ESS

ESS : Karaoui accepte des concessions, mais pas trop !

Hier, c’était le fiasco, lors du premier round de négociation entre le milieu offensif, Amir Karaoui, et les dirigeants sétifiens.

Le joueur en fin de contrat s’est déplacé samedi au siège du club afin de négocier avec Arab son renouvèlement de contrat et réclamer son dû de ses deux dernières saisons. Il doit 16 mois de salaires non payés, l’équivalent de quatre milliards de centimes au club.

Voilà l’offre d’Arab
Lors des négociations, le président Fahd Helaïfia été présent, mais, c’est Arab qui a mené la dance. Ce dernier a proposé à Amir Karaoui de céder six mois de salaires de la saison passée, de toucher deux paies de son dû et enfin, de renouveler son contrat avec l’ESS, mais, avec une baisse de salaire ou il percevra la somme de 180 millions de centimes par mois.

La contre proposition d’Amir
D’après les échos, Amir Karaoui, n’a pas du tout apprécié l’offre de ses dirigeants, qui la qualifié d’insensée. Le joueur qui n’est pas contre l’idée de prolonger à l’Entente a fait une contre proposition à l’administration de l’Aigle noir. Il est prêt à céder quatre mois de salaire de son dû antérieur et pas six comme demandé. Aussi, il accepte de baisser son revenu mensuel à 200 millions au lieu de 180 millions.

La JSK, le MCA, le CRB et le CSC à ses trousses
Le frère d’Amir Karaoui, qui n’est autre que son manager s’occupera du deuxième round de négociations avec Arab, afin de trouver une solution qui ne pénalisera aucune des deux parties. Rappelons seulement que le joueur libre de tout engagement et donne la priorité à l’ESS. Toutefois, il a reçu plusieurs offres émanant de la JSK, du MCA, du CRB et du CSC.

Kh. S.

 

 

 

Participation à la C1 : l’Entente se plaindra au TAS

L'administration de l'ES Sétif a confirmé via un communiqué publié ce mardi sur sa page facebook avoir reçu une correspondance officielle de la commission de recours de la Fédération algérienne de football, en réponse à l'appel déposé par la direction du club, déclarant sa «non compétence».
L'appel déposé par l'administration sétifienne, concerne la privation de l’ESS, qui a terminé deuxième au classement général, de la participation à la Ligue des Champions africaine. L’Entente s'oppose à cette décision du bureau fédéral, rendu le 29 juillet, et qui a aussi inscrit le club dans une participation à la Coupe de la CAF.
La direction du club va recourir au TAS, c'est-à-dire, au tribunal des sports algérien pour défendre les droits de l'ESS. L’administration sétifienne confirme son intention d’aller loin dans cette affaire.
Kh. S.

L’Entente ne veut-elle plus de Bouguelmouna ?

Ces deux dernières semaines, l’administration de l’Entente de Sétif a commencé par appeler ses joueurs afin d’être fixée sur leurs intentions.
Le boss sétifien a commencé par convier les cadres, dont les contrats sont arrivés à leur terme fin juin dernier. Ils ont été invités à se présenter au siège du club afin de négocier leur renouvèlement. Mais, parmi les éléments qui n’ont pas été contacté, il y a l’attaquant Lahbib Bouguelmouna. Ce dernier n’a reçu aucun appel, ni de la part de l’entraineur, Nabil Kouki, qui pourtant l’estime bien et l’a même aidé à se soigner en l’orientant vers le médecin de l’équipe nationale tunisienne, qui a diagnostiqué son mal et la traité, ni de la part des dirigeants.
L’enfant de Relizane a reçu plusieurs offres et même de l’étranger, mais préfère donner la priorité, pour l’instant, à l’EES.

Kh. S.

 

ESS : Kouki : «Je veux Belhocini, Bourdim et Messala Merbah»

L’entraineur de l’ES Sétif, Nabil Kouki, a déclaré au site Ennahar qu’il a demandé à ses dirigeants de recruter trois joueurs lors de l'actuel mercato : «Je suis contre l'idée de recruter uniquement dans un souci de recrutement. Nous voulons des joueurs qui peuvent apporter un plus à l'équipe. J'ai informé les dirigeants de l'Entente de mon désir de recruter Belhocini, Bourdim et Messala Merbah». Et d’ajouter : «Nous ciblons certains noms à certains postes, et si nous ne trouvons pas mieux que ceux que nous avons actuellement, je serai honoré de continuer à travailler avec l’actuel effectif», a déclaré le coach, Nabil Kouki.

Kh. S.

 

Khedairia prolonge à l’ESS

Le gardien de but de l’ESS, Sofiane Khedairia (31 ans), a prolongé hier son contrat avec l’Entente de Sétif pour une saison supplémentaire, jusqu'à 2022.
L’expérimenté gardien a été compréhensif et a répondu favorablement à la requête de son administration qui lui a demandé, comme pour le reste de ses coéquipiers, de céder quatre mois de salaires de la saison 2019-2020, qui n’est pas allée à son terme.
Le keeper N°1 de la formation de l’Aigle noir a bénéficié d’une légère augmentation de salaire pour son nouveau contrat.

