Ligue 1

MCO 0 - 0 JSK : El-Hamri méritait mieux

MCO 0 - 0 JSK

Stade Ahmed Zabana, Oran

 

MCO

Soufi

Khadir

Temimi

(Allati 83’)

Naâmani

Khali

Legraâ

Benamara

Chaouti

(Bounoua 83’)

Guenina

Djaâbot

(Belmokhtar 73’)

Siam (Dahar 58’)

Entr. : Amrani

 

JSK

Doukha

Gatal

Chikhi

Souyad

Bouhakak

Harrag

Boukhechouche

(Boumechra 66’)

Oukaci

Bensaha

(Mouaki 79’)

Bensayeh

Ouattara

(Nezla 66’) 

Entr. : Souayah

 

Temps pluvieux - Affluence nombreuse - Arbitrage de M Gamouh Lotfi assisté de MM Tamrabet et Bouima

Avertissement :

JSK : Chikhi (82’)

 

El-Hamri méritait mieux

 

La rencontre opposant les équipes du MC Oran et de la JS Kabylie s’est soldée par un nul frustrant beaucoup plus pour les gars d’El-Hamri. Il faut dire que la bande mouloudéenne s’est montrée plus présente dans la zone adverse et elle a été plus menaçante avec des mouvements enclenchés rapidement en direction du trio Guenina-Djaâbot-Siam. Ce dernier, profitant d’un caviar de… Harrag avait la possibilité de trouver la faille, mais il a préféré chercher une position idéale avant de viser les décors sous la pression d’un défenseur adverse revenu en catastrophe (10’). Les visiteurs n’ont pas tardé à répliquer par Ouattara (11’) puis Bensayeh (16’) sans pour autant inquiéter le portier Soufi. Puis vint une deuxième grosse occasion du Mouloudia sauvée miraculeusement par Doukha puis Bouhakak suite à un essai en deux temps de Djaâbot et Guenina (23’). 

Au retour des vestiaires, la physionomie n’a pas changé avec plus de pression oranaise dans le camp kabyle. En effet, la bande à Amrani a pris un net ascendant sur le jeu se permettant de malmener la défense kabyle et son keeper qui n’a dû son salut qu’à deux interventions énergiques sur des essais de Djaâbot (47’) et plus particulièrement de Benamara (52’). D’autres possibilités se sont offertes aux locaux qui, au final, ont manqué de réalisme. En face, les Vert et Jaune tentaient des contres menés avec beaucoup moins de lucidité à l’image de ce ratage du rentrant Nezla face au portier Soufi (70’).

 

Le MCO cale mais avance    

Ce résultat nul à domicile, même s’il demeure un échec, n’en constitue pas moins une bonne note. Car l’équipe de Rouge et Blanc a non seulement préservé son invincibilité, alignant sa septième rencontre sans défaite, mais elle a aussi gagné sur le plan comptable, l’écart est maintenant de points par rapport à la loge du purgatoire. Avec un match en moins, le Mouloudia peut entrevoir des lendemains rassurants dans l’optique de sauver sa peau.

  1. M. A.

MCO-JSK, demain à 22h30 : Gagner et effacer le dernier revers

Après l’amère défaite concédée samedi passé face à l’ASO, les Kabyles renoueront demain à 22h30 avec la compétition, lors de leur déplacement à Oran pour croiser le fer avec le MCO, dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1. Les camarades de Reda Bensayah, qui ont déçu leurs supporters lors du précédent match, doivent impérativement se racheter demain soir hors de leurs bases et récupérer les 3 points perdus à domicile le week-end passé face aux Chélifiens. Un bon résultat s’impose pour la JSK qui ne doit pas revenir bredouille  si elle souhaite garder sa place sur le podium et aussi rester dans la course pour la 2e place. Le match ne s’annonce pas facile face au MCO qui lutte pour son maintien en Ligue 2 en occupant la 12e place avec 32 points, mais qui revient en force depuis quelques semaines. Les camarades de Djaàbout n'ont perdu qu’un seul match en cette phase retour du championnat depuis le 25 février. En 9 matchs joués en phase retour, le MCO en a gagné 3 respectivement face au CSC (2-1), l’ESS (0-1) et l’USMA (2-1), 5 matchs nuls face au PAC (0-0), le NAHD (0-0), le RCA (1-1), l’USB (2-2) et le HBCL (0-0). Une seule défaite enregistrée à domicile contre l’Olympique Médéa (0-1). Tout cela pour dire que le match de ce vendredi ne sera pas une mince affaire pour les Jaune et Vert face à une équipe du MCO qui réalise de bons résultats sous l’ère de l’entraîneur Abdelkader Amrani.

 

Garder l’invincibilité à l’extérieur

Malgré la dernière défaite à domicile, la bande à Souayah se trouve dans sa meilleure forme et prépare le prochain match en déplacement avec un seul mot d'ordre : gagner contre le MCO et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, renouer avec le succès après la contre-performance à domicile face à l’ASO et réaliser une 6e victoire en déplacement cette saison après les 5 premiers succès respectivement face au CRB, le WAT, l’USB, le HBCL et le RCR. Ayant raté l’occasion de consolider sa 2e place en s’inclinant à domicile face à l’ASO, la JSK est appelée à rectifier le tir et récupérer les 3 points perdus à domicile. L’autre  raison, pour laquelle les Kabyles souhaitent gagner ce match, est toute simple, à savoir, garder leur invincibilité à l’extérieur depuis la reprise de la compétition. Depuis la défaite concédée à domicile face au MCA (0-1), le 10 février dernier, la JSK n’a pas perdu le moindre match. Après avoir battu le PAC (2-0), la JSK a enchaîné une 2e victoire de suite face à l’Olympique Médéa (1-0), avant d’arracher un point précieux à Sétif dans le cadre de la 19e journée du championnat. Par la suite, les camarades de Mouaki se sont imposés à domicile face au NAHD (3-2), ont fait un nul en déplacement (0-0) face au RCA, une victoire en déplacement l’USB (0-1), avant de concéder un match nul à domicile face à l’USMA (1-1). Les Kabyles souhaitent garder cette dynamique de bons résultats et leur invincibilité le plus longtemps possible. La deuxième et dernière défaite de la JSK cette saison en déplacement était contre le CSC, le 30 janvier. Depuis, elle n’a pas perdu le moindre match et reste sur une série de 6 matchs sans défaite (3 victoires et 3 matchs nuls).

