Accédez directement au site compétition

CRB : Les faux-fuyants de Malek

Le premier responsable du Chabab de Belouizdad et néanmoins directeur général de la SSPA/CRB, Réda Malek, serait en court d’arguments.

Son équipe tourne mal en ce début de saison. Les résultats ne sont pas à la hauteur des aspirations, et comme conséquence logique, une très peu enviable 10e place au classement général du championnat de Ligue 1. Un classement loin d’être conforme aux ambitions du club qui souhaitait voir son club occuper une place honorable. Ajouter à cela la qualité de jeu fournie par les Rouge et Blanc qui, faut-il le dire, laisse à désirer. La méforme des joueurs et les difficultés rencontrées par l’entraîneur pour composer le onze type sont dues, selon Malek, aux blessures causées par la pelouse du stade du 20-Août-1955. «La pelouse cause des blessures fréquentes à nos joueurs, mettant l'entraîneur dans l'embarras avant chaque match. J'espère que les parties concernées interviendront pour nous éviter davantage de désagréments», tente de justifier Réda Malek, de plus en plus interpellé par les supporters sur les mauvais résultats de l’équipe. L’état dégradé, selon lui, de la pelouse du 20-Août lui sert d’argumentaire. Il n’en manquait que cela. Il semblerait que le responsable belouizdadi a la mémoire courte. En début de saison, une commission technique a contrôlé le terrain et donné un avis favorable pour son exploitation. La direction a accepté le verdict et y joue actuellement. Pourquoi donc ce revirement du dirigeant en question ? La réponse est toute simple. Réda Malek n’a pas d’arguments valables pour offrir une explication convaincante pour les résultats de l’équipe. Le responsable des Rouge et Blanc aurait mieux fait d’aller saisir son entraîneur (Angel Miguel Gamondi) pour faire le bilan technique de la situation et chercher, par la même, les bonnes solutions au problème. Faire du 20-Août une cause des contre-performances est le mauvais chemin pris par Malek. Ce ne sont que des faux-fuyants qui ne tiennent absolument pas la route. On appelle cela tout simplement la fuite en avant. Il suffit, à ce titre, de rappeler à Réda Malek que c’est sur cette (mauvaise) pelouse du 20-Août que les Rouge et Blanc ont battu la surprenante équipe du RC Arba, le candidat en puissance au sacre qu’est la JSK, et la très redoutable formation de l’USM El-Harrach. Alors, cessez monsieur de flouer les valeureux fans belouizdadis.

Les supporters du CRB, vrais connaisseurs de la chose footballistique, n’en tiennent certainement pas compte. Des réponses logiques, basées sur une analyse scientifique de la situation du Chabab, seraient le meilleur chemin pour espérer convaincre des supporters très avertis.

 

Le mal est dans l’équipe  

Un simple aperçu sur les différentes déclarations de l’entraîneur argentin Gamondi, on se mettra à l’évidence que le problème réside dans l’équipe. Le technicien ne cessait d’émettre, d’une part, des réserves sur certaines prestations de son équipe, comme il pointait du doigt, d’autre part, le rendement de certains joueurs et leur comportement sur la surface de jeu. Une prouve inéluctable renforçant la thèse selon laquelle l’équipe du Chabab n’offre pas actuellement le profil requis pour la réalisation d’une bonne saison. Les changements fréquents opérés sur le onze de départ est une illustration supplémentaire. Des chevronnés sont parfois laissés sur le banc pour cause de leur petite forme afin de laisser la place à des jeunes plus prometteurs. En termes plus clairs, le Chabab de Belouizdad version Gamondi est plein de carences, d’où la nécessité d’apporter les correctifs nécessaires. Surtout que le mercato n’est pas loin pour colmater les brèches.

