Accédez directement au site compétition

ESS : Sétif à l’heure africaine

La dernière victoire obtenue aux dépens du CRB, synonyme d’une qualification à la demi-finale de la coupe d’Algérie, a fait beaucoup de bien au club phare de la capitale des Hauts Plateaux.

On sent un optimisme béat chez les joueurs, dirigeants et supporters qui croient tous en un avenir meilleur. Désormais, c’est un climat de sérénité qui règne à Sétif et le staff technique aura suffisamment de temps pour réorganiser son effectif et, surtout, corriger les lacunes décelées lors des précédentes journées avant le déroulement de la prochaine rencontre de son équipe en Ligue des champions africaine, vendredi prochain à 20h, contre l’ASFA Yenenga. Velud, en coach exigeant, a décidé donc de faire suer encore plus ses poulains qui sont persuadés que la mission devant l’ASFA Yennenga ne sera pas une simple formalité. Tout le monde à l’ESS est, en effet, conscient de la difficulté de la tâche qui attend les camarades de Delhoum qui doivent faire preuve aussi d’un grand courage et d’une grande solidarité pour faire face à l’adversité de cette équipe burkinabé qui ne viendra certainement pas à Sétif pour faire de la figuration. Elle cherchera, elle aussi, la qualification.


La vigilance de mise   
Inutile de dire que les derniers résultats ont fait beaucoup de bien à l’équipe sétifienne. Toutefois, rien n’est encore fini, d’autres rencontres très difficiles attendent les coéquipiers de Khedaïria, notamment celle de ce vendredi face à l’ASFA Yennenga en Ligue des champions. Vigilance et lucidité sont de mise chez l’entraîneur Velud qui fait tout pour calmer les ardeurs de ses joueurs. «Il faut rester mobilisés, car une hirondelle ne fait pas le printemps», a mis en garde le coach de l’ESS qui veut déjà mettre ses poulains devant leurs responsabilités pour le match face à l’ASFA. Certes, la confiance au sein du groupe est une bonne chose, mais en avoir un peu trop risque de jouer un mauvais tour. Et c’est pour cela que le but marqué au match aller ne doit en aucun cas exciter les joueurs de l’ESS. Au contraire, ils doivent redoubler d’efforts afin d’espérer passer ce cap et se qualifier pour le prochain tour.

  
Désormais, tout le monde est concerné  
Les changements opérés par Velud depuis le premier match de la phase retour ont créé une certaine concurrence entre les joueurs, y compris les jeunes qui attendent toujours leur chance. Et pour maintenir la concentration de tous ses éléments, le technicien français ne divulgue jamais d’information. Il entretient le suspense jusqu’au jour du match afin de pousser tout le monde, sans exception, à redoubler d’efforts pour espérer jouer. Il faut donc s’attendre à une équipe remaniée le week-end prochain. Car face à la forme qu’affichent les joueurs et l’obligation de faire jouer les autres éléments, notamment les jeunes dans des rencontres officielles, l’entraîneur doit présenter à chaque fois une ESS new-look et il travaille dans ce sens. Cela était déjà visible lors des derniers matches et confirme, d’un autre côté, qu’avec Hubert, même les titulaires ne sont pas à l’abri. D’ailleurs, le coach compte opérer des changements lors des prochaines journées et tout le monde peut prétendre à une titularisation. 
K. A.


Delhoum : «Yennenga  est à prendre très au sérieux»
- Après une journée de repos, comment vous sentez-vous ?

