve pour améliorer les capacités des troupes, et ce, à travers un programme spécial, en plus des joutes amicales qui seront au menu des Harrachis avant le match de 6 octobre prochain face au MCO. Les camarades de Daoud ne sont pas encore au top sur le plan physique et ils ne peuvent tenir que 60 minutes lors des matchs officiels. M. H. 2 matchs amicaux au programme Selon une source proche du staff technique, l’entraîneur par intérim Nacer Bechouche compte programmer deux rencontres de préparation pour meubler cette trêve et bien préparer les deux prochains matchs en championnat face au MCO le 6 octobre et contre l’USMA quatre jours après, comptant la mise à jour de la 5e journée de Ligue 1 Mobilis. Une occasion pour Bechouche, Benomar et Nouri de régler le problème de cohésion et améliorer davantage la qualité de jeu de leur équipe qui reste sur une série de trois défaites et un match nul en ce début de saison. Ces matches amicaux auront lieu probablement face à des clubs de la capitale et seront une occasion pour Bechouche de mieux superviser ses joueurs et corriger les lacunes pour assurer une bonne préparation pour la suite du parcours. M. H. Reprise ce matin à Mohammadia Après avoir bénéficié de deux jours de repos qui leur ont permis de récupérer de leurs efforts et aussi de passer quelques jours en famille, les coéquipiers de Benrokia vont reprendre le chemin de l’entraînement aujourd’hui, afin de préparer la suite du parcours et le match prévu le 6 octobre à domicile, contre le Mouloudia d’Oran, pour le compte la cinquième journée du championnat de Ligue 1 Mobilis. La reprise des entraînements est programmée pour ce matin, à partir de 10h au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. Ighil dément «Je n’ai reçu aucun contact de l’USMH» Pour trouver un successeur à l'entraîneur Younès Ifticen, qui a quitté le club après le match face à l’Olympique Médéa, la direction du club a coché le nom de quelques entraîneurs qui sont sans club pour le moment. Alors que le nom de Meziane Ighil a été coché, on croit savoir qu'il n'a pas fait l'unanimité au sein du bureau d’El-Harrach. L’entraîneur Meziane Ighil que nous avons joint hier au téléphone concernant sa probable venue au club de Maison Carrée pour succéder à Younès Ifticen, a tenu à démentir les rumeurs. «Je n’ai reçu aucun contact de l’USMH », s’est contenté de dire l’ancien sélectionneur national. M. H. Bouarata en pole position A la recherche d'un entraîneur pour succéder à Ifticen, on a appris hier de sources proches de la direction de l’USMH que cette dernière a contacté officiellement le technicien constantinois Rachid Bouarata, lui proposant de prendre les rênes de l'équipe. Un round de négociations aurait même eu lieu entre les deux parties, en attendant probablement un rendez-vous à Alger pour évoquer tous les détails. M. H. Mebarki revient-il à de meilleurs sentiments ? Comme nous l’avions révélé lors de l’édition précédente, le milieu offensif des Jaune et Noir, Bilal Mebarki, a pété les plombs dans les vestiaires après le match nul concédé face au CSC, suite à sa non-incorporation durant cette partie. Selon une source proche de l’actuelle direction harrachie, aucune décision n’a été prise quant à la sanction du joueur. L’entraîneur par intérim, Nacer Bechouche n’a rédigé aucun rapport concernant le cas de son joueur samedi dans les vestiaires du stade de 20-Août-55. Ayant juré de ne plus remettre les pieds à l’USMH, l’ancien joueur de la JSK pourra revenir à de meilleurs sentiments et reprendre les entraînements ce matin avec le reste de ses coéquipiers. M. H. Baghdadi : «Le poste de DG ne m’intéresse pas et je refuse de travailler dans le flou» Suite aux rumeurs quant à la démission de Nasreddine Baghdadi de l’USMH, on a pris attache avec le concerné. L’ancien président du RCA a tenu à démentir quant à sa démission de son poste. «Je n’ai jamais pensé à démissionner. Je suis un simple actionnaire et membre de conseil d’administration du club. Comme je vous l’avais déclaré par le passé, je ne suis pas venu à l’USMH pour un poste du travail mais pour aider le club. Dans une société par actions, le directeur général a un contrat de travail et un salaire et ce poste de DG ne m’intéresse pas personnellement et je refuse de travailler dans le flou», nous a déclaré Baghdadi. «Voilà ce que j’ai dit à Bensemra» En outre et concernant sa réunion tenue hier avec le président Fayçal Bensemra, l’ancien membre de bureau fédéral aurait promis de ne plus s’adresser à la presse. «Le lendemain de mon passage à la télévision, j’ai rencontré le président Bensemra qui s’est senti visé par mes propos. Au tant qu’actionnaire et membre de conseil d’administration, j’ai le droit de réagir quand je vois les choses tourneer mal. Je ne regrette pas mes déclarations, mais je lui ai promis de ne plus m’adresser à la presse et laisser le soin au porte-parole du club de s’occuper notamment du volet technique». «La situation est inquiétante» Interrogé sur la situation qui traverse le club actuellement, Baghdadi avoue qu’elle est inquiétante. «Je suis très inquiet pour l’avenir du club. La situation est catastrophique actuellement. Pour sortir de cette crise, il faut augmenter et ouvrir le capital social du club. Les dirigeants doivent bouger pour mettre fin à ce problème financier», a-t-il conclu. M. H.

