Titulaire face à Neuchâtel, l‘ex-Usmiste  Ayoub Abdellaoui a encore une fois réalisé une très belle performance avec le FC Sion ce qui lui a valu d’être choisi dans l'équipe-type de la troisième journée du championnat suisse

 

C’est désormais officiel, l’entraîneur Hervé Renard ne quittera pas la sélection marocaine. Sous contrat avec les Lions de l’Atlas, le technicien français est appelé à aller au bout de son bail. C’est ce qu’a annoncé hier le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ. «Je me suis réuni avec Renard il y a dix jours et on s’est parlé hier et aujourd’hui. Ce qui nous importe, c’est cette équipe nationale compétitive et cette belle génération. On se focalise sur les qualifications pour la CAN 2019. Depuis 1976, nous n’avons plus été sacrés. Renard reste à la tête des Lions.  Son objectif sera de porter le Maroc à une nouvelle victoire continentale. Si Renard veut, pour une raison quelconque, se séparer du Maroc, il est sommé de payer tous ses salaires jusqu’en 2022. Si le Maroc choisit de se séparer de lui, c’est à elle de tout lui payer. Les deux parties peuvent également se séparer à l’amiable», déclare le premier responsable du football au Maroc. Quelques jours auparavant l’ancien coach de l’USM Alger avait indiqué, dans un communiqué publié sur son compte à travers les réseaux sociaux qu’il n’entraînera aucune équipe africaine au cas où il déciderait de rompre sa collaboration avec la FRMF et les Lions de l’Atlas. Aux dernières nouvelles, le Qatar veut chiper Hervé Renard. Un transfert des plus plausibles si jamais la fédération du Qatar accepterait de racheter le contrat du Français payant la totalité de ses salaires jusqu’en 2022. Renard percevait 80 000 euros mensuellement.

  1. M.

Le projet de voir le technicien franco-bosniaque Vahid Halilhodzic driver la sélection égyptienne serait tombé à l’eau. C’est du moins ce que vient d’annoncer la presse égyptienne affirmant que la fédération aurait décidé d’abandonner la piste de l’ancien entraîneur des Verts. Même si certains médias locaux ont laissé entendre que l’ancien président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, serait derrière l’abandon de la piste Vahid, conseillant, d’après la même source, les responsables égyptiens de ne pas s’engager avec le Franco-Bosniaque en raison de la manière avec laquelle il gère un groupe, il semble toutefois que l’aspect financier en serait pour beaucoup. Les revendications salariales de Vahid sont nettement supérieures aux capacités de la Fédération égyptienne de football. C’est dire que Vahid ne dirigera pas les Pharaons, et ce, après avoir décliné l’offre algérienne. Halilhodzic est toujours à l’arrêt depuis la résiliation de son contrat avec les Samurai japonais la veille du début de la Coupe du monde-2018 en Russie.

  1. M.

 

La légende catalane a choisi le Japon comme destination pour sa pré-retraite footballistique. Intéressant sportivement mais pas que...

 

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, présidera demain à Sidi Bel-Abbès une réunion statutaire de son BF. L’ordre du jour de cette réunion comprend plusieurs points qui seront débattus lors de ce conclave. En plus des rapports des commissions, les membres du BF vont aborder plusieurs dossiers, on peut citer l’EN A, la sélection U20 et la future sélection olympique. La date de la tenue de l’AG élective de la LFP devrait être annoncée. L’autre point qui devrait être discuté est celui ayant trait à la candidature de l’Algérie pour l’organisation du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2022 après accord favorable du MJS. Après la réunion, les membres du BF se dirigeront vers Oran et plus exactement au stade Zabana pour assister à la finale de la coupe de la ligue dames qui opposera l’ASSN au  FC Constantine à 17h.

 

La FAF a organisé hier une journée d’information sur l’homologation des sites (stades, infrastructures hôtelières et hospitalières) des clubs engagés  dans les compétitions africaines, Ligue des champions et coupe de la Confédération africaine (CL et CC). Elle a été animée conjointement par Réda Abdouche de l’Office de première instance (OPI) qui délivre les licences CAF aux clubs et les membres du comité de suivi du symposium. Des dirigeants du MC Alger, de l’USM Alger, de l’ES Sétif, du CS Constantine, de la JS Saoura, du NA Hussein Dey, du MC Oran, du CR Belouizdad et de l’USM Bel-Abbès, soit des clubs professionnels engagés en compétitions africaines ont été conviés à cette séance de travail durant laquelle il leur a été énoncé les dernières directives de la CAF concernant les critères retenus pour homologuer un stade de football.

Ils ont été informés que récemment une délégation de la CAF, emmenée par le Tunisien Khaled Lemkacher, a visité, le 5 avril dernier, plusieurs sites devant accueillir les compétitions internationales. Un rapport a été adressé à la CAF et il en ressort que sur tout le territoire national, seules 8 infrastructures répondent aux normes, il s’agit des stades suivants :

5-Juillet-1962 d’Alger

8-Mai-1945 de Sétif

Chahid Hamlaoui de Constantine

Ahmed Zabana d’Oran

Aïn Témouchent

Tchaker de Blida

20-Août-1955 de Béchar

Unité maghrébine de Béjaïa

 Le coup d'envoi de la demi-finale aller de la Ligue des Champions entre le FC Liverpool et l'AS Roma sera donné aujourd’hui à 19h45 (heure algérienne) par l'arbitre allemand Felix Brych.

Compos probables:
Liverpool XI: Karius - Alexander-Arnold, Lovren, Van Dijk, Robertson - Oxlade-Chamberlain, Henderson (cap), Milner - Salah, Firmino, Sané

Roma XI: Alisson - Manolas, Fazio, Juan - Florenzi, De Rossi (cap), Strootman, Kolarov - Under, Dzeko, Nainggolan

Cette rencontre sera diffusée en direct par beIN SPORTS 1 et Canal+

 

Une réunion devrait avoir lieu ce dimanche entre des responsables du MJS et leurs homologues de la FAF et aura pour thème de débattre cette montée de violence enregistrée ces derniers jours dans les stades algériens.

A l’approche de la finale de la coupe d’Algérie et du dernier virage du championnat, les choses semblent enfin bouger. Peu à peu, ce fléau devrait être neutralisé afin de rétablir l’ordre dans les stades.