MCO

Ligue 1-16e journée: MCO 0-2 CRB et MOB 0-0 USMA

Le MC Oran s'est incliné devant le CR Belouizdad 0-2 (mi-temps: 0-1), alors que le MO Béjaia et l'USM Alger ont fait match nul 0-0, mardi dans le cadre de la mise à jour de la 16e journée de Ligue 1 Mobilis de football.

MCO : La pression s’accentue

 

La vibrante communion entre les supporters et l’équipe, qui faisait tellement plaisir à voir, à chaque sortie des coéquipiers de Hichem Cherif, notamment à domicile, n’est plus désormais qu’un vieux souvenir.

MCO: Le cauchemar de Bel-Abbès

Les Oranais n’oublieront pas de sitôt, leur court déplacement à la cité de la Mekkera, outre la défaite qui fait vraiment mal, ils retiennent comme mauvais souvenir, l’hostilité de l’accueil, qui leur a été réservé par les Bellabesiens.

Trois matches couperet pour les Hamraoua

Animé de grandes ambitions, pour finir la saison sur le podium, voire plus. Le titre de champion, pourquoi pas ?, le club oranais n’est pas en réussite, en ce début de phase retour, tandis que pour l’entraineur Omar Belatoui, l’équipe paye le prix d’une longue trêve.

Delhoum : «Rebondir dès la prochaine journée»

 

En joueur chevronné, Mourad prévoit une réaction de son équipe, dès la prochaine rencontre. «A condition qu’on ne refasse plus les mêmes erreurs», avertira-t-il.

 

En fin de match, vous sauvez une balle sur la ligne……

Il ne fallait pas lâcher, notamment en fin de match. On se méfiait du RCR vu qu’il joue sa survie en L1, hélas on a encaissé deux buts sur des erreurs de marquage.

 

L’alignement de la défense, dont vous êtes l’un des piliers, laissait à désirer…

C’est une lacune, qu’on doit corriger, il reste treize journées encore, il faudrait seulement que chaque joueur assume ses responsabilités. Le gardien de but, moi et tous les autres joueurs présents sur le terrain, une équipe de football, ce sont les onze joueurs qui attaquent et défendent à la fois. Quand on encaisse un but, ce n’est pas la faute de X ou Y, l’essentiel est de revenir dans le match, comme on l’a si bien fait en seconde mi-temps.

 

Mourad, on vous a vu un peu énervé, pourquoi ?

Je suis un gagneur, en gueulant sur le terrain, je le fais surtout dans le but de pousser les plus jeunes de l’équipe, à donner le maximum, de par ma riche expérience dans le haut niveau, quand ça va mal, j’essaie de faire bouger le groupe.

 

Mentalement au moins, votre équipe a montré qu’elle a des ressources, en revenant au score, en êtes-vous fiers ?

On l’a déjà fait, contre la Saoura, dans un match disputé pourtant à huis clos. A la mi-temps, dans le vestiaire, on s’est dit que bien qu’on soit menés par deux buts à zéro, le match est loin d’être plié, on peut renverser la vapeur, à condition de ne pas encaisser d’autres buts. On a commis des erreurs de marquage, qui sont dues, à mon avis, à un manque de concentration qu’à autre chose, même si on reconnait que l’arbitre a été sévère avec nous.

 

Des erreurs qu’il faudrait méditer lors des prochaines sorties…

Que les joueurs, moi le premier, doivent se mettre en tète qu’un match dure 90 minutes. Pendant toute cette durée, il faudrait rester concentré à fond. A voir la légèreté avec laquelle, on a attaqué la partie (le MCO avait raté des occasions nettes), si on était bien concentré, ce derby aurait pris une autre tournure, ce sont les leçons à retenir à l’avenir.

 

Un autre derby attend le MCO, serez- vous prêt pour bien l’attaquer ?

Ça ne va pas être facile, l’USMBA va jouer sur ses terres, devant son public, cependant après avoir perdu des points, il faut stopper l’hémorragie. Jeudi, je suis persuadé qu’on va voir, une équipe du MCO plus conquérante et volontaire à souhait, afin de réaliser une bonne opération, cela va de l’intérêt de notre équipe qui ambitionne de jouer pour une place sur le podium.

M. S.

Les Hamraoua en panne

 

Par M. STITOU

 

Contraint au partage des points, avant-hier, par une équipe relizanaise venue à Oran, pour confirmer son invincibilité au stade Ahmed-Zabana, qui date, depuis plus de deux décennies, après avoir concédé une défaite à Médéa, le week-end précédent, le MCO est-il en panne ?