M. F.

 

Des supporters s’en prennent aux joueurs

Un fan s’accroche avec Hanifi 

C’est vrai que les supporters du Chabab ne sont pas heureux des résultats en dents de scie enregistrés par leur équipe favorite, mais au point que ces derniers aillent perturber les entraînements et tenter de s’accrocher avec les joueurs, cela est franchement inacceptable. Personne n’a le droit de toucher à l’intégrité physique et morale des joueurs. Ceux-ci exercent leur mériter et c’est dans la logique des choses qu’ils connaissent des moments forts de rentabilité et des moments de fléchissement. C’est ainsi que des supporters, dont le nombre ne dépasse pas une dizaine, ont assiégé les joueurs à la fin de l’entraînement effectué hier au stade du 20-Août. L’attaquant Salim Hanifi a été particulièrement ciblé. A la sortie du stade, il est approché par un jeune supporter déchaîné qui lui a tenu des propos déplacés. Le supporter en question pointe l’ex-pensionnaire de la JSK et de l’USMA lui disant que «tu ne mérites pas ton salaire ni de jouer au CRB». En toute logique, Hanifi s’en défend. Dès lors, la situation prend une autre tournure, car ils ont failli en arriver aux mains. L’intervention des présents a fait éviter le pire. C’est un incident qui ne devra jamais se produire, car les joueurs et le staff technique ont besoin de sécurité.

 

Le huis clos est la solution

Puisque la sécurité des joueurs est menacée, la direction du Chabab de Belouizdad se doit de réagir pour mettre fin à ce genre d’incident. Il ne fait que nuire à la stabilité de l’équipe et par la même occasion au bon déroulement de la préparation. Le club se doit donc de prendre les mesures appropriées. Il faudra absolument imposer le huis clos pour éviter que les supporters approchent les joueurs. Sinon, changer le lieu d’entraînement de l’équipe est une bonne solution.

M. F.

 

Qui a contacté Moussa Diakité ?

Nous rapportions dans notre précédente édition que le Chabab de Belouizdad aura reçu le CV d’un joueur guinéen répondant au nom de Moussa Diakité. Ce joueur, qui devrait arriver au plus tard aujourd’hui à Alger, est pressenti pour renforcer les rangs des Rouge et Blanc en prévision du marché des transferts hivernal. La direction actuelle du Chabab n’en est pas cependant au courant. C’est du moins ce que nous avons appris de sources bien informées, selon lesquelles la direction actuelle n’a pas été informée par l’arrivée de ce joueur. Une question se pose donc : qui a pris attache avec le joueur guinéen ? Affaire à suivre.

 

Anane et Meguehout absents…

Comme prévu, le Chabab de Belouizdad a repris hier matin le chemin des entraînements au stade du 20-Août. La majorité de l’effectif y était présente, à l’exception de Meguehout et Anane, qui ont brillé par leur absence. Une absence justifiée dans la mesure où les joueurs souffrent de blessures.  

 

Hadjadj et Kerrar en solo

Quant à Hadjadj et Kerrar, ils se sont contentés d’une séance en solo. Les deux joueurs ont effectué un footing et quelques exercices légers. Il est prévu qu’ils réintègrent le groupe aujourd’hui.

 

Du biquotidien aujourd’hui

L’entraîneur Angel Miguel Gamondi a prévu du biquotidien aujourd’hui. Une séance dans la matinée et la seconde dans l’après-midi.

 

Amende de 30 000 DA pour le club

En raison de l’utilisation des produits pyrotechniques (fumigènes) par les supporters du Chabab lors du match ayant opposé leur équipe au CS Constantine sur le terrain de ce dernier, la LFP a infligé une amende de 30 000 DA au CRB. Messaoudi et Rebih ont écopé d’avertissements. C’est dire que Rebih peut jouer ce samedi.

 

Benouza officiera CRB-MCEE

L’on est désormais fixé sur l’arbitre devant officier le match du CRB contre le MC El-Eulma ce samedi à 18h au stade du 20-Août-1955 d’Alger. Il n’est autre que l’arbitre international Mohamed Benouza. Celui-ci sera assisté par MM. Omari et Bouhassoun. Le quatrième arbitre est M. Brahimi. 

 

 

 

Tags: ,

Classement