  1. H.

 

MCA-JSS (demain à 22h30) : Le podium passe par la Saoura

Le Mouloudia d’Alger, qui reste sur un revers concédé la dernière journée devant le RCA, a reculé à la 5e place. Les Vert et Rouge savent que pour prétendre au podium, il est impératif de gagner vendredi la Saoura qu’ils accueilleront dans leur jardin.

Les Vert et Rouge se sont promis de disputer la Ligue des champions. Pour cela, il va falloir reprendre la place de dauphin occupée actuellement par leur adversaire de demain à savoir, la JSS. Les camarades du gardien de but Farid Chaal, qui se sont loupés la précédente journée en essuyant un revers face au RCA chez lui à l’Arba,  doivent faire le maximum demain pour renouer avec la victoire et se replacer dans le trio de tête. Les Vert et Rouge savent que leur tâche ne sera pas facile devant la Saoura qui viendra avec la ferme intention de défendre à fond sa place de second au classement. Cependant, les Vert et Rouge se préparent le couteau entre les dents et jurent de gagner vendredi vaille que vaille. Les Mouloudéens savent qu’il faut enchaîner les bons résultats pour rester collés aux premiers et s’assurer une place qualificative à la Ligue des champions, comme souhaité. L’occasion de remonter sur le podium se présente demain pour les capés de Ben Yahia qui doivent tout faire pour avoir le dernier mot. L’équipe doit rentrer directement dans le vif du sujet. Pour cela, il faudra une concentration maximale, une volonté d’enfer et bien sûr l’efficacité. Les coéquipiers du capitaine Samy Frioui doivent mettre le feu dans leur jardin pour s’offrir le dauphin. Le groupe est conscient de la difficulté de la tâche dans ce match important. Tout le groupe jure de battre la Saoura qui viendra avec la ferme intention d’acculer le Doyen chez lui et faire en sorte de maintenir sa position de dauphin. Aux Mouloudéens de trouver la bonne formule pour réussir le pari et garder le gain à la maison.

  1. Z.

 

CRB – HBCL demain 15h45 28e journée CRB, l’occasion de se rapprocher davantage du titre

Quelques jours après son élimination en Ligue des champions, le CRB renouera avec l’ambiance de la compétition locale en accueillant demain la formation de Chelghoum-Laïd. Une rencontre que les Belouizdadis veulent absolument gagner pour faire un pas de plus vers le titre.

Les derniers jours n’ont pas du tout été faciles pour le club de la capitale. Malgré beaucoup d’énergie dépensée, les Rouge et Blanc ne sont pas parvenus à se qualifier en demi-finale de la Ligue des champions. Une terrible désillusion pour le CRB qui avait de grosses ambitions dans cette compétition. Une leçon pour tout le monde, mais il faudra en tirer les conclusions nécessaires et passer à autre chose. Il est temps de renouer avec la compétition nationale, et le Chabab est toujours leader du championnat. Il accueillera demain après-midi la formation de Chelghoum-Laïd au stade du 20-Août avec la ferme intention de glaner les 3 points en jeu. La victoire s’impose dans cette partie puisqu’elle rapprochera encore un peu plus le CRB d’un nouveau titre et pourrait tuer le suspense, une bonne fois pour toutes.

 

Ne pas sous-estimer l’adversaire

La partie de demain se jouera dans des conditions qui ne seront pas optimales puisqu’elle est programmée à 15h45, soit sous l’effet du jeûne. Cela pourrait avoir des conséquences sur le rendement des joueurs. Pour les Belouzidadis, il est important de ne pas aborder cette rencontre en pensant que la victoire est d’ores et déjà acquise, ce qui serait une grave erreur. Certes, l’adversaire est au plus mal et reste sur pas moins de 6 matchs sans victoire, mais cela ne veut pas dire qu’il faut sous-estimer l’adversaire pour autant.

 

Un onze remanié

Par rapport à la composante du groupe, des changements sont attendus de la part du premier responsable de la barre technique pour cette rencontre. En effet, certains cadres qui ont été très utilisés tirent la langue. Ils doivent se reposer un peu. Ce qui ouvre la voie aux autres joueurs afin d’avoir du temps de jeu et d’aller chercher les 3 points de la victoire au cours de ce match. Des joueurs comme Bourdim, Dadeche, Khalfallah n’attendent qu’un signe de leur entraîneur qui pourrait bien leur offrir cette opportunité. Reprenant son chemin en Ligue 1, le CRB veut repartir du bon pied et surtout envoyer un message clair à la concurrence. Autrement dit, ce n’est pas la peine de trop espérer pour le titre, car il sera bel et bien en faveur du Chabab pour une 3e année consécutive.

  1. Z.

 

NCM-USMA : Gare à un autre faux pas

Les Rouge et Noir de l’USMA sont condamnés à gagner demain après-midi face au NC Magra pour espérer rester toujours en course pour une place qualificative à une compétition continentale lors du prochain exercice. Seulement, leur mission s’annonce ardue et ils devront bien négocier le périlleux déplacement à Magra pour revenir avec les précieux trois points.

 

 

Rien ne va pas pour les Rouge et Noir qui sont sur une mauvaise série de huit matchs sans victoire. Le dernier faux pas «de trop» concédé face au MCO a poussé l’entraîneur Zlatko krmpotic vers la porte de sortie, emboîtant ainsi le pas au directeur sportif Hocine Achiou. Demain après-midi, ils renoueront avec le championnat national après une mini-trêve à la suite du report du derby face au CRB, en se déplaçant à Magra pour aller défier la formation locale du NCM. Ils seront appelés à réagir à l’occasion et mettre ainsi un terme à huit matchs de disette. Le moins que l’on puisse dire est que le capitaine Bekakchi et consorts n’auront d’autres choix que de revenir à Alger avec les trois points pour espérer rester toujours en course pour une place qualificative à une compétition continentale lors du prochain exercice. Ce sera aussi la meilleure façon pour provoquer le déclic tant attendu et apaiser la tension.

 

Un match compliqué…

La mission des Usmistes s’annonce ardue. En effet, ils auront en face un adversaire qui est en train de réaliser un bon parcours depuis l’entame de la phase retour, mais il reste toujours menacé par le spectre de la relégation. Mieux encore, le NC Magra négocie bien ses matchs dans son stade des Frères-Bouchlik. Ce qui rend encore la mission des Algérois plus ardue, c’est le fait de jouer en diurne. Autrement dit, le jeûne pourrait se répercuter d’une manière négative sur leur rendement, eux qui se sont habitués à jouer en soirée. Une chose est sûre, les protégés de Benouahi devront se montrer costauds et essayer de relever le défi dans un match où ils n’auront absolument pas droit à l’erreur.