 

Ces deux premières sorties en 2017, ne laisseront pas un  souvenir impérissable aux supporters du club, qui rêvent du titre de champion, bien qu’au niveau du club, on préfère se montrer raisonnable en refusant d’évoquer cet objectif, d’ailleurs, lors de sa dernière interview, accordée à Compétition, au lendemain de la défaite à Médéa, Omar Belatoui nous a déclaré : «Notre but est d’assurer le plus tôt possible, notre… maintien». Soit le coach a compris que son équipe n’a pas les moyens pour rivaliser avec le MCA ou l’ESS, pour le sacre, ou il évite malicieusement de mettre la pression sur les frêles épaules de ses joueurs, toujours est-il que le semi-échec de samedi laisse perplexes les amoureux du Mouloudia.  «Quand on encaisse deux buts, sur des erreurs de marquage, que même un… minime ne commet pas, on ne peut espérer mieux», reconnaitra en conférence de presse après la rencontre, le driver oranais qui estime toutefois que « la longue période d’inactivité, à laquelle on a été soumis pendant la trêve hivernale, a cassé le rythme de notre équipe ». Toujours à propos de la contreperformance de son équipe avant-hier, Belatoui rappelle : «Avant le match, on avait averti les joueurs, que les Relizanais possèdent des joueurs de grands gabarits, qu’il fallait faire très attention sur les balles arrêtées, finalement on n’a pas été écoutés, comme le démontre la façon avec laquelle on a encaissé les deux buts». Enfin à une question relative à la prestation de l’arbitre, Omar Belatoui répondra : «Je ne parle jamais des arbitres, je laisse le soin aux spécialistes de l’arbitrage de faire leurs appréciations, ce que je demande en revanche, est qu’il faut aider les arbitres, car ils sont l’une des parties, qui peuvent contribuer à la progression du football national».

M. S.

 

Réserves contre Hassani : qui a vendu la mèche ?

C’est la question qu’on se pose dans le proche entourage de l’équipe, après que le RCR a envisagé, par le biais de son secrétaire, de déposer des réserves contre le jeune espoir Hassani, dont le nom a été retiré à la dernière minute de la feuille de match, d’ailleurs, le MCO a joué le match, avec 17 joueurs. Pour l’information, dans la licence de Hassani, on notait une erreur de frappe, avec la mention sur la durée du contrat, qui expirait en janvier 2017 et non pas au mois de juin prochain. Alors que dans le bordereau d’enregistrement du dossier de qualification du joueur, il est mentionné que Hassani est sous contrat jusqu’au mois de juin 2017, mais à quelques minutes du coup d’envoi, il était trop tard, pour le secrétaire, d’aller récupérer le bordereau. Par précaution, on a décidé de le retirer de la feuille de match, avec la prestation en demi-teinte de Souibaah, certainement l’entraineur l’aurait incorporé en deuxième mi-temps, vu qu’il évolue dans le même poste que Souibaah. Hélas cette affaire de licence a privé le club de ses services, mais ce n’est pas ça qui intéresse les locataires du MCO, où l’on s’interroge comment le secrétaire du RCR s’est procuré cette information !

M. S.

 

Aoued malchanceux !

Le meneur de jeu du MCO, après son ratage contre l’OM, s’est illustré par un autre ratage, avant-hier, son tir à l’intérieur de la surface, en début de rencontre, avait échoué sur le petit filet. S’il avait concrétisé cette nette occasion, probablement le match, aurait pris une autre tournure, dommage !

 

Bennaï brille pour sa première à Zabana

Si le MCO est revenu dans le match, en deuxième période, il le doit surtout à la prestation du transfuge du NAHD, qui a brillé en seconde mi-temps, par la qualité de ses dribbles qui désarçonnaient à chaque incursion de sa part, la défense relizanaise. Pour une première sortie à Zabana, Bennai a été tout simplement bon.

 

Un jour de repos

Hier l’équipe avait bénéficié d’un jour de repos. La reprise est prévue, cet après midi. A rappeler que l’équipe ne fera que trois séances d’entrainements cette semaine, vu qu’elle disputera un autre derby ce jeudi.

 

Baba annule son voyage en France…

Le premier responsable du MCO a été contraint d’annuler son déplacement en France, qui était prévu samedi, après le match, la raison est le changement de date du derby face à l’USMBA, dont le déroulement était prévu, au préalable, pour vendredi.

