Accédez directement au site compétition

Belmadi : «6 points en poche, on continue»

Les déplacements sont vraiment difficiles en Afrique avec tout ce que ça comporte. Il y a les conditions de jeu, la chaleur avec une température aux alentours des 40°. C’est des éléments à prendre en considération. Al Hamdoulilah, les garçons on fait le travail, aller chercher ces trois points. 6 points sur cette date FIFA, on continue.»

«On est habitués maintenant aux mauvaises pelouses»

«On est habitués maintenant aux mauvaises pelouses. Il faut faire avec.  C’est ce qu’on nous donne, on doit s’adapter avec les joueurs par rapport au jeu qu’on voulait proposer et la manière qu’il faut utiliser pour jouer sur des terrains difficiles.»

«On sait que le Burkina Faso est une équipe solide»

On sait que le Burkina Faso possède une équipe forte composée de joueurs professionnels. Beaucoup évoluent en Europe. C’est ça aussi la Coupe du Monde. Pour prétendre y aller il faut savoir qu’il n’y a pas de matches faciles. Chaque rencontre a ses vérités et ses caractéristiques. Pour l’instant on va se reposer un peu après cette rencontre du Niger par la suite on va se pencher sur les deux prochaines oppositions.

«Belaïli ? Un joueur talentueux et dangereux pour les adversaires»

«Si vous regardez les statistiques de Belaïli en équipe nationale, lors des dix derniers matches, il a toujours été performant. Que ce soit par les buts ou les passes décisives, c’est toujours un danger pour les équipes adverses. C’est un joueur pour qui c’est toujours un plaisir de retrouver l’équipe nationale pour qui il a une grande envie de donner le maximum. On sait que c’est un joueur très talentueux et puis il sait y faire avec l’Afrique, il a beaucoup joué les Ligue des Champions africaines ce qui est un détail important.»   

«Bounedjah et Atal n’ont rien»

«Bounedjah et Atal, n’ont rien de spécial. Pour Atal, il n’y avait pas de blessure. C’était une décision tactique on va dire. C’est le choix de l’entraîneur. Il a pris un carton jaune c’est aussi un peu pour ça. Il faut également faire attention avec lui, puisque comme vous le savez il a eu beaucoup de blessures, donc il fallait faire preuve de prudence. Il faisait aussi très chaud, il y avait beaucoup d’activité sur son côté, donc on a décidé faire entrer Benayada. Pour ce qui est de Bounedjah, c’était juste de la fatigue. Le match était tellement éreintant avec la chaleur on a du mal à récupérer après un sprint. Il a eu une grosse débauche d’énergie dans ce match, il a travaillé pour l’équipe et marqué son but. Il n’a aucun souci ni blessure tout va pour le mieux.» 

«On espère retrouver les supporters pour le dernier match face au Burkina Faso à domicile»

On sait que les supporters nous suivent et qu’ils sont heureux pour chacune de nos victoires. Ça c’est toujours dans un coin de notre tête. A chaque meeting d’avant match on en parle et on rappelle qu’on joue pour nos supporters même s’ils ne sont pas devant nous en ce moment pour les raisons sanitaires. J’ai lu un communiqué qui disait qu’ils allaient ouvrir les stades. Si on ouvre les stades pour le championnat qu’en est-il pour l’équipe nationale ? Donc à partir du moment où on ouvre on le fait pour tout le monde. On a vraiment besoin et envie de retrouver les supporters, notamment pour ce match à domicile face au Burkina Faso à domicile. Ce sera très bien pour tout le monde. Je pense que ça manque aux supporters de retourner dans les stades, tout comme eux nous manquent. Inchallah on se retrouvera pour ce match face au Burkina Faso.»

 «On demande aux joueurs de bien travailler en club et de gérer avec le nombre important de matches qu’ils ont à jouer»

«On demande aux joueurs de bien travailler en club. Il y a également des joueurs qui ont beaucoup de matches durant la saison. C’est le cas de Slimani par exemple qui joue le championnat et la Ligue Europa, Mahrez c’est pareil avec la PL et le la LDC, tout comme Bennacer qui joue aussi la Ligue des Champions. Cela fait qu’ils ont beaucoup de matches, donc on leur dit de se gérer. Le côté positif est qu’ils sont dans des clubs qui sont composés de groupes assez conséquents ou il y a beaucoup de joueurs. On est dans la dernière ligne droite pour décrocher cette place de barrages. Il va falloir bien faire attention ce mois-ci. Il y a des joueurs qui cherchent à avoir du temps de jeu, ceux-là on espère pour eux qu’ils retrouvent le rythme de la compétition de leurs championnats respectifs. Il y a ceux qui ont besoin de temps de jeu d’autres en ont trop. Après ils ont envie d’aller à la Coupe du Monde et ils vont faire le nécessaire.»

«Les garçons ont été supers»

Tous les joueurs sont à féliciter. Ils ont fait le boulot. Très solides, on marque quatre buts, on n’encaisse pas. On répète qu’il n’y a pas de matches faciles. On a pu voir la Côte d’Ivoire qui gagne 2 à 1 contre le Malawi à domicile. Il n’y a plus de petites équipes. Si on ne prend pas les choses au sérieux, en plus des conditions, ça deviendra compliqué. Les garçons ont été supers. Ils ont compris le plan de jeu, la manière dont on voulait jouer ce match là, tout le monde a donné le maximum malgré les conditions difficiles, que ce soit Bedrane qui s’est senti en confiance. Mohamed Fares a fait le travail, Aïssa Mandi qui a bien défendu et marqué un but. Benayada quand il est entré en seconde période. Je suis très satisfait de tous les joueurs.»   

«Content d’aller jouer en Egypte»

Le Djibouti recevra l’Algérie en Egypte lors de la prochaine journée. Une bonne nouvelle pour Belmadi qui apprécie de jouer dans le pays des pharaons cette rencontre «Je suis content de jouer en Egypte contre Djibouti. On n’a que de beaux souvenirs là-bas. On ira avec beaucoup de plaisir et de sérieux surtout pour chercher les trois points car c’est le plus important et on est très satisfaits.»

Classement