 

… Et sous un air de revanche

L’USMA et le NC Magra se sont rencontrés à cinq reprises depuis l’accession de ce dernier à la Ligue 1 Mobilis en 2019, pour la première fois dans son histoire depuis sa création en 1998. Lors des trois matchs disputés à Magra, la formation de Soustara s’est imposée une seule fois seulement sur le score de deux buts à un. Une victoire réalisée le 30 octobre 2019. Il faut dire qu’il y aura de la revanche dans l’air lors du match de demain. Les Rouge et Noir n’ont certainement pas oublié la défaite amère concédée face au NCM en ¼ de finale de la coupe de la Ligue lors de la saison écoulée et ils feront donc en sorte de rendre la monnaie à leurs adversaires demain, en le battant avec l’art et la manière dans son antre.

A.S.

 

MCO-JSK demain à 22h30 (28e journée) : JSK, une autre épreuve pour El-Hamri

Demain soir, pour le compte de la 28e journée du championnat, le MC Oran sera en appel face à un client assez costaud. En effet, l’équipe-phare du Mouloudia sera opposée à la JS Kabylie. Il va sans dire que cette opposition constitue une épreuve assez délicate même si les débats sont prévus sur la pelouse du stade Ahmed-Zabana, plus précisément sur le papier. La bande à Abdelkader Amrani, une semaine après avoir arraché un important nul sur le terrain du HB Chelghoum-Laid (0-0), est appelée à négocier cette réception, la 14e de la saison, par une victoire. Un tel résultat est souhaité, voire exigé par rapport à la menace des concurrents qui sont à quatre longueurs d’écart. C’est dire que la mission de Mohamed Legraâ et compagnie ne s’annonce pas de tout repos face à un favori en puissance pour courtiser une place sur le podium en fin de compétition. Pointée à la 3e place du tableau, la formation de la cité des Genêts aura à cœur de se racheter de la défaite subie lors de la réception de l’ASO Chlef (1-0) la journée précédente. C’est pourquoi le Mouloudia, qui reste sur une série de 5 résultats positifs d’affilée, a intérêt à bien se comporter sur ses terres afin de s’emparer des points en jeu, dans l’espoir de rester dans la continuité pour s’extirper de la zone rouge et  se rapprocher des loges du maintien. Les Rouge et Blanc sont donc appelés à faire preuve de vigilance et de concentration lors de cette rencontre s’ils veulent gagner cette empoignade dans l’antre d’El-Hamri. Pour rappel, le coup d’envoi de ce rendez-vous est prévu à 22h30.

 

Nul dans le dernier MCO-JSK

La dernière empoignade mettant aux prises le Mouloudia d’Oran avec la JS Kabylie, sur le sol oranais, n’a pas connu de vainqueur, ni de but. En effet,  l’empoignade en question s’est soldée par un résultat nul sur le score vierge (0-0). Il est à noter qu’au match aller disputé sur la pelouse du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, la formation kabyle l’a emporté sur le score d’un but à zéro (1-0), œuvre du milieu Chemseddine Harrag à la demi-heure de jeu sur penalty.

  1. M. A.

 

L’équipe probable :

Soufi, Khadir ou Allati, Mekkaoui ou Khadir, Naâmani, Khali, Legraâ, Chaouti, Bounoua, Guenina, Siam, Djaâbot

JSK : Souayah s'explique sur la défaite face à l'ASO

Il s'est réuni avec les dirigeants lundi dernier 

Selon une source autorisée, les dirigeants ont eu une longue réunion avec l'entraîneur Ammar Souayah lundi dernier. Inquiets sans nul doute par la prestation de leur équipe qui a joué n'importe comment face à l'ASO, et qui aurait pu s'imposer par plus d'un but d'écart, les dirigeants ont demandé à leur entraîneur ce qui n'a pas marché ce jour-là. On ignore pour le moment tout ce qui a été dit entre les dirigeants et le coach, mais il est évident que ce dernier a tenté de justifier ses choix. Déjà, lors de la conférence de presse animée à la fin de la rencontre, Souayah a surpris plus d'un en affirmant que son équipe ne méritait pas de perdre et que sans la précipitation, ses joueurs auraient pu marquer. Or, tout le monde a vu que les joueurs ont joué n'importe comment et que ni la défense, ni le milieu, ni l'attaque n'ont été à la hauteur. C'est pour cela que les dirigeants kabyles, à leur tête le président Iarichen, ont écouté leur coach sur les raisons de cette défaite inattendue et sur ce qui n'a pas marché ce jour-là.

 

Absence de consignes

Même si au cours de la conférence d'après-match, le coach tunisien avait affirmé que ses joueurs ont abusé de longues balles, il n'avait rien fait pour remédier à la situation. La deuxième mi-temps a été identique à la première mi-temps, comme s’il n'a pas donné des consignes à ses joueurs. Certains d'entre eux ont non seulement usé de longues balles, mais aussi de dribbles inutiles sans qu'ils ne soient remis à l'ordre par leur coach qui donnait l'impression d'être dépassé par les événements. Cela a été sans nul doute évoqué par les dirigeants lors de leur réunion avec lui. Il faut dire que dans tous les clubs qui se respectent, un entraîneur est convoqué par ses dirigeants après chaque match pour qu'il fournisse des explications sur ce qui a marché et ce qui ne l'a pas été, surtout en cas de mauvais résultat. Mais il semble que Souayah n'a pas l'habitude de s'expliquer avec ses dirigeants, alors que son équipe a été éliminée en coupe de la CAF par une très faible équipe de Royal Léopards d'Eswatini, et qu'il a concédé plusieurs faux pas, dont deux défaites à domicile, l'une face au Mouloudia d'Alger et l'autre face à l'ASO.

 

Mobilisation

Après avoir évoqué ce qui n'a pas marché lors de la rencontre face à l'ASO, les dirigeants ont sûrement fait savoir à leur entraîneur que la JSK ne peut pas se permettre un deuxième échec en cette fin de saison. Malgré la déception suite à la défaite concédée face à la formation de Chlef, qui n'a pas l'habitude de gagner à l'extérieur, les dirigeants ont décidé de tourner la page et de ne penser qu'au match face au MCO. Ils ont sans nul doute rappelé à leur coach que pour que leur équipe garde ses chances de finir la saison à la 2e place qualificative à la Champions League africaine, elle doit impérativement revenir avec un résultat probant de son déplacement à Oran. Le match ne sera pas facile face à une équipe condamnée à gagner pour quitter définitivement la zone rouge, mais les Kabyles ont les moyens d’assurer les 3 points, surtout si le coach tunisien ne se trompe pas dans ses choix.