 

… Il demande aux supporters d’être patients

A l’issue du match MCO- RCR (2-2), le président oranais nous a déclaré : «Je demande à nos supporters, de se montrer plus patients avec l’équipe, en la soutenant dans cette période cruciale de la saison». Quant au résultat du match de samedi, pour Baba : «Je pense que nos joueurs étaient un peu trop confiants avant le match, ce qui explique notre contreperformance». Enfin, le président du MCO n’omet pas de souhaiter bonne chance au RCR : «J’espère que cette équipe se maintiendra en L1, on a besoin de derbys pareils, pour le spectacle».

 

 

 

 

Ligue 1-18e journée: le MCO et le MOB reviennent de loin

Les derbies MC Oran - RC Relizane et MO Béjaïa - CS Constantine ont tenu leurs promesses samedi, en clôture de la 18e journée de Ligue 1 Mobilis, car ayant régalé le public avec du beau jeu et surtout des buts, même si au final ils se sont soldés par un nul identique (2-2) qui n'arrange aucun d'entre eux.

 Les objectifs de ces équipes étaient diamétralement opposés, puisque le MCO jouait pour une place sur le podium, alors que le MOB, le CSC et le RCR espéraient s'éloigner de la zone rouge, toujours est-il que leurs aspirations étaient les mêmes, à savoir : la victoire.

         Finalement, ils se sont tous neutralisés (2-2), mais c'était tout de même de "bons nuls", avec beaucoup de buts et surtout, du suspense, aussi bien à Oran qu'à Béjaïa, car les deux derbies ont connu plusieurs retournements de situation.

          Le RCR, avant-dernier avec 14 points, a commencé en effet par mener (2-0) à Oran, grâce à Benayad (28') et Guebli (45'+2), avant de se faire rejoindre au score en toute fin de match.

         C'est d'abord Benayad, auteur d'un but contre son camp à la 68e minute qui a permis à son ancienne équipe de revenir dans la partie, avant que Hicham-Chérif ne remette les pendules à l'heure (78').

         Les Sanafir du CS Constantine ont connu pratiquement le même retournement de situation à Béjaïa puisque, après une ouverture du score précoce, signé Belamiri (8'), ils ont concédé l'égalisation devant Lakhdari, juste avant la fin de la première mi-temps.

         Bien que réduits à dix à l'entame de la seconde période, après l'expulsion de leur buteur Belamairi à la 54e, les Constantinois ont réussi à reprendre l'avantage au score grâce à l'Ivoirien Manucho (65'). Mais leur joie a été de courte durée, puisque Messaâdia a pu égaliser pour les Crabes à la 72e minute.

         Un nul qui n'arrange aucune des deux équipes, qui restent scotchées à leurs places respectives, à savoir : celle de lanterne rouge pour le MOB, et 11e pour le CSC, qui ne compte qu'une longueur d'avance sur le premier club non relégable, le DRB Tadjenant. 

          Jeudi, en ouverture de cette 18e journée, ce sont les clubs algérois USM El Harrach et CR Belouizdad qui ont réussi de bonnes affaires, puisque les Jaune et Noir se sont hissés à la 8e place du classement général, avec 25 points, après leur victoire contre la JS Kabylie (1-0), au moment où les Belouizdadis sont allés ramener un précieux nul de chez la JS Saoura (1-1), et qui leur procure une longueur d'avance sur le premier club relégable, la JS Kabylie.

          Le lendemain, vendredi, c'était au tour d'un autre club algérois, le MC Alger de frapper un grand coup, en allant gagner (2-1) chez le CA Batna. Ce qui lui a permis non seulement de consolider sa première place en tête de la Ligue 1 Mobilis, avec 33 points, mais aussi de conserver deux longueurs d'avance sur l'ES Sétif, le nouveau dauphin, ayant battu de son côté l'Olympique de Médéa (1-0), grâce à Akram Djahnit (20').  

         Autre bonne affaire réalisée vendredi, celle de l'USM Bel-Abbès, qui s'est hissée sur la 3e marche du podium, avec 30 points, après sa victoire (2-1) chez le NA Hussein Dey, grâce à Balegh (5') et Benabderrahmane (41'), alors que Gasmi avait signé l'unique but Nahdiste, sur penalty à la 24e minute.

         A l'instar du Nasria, l'USM Alger a trébuché au cours de cette 18e journée, en concédant un nul vierge à domicile face au DRB Tadjenanet, dont le gardien Oussama Litim a joué un rôle déterminent dans cette performance, notamment, en réussissant plusieurs arrêts décisifs.

