Accédez directement au site compétition

EN : 40,5 milliards pour voir les matchs des Verts

Alors que la campagne abordera ses 3e et 4e journées le mois prochain et la double confrontation qui attend l’EN contre le Niger à Blida puis à Niamey, la télévision étatique ne devrait pas avoir de problème pour retransmettre les 2 parties ainsi que les 2 (ou 4 ?) autres qui restent dans cette campagne.

En effet, selon le dernier numéro du Journal officiel, la coquette somme de quatre cent cinq millions de dinars soit un peu plus de 40 milliards de centimes sont accordés à l'Etablissement public de télévision pour l'acquisition des droits de retransmission TV des matchs de l'Algérie dans les qualifications pour la Coupe du monde-2022 de football au Qatar. Le décret présidentiel No 21-353 du 15 septembre 2021 porte en effet sur la création au sein de la nomenclature du budget de fonctionnement du ministère de la Communication d'un chapitre intitulé "Administration centrale - Dépenses liées à l'acquisition des droits de retransmission TV des matchs qualificatifs à la Coupe du monde de football 2022 (dotation à verser à l'établissement public de télévision)". Il porte aussi sur le transfert de crédits au budget de fonctionnement du ministère de la Communication. Selon l'article 2, il est annulé, sur 2021, un crédit de 405 millions de dinars applicable au budget des charges communes et au chapitre "Dépenses éventuelles - Provision groupée". L'article 3 stipule qu'il est ouvert, sur 2021, un crédit de 405 millions de dinars applicable au budget de fonctionnement du ministère de la Communication et au chapitre "Administration centrale - Dépenses liées à l'acquisition des droits de retransmission TV des matchs qualificatifs à la coupe du monde de football 2022 (dotation à verser à l'établissement public de télévision)".

 

Marrakech et les 40 milliards

Ainsi, les Algériens ne subiront plus le diktat imposé par le passé par les détenteurs des droits de retransmission des matchs au niveau de la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), le déblocage de la manne financière de la part de la présidence de la République a permis à l’ENTV de négocier très tôt l’acquisition des droits de retransmission ; d’ailleurs, l’EPTV avait annoncé début septembre dernier l’accord conclu avec la FIFA autour de cette question, la somme dépensée a été même très loin de ce que réclamait la mafia de l’audiovisuelle, nous dit-on, d’ailleurs selon la même source, le prix dépensé par la télé publique pour les 8 matches des Verts n’égale même pas le prix dépensé autrefois pour 2 rencontres, c’est dire que cette somme avoisinant les 2,5 millions d’euros débloquée par le président Tebboune a été largement suffisante, elle est intervenue au moment où un vent de renouveau est en train de souffler sur le football africain et mondial. L’acquisition des droits par l’ENTV a d’ailleurs poussé cette dernière à renforcer la sécurité autour de la couverture des matches, on l’a constaté lors de la dernière date FIFA, où des mesures strictes ont été imposées sur les caméramans des chaînes privées, surveillés de près, le speaker du stade a même diffusé des messages leur rappelant qu’ils n’ont pas le droit ni de filmer ni de diffuser des séquences pendant la partie, des efforts pour protéger l’exclusivité, qui accompagnent les efforts de la présidence pour assurer la retransmission des matches et la couverture des matches de l’EN, cela expliquerait la réaction impulsive de la direction de la télévision en marge du match de Marrakech, lorsqu’un communiqué a été lu avant et pendant le match, rappelant que ‘’Belmadi leur a interdit de se déplacer à Marrakech pour couvrir la rencontre’’, un communiqué qui a fait beaucoup de bruit, et qui n’a pas été du goût de tout le monde, car si le simple supporter a donné raison à Belmadi, trouvant que le coach se soucie de la protection de son groupe, en revanche, d’autres cercles décideurs ont mal pris la chose, une réaction de Belmadi était attendue au retour de l’équipe de Marrakech, mais l’incident de l’aéroport et le désordre en zone mixte ont reporté l’échéance, Belmadi y reviendra certainement en conférence début octobre prochain. Rappelons enfin que l’EN a encore deux matches à disputer à l’extérieur : le Niger a Niamey le 12 octobre prochain et Djibouti en novembre dans un stade à designer (ça ne se jouera pas au Maroc), si l'équipe nationale passe ce tour avec succès, elle aura à disputer deux matches de barrage, dont un match en dehors du pays.

  1. M. A.

 

Classement