  1. Boumali

MCA : Invité par la direction pour prolonger : Ben Yahia donne son accord de principe

La direction du Doyen a invité le premier responsable de la barre technique du MCA Khaled Ben Yahia à discuter sur les mauvais résultats qu’enchaîne l’équipe ces derniers temps, mais aussi pour lui montrer, encore une fois, qu’elle tient à lui. Le coach a donné son accord de principe pour rester, en attendant la fin de saison pour officialiser.

Lundi dernier, l’entraîneur en chef du Doyen Khaled Ben Yahia s’est déplacé au siège du club pour rencontrer le président Hadj Redjem et Khaled Adnane. Il était accompagné par son entraîneur adjoint Réda Babouche. Les dirigeants ont voulu comprendre pourquoi les Vert et Rouge trouvent du mal ces derniers temps à enchaîner les bons résultats. Le coach s’est expliqué en assurant que le groupe va se ressaisir, car tout le monde veut finir la saison à une place qualificative. La direction a abordé avec le coach la préparation de la saison prochaine et les postes qu’il faut renforcer ; ce dernier lui a donné sa liste des postes à renforcer. Ce qui montre que le coach veut rester au MCA et continuer son travail avec les Vert et Rouge. Hadj Redjem, depuis son installation à la tête du club, a fait comprendre que l’une de ses priorités était de prolonger le contrat du coach. Il n’a pas omis de le lui faire comprendre encore une fois. Ben Yahia a rassuré la direction en lui donnant son accord de principe, tout en demandant aux dirigeants de laisser ce dossier pour la fin de saison. Le coach veut avant tout finir l’exercice pour voir ce qu’il en sera, lui qui veut jouer une compétition africaine la saison prochaine. Le coach a demandé aussi à la direction de lui faciliter la tâche la saison prochaine en réglant le souci du stade d’entraînement. Dans ce sens, il se dit prêt à prolonger à condition que  les moyens de travail soient réunis. Ce qui a bien sûr rassuré les dirigeants qui cherchent la stabilité et veulent construire une équipe compétitive, capable de jouer sur tous les fronts en réalisant d’excellents résultats, comme

Souhaité par les Chnaoua. Donc, le technicien tunisien a donné son accord de principe en attendant que la direction l’officialise dans les prochains jours.

 

  1. Z.

CRB : CRB - HBCL (J-2) : Des changements dans le onze

Le club de la capitale reprend la préparation et se tourne désormais vers la rencontre de championnat de vendredi face à la formation de Chelghoum Laïd. Une rencontre où il y aura des changements dans l’équipe-type.

Après leur très bon parcours en Ligue des champions africaine, les joueurs du Chabab se préparent désormais à reprendre la compétition nationale et à faire le nécessaire pour que tout se déroule parfaitement bien pour la suite du parcours. Cela passe par réussir une excellente fin de saison et se rapprocher encore un peu plus d’un nouveau sacre en ligue 1 Mobilis avec un 3e titre de suite. D’ailleurs, les Belouizdadis  reprennent le chemin de l’entraînement dès aujourd’hui pour essayer de faire rapidement avancer les choses dans le bon sens et préparer convenablement cette rencontre. Le coach a voulu donner plus de repos à ses joueurs qui ont dû enchaîner les matchs au cours de ces dernières semaines. Ainsi, on apprend d’une source proche du staff technique que des changements sont prévus pour vendredi et que le coach a prévu de faire un peu tourner son effectif pour cette rencontre face à la formation du HBCL.

Faire reposer certains cadres

Il faut dire qu’à un certain moment, les Belouizdadis ont enchaîné trois matchs en une semaine et cela a usé les organismes. A présent que le calendrier s’est un peu allégé et qu’il ne reste plus que le championnat, le staff technique peut penser à faire reposer certains éléments cadres et on pense à des joueurs comme Bouchar, Keddad, Belkhiter, Nessakh ou encore Mrezigue. Pour l’heure, on sait qu’il y aura des changements mais sans avoir une idée précise sur ce que compte faire exactement le technicien brésilien.

Bourdim, Aït-Abdeslam, Reghba, Khalfallah et Dadèche attendent une opportunité

Le premier responsable technique de la formation algéroise, Marcos Paqueta n’aura aucun mal à faire tourner son effectif du moment qu’il a des solutions de rechange et un banc de touche qui donne envie puisque plusieurs joueurs attendent une opportunité pour se montrer, marquer des points ou revenir en grâce aux yeux du coach. C’est le cas d’un joueur comme Bourdim qui veut retrouver sa place, d’un Aït- Abdeslam qui n’a pas trop l’occasion de s’exprimer, d’un Reghba qui fera son retour dans l’équipe ou encore Khalfallah et Dadèche qui n’ont plus les faveurs du coach depuis un certain temps. Autant de joueurs qui espèrent juste avoir une chance de prouver et de venir en aide à leur équipe qui en a grandement besoin à l’heure actuelle. En tout cas, cette rencontre face au HBCL promet d’être intéressante à suivre car ce sera aussi l’occasion de reprendre de bonnes distances avec la concurrence qui garde l’espoir de rattraper le CRB qui compte tout de même pas moins de 4 matchs en retard.

  1. Z.

USMA : La coupe arabe intéresse l’USMA

L’USMA a compromis ses chances de prendre part à une compétition africaine de club la saison prochaine. Elle devra se focaliser sur une participation arabe. Une épreuve intéressante, notamment en ce qui concerne l’aspect financier.