 

MCO: Baba exige la présence de Haddad

Affaire Benyahia

 

Convoqué par la Chambre de résolution des litiges (CRL), Ahmed Belhadj s’est présenté au siège de ladite instance, à l’heure indiquée (9h). Hélas, son homologue de l’USMA, Rebouh Haddah, n’a pas répondu à la convocation. Le club algérois a préféré envoyer son secrétaire général et, bien entendu, le joueur Mohamed Benyahia.

Belatoui : «RCR, le match du rachat»

La dernière défaite en championnat a affecté les Oranais, mais l’entraîneur estime qu’il faut tourner la page et se préparer pour le derby de samedi face au RCR, une rencontre qu’il veut absolument gagner.

Belhadj : «Je ne voulais pas briser Benchâa»

 

Deux jours après la défaite de Médéa, le président du MCO était encore sous le coup de la déception. Dans cet entretien, il réfute le prétexte de l’état de la pelouse pour justifier cette défaite, il évoque l’affaire Benyahia ainsi que la libération de Benchaâ.

 

Il paraît que la défaite de vendredi à Médéa vous a énormément déçue…

Avec tout le respect qu’on doit à l’Olympique de Médéa, cette rencontre, on ne devait pas la perdre ; on a raté des occasions faciles en première mi- temps, d’abord par Bentiba, ensuite Aoued, qui se trouvait à quelques mètres des bois, a raté une balle facile à mettre au fond. Si on avait marqué en première période, on aurait gagné sur un score de 3-0. Enfin ne me rappelez surtout pas ce ratage de Moussi, qui trouve le moyen d’envoyer dans les décors le ballon alors qu’il était devant les bois vides. Rien que d’y repenser, on a envie de s’arracher les cheveux !

 

Il prétend avoir été gêné par un rebond…

(Il nous interrompt !) Franchement, il n’y avait aucune raison pour qu’il rate une telle occasion. A propos de l’état de la pelouse de Médéa, quand on pratique le métier de footballeur, on doit s’adapter à jouer sur des terrains enneigés, cabossés… Sincèrement, c’est un faux prétexte que de justifier ce ratage par l’état de la pelouse. En plus, avant d’aller jouer là bas, tout le monde était préparé à jouer sur une telle pelouse.

 

Il fallait ramener un résultat pour les supporters, lesquels, pour la 1re fois cette saison, ont été témoins d’une défaite de leur équipe…

Sur le chemin du retour, j’ai constaté qu’ils étaient encore plus nombreux qu’on pouvait l’imaginer lorsqu’ils étaient installés dans les gradins. Vers la fin du match, alors que nous étions menés au score, ils ne cessaient d’encourager l’équipe jusqu’à ce ratage de Moussi, qui les a fait sortir de leurs gonds. On leur promet de se ressaisir dès la prochaine rencontre face au RCR.

 

Heureusement que le MCA n’a pas gagné samedi, ça atténue au moins votre déception ?

Cela nous permet de garder l’espoir, nos chances de jouer le titre de champion. Un succès du MCA aurait anéanti nos chances pour cet objectif. A la fin du match à Médéa, j’ai parlé aux joueurs dans le vestiaire en leur demandant d’oublier cette défaite et de tout faire pour se racheter vendredi prochain lorsqu’on accueillera le RCR, un derby, qui sera sans doute difficile, vu les bonnes prestations du Rapid ces dernières semaines. Il faudrait donc sortir le grand jeu pour pouvoir gagner ce derby.

 

Votre équipe s’apprête à livrer trois rencontres en l’espace de 11 jours. Pour s’éviter une crise, il faudrait d’abord gagner la première rencontre…

Aujourd’hui (entretien réalisé hier en début d’après midi), je vais discuter avec l’entraîneur, justement, pour bien préparer ces trois rencontres. La direction mettra, comme elle a l’habitude de le faire, tous les moyens à la disposition du staff technique et des joueurs afin de bien gérer ce début de la phase retour.

 

Changeons de sujet. Cette semaine, vous êtes convoqué par la CRL à propos de l’affaire Benyahia, le confirmez-vous ?

Effectivement, je me déplacerai à Alger en fin de semaine. Il suffit seulement de fixer la date de notre confrontation, avec nos homologues de l’USMA. Normalement, ce sera pour ce mercredi. Dans cette affaire, notre club doit récupérer ses droits, on va présenter un dossier solide. D’après nos amis du CSC, ils ont payé par chèque l’indemnité de transfert de Manucho dans leur club. Donc, la trace existe, alors que notre club n’a bénéficié ni des services de Manucho, ni de l’argent du transfert de Benyahia à l’USMA. On espère que cette confrontation aboutira à un résultat positif.

 

Autre question, celle-ci concerne la libération de Zakaria Benchaâ. Le club a-t-il bénéficié d’une indemnité financière ?

Je jure devant Dieu qu’on n’a pas pris un centime, je suis étonné que des gens spéculent sur la libération de Benchaâ, alors qu’il n’a joué que trois matches en seniors. Je n’ai pas pour habitude de briser des joueurs, c’est pour cela que je l’ai libéré sans contrepartie financière. A propos d’argent, j’aurais pu vendre Souibaah, il y a deux semaines, alors que l’Etoile du Sahel (Tunisie) était prête à débourser une grosse somme, mais, comme le club a besoin des services de Souibaah, je n’ai pas donné suite à l’offre des Tunisiens en privilégiant les intérêts du club.

M. S.

 

Déjà un 1er virage important

 

Défait vendredi à Médéa, le club phare de l’Ouest va livrer en l’espace de onze jours trois rencontres importantes, mais lorsque vous interpellez les joueurs sur le parcours qui attend l’équipe durant la première quinzaine du mois de février, ils tiennent tous la même réponse. «D’abord, battons le RCR. Pour les deux autres rencontres, on verra après», répondent-ils à l’unisson. Il faut dire que même si l’équipe n’avait pas perdu à Médéa, le derby de vendredi avec le RCR revêt une grande importance pour les Rouge et Blanc, qui se sont donnés, rappelons-le, le mot pour gagner les neuf matches que l’équipe livrera à domicile pendant la phase retour.

 

Jamais un 2e revers de suite!

Si le MCO n’a perdu que deux rencontres en championnat et une troisième en coupe, ce qu’il faut retenir chez cette équipe, cette saison, si qu’elle n’a jamais connu deux revers de suite. Une statistique qui redonne espoir aux supporters, lesquels, au passage, étaient ravis de voir le MCA trébucher face à l’USMH samedi, ce qui l’empêche de creuser l’écart sur leur club, qui garde le contact avec le peloton de tête. Maintenant qu’on détient toutes ses données, il reste aux joueurs à confirmer que la défaite de vendredi à Médéa n’est qu’un accident de parcours, en repartant de plus belle, dès ce vendredi, lorsqu’ils recevront le Rapid de Relizane dans leur stade fétiche de Zabana.

M. S.

 

Affaire Benyahia : la confrontation aura lieu mercredi

La date de la confrontation entre les représentants du MCO et de l’USMA à la CRL (Chambre de résolution des litiges) est fixée à mercredi. A noter que le MCO sera représenté par Belhadj et le secrétaire Toufik Benlahcène, alors que du côté algérois, il y aura le président Rebouh Haddad et le joueur Mohamed Benyahia, a-t-on appris.

 

Réunion président-entraîneur

Hier, en marge de la séance de reprise des entraînements, le président devait se réunir avec l’entraîneur afin de discuter des problèmes de l’équipe et du programme à arrêter pour une bonne préparation du derby de ce vendredi (MCO- RCR).

 

1re défaite sous les yeux des supporters

La défaite concédée vendredi à Médéa est la première que le MCO a enregistré devant ses supporters en championnat. Pour rappel, le club phare de l’Ouest avait perdu une seule fois auparavant, c’était contre le MCA à Alger, une rencontre qui s’est déroulée à huis clos.

 

Heriet sera-t-il disponible ?

Absent lors du précédent match, Hamza Heriet, qui se plaignait d’un mal à la cheville, sera-t-il opérationnel pour le derby de ce vendredi ? Selon une source médicale, le milieu récupérateur se serait remis de cette blessure.

 

L’aveu de Slimani

L’entraîneur de l’OM, Sid-Ahmed Slimani, a reconnu, après la rencontre de vendredi dernier, que son équipe était chanceuse dans cette confrontation. Réputé pour son fair-play, Slimani s’est rapproché des Oranais après la rencontre pour leur dire qu’ils n’avaient pas à rougir de cette défaite. Cet avis du coach médéen a quelque peu réchauffé le cœur aux Oranais, qui misaient beaucoup sur ce match, mais qui étaient très déçus après la défaite.

 

 

 

 

 

 

 

 

MCO: Confrontation Baba – Haddad

Affaire Benyahia

L’affaire Mohamed Benyahia connaîtra-t-elle enfin son épilogue cette semaine ? Afin de dénouer le conflit qui oppose le président Ahmed Belhadj à son homologue de l’USMA, Rebouh Haddad, la LFP va convoquer les deux présidents pour une confrontation.

Médéa retrouve le sourire

Après une humiliante défaite à Batna, le précédent, l’Olympique de Médéa, s’assure un succès, qui redonne à ses supporters le sourire.

OM: Renouer avec le succès

 

Pour le compte de la 2e journée de la phase retour (17e), les gars du Titteri recevront cet après-midi dans leur antre le dauphin du championnat national de Ligue 1 Mobilis, le MC Oran.

MCO: Rééditer le parcours de l’aller

Convaincants et réguliers dans leurs performances dans la première phase de la saison, les Oranais offrent plus de garanties avant le premier match de l’année à Médéa.

 

Le MCO,qui présente la particularité d’être une équipe de demi-saison (s’il fait une mauvaise phase aller, il se rattrape au retour), sort d’une première phase plus que positive, avec en sus une place de dauphin de la L1 Mobilis. D’où les attentes chez les supporters, plutôt impatients, de voir si leurs favoris rééditeront le même parcours au retour. C’est la question qui taraude leur esprit, au moment où les joueurs et même leur entraîneur ne cachent pas leur optimisme. Demain à Médéa, ils passeront leur premier test. S’ils parviennent à neutraliser l’OM sur ses terres, on pourra alors dire qu’ils ont gardé la dynamique qui avait fait leur force à l’aller. L’autre défi est de prolonger la série d’invincibilité ; un bon résultat demain renforcera la confiance du groupe mais rassurera surtout les supporters qui n’ont pas été convaincus par le recrutement opéré par la direction cet hiver. Pour rappel, elle n’a enrôlé que deux éléments, à savoir Bennai (NAHD) et Zeghli (CRB), deux joueurs qui manquent de compétition. C’est d’ailleurs l’autre curiosité des supporters. Est-ce que ces deux recrues seront d’emblée, utilisée par Omar Belatoui ? Même si le technicien a indiqué récemment qu’il continuera à faire confiance à l’équipe-type qui a accompli un premier parcours tout simplement somptueux, il n’est pas à écarter qu’il fera appel aux services de ces deux recrues pour stimuler les habituels titulaires si, bien entendu, il constate que leur rendement n’est pas bon.

M. S.

 

Boudoumi : «On connaît la valeur de l’OM»

- «On ne s’attendait pas à rester inactifs aussi longtemps»

 

 

Demain, le MCO va enfin renouer avec la compétition officielle. Pour cela, le milieu récupérateur mouloudéen pense que son équipe est déterminée à entamer la nouvelle année par un résultat probant.

 

Le jour J est enfin arrivé, êtes-vous impatients de reprendre la compétition officielle ?

Et comment ! On ne s’attendait pas à rester inactifs aussi longtemps. Evidemment, on aurait aimé jouer ce premier match à Zabana, car l’ambiance de ce stade nous manque terriblement, mais ce match contre le CRB a été reporté. Ça aurait été génial d’entamer la nouvelle année par une victoire à domicile. Enfin, ce n’est que partie remise.

 

Avec quel état d’esprit allez-vous jouer la rencontre de demain ?

Entre joueurs, on parle beaucoup de ce match, on essaie de se remotiver. Je peux vous l’assurer, ce vendredi, on est prêts à tout donner pour rentrer à la maison avec un résultat probant.

 

Avec une victoire…

Le plus important est d’éviter la défaite, car, on a envie de garder la belle dynamique qu’on affichait pendant la 1re phase de la saison.

 

Un handicap pour votre équipe, l’état de la pelouse de Médéa, qui n’est pas parfaite, des appréhensions…

Si la pelouse est réellement en mauvais état, on doit changer notre façon de jouer en optant pour les balles longues. On doit exploiter les espaces pour faire la différence car, sur une pelouse impraticable, c’est clair, il est déconseillé de garder le ballon dans les pieds avec le risque de le perdre.

 

L’OM a perdu cet hiver des éléments-clés, ce qui justifie, probablement, sa lourde défaite à Batna, le week-end dernier…

On connaît la valeur de cette équipe, notamment quand elle évolue sur son terrain, devant son public. En plus, ses joueurs ont l’habitude de jouer sur cette pelouse. Honnêtement, on s’attend à avoir en face une équipe difficile à bouger. Quant aux départs que cette équipe a enregistrés cet hiver, sincèrement, on ne prête aucune considération. On va tenter de faire un match sérieux, avec l’objectif de réaliser une bonne performance.

Reverra-t-on le MCO avec un visage similaire à celui qu’il a affiché à l’aller ?

Si l’on regarde le calendrier, on est dans une situation plutôt favorable, puisqu’on reçoit neuf fois à domicile, sans oublier que, parmi les équipes qu’on accueillera à Oran, il y a le MCA et l’ESS, soit deux de nos rivaux pour le podium. Cela dit, nous avons notre idée sur la façon avec laquelle il faut gérer notre parcours.

C'est-à-dire…

D’abord, il faut attendre les trois premiers matches, après on sera mieux fixés sur l’objectif, qu’on va jouer. Cependant, dans un premier temps, notre ambition est de finir sur le podium, après on peut revoir à la hausse cet objectif, car, comme je l’ai dit, cela dépend des performances qu’on réalisera au début de la phase retour. L’idéal serait de commencer, dés ce déplacement à Médéa, par un bon résultat.

M. S.

 

Victoire de l’équipe première

Ce mardi, l’équipe première a affronté la réserve du club, une rencontre qu’elle domina de bout en bout, comme l’illustre le score sans appel de 4/0 qui sanctionna les débats. Les buteurs ont été Souibaah à deux reprises, Moussi et Zeghli. A noter que Réda Helaïmia, qui revient d’une longue période de convalescence, a joué avant-hier avec l’équipe réserve, et qu’Abidine Sebbah, qui n’est pas encore disponible, est venu en spectateur assister au match.

 

L’équipe probable face à l’OM

A priori demain à Médéa, le staff technique va aligner le onze rentrant suivant : Natèche dans les bois, Aguid, Nessakh, Bellabès et Delhoum en défense, Boudoumi, Ferahi, Aoued, Bentiba au milieu, Souibaah et Chérif en attaque. A remarquer qu’Aoued va prendre la place de Heriat qui est forfait pour cette rencontre.

 

La liste des convoqués aujourd’hui

Devant être communiquée hier, finalement la liste des convoqués sera connue ce jeudi, à l’issue du dernier entraînement à Oran.

…………………………………………..

           

Heriet indisponible

Absent à l’entraînement cette semaine, en raison du réveil d’une vieille blessure à la cheville, Hamza Heriet est forfait pour le match de demain.

 

Baba en France

Après le match de demain, Ahmed Belhadj, qui va faire le déplacement à Médéa pour encourager ses joueurs, devrait s’envoler pour la France, afin d’y passer un court séjour, a-t-on appris.

 

Un tarif pour les supporters…

Pour ceux qui désirent accompagner leur équipe à Médéa, le tarif est de 1300 DA. A noter que, depuis le début de saison, un des groupes de supporters organise les déplacements pour les matches à l’extérieur.

 

 

 

 

 

 

Belhadj : «On va introduire des recours»

Il évoque le problème des créances 

Depuis sa prise de fonction, en été 2014, Ahmed Belhadj est souvent confronté au problème de règlement des dettes.

MCO: Vivement, la reprise !

 

Alors que les entraîneurs et les joueurs laissent croire que la  longue trêve leur a permis de recharger les batteries et qu’on est contraints de respecter la programmation des matches de championnat, en vérité, les joueurs ont hâte de renouer avec la compétition officielle, et cela pour plusieurs raisons.

 

Le MCOqui a fini dans une position favorable (deuxième au classement) la phase aller, aspire à maintenir cette dynamique de résultats positifs. La particularité de livrer des rencontres à fort enjeu excite les joueurs, qui ne le cachent pas d’ailleurs ; il y a aussi les retrouvailles avec les supporters. Ravis du retour au premier plan de leurs favoris, ils sont plus impatients que les joueurs. «Les matches de notre équipe nous manquent terriblement», remarquera un des fans invétérés du club phare de l’Ouest.

 

Avec quel visage ?

Si l’impatience semble gagner les joueurs et les supporters, beaucoup d’entre eux n’attendent que les débuts de la phase retour pour êtres fixés sur la forme de l’équipe. L’on se rappelle que lors des saisons précédentes, le MCO a souvent fait preuve d’irrégularité dans ses performances ; l’équipe n’a jamais maintenu la même cadence durant tout le parcours. C’est l’autre défi de l’équipe, qui cherchera pendant deuxième phase de la saison à prolonger sa longue série d’invincibilité en championnat, un défi que les camarades de Nessakh, tenteront de relever.

 

Primes

L’autre facteur qui motive les joueurs est, bien entendu, la perception des primes. Pendant la première phase du championnat, la direction s’est montrée généreuse avec eux en leur versant des primes conséquentes après deux bonnes performances. Nul doute que si l’équipe enchaîne par des résultats positifs, notamment pour les matches de la phase retour, la direction leur octroiera des primes encore plus conséquentes

M. S.

 

Souibaah : «Normalement, je serai apte pour jouer vendredi»

 

 

Soignant une tendinite, le fer de lance de l’attaque du MCO pense qu’il sera prêt pour la confrontation avec l’OM.

 

Ces derniers jours, vous étiez soumis à un programme d’entraînement adapté….

(Il nous coupe !) Sur conseil de mon médecin traitant, je ne dois pas forcer sur le muscle en me contentant seulement de quelques exercices. C’est le seul moyen pour éviter une aggravation.

 

A quant remonte cette blessure ?

A vrai dire, lors des trois derniers matches de l’aller, je commençais à ressentir des douleurs ; elles se sont accentuées lors de la trêve hivernale. Pendant le stage, où on a effectué un travail foncier, les douleurs étaient plus persistantes. Donc, avec le staff médical, on a décidé que je m’entraîne hors du groupe.

 

Cela a-t-il eu des effets ?

Hormis quelques petites douleurs, ça va beaucoup mieux. D’ici le déplacement à Médéa (match prévu ce vendredi), je serai en principe prêt pour reprendre la compétition.

 

A quoi est due cette blessure ?

Etant un joueur qui court beaucoup dans un match, cette débauche d’énergie fait que les muscles sont un peu fatigués. Pour être plus précis, j’ai contracté cette blessure à cause de la grande charge à laquelle j’ai été soumis pendant la phase aller.

 

Heureusement que le match contre l’OM est décalé à vendredi…

C’est une bonne nouvelle pour moi, car un jour de plus m’aiderait à gagner un peu de temps afin d’être prêt à aider mon équipe dans cette rencontre importante pour nous.

 

Votre équipe est justement attendue pour ce premier déplacement de l’année ?

On est conscients de l’enjeu de ce premier match en championnat pour nous ; on aurait aimé jouer d’abord le CRB et aller après à Médéa avec un match de plus dans les jambes, mais on ira là- bas avec la ferme intention de réaliser une bonne performance.

 

La lourde défaite du week-end dernier à Batna aura-t-elle des répercussions négatives sur  l’équipe de l’OM ?

Franchement, cela ne nous intéresse pas de savoir si l’O.M est dans une bonne ou mauvaise période ; pour nous, quelles que soient les circonstances, on ira chercher un bon résultat.

 

Enfin, avez-vous été perturbé par cette histoire de transfert à l’Etoile du Sahel (Tunisie) ?

Disons que, pendant cette période, j’ai été perturbé pas des soucis de santé, heureusement qu’après, ça s’est un peu arrangé. Désormais, j’ai chassé de ma tête cette histoire de transfert en Tunisie, je me concentre à fond sur les objectifs qui m’attendent avec mon club.

M. S.

 

Revoilà Benlahcène !

Après une éclipse de plusieurs jours, le secrétaire est réapparu ce dimanche au stade, ce qui signifie qu’il a repris du service.

 

Heriet devait subir une IRM

Souvenir d’une vieille blessure à la cheville, Hamza Heriet est un peu gêné, notamment dans les appuis. Afin de dissiper tous les doutes, le staff médical du club lui a recommandé d’effectuer une IRM. Hier matin, il ne s’est pas entrainé d’ailleurs avec le groupe. On attend les résultats de l’IRM pour être fixé sur sa participation au match de ce vendredi.

 

Match contre la réserve cet après-midi

Cet après midi, l’équipe première va affronter, au stade Ahmed-Zabana, l’équipe réserve. Le coup d’envoi de ce match d’entraînement est fixé à 15h, soit le même horaire que le match de vendredi à Médéa.

 

                

 

 

 

Le MCO affûte ses armes

Avant le match de jeudi

 

Privé de compétition officielle depuis un mois, le club phare de l’Ouest, forcé au repos ce week-end (report du match MCO-CRB), va enfin renouer avec les matches de championnat en effectuant en fin de semaine un déplacement à Médéa pour y affronter l’OM.

MCO: Benchaâ a été libéré

Après moult tergiversations, le président Ahmed Belhadj a enfin délivré à Zakaria Benchaâ sa lettre de libération.

Bentiba : «On aura notre mot à dire»

Récemment convoqué en EN A’, l’ancien attaquant de l’ASMO est déterminé lui et ses coéquipiers à accomplir un parcours encore plus positif à la phase retour.