L’Entente prend option pour Bourdim

L’ex meneur de jeu du Mouloudia d’Alger, Ammar Bourdim, a rencontré hier soir les dirigeants sétifiens pour une éventuelle signature.
Lors des discussions entre les deux parties, l’enfant d’El-Eulma a été franc avec le président Halfaïa. Il lui a clairement signifié qu’il signera à l’Entente de Sétif au cas où il ne rejoindrait pas un club étranger dans les prochaines semaines.
Notons que Bourdim a reçu deux offres : la première émanant du Club Africain de Tunisie, qui insiste sur ses services depuis le dernier mercato hivernal, quant à la deuxième offre, elle provient d’un club turc.
De son côté, l’entraineur de l’Aigle noir, Nabil Kouki, insiste sur l’administration afin qu’elle réussisse ce recrutement, surtout après l’échec du retour de Abdelmoumen Djabou.

 

ESS: Helfaia accepte les conditions de Kouki

L’entraineur de l’Entente de Sétif, Nabil Kouki, a refusé de renouveler son contrat avant l’assainissement de sa situation financière, ainsi que celle de ses collaborateurs.
Le coach tunisien réclame les salaires de quatre mois de travail, en plus de la somme de 500 millions de centimes, suite à la participation du club à la Coupe de la CAF. Le patron de la barre technique a, aussi, défendu les intérêts de ses adjoints qui n’ont pas été, eux aussi, payés depuis quatre mois. Kouki, voudrait qu’ils soient augmentés de 20 millions de centimes, qu’il bénéficie d’une double prime des matchs et que l’administration se charge de l’hébergement de tout son staff.
De son côté, la direction de l’Aigle noir qui tient énormément à son coach a promis de régler ce problème financier dans les plus brefs délais.
Concernant, le nouveau contrat de Kouki, ce dernier bénéficiera d’une prime d’un milliard au cas où le club décroche un titre national et la moitié de la somme, si l’Entente termine sur le podium. Avant la signature, l’administration va lui délivrer un chèque de garantie de quatre mois.

Le MCA propose un échange Rebiaï-Kendoussi

Les dirigeants du MCA semblent décidés plus que jamais à faire partir tous les joueurs qui ont un gros salaire et parmi eux Rebiaï. Les Mouloudéens veulent se débarrasser de lui à cause de son salaire de 300 millions. Tout comme avec Djabou, ils veulent l’échanger contre le joueur de l’ESS Kendoussi.

USMA : Hachoud et Kerroum se rapprochent

Anthar Yahia ne se contentera pas de renforcer l’équipe séniore seulement en prévision de la saison prochaine, il est en train de dénicher les jeunes pépites qui évoluent dans les clubs de Ligue 1 et 2 du championnat national.

ESS : Kendoussi et Ghacha convoités en Europe

Comme on le sait, Boussouf s’est engagé pour 5 ans en faveur de Lommel (club satellite de Manchester City) qui évolue en deuxième division belge. Pour ses deux premières saisons, l’international algérien U20 sera prêté à KV Courtrai puis au géant hollandais PSV Eindhoven. En cas de bonnes prestations, l’Algérien sera directement transféré à Manchester City au bout de sa troisième saison. Deux autres joueurs pourraient lui emboîter le pas, il s’agit de Kendoussi pisté par un club belge et Ghacha par une équipe espagnole de L2. La direction sétifienne se dit prête à étudier les offres mais l’entraîneur tunisien, Kouki, veut les garder dans son effectif. Affaire à suivre.

M. A.

ESS : La direction refuse de signer la convention tripartite

Invité à signer la convention tripartite avec la DCGF et le cabinet d’expertise Kaizan Academy dans le cadre de la mise en œuvre des mesures décidées par la FAF au titre de l’accompagnement des clubs professionnels, la direction de l’ESS a décliné l’invitation refusant de signer la convention. Le président de la SSPA, Azzedine Arab, a motivé la décision du club par le montant jugé trop élevé pour payer le cabinet d’expertise. Il estime, par ailleurs, que le dossier du club est réglo et nickel. Pour rappel, cette convention est un préalable à l’obtention de la licence de club professionnel au titre de la saison 2020 -2021.

M. A.

Décès de l’ancien président de l’ES Sétif, Salim Boulahdjilet

L’ancien président de l’ES Sétif, Salim Boulahdjilet, est décédé hier vendredi des suites de la pandémie du Coronavirus à l’âge de 61 ans. Ancien joueur des années 90, le défunt a occupé le poste de président des Noirs et Blancs entre 2001 et mars 2003. Suite à cette triste nouvelle, le collectif du journal Compétition adresse ses condoléances les plus attristées à la famille, aux proches du disparu et au club de l’ES Sétif.
Que Dieu le Tout Puissant accueille le défunt en son vaste paradis.
A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.

 

Boussouf, un long chemin pour devenir Citizen


L’international olympique de l’Entente de Sétif s’est engagé officiellement mercredi dernier au profit de ‘’City Football Group’’, une société faîtière créée afin d'administrer les relations entre différents clubs liés à Manchester City, club actuel de Ryad Mahrez.
La société, qui est gérée par les Emiratis, les Chinois et les Américains, prend en charge 10 clubs, parmi eux Lommel SK, un club belge, c’est d’ailleurs vers ce dernier que le transfert s’est fait, mais c’est à partir de Courtrai que l’aventure commencera, c’est de cette porte que Boussouf tentera d’exposer son talent, avec le but de gravir les échelons et d’atteindre le sommet, à savoir Manchester City.

Le CA de l’ESS auditionne Halfaïa

Les choses sont en train de s’accélérer du côté de l’Entente de Sétif après la parution de l’audio qui a mis le feu aux poudres et mis le club sétifien sur le banc des accusés.