Accédez directement au site compétition

MCA : Menad remet Hachoud en 10

Quand il était au Mouloudia d’Alger en catégories jeunes, Abderrahmane Hachoud jouait en tant que meneur de jeu. Au CABBA, tout le monde l’avait découvert au poste d’arrière droit. A son retour au MCA, Djamel Menad le fait jouer en 10. Hachoud se dit «prê

Menad, quand il arrive au Mouloudia d’Alger, retrouve un Besseghier au top de sa forme, ce qui l’a contraint à refaire ses calculs concernant Hachoud. Car le laisser sur le banc n’était sûrement pas la meilleure chose à faire pour un international algérien qui ne veut pas perdre sa place chez les Fennecs. Ayant eu la meilleure solution, Menad n’hésite pas un instant en remettant Hachoud dans son poste de prédilection. Car, il faut savoir que l’enfant d’El-Attaf jouait comme meneur de jeu quand il était dans les catégories jeunes du MCA. On a vu le joueur retrouver sa sérénité lors du match contre le CSC, où il a été bien meilleur que ses précédentes prestations. En plaçant Hachoud en 10, Djamel Menad a trouvé la solution pour faire jouer et Besseghier et Hachoud afin que le MCA bénéficie des services de ces deux joueurs.

 

«Je jouerai là où le coach m’affectera»

Quand un entraîneur change de poste à un joueur, certes, il règle son problème dans l’équipe, mais des fois, certains joueurs n’acceptent pas facilement ce changement. Heureusement pour les Mouloudéens, Abderrahmane Hachoud ne fait pas partie de cette catégorie. En l’interrogeant sur cette affaire, le joