Après le tirage au sort de la Coupe de la CAF, c’était au tour de la Ligue des Champions avec les 16 équipes qui connaissent leurs adversaires. En ce qui concerne les représentants algériens, le CRB et l’ESS, c’est des groupes assez relevés dont ils ont hérités mais aussi équilibrés même si les favoris ne sont pas spécialement les deux clubs algériens. Malgré cela le CRB qui a est dans le groupe C et l’ESS dans le groupe B, ces deux formations auront toutes les chances de passer et de se qualifier dans cette phase de groupes.

Courts déplacements et des derbys pour le Chabab

Evoluant dans le groupe C, le CRB jouera deux derbys face aux voisins tunisiens et auront un long déplacement au Botswana. Avec l’ES Sahel et l’ES Tunis ainsi que Jwaneng Galaxy FC, le CRB aura son mot à dire et toutes les chances de décrocher son billet pour les quarts de finale.

L’ESS dans un groupe relevé

Concernant l’ES Sétif, ce sera un peu plus difficile dans un groupe assez relevé dans lequel se trouve le Raja de Casablanca. Une équipe qui part avec les faveurs des pronostics dans ce groupe et qui a toutes les chances de se qualifier. Cependant un autre club l’accompagnera aux quarts et ce sera à l’ESS de bien négocier ses rencontres. Avec un autre ténor à savoir Horaya Conakry les choses ne seront pas aisées pour l’Entente qui devra renfiler son costume de géant d’Afrique pour passer. Le quatrième club du groupe B à savoir AmaZulu FC d’Afrique du Sud sera certainement le petit poucet du groupe dont il faudra toutefois se méfier.

ImageImage

Dates des rencontres du groupe :

1ère journée : 11,12 février 2022.

2ème journée : 18,19 février 2022.

3ème journée : 25,26 février 2022.

4ème journée : 11,12 mars 2022.

5ème journée : 18,19 mars 2022.

6ème journée : 1,2 avril 2022.

Peut être une image de textePeut être une image de texte

Le club saoudien d’Al Hilal, a remporté ce mardi la finale de la Ligue des Champions d’Asie face aux sud-coréens de Pohang Steelers en s’imposant sur le score de 2 à 0. Il s’agit du 4e titre de LDC asiatique pour le club d’Al Hilal qui avait remporté les éditions de 1991, 2000 et 2019. Ouvrant le score après 16 secondes de jeu seulement par l’intermédiaire de Nasser Doussari, les saoudiens n’ont ensuite réussis à doubler le score qu’à la 63’ grâce au malien Moussa Marega. En assurant avec le deuxième but, Al Zaïm n’avait qu’à gérer la dernière demie heure pour remporter le titre au final, qui permettra au club de jouer la Coupe du Monde des Clubs.

ImageImage

Défait sur le même score que l’ESS à l’aller en Ligue des Champions, le CRB tout comme l’autre représentant algérien s’est imposé sur le score de 2 à 0 et valide son billet pour la phase de poules. En s’inclinant sur le score de 3 à 1 face à l’ASEC Mimosas en Côte d’Ivoire, tout le monde pensait que c’était cuit pour le CRB face à un des ténors du continent, mais c’était sans compter sur la fougue et la rage de vaincre des camarades de Nessakh. Les joueurs s’étaient réunis avant le match et se sont promis de tout donner sur le terrain pour remonter le score et arracher la qualification pour la phase de poules de la Ligue des Champions. Dès le début de la rencontre les belouizdadis ont cherchés le premier but qui viendra à la 2’ grâce à Keddad. Se procurant de nombreuses occasions le CRB aura attendu jusqu’au début de la seconde période pour ajouter le 2ème but par l’intermédiaire de Bousseliou à la 48’. Sur ce score un but des ivoiriens aurait éliminé le Chabab qui réussira finalement à l’emporter et décrocher son billet pour la phase de poules ou les choses sérieuses vont commencer.

Après s’être inclinés au match aller face au FC Nouadhibou sur le score de 3 à 1, l’ESS a réussi à remonter le score et remporter la victoire au match retour sur le score de 2 à 0. Un succès suffisant pour permettre à l’ESS de passer à la phase de poules et de rester présente dans cette prestigieuse compétition. La mission n’aura pas été de tout repos après la défaite en Mauritanie, mais les réalisations de Daghmoum à la 44’ et de Darfalou à la 85’, ont permis aux sétifiens d’assurer leur billet. Les mauritaniens auront donnés des sueurs froides à l’ESS surtout après un but dans les dernières minutes, heureusement pour Sétif refusé par l’arbitre. Peu rassurant, les joueurs d’El Kouki, doivent encore s’améliorer sur bien des aspects, comme pour ce qui est de la nervosité et des maillots enlevés par les joueurs, en plus du rendement qui doit encore être amélioré. Cette fois c’est passé, il faut tirer les bons enseignements pour continuer à avancer.