Lefki : «Je ne mettrai pas un centime de plus tant que le siège du club se trouve en dehors d’El-Harrach»

Le porte-parole de l’USMH, Mohamed- Ameziane Lefki, avec lequel on a pris attache hier, nous a fait savoir qu’il a mis son activité en veilleuse à la suite d’un désaccord avec les autres membres du conseil d’administration. «Lors de l’assemblée générale élective, on a abordé le sujet concernant le capital social du club, assemblée durant laquelle j’ai proposé d’ouvrir le capital pour l’arrivée d’autres actionnaires, ce qui a été refusé par les autres membres. Ils comptent procéder à l’augmentation mais sans faciliter l’arrivée d’autres investisseurs, ce que je refuse catégoriquement. L’USMH a besoin de sang neuf au niveau de la direction pour mettre fin au problème financier. Un autre point qui explique mon retrait est le siège du club qui se trouve actuellement en dehors d’El-Harrach. J’ai décidé de ne pas mettre un centime de plus jusqu’au jour où ce siège reviendra à El-Harrach», nous a déclaré Mohamed- Ameziane Lefki. «J’étais contre le départ d’Ifticen» Pour ce qui est du futur entraîneur de l’USMH, qui succédera à Younès Ifticen, l’ancien président de l’USMH estime que les dirigeants actuels n’auraient pas dû le laisser partir. «J’étais contre le départ d’Younès Ifticen qui a quitté le club le lendemain de la défaite face à l’Olympique Médéa. Ils auraient dû le maintenir et lui donner la chance jusqu’au 5e match du championnat», a-t-il ajouté. A propos de l’avenir de l’équipe qui a concédé 3 défaites et un match nul en quatre matchs, il pense qu’il ne suffit pas d’engager un bon entraîneur pour mettre fin à cette crise des résultats. «Tout ce que je peux dire, c’est que nous avons une bonne équipe et avec le recrutement d’un bon entraîneur, je suis convaincu qu’elle reviendra en force.» «Le mal de l’USMH vient de l’extérieur» En poursuivant ses déclarations, Lefki avoue que le mal qui touche le club ces derniers temps est venu de l’extérieur. «Des gens ont contacté les anciens sponsors du club et ils leur on demandé de se retirer et ne pas s’engager avec la direction actuelle rien que pour nous saboter, et c’est vérifié. Juste pour vous dire que le mal de l’USMH vient de l’extérieur et qu’il y a des saboteurs qui sont en train de tout faire pour casser le club. » M. H. PAR MASSINISSA HACHOUR Le dernier semi-échec face au CSC n'a pas tardé à faire réagir le président Fayçal Bensemra, qui a appelé à une réunion d’urgence aujourd’hui en fin d’après-midi afin de débattre de la situation qui prévaut au sein du club et tenter de trouver les solutions nécessaires. L'équipe va de mal en pis. Malgré les efforts déployés à l'intersaison par la direction du club, notamment par Mohamed-Ameziane Lefki qui a assuré à l’équipe le stage à Hammam Bourguiba l’USMH n'arrive même pas à réaliser les résultats escomptés en enchaînant avec 3 défaites et un nul en quatre matchs joués. C'est de cette situation que les dirigeants du club veulent débattre, car l’USMH risque de s'enliser si les choses ne bougent pas dans les jours à venir. La désignation du futur entraîneur à l’ordre du jour Outre le problème financier, la désignation du futur entraîneur qui succédera à Younès Ifticen sera aussi débattue par les dirigeants. Les responsables de l’équipe harrachie et à leur tête le président Fayçal Bensemra se trouvent sous une terrible pression. Le président demandera aux actionnaires de mettre la main à la poche pour aider le club pendant cette période difficile qu’il traverse mais aussi pour engager un bon entraîneur capable de mener l’équipe vers le haut. M. H. Bensemra : «La situation n’est pas catastrophique» Le président Fayçal Bensemra, et lors des déclarations qu’il nous a accordées le lendemain du semi-échec concédé face au CSC, estime que la situation n’est pas catastrophique. «On s’attendait à ce scénario, vu que l’équipe a connu beaucoup de changements avec l’arrivée de plusieurs joueurs. Mais je pense que la situation n’est pas catastrophique. Le rendement de l’équipe s’améliore et avec le travail on retrouvera la sérénité», nous a déclaré Bensemra. «On est en contacts avancés avec un bon entraîneur» Concernant le futur entraîneur de l’USMH, le président du club d’El-Harrach a refusé de dévoiler son nom, en se contentant de dire qu’il est en contacts avancés avec un bon technicien. «Pour éviter le scénario de Bira, on préfère garder le secret concernant le futur entraîneur qui succédera à Ifticen. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’on est en contacts avancés avec un bon entraîneur.» «A 100%, on recevra le MCO à Mohammadia» A propos de la domiciliation des matchs de l’USMH et son stade qui n’est pas encore homologué, Bensemra nous a déclaré que le prochain match du championnat face aux Oranais se jouera officiellement au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. «Les travaux au stade sont finis et il n’est pas question de recevoir nos prochains matchs à domicile en dehors de Mohammadia. On a raté quatre points à cause de ce problème de domiciliation. Le prochain match face au MCO se jouera à 100% au 1er-Novembre. Je profite de cette occasion pour lancer un appel aux supporters et leur demander de rester derrière leur équipe et venir en masse le 6 octobre prochain pour aider l’équipe à provoquer le déclic», a-t-il conclu. M. H. On parle de la démission de Baghdadi ! Rien ne va plus à l’USMH. Le directeur général du club, Nasreddine Baghdadi, aurait pris la décision de démissionner et se retirer définitivement de son poste de DG au sein du club harrachi. Présent samedi au stade du 20-Août- 1955, l’ancien membre du Bureau Fédéral a été hué par les supporters des Jaune et Noir, qui ont traité les dirigeants de leur club de tous les noms d’oiseaux. Baghdadi qui semble très affecté par les insultes était injoignable au téléphone. Affaire à suivre… M. H. Ighil pressenti pour succéder à Ifticen Les dirigeants harrachis sont toujours à la recherche d’un entraîneur pour succéder à Younès Ifticen, qui a quitté son poste le lendemain de la défaite en déplacement face à l’Olympique Médéa, match comptant pour la 3e journée du championnat de Ligue1 Mobilis. L’entraîneur Meziane Ighil est pressenti pour succéder à Younès Ifticen à la tête du staff technique. Selon notre source, le président du club, Fayçal Bensemra, est entré en contact directement avec l’ancien sélectionneur des Verts. Ce dernier, qui n’a pas encore donné une réponse définitive, aurait posé ses conditions pour driver les Jaune et Noir. M. H. Reprise demain Après le match de samedi joué face au CS Constantine, le staff technique des Jaune et Noir, sous la houlette de Bechouche, Benomar et Nouri, a libéré les joueurs pour deux jours de repos. La reprise des entraînements est fixée pour mardi matin au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. Mebarki pète un câble dans les vestiaires Le milieu de terrain offensif de l’USMH, Bilel Mebarki, n’a pu garder son sang-froid à la fin de la partie face au CS Constantine. N’ayant pas accepté son statut de remplaçant lors de ce match, l’ancien joueur de la JSK s’est accroché avec l’entraîneur par intérim Nacer Bechouche à l’intérieur des vestiaires où il a insulté son coach en présence de tous les joueurs. Très furieux, le joueur a même juré de ne plus remettre les pieds à El-Harrach. «C’est une humiliation pour moi. J’ai décliné les offres du DRB Tadjenanet et du CABBA pour rejoindre l’USMH gratuitement. Si j’ai accepté de revenir à El-Harrach, c’est pour jouer et pas pour rester sur le banc», a-t-il déclaré. Bilel Mebarki devrait rencontrer les dirigeants harrachis dans les prochaines heures pour s’expliquer sur son avenir. M. H.

Bechouche : «On est toujours à la recherche de l’équipe-type»

L’entraîneur par intérim de l’USMH Nacer Bechouche, dans ses déclarations à l’issue de la rencontre de préparation remportée par la plus petite des marges (1-0), mardi soir face à la modeste équipe du HB Mohammadia, estime que cette victoire en amical est bonne pour la confiance, à quelques heures du rendez-vous face au CSC.

Le stade de Mohammadia pas «encore» homologué

Le stade du 1er-Novembre de Mohammadia, lieu de domiciliation de l'USM El-Harrach, n’est pas encore homologué par la commission d'homologation de la LFP, pour la suite de la saison en cours, a-t-on appris hier auprès d’une source proche de la Ligue.

Baghdadi : «Pas question de recevoir le CSC ailleurs qu’à El-Harrach»

Le dirigeant de l’USMH, Nasreddine Baghdadi, que nous avons contacté hier matin concernant la domiciliation du prochain match des Jaune et Noir qui est programmé au stade Omar Hamadi de Bologhine par la Ligue de Football Professionnel, semble confiant quant à l’homologation du stade de Mohammadia avant le match de ce vendredi.