L’objectif principal tracé par la direction de l’USMA en début de saison, c’est celui de terminer le championnat à une place qualificative à une compétition continentale lors du prochain exercice, mais il semble que la mission de l’équipe pour achever le championnat au moins à la 4e place devient très compliqué, surtout quand on sait que la concurrence est devenue féroce avec le retour en force de certaines équipes comme le CSC et l’ASO Chlef, notamment après la mise à jour du calendrier et à l’issue de laquelle le club algérois risque de perdre d’autres places au tableau. Pour espérer sauver sa saison, la formation de Soustara devra se focaliser sur une participation à la coupe arabe des clubs. Terminer la saison à la 5e ou 6e place au classement général du championnat est encore jouable et il semble aussi que tous les moyens sont réunis pour prendre part à l’épreuve arabe, qui devrait se jouer l’été prochain sous forme de tournoi dans un pays arabe, dont l’Algérie, qui pourrait bien l’abriter. Une compétition qui intéresse les Rouge et Noir, notamment sur le plan financier, quand on sait que le vainqueur va percevoir un grand pactole. Chose que souhaitent les responsables usmistes pour bien préparer la saison prochaine.

 

6 matches à Alger contre 2 déplacements, mais…

Si on jette un coup d’œil sur le reste du calendrier de l’USMA pour la suite de la saison, on constate qu’elle sera appelée à jouer six matchs à Alger, contre deux déplacements seulement. Cela paraît abordable sur papier, certes, mais ce qu’il faut savoir est qu’elle aura au menu cinq grosses cylindrées du championnat, respectivement le CRB, le MCA, le CSC et le PAC. Alors que le Chabab a pris le dessus sur toutes les équipes et file vers le titre de champion pour la troisième saison de suite, les quatre dernières carburent à plein régime et prétendent jouer les premiers rôles cette saison. Et comme l’équipe traverse un passage à vide terrible et n’arrive toujours pas à provoquer le déclic tant attendu, les matchs face aux adversaires en question s’annoncent très compliqués. Même celui face à l’O Médéa ne sera guère facile face à un adversaire qui lutte pour le maintien. Alors que la victoire face au WA Tlemcen paraît une simple formalité face à un adversaire déjà relégué en division inférieure, la formation usmiste se déplacera à Magra et à Sétif pour aller défier les formations locales du NCM et de l’ESS. Une chose est sûre, les Rouge et Noir devront savoir gérer la suite du parcours en championnat mais surtout profiter de jouer six matchs à Alger, contre deux déplacements seulement, pour atteindre leur principal objectif en fin de saison, celui d’assurer une participation africaine ou arabe lors de l’exercice 2022/2023.

A.S.

MCO : El-Hamri a déjà mis le cap sur la JSK

La formation première du MC Oran a repris le chemin des entraînements lundi soir, comme prévu. Les joueurs d’Abdelkader Amrani ont entamé la préparation de leur rencontre face à la JS Kabylie, dont les débats sont  prévus vendredi prochain à domicile. Pour leur première séance de la semaine,  Mohamed Legraâ et compagnie ont pris connaissance de la manière que voit leur coach pour assurer les résultats à même de permettre à l’équipe d’avancer au classement général. La préparation s’est déroulée évidemment sur la pelouse du stade Ahmed-Zabana. Ces derniers ont commencé par mettre le cap sur cette rencontre face aux gars de Djurdjura entrant dans le cadre de la 28e journée du championnat. Selon nos informations, les joueurs sont déterminés à poursuivre leur travail sur la dynamique des résultats enregistrés ces derniers temps. Leur langage tourne autour de l’importance de garder l’état d’esprit conforté par cette série de 5 résultats positifs d’affilée (ndlr, 3 nuls extra muros et 2 succès dont un en déplacement). Le responsable de l’encadrement technique compte certainement sur une bonne production de sa bande dans l’antre d’El-Hamri, histoire de confirmer cette série et de prendre ses distances par rapport à la zone du purgatoire.

  1. M. A.

JSK : Des choix contestés, la concurrence tuée - Les critiques pleuvent sur Souayah

Depuis la défaite inattendue concédée devant l'ASO, les critiques ne cessent de pleuvoir sur l'entraîneur Ammar Souayah. C'est la première fois qu'il fait l'objet d'autant de critiques, alors que ce n'est pas la première fois que l'équipe concède une contre-performance à domicile et fournisse une aussi piètre prestation sur son terrain. Il faut dire que cette défaite a fait très mal à tout le monde, car personne ne s'attendait à ce que la JSK perde sur son terrain devant une équipe de l'ASO qui n'a pas l'habitude de gagner à l'extérieur. C'est pour cela que les choix de Souayah ont été remis en cause. Face à une équipe regroupée derrière, le coach tunisien n'a aligné aucun milieu à vocation offensive. Cela a surpris la plupart des supporters surtout que Souayah a attendu plus d'une heure de jeu plus précisément après l'ouverture du score par l'ASO sur penalty à la 62e minute pour apporter des changements. Les Oukaci, El-Orfi et Harrag ont fourni beaucoup d'efforts sur le terrain, mais en l'absence d'un animateur de jeu sur le terrain, le trio du milieu n'avait d'autre choix que d'user de longues balles pour tenter de servir les attaquants, mais cela n'a fait que le bonheur des défenseurs de Chlef. Tout le monde avait vu qu'il y avait une faille au milieu, mais Souayah n'a décidé d'incorporer Boumechra qu'après l'ouverture du score sur penalty par Allili. Souayah a expliqué qu'il ne pouvait pas accorder plus de temps de jeu à des joueurs qui viennent de revenir de blessure. Cela n'a pas convaincu grand-monde puisque Boumechra et Medane ont réintégré le groupe depuis plusieurs jours. Son milieu était défaillant, mais il avait trop tardé pour apporter des changements.

 

Effectif

Même si l'entraîneur Souayah ne cesse de dire qu'avec lui, il n'y a eu que les meilleurs qui jouent, faut reconnaître qu'il a totalement tué la concurrence et cela dans tous les postes. En défense par exemple, tout le monde avait constaté que certains de ses éléments avaient commis des erreurs qui ont failli coûter cher à l'équipe, mais Souayah a reconduit sa même défense, son même milieu excepté Boukhanchouche suspendu et ses mêmes attaquants. L'axe central avait commis des bourses à Chelghoum Laïd, mais il n'a pas été inquiété et cela malgré la présence de l'international malien Yacouba Doumbia et le retour de Bouhekak de blessure. D'aucuns se demandent pourquoi le coach tunisien n'apporte pas de changements dans l'axe, alors qu'il a beaucoup de solutions. Doumbia et Bouhekak sont des défenseurs pétris de qualités et ils peuvent rendre beaucoup de services a l'équipe. Il n'y a pas que dans l'axe où il n'y a pas de concurrence puisque même au poste d'arrière droit et au poste d'arrière gauche, Souayah continue à faire confiance à Gatal et Chikhi et cela même si leur rendement n'a pas été à la hauteur lors des derniers matches. La mise à l'écart de Kerroum qui dure depuis plusieurs mois a surpris plus d'un. Benzaïd, même s'il n'est pas un arrière gauche de métier, mérite sa chance surtout que le rendement de Chikhi n'a pas été satisfaisant. 

