Accédez directement au site compétition

USMA/Courbis : «Cela n’a pas été aussi facile»

Le coach corse de l’USMA, Rolland Courbis, revient en conférence de presse sur le match de coupe. Il avoue que malgré le score, la partie n’a pas été facile face à un adversaire respectable.

Pour commencer, le consultant de RMC est revenu sur la rencontre que son équipe a largement remportée sur le score fleuve de cinq buts à zéro : «Ce fut un match difficile, le CC Sig a une bonne équipe, qui a montré une très grande volonté de bien faire. Je pense que le terrain a gêné les vingt-deux acteurs, il est plus approprié pour du rugby qu’à du football. Il ne faut pas se fier à ce score, ou se dire que nous avons eu une partie facile. On a fait le boulot et ce sont les joueurs qui ont rendu le match facile pour eux en parvenant à dominer la majeure partie du temps.» assure notre interlocuteur.

«Nous avons assuré la qualification en première période»

Pour Rolland Courbis, si son équipe est parvenue à valider son billet pour la suite du parcours, c’est parce qu’ils ont su gérer l’adversaire : «Vous savez, je crois que nous sommes parvenus à contenir l’adversaire qui ne s’est pas du tout montré dangereux. La première mi-temps fut complètement à notre avantage où notre adversaire ne s’est pas procuré la moindre occasion. Quant à nous, nous sommes parvenus à marquer lors de la première demi-heure, ensuite, Bouzid a marqué le but qui a sécurisé le score. Je crois que le fait d’être rentrés avec deux buts d’avance a considérablement joué en notre faveur. Le score n’a pas d’importance à mes yeux, qu’on gagne par deux, trois ou cinq buts, l’essentiel c’est la qualification au bout.»

«Je suis satisfait de tout le monde»

Le premier responsable de la barre technique des Rouge et Noir ne cache pas sa satisfaction après le match, il dira : «Oui, je suis satisfait par la production de mes joueurs qui ont tout donné pour arracher la qualification. On a montré notre sérieux et notre rigueur. J’ai sous la main un groupe qui me contente et me satisfait amplement pour le moment. Après, on verra ce qui va se passer.»

«Nous avons besoin de vacances»

Notre interlocuteur a assuré que ses joueurs étaient fatigués après tout les efforts fournis en cette première moitié de saison : «Les joueurs et moi-même, avons un grand besoin de repos et de vacances. Nous avons consenti de grands efforts pour en arriver là. Maintenant on va se reposer bien comme il faut, pour ensuite aborder la préparation de la phase retour.»

«Je veux un attaquant»

L’entraîneur de l’USMA a ensuite parlé du mercato, il définit ses besoins : «Je le redis encore, j’ai un groupe de qualité, avec les jeunes joueurs qui montent et qui sont en train de bosser dur. Cependant, je dois reconnaître que nous avons besoin d’un attaquant. J’ai malheureusement appris que le joueur malgache ne serait pas retenu. Donc, il faut voir les possibilités qui vont se présenter à nous. C’est dans cette optique, que je ne cesse de répéter que j’ai besoin de tout mon effectif.»

«Andréa sera opérationnel au mois d’avril»

Si le coach usmiste veut un attaquant, c’est parce qu’Andréa n’est pas encore revenu : «Je viens d’apprendre que Carolis ne sera pas opérationnel avant le mois d’avril, c’est un souci de plus. Quand il reviendra il pourra faire au maximum une trentaine de minutes, d’où l’envie de signer un attaquant.»

I. Z.

Djediat taille patron

Le milieu de terrain usmiste, Lamouri Djediat, qui a retrouvé une place de titulaire lors du match de coupe, a fourni une prestation de tout premier ordre. De quoi relancer la concurrence pour le poste de milieu offensif.

Relégué au rôle de simple remplaçant depuis plusieurs semaines, Djediat, qui avait connu beaucoup de difficultés à l’entame de la saison, a répondu de la meilleure manière. Tout le monde s’accorde à dire qu’il fut l’homme du match face à Sig. Non seulement il a été double buteur, mais il a aussi tenu les clefs du jeu usmiste de main de maître, prouvant ainsi qu’il demeure une carte importante dans la composante de Rolland Courbis qui aura certainement pris note de la prestation de son milieu offensif. Le retour de l’enfant de Sour El Ghozlane tombe à pic pour l’USMA, chose qui ne peut qu’être bénéfique pour le groupe. Cela donnera plus d’alternatives et plus de choix à l’entraîneur quand il s’agira de dégager le onze rentrant. De plus, l’ancien de l’ASO relance la concurrence au poste de meneur de jeu qui était jusque-là détenu par le natif d’Oran, Fehalm Bouazza. Un retour en forme bienvenu pour l’ex- international qui commence à retrouver petit à petit le niveau qui était le sien l’année passée où il était le buteur incontesté de l’équipe avec onze réalisations.

Il a joué en étant diminué

Le meneur de jeu des gars de Soustara a pris part au match en étant amoindri sur le plan physique. En effet il était touché au dos et n’était pas à 100% de ses moyens. Malgré la douleur il a insisté pour participer à la rencontre et prêté main-forte à ses coéquipiers pour obtenir la qualification. Chapeau Djediat.

I. Z.

Une manita pour l’USMA

Les gars de Soustara n’ont éprouvé aucune difficulté pour battre le CC Sig en seizièmes de finale de la Coupe d’Algérie. La différence de niveau étant bien importante entre les deux clubs.

Simple formalité pour l’USMA, alors qu’on s’attendait à un match piège côté usmiste, rien n’en fut. Le CC Sig n’avait aucune chance de perturber les Rouge et Noir. Il faut dire que la différence de niveau était trop perceptible entre les deux équipes. L’USMA avec sa pléiade de stars n’a fait qu’une bouchée de son adversaire, s’offrant par là même une manita et une qualification amplement méritée.

La défense a passé un après-midi tranquille

Il faut avouer que les attaquants adverses ne se sont pas montrés très dangereux, du coup la défense usmiste, emmenée par Bouzid et Chafaï, n’a pratiquement pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Les défenseurs ont passé un après-midi très tranquille, ce qui montre la faiblesse de l’adversaire.

Koudri, Yettou et Djediat les maîtres du milieu

Si les protégés de Courbis ont pu gagner sur ce score large, ils le doivent en grande partie au travail titanesque fourni par les milieux de terrain. Koudri et Yettou dont c’était la première titularisation, ils ont régné en maîtres absolus au milieu du terrain. Avec un Djediat des grands jours, rappelant ses plus belles années, le milieu a carburé à plein régime et n’a pas laissé d’espaces aux joueurs adverses.

L’attaque fait le spectacle

Cinq, c’est le nombre de buts inscrits par Deham et compagnie, le natif d’Oran s’est chargé d’ouvrir le bal, laissant ensuite le soin à Bouzid, Laïfaoui et Djediat par deux fois de finir le travail. Un festival offensif des Usmistes, qui a donné le tournis aux joueurs de Sig, qui ne pouvaien que constater les dégâts.

Un repos bien mérité

Les camarades de Zemmamouche ont fait le travail et peuvent maintenant profiter d’un repos bien mérité. Après avoir lancé une incroyable série de bons résultats, ils se retrouvent en embuscade. Ils doivent maintenant recharger les batteries pour attaquer la phase retour afin d’atteindre les objectifs assignés.

I. Z.

Tags: ,

Classement