Accédez directement au site compétition

Algérie- Djibouti : Les Verts, le Grand saut vers le Qatar commence

Ce jeudi à Blida, l’EN lancera sa campagne des éliminatoires pour la Coupe du monde 2022.

 

Pendant de longs mois, les Algériens seront tenus en haleine avant le dénouement final qu’ils espèrent heureux avec une qualification pour la 5e fois à cette  prestigieuse compétition qui réunit le gratin du football mondial.

 

Vigilance doublement recommandée

Devant livrer deux rencontres en l’espace de 5 jours, en ce début des éliminatoires de la Coupe du monde du Qatar en 2022, notre sélection va d’abord affronter l’équipe de Djibouti inconnue sur le continent africain. La vigilance est doublement recommandée pour nos joueurs, car en football aujourd’hui, il n’y a pas de grandes ou de petites sélections. Même si on n’a pas de grosses appréhensions avant ce match de la 1re journée, nous savons très bien que notre équipe nationale ne fait pas de distinction entre ses adversaires. « Elle est capable de jouer de la même façon et avec brio face aux gros et petits », estime Karim Ziani qui est tombé sous le charme de l’actuelle sélection, à l’instar de tous les Algériens. Ce soir, celle-ci, comme à l’accoutumée, va emballer le match, sans doute après le round d’observation nécessaire vu que Djibouti est un adversaire qu’on connaît peu.

 

Légères modifications

Depuis le sacre final à la CAN 2019, Djamel Belmadi s’est appuyé sur une ossature qui fait, il faut le reconnaître, bien le travail. Ce n’est pas par hasard qu’elle détient une série d’invincibilité de 27 matches. Toutefois, pour ce début de la phase éliminatoire, le coach national sera dans l’obligation de modifier son équipe-type. Le forfait de Youssef Atal va permettre à Mehdi Zeffane de retrouver son poste d’arrière droit. C’est le seul changement qui sera fait dans le compartiment défensif. M’Bolhi gardera la cage comme d’habitude, sur le couloir gauche Ramy Bensebaini et, dans l’axe, Mandi et Benlamri seront reconduits pour ce match. En revanche, on se demande qui remplacera l’inusable Adlène Guedioura, qui n’a pas été retenu, car il est toujours sans club. Haris Belkebla paraît le mieux indiqué pour composer le duo récupérateur avec Ismail Bennacer, arrivé au stage, selon Belmadi, en superforme. Ce dernier dispose d’autres alternatives avec Ramiiz Zerrouki ou Hicham Boudaoui. Toujours au milieu du terrain, Sofiane Feghouli, dont l’expérience est un atout non négligeable pour bien gérer ce type de match, sera le relais entre le milieu et la ligne offensive. Justement en attaque, le trident Mahrez - Bounedjah - Belaili a toujours eu la confiance du coach national et cela depuis longtemps ; sauf que, cette fois, un élément peut lui aussi prétendre à une place en attaque, en l’occurrence Saïd Benrahma qui émerge en Premier League anglaise et compte des matches officiels dans les jambes, contrairement à son concurrent direct au poste Youssef Belaili, qui n’a pris part à aucun match officiel avec son club (le championnat du Qatar n’a pas commencé encore). Le plus important ce soir, bien entendu, est de gagner et pourquoi pas avec un score confortable avant d’aller défier mardi prochain le Burkina Faso à Marrakech (Maroc). Enfin, l’autre objectif du match de ce soir est la prolongation de la série d’invincibilité, pour passer ce jeudi à 28 matchs sans défaite.

  1. S.

 

Classement