Après la défaite concédée face à l'ASO, les supporters s'attendent maintenant à ce que le coach tunisien apporte les réglages nécessaires et relance aussi la concurrence dans l'équipe pour pousser chaque joueur à travailler plus pour espérer gagner sa place sur l'échiquier des Jaune et Vert. 

 

  1. B.

MCA : Il a intégré le groupe hier - Benguit opérationnel face à la JSS

Après le revers concédé devant le RCA, le Mouloudia d’Alger n’a pas le droit de baisser les bras. Elle doit tout faire pour assurer vendredi devant la Saoura au 5-Juillet. A l’occasion, Benguit, qui a repris le chemin des entraînements hier, sera prêt pour ce choc. Benyahia peut compter sur lui.

Vendredi, le doyen recevra chez lui au 5-Juillet le dauphin qui va tout faire pour acculer le Mouloudia. Dans ce sens, ll doit avoir toutes les armes en main pour assurer les 2 points au 5-Juillet.  Benguit, qui avait contracté une blessure, a repris le chemin des entraînements hier avec ses camarades, il est donc opérationnel. Le joueur peut apporter le plus à l’équipe et aider le groupe à retrouver le chemin des victoires. Ce vendredi, les Vert et Rouge savent qu’ils sont condamnés à gagner pour prétendre à une place sur le podium que convoitent depuis l’entame de la saison les coéquipiers du capitaine Samy Frioui. Le coach dispose de quelques séances d’entraînement avant le RDV de la Saoura pour mettre sur pied une équipe qui crachera le feu devant  les gars de Béchar, qui feront le maximum pour garder leur place de dauphin. Tout le monde sait que Benguit est une valeur sûre qui peut apporter le plus à son équipe. Il était jusque-là indisponible mais, depuis, il a retrouvé ses forces et prépare avec ses camarades cette partie importante de vendredi au 5-Juillet. Benguit qui a suivi les soins à la lettre a retrouvé tout son savoir-faire. Il peut être l’un des changements du coach ce vendredi, ou alors garder le banc en attendant de rentrer pour apporter le plus à l’équipe au cas où ses camarades auraient besoin de renfort. Benguit, qui souffrait de blessure, est bel et bien rétabli. Il est prêt à jouer puisqu’il prépare la Saoura avec le groupe depuis hier. Il est bien décidé à mettre les bouchées doubles pour apporter le plus à son équipe. Il ne sait pas encore si Ben Yahia va lui faire appel, mais il est bien décidé à tout donner pour être d’un bon apport le jour J.

  1. Z.

CRB : La rencontre est programmée au 20-Août - CRB – HBCL à Bologhine ?

Comme rapporté dans notre édition d’hier, le Chabab renouera avec le championnat vendredi face au HBCL. Si le match est programmé au 20-Août, les dirigeants voudront le faire jouer à Bologhine.

Après avoir quitté la Ligue des champions par cette élimination avec les honneurs en quarts de finale, le Chabab va maintenant se tourner vers la suite de la saison, notamment le reste du parcours en championnat. Le club de Laâqiba doit tout mettre en œuvre pour faire avancer les choses dans le bon sens et surtout aller chercher le 3e titre consécutif. Dans ce sens, le CRB fera son retour en championnat vendredi face à la formation du HBCL, un mal-classé qui espère bien sauver sa peau. Cette rencontre a été programmée au stade du 20-Août par les responsables de la Ligue de football professionnel.Et qui dit 20-Août, dit match en diurne. Ce qui n’arrange pas vraiment les Belouzidadis. La direction voudrait jouer cette rencontre au stade Omar-Hamadi de Bologhine pour une seule raison.

 

Match en nocturne

Les dirigeants belouzidadis sont en train d’étudier la faisabilité de cette opération et devrait rapidement entamer les démarches pour jouer cette rencontre à Omar-Hamdi et surtout pouvoir se produire en nocturne. Il faut dire que les joueurs et même le coach Paqueta veulent jouer en nocturne pour être en pleine possession de leurs moyens physiques et techniques afin d’aller chercher les 3 points de la victoire. On verra si la direction va entamer les démarches à temps ou, au contraire, ils maintiendront cette programmation.

  1. Z.

USMA : Auteur d’un triplé lors du match d’opposition - Mahious prépare son grand retour face à Magra

Aymen Mahious pourrait bien retrouver sa place de titulaire à partir du prochain match de championnat qui opposera l’USMA au NC Magra. Le joueur semble plus que jamais déterminé à retrouver son meilleur niveau.

Comme prévu, le staff technique de l’USMA a programmé un match d’opposition avant-hier dans l’après-midi au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Un galop d’entraînement qui s’est joué en trois mi-temps, soit 30 minutes pour chacune, où l’entraîneur Jamil Benouahi a eu l’occasion d’aligner pratiquement tous les joueurs à sa disposition, ce qui a permit à ces derniers de rester compétitifs avant de renouer avec le championnat national. Un bon galop d’entraînement pour le coach usmiste qui a eu l’occasion de combler les lacunes constatées et parfaire les réglages qui s’imposent. Lors du match d’opposition, chaque joueur a donné le meilleur de lui-même afin de séduire le staff technique du club, mais celui qui s’est illustré de fort belle manière, c’est incontestablement Aymen Mahious. Selon les informations qui nous sont parvenues, il s’est distingué par un triplé et a délivré une passe décisive. Après avoir déjà marqué un doublé avec la réserve face au MCO, l’attaquant usmiste semble déterminé à revenir en force et surtout retrouver son efficacité devant les bois. Il aura envoyé un signal fort au staff technique qu’il est là et qu’on peut compter sur lui pour la suite de la saison. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a de très fortes chances de retrouve sa place de titulaire à partir du prochain match face au NC Magra. Il pourrait bien être aligné en pointe à la place de Kwame Opoku qui n’a pas donné entière satisfaction lors des trois derniers matchs qu’il a joués, en inscrivant un seul but seulement.