- Très bien, merci. Je pense que ces jours de repos nous ont permis de bien souffler et de récupérer un peu nos forces après notre dernière rencontre face au CRB que nous avons gagnée le week-end passé. Désormais, fini le repos et place au sérieux et au match face a l’ASFA Yennenga en Ligue des champions africaine. 
- Quelle est l’ambiance au sein du groupe ?
- Comme vous pouvez le constater, il y a de l’enthousiasme et de la joie. La victoire qu’on a réalisée nous a libérés un peu moralement, ce qui va nous permettre d’aborder les prochaines journées de championnat avec beaucoup de sérénité. Cela nous permettra aussi de bien préparer notre match de ce week-end face à l’ASFA.
- Avec du recul, quel commentaire faites-vous de la victoire face au CRB ?
- Nous avons réalisé l’essentiel, je crois que notre volonté de remporter cette rencontre a été déterminante. Nous avons fourni une belle prestation, nous avons fait preuve d’une grande solidarité et d’un esprit conquérant et nous avons été récompensés. Certes, nous avons souffert durant ce match, mais le plus important est qu’on ait la victoire et la qualification pour les demi-finales. 
- Avec la qualification sur le CRB, vous avez repris confiance…
- Oui, c’est le cas de le dire. Ces dernières victoires nous ont permis de souffler un peu et d’améliorer notre classement en championnat et de nous qualifier pour les demi-finales de la coupe d’Algérie. Mais attention, il ne faut surtout pas trop s’emballer. Nous ne sommes qu’à mi-chemin et il ne faut surtout pas oublier qu’il reste encore beaucoup de matches à disputer. On doit donc rester vigilants et concentrés. On est encore loin de l’objectif tracé en début de saison, qui est de jouer les premiers rôles et de faire mieux que l’exercice précédent.
- Pensez-vous que vous êtes capables de continuer dans cette bonne voie ?
- Je pense qu’on a les moyens de continuer sur ce chemin, mais je pense aussi qu’on doit fournir plus d’efforts. Certes, la victoire face au CRB fera beaucoup de bien au groupe, mais il ne faut surtout pas oublier que, désormais, on sera attendus au tournant. Donc, on doit prendre nos précautions dès maintenant. On doit oublier ce match pour se concentrer sur la compétition africaine et la rencontre qui nous attend ce week-end face à l’ASFA. 
- Justement, comment se présente ce match retour ? 
- Il est vraiment inutile de vous dire que ce sera un match très difficile pour les deux équipes. Certes, on a mal géré le premier match chez eux au Burkina, mais cela ne veut rien dire. Donc, on doit se méfier de cette équipe afin d’éviter toute mauvaise surprise. En tout cas, nous sommes armés d’une grande volonté pour réaliser un bon match ce vendredi face aux Burkinabés et arracher la qualification pour le prochain tour.
- A vous entendre, on comprend que vous êtes très motivés…
- En football, pour être ambitieux, il faux toujours jouer pour la gagne. Ce sera difficile devant cette bonne équipe. Donc, on doit se méfier et rester prudents. Ce match ne sera pas une simple formalité pour nous, mais on ne s’avoue pas vaincus à l’avance. On a les moyens de battre cette équipe, il suffit juste d’y croire. En plus, il ne faut pas rater ce match, car notre objectif dans cette compétition est d’atteindre les poules.

K. A.

 

La préparation du match contre l’ASFA a débuté hier

A l’issue de la dernière rencontre qu’ils ont jouée à domicile devant le CRB, les Sétifiens ont eu une seule journée de repos. C’est hier que les coéquipiers de Belkaïd ont repris le chemin des entraînements au stade 8-Mai-45. Ils ont pour mission de préparer le match retour de la Ligue des champions contre l’ASFA Yennenga  Edifice. Après leur dernière victoire en championnat, les Sétifiens auront certainement à cœur d’enchaîner une autre performance en Coupe d’Afrique et décrocher la qualification sur leur terrain et devant leur public.

 

La direction fixe le prix des billets  
Le conseil d’administration du club sétifien s’est réuni au courant de la semaine pour entamer les préparatifs concernant le match de ce week-end contre l’ASFA Yennenga. Parmi les points abordés, le prix des billets d’entrée au stade du 8-Mai-1945 pour cette première joute africaine de la saison à Sétif. Il a été ainsi décidé de fixer à 200 DA l’accès aux gradins, 300 DA la tribune couverte et 1 000 DA l’accès à la tribune d’honneur.

 

Les Burkinabés ont débarqué à Alger hier à 14h

Comme nous l’avions annoncé hier dans notre édition, l’ASFA Yennenga, adversaire de l’Aigle noir en Ligue des champions, a débarqué hier à Alger via Casablanca. La délégation est arrivée à 14h à l’aéroport d’Alger avec un retard de 30 minutes, ce qui veut dire que le vol intérieur entre la capitale et Sétif a été raté. La délégation est composée de 31 membres.

 

Ils ont rejoint Sétif par route

Suite au ratage du vol intérieur entre Alger et Sétif, la direction de l’Aigle noir a décidé que la délégation burkinabé continuera son trajet à Sétif par route.

 

6 journalistes parmi la délégation

Comme rapporté dans notre précédente édition, six journalistes burkinabés ont effectué le déplacement avec la délégation de l’ASFA Yennenga pour couvrir le match retour. Ils seront hébergés dans le même hôtel que les joueurs.

Tags: ,

Classement