 

Le départ de Krmpotic l’a libéré

A en croire une source crédible, le courant ne passait pas entre Aymen Mahious et l’ex-entraîneur Zlatko Krmpotic. Ce dernier a fini, d’ailleurs, par l’écarter des trois derniers matchs de championnat. Maintenant que le Serbe est parti, cela a libéré le joueur qui tâchera désormais de retrouver son meilleur niveau mais aussi s’imposer de nouveau comme titulaire indiscutable. Selon les informations qui nous sont parvenues, on apprend que l’attaquant en question a eu une discussion avec l’entraîneur Jamil Benouahi, durant laquelle ce dernier l’a rassuré afin de miser sur lui pour la suite de la saison. Bien parti pour être aligné parmi le onze de départ face au NC Magra, Mahious ne doit pas rater cette opportunité pour renouer avec les filets car ce sera la meilleure façon pour qu’il prenne plus de confiance. Il est à rappeler que l’attaquant usmiste s’est contenté d’un seul but seulement sur penalty depuis l’entame de la deuxième moitié de l’actuel exercice.

A.S.

MCO : En dépit d’une série positive - El-Hamri n’est pas encore à l'abri

« Même si on est sur une bonne série avec ces résultats enregistrés, on n’est pas à l'abri. Donc, le maintien est loin d’être acquis. C’est pourquoi, on doit continuer à lutter. Ce sera très difficile, ça va se jouer jusqu’à la dernière  journée du championnat.» Ces propos maintes fois tenus par l’entraîneur du MC Oran Abdelkader Amrani sont légitimes sachant que son équipe n’est pas vraiment  loin de la première loge du purgatoire. En effet, à  l’issue des résultats de la 27e journée, encore une fois tronquée, le Mouloudia pointe à la 12e place, à 4 points du purgatoire, propriété actuelle de l’O Médéa. C’est dire qu’à 7 journées de la fin de la compétition, rien n’est encore joué pour une grande partie des équipes du palier même si le WA Tlemcen et un degré moindre le RC Relizane sont sérieusement menacés de quitter l’élite dite professionnelle. La position mouloudéenne n’est pas encore rassurante par rapport à cet écart si mince séparant le club dit phare de l’ouest du pays de la 15e place qui lui tend les bras, même avec un match en moins (ndlr, contre la JS Saoura).

 

On regrette les faux pas de l'OM et du NAHD 

Si la situation n'est pas rassurante, c’est la faute aux deux faux pas concédés d’affilée à domicile face à l’O Médéa et le NA Hussein Dey. Pour rappel, Mohamed Legraâ et compagnie ont raté la réception de l’Olympique (0-1) et du Nasria (0-0). «En perdant ce match de Médéa, on a compliqué notre existence, surtout qu’on a donné l’occasion à cette équipe de se réveiller », déplorent de nos jours les supporters du club d’El-Hamri, et d’ajouter : «Après cette défaite, on était très mal parti, surtout suite au nul contre le NAHD avec qui on a partagé les points. Ces points perdus nous ont fait, heureusement, que les gars ont bien réagi avec cette série positive », abonde le driver des Rouge et Blanc.  

  1. M. A.

JSK : La hantise du stade du 1er-Novembre se poursuit !

Après deux victoires de suite face au HBCL et au RCR, la formation phare du Djurdjura voulait à tout prix fêter le grand retour de ses supporters qui se sont rendus en masse samedi au stade du 1er-Novembre, mais malheureusement elle est tombée encore une fois à domicile face à une équipe de l’ASO qui lui a posé d’énormes problèmes et qui mérite amplement sa victoire. Après le match nul face à l’USMA (1-1), le 1er avril dernier, les camarades de Bensayah enchaînent avec une autre contre-performance à domicile, la 6ème depuis l’entame du championnat. L’équipe joue mieux à l’extérieur qu’à domicile cette saison, vu les nombreux points perdus au stade du 1er-Novembre où la JSK a concédé deux défaites face au MCA et l’ASO et quatre matchs nuls respectivement face à l’ESS, le RCA, l’USB et l’USMA. Les Jaune et Vert confirment ainsi le syndrome du stade du 1er-Novembre, où les camarades de Mouaki trouvent beaucoup de mal à s’imposer, avec 2 défaites et 4 matchs nuls sur leur terrain. C’est une hantise du stade du 1er-Novembre qui poursuit le club de cette saison.

 

14 points perdus à domicile

Les poulains d’Ammar Souayah n’ont pas profité de l’avantage du terrain pour enchaîner une troisième victoire et consolider leur deuxième place dans le classement. Suite à cette défaite contre l’ASO et la victoire de la JS Saoura contre le WAT (6-0), les camarades d’Ouattara quittent la 2ème place au profit des Bécharis et partage la 3ème place avec le Paradou, avec 46 points chacun avec un point d’avance uniquement sur le MCA.

La JSK perd ses chances de jouer le titre cette saison et cela s’explique par les deux défaites et quatre matchs nuls  concédés dans son jardin, perdant 14 unités. L’équipe s’est contentée de 25 points sur les 39 possibles. Tout compte fait, la JSK a perdu 14 unités dans son jardin. C’est dire que non seulement l’objectif de jouer le titre s’est presque évaporé, les Jaune et Vert n’auront pas la tâche facile pour terminer 2èmes dans le classement et assurer une participation à la Ligue des champions la saison prochaine. Le staff technique et à sa tête le coach Ammar Souayah est appelé à trouver des solutions lors des prochaines rencontres et récolter le maximum de points afin de récupérer cette deuxième place. 

  1. H.

MCA : Ben Yahia prépare Rebiaï pour la JSS

Absent depuis plusieurs matches, le milieu de terrain Miloud Rebiai reprendra ce vendredi sa place dans le onze de Khaled Ben Yahia, que ce soit dans l’axe central à la place de Ghezala ou à la place d’Esso si sa suspension est confirmée. L’enfant de Tlemcen est décidé à sortir un grand match pour montrer à tout le monde qu’il mérite une place au MCA.

Le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d’Alger Khaled Ben Yahia compte opérer un ou deux changements sur son onze qui affrontera vendredi prochain la formation de la Saoura. Le Tunisien va attendre la décision de la commission de discipline à propos d’Esso s’il va être suspendu ou pas pour ensuite opérer des changements. Selon une source digne de foi, le technicien tunisien veut mettre Ghezala sur le banc et le remplacer par Rebiai. Mais après avoir été informé qu’Esso sera probablement suspendu, il s’est rétracté et va faire jouer Rebiai au milieu du terrain avec Touki et Tahar. Rebiai, qui a été convoqué pour le match contre le RCA, est déçu de ne pas jouer ce match. Mais il semble retrouver le moral et est prêt pour reprendre du service avec l’équipe à partir de vendredi prochain contre la JSS.

Le Mouloudia a besoin des joueurs d’expérience en cette fin de saison, car si le Mouloudia rate cette dernière ligne droite, ce sera à cause du manque d’expérience de certains éléments comme Ghezala, Touki et Morsli, qui ne se contrôle pas dans les moments difficiles ou même d’euphorie.

Une chose est sûre, le retour de Rebiai dans le onze de Ben Yahia va certainement donner le plus à l’équipe qui manque de leader sur le terrain pour réussir ce match capital contre la JSS, et aussi les prochains rendez-vous décisifs pour la suite de la saison.

M. Z.

USMA : Les Rouge e Noir condamnés à gagner face au NCM et au CRB

Même une participation à la coupe arabe est en danger

Alors que les résultats des matchs de la 27e journée de la Ligue 1 Mobilis n’ont pas fait leurs affaires, les Rouge et Noir devront impérativement remporter le prochain match face au NC Magra ainsi que le derby face au CRB afin de garder leurs chances intactes pour la course vers la 4e place au tableau, ou au moins sauver la saison par une participation en coupe arabe des clubs. Le moins que l’on puisse dire est que la suite du calendrier s’annonce compliquée pour eux pour atteindre leur objectif.

Alors que l’USMA n’était pas concernée par le championnat le week-end dernier à la suite du report du derby face au CRB, les autres matchs de la 27e journée de la Ligue 1 Mobilis ont eu lieu. Les regards des Usmistes étaient braqués sur les équipes qui jouent les premiers rôles. Hélas, les résultats n’ont fait guère les affaires de leur équipe favorite. En effet, et alors que la JS Saoura avait une simple formalité face à la lanterne rouge le WAT, le CSC est allé réaliser l’exploit à Alger face au NAHD sur le score sans appel de quatre buts à un. A la grande surprise, l’ASO Chlef s’est également imposée en déplacement par la plus petite des marges face au dauphin la JSK. Avec ces résultats, le club de Soustara recule à la 8e place au tableau, avec un match en retard. Il compte 39 points au compteur et ses chances de terminer le championnat à la 4e place, synonyme d’une participation à une compétition continentale, lors du prochain exercice, deviennent minimes quand on sait qu’il est à sept points d’écart du Paradou AC. Même une participation à la coupe arabe devient désormais compliquée puisque l’USMA aura devant elle des concurrents sérieux, entre autres l’ASO Chlef, qui est en train de réaliser un excellent parcours en championnat depuis l’entame de la phase retour.

 

… En attendant le déroulement des matchs en retard

L’actuel classement général du championnat est provisoire dans la mesure où plusieurs clubs accusent encore des matchs en retard. Avec le déroulement des matchs de la mise à jour du calendrier, notamment ceux de la JS Saoura et de l’ES Sétif ou encore du CSC, l’USMA risque de perdre d’autres places au tableau. C’est la raison pour laquelle les coéquipiers de Belaïd devront coûte que coûte revenir de leur prochain déplacement à Magra, pour aller défier la formation locale du NCM, avec les trois points et de gagner le match en retard qu’ils accusent face au CRB pour espérer faire un bond au tableau et du coup, garder leur chances intactes de terminer le championnat à la 4e place. Mais, les Rouge et Noir ont plus de chances de prendre part à la coupe arabe car ils sont capables de terminer au moins 6es au tableau, mais c’est plutôt une participation à la coupe de la CAF lors du prochain exercice qui les intéresse beaucoup. Un objectif qu’ils devront à tout prix l’atteindre en fin de saison et être ainsi au niveau des attentes de tout le monde, tout en espérant que l’actuel staff technique pourra débloquer la situation.

A.S.

 

MCO : El Hamri tient bon

Le MC Oran s’accroche tant bien que mal pour assurer son maintien. Sa première formation, en allant à Chelghoum-Laid contraindre le Hillal local au nul sur le score vierge (0-0), a réalisé une bonne affaire. Ce résultat positif a été assuré face à un concurrent direct qui décroche quelque peu, restant sur trois faux pas d’affilée. L’équipe de Chérif Hadjar arrive juste derrière les gars d’El-Hamri et devance  de trois longueurs l’O Médéa, qui se retrouve à la première loge du purgatoire. C’est dire que même si l’écart paraît considérable, il ne constitue en aucun cas une garantie par rapport au maintien et ce, à 7 journées de la fin du championnat.  Sauf qu’avec un match en moins contre la JS Saoura à domicile, les poulains d’Abdelkader Amrani pourraient envisager la suite de la compétition avec plus de confiance d’autant que leur équipe semble avoir trouvé ses marques, maintenant qu’elle reste sur une série de 6 matches sans défaite. Pour la première fois de la saison, cette équipe si frêle pendant toute la première phase du championnat arrive à se faire  respecter même hors de ses bases.

 

Amrani a-t-il trouvé la bonne formule ?

L’entraîneur arrive tant bien que mal à composer avec un groupe qui est en train de lui donner des satisfactions avec ces résultats à même d’encourager le retour de son public.  Depuis le match de l’Arba (1-1), l’équipe-type des Rouge et Blanc n’a que très rarement changé. A croire que l’enfant de Tlemcen a trouvé la bonne formule, maintenant que ses choix sont en train de se justifier petit à petit. A l’image de sa décision d’opérer deux changements à la demi-heure de jeu de la rencontre de Chelghoum-Laid après avoir constaté une déperdition dans le jeu de son équipe sérieusement malmenée par l’équipe locale. La suite va lui donner raison avec la réaction immédiate de sa bande qui arrivait à aller vers l’avant pour inquiéter l’arrière-garde des gars d’Oued Dekri.  

 

Soufi, encore lui

Le gardien de but du Mouloudia d’Oran a été pour beaucoup dans le résultat décroché par son équipe avant-hier sur la pelouse du HB Chelghoum-Laid (0-0). Kamel Soufi est à créditer d’une partie de premier ordre, se permettant de nombreux arrêts décisifs et interventions énergiques à l’image du sauvetage miraculeux dans le temps additionnel de la rencontre. L’ancien portier du WA Tlemcen a encore une fois sauvé son équipe qui peine sur le plan offensif. Jusque-là, ce  joueur aura été l’une des plus grosses satisfactions mouloudéennes de la saison.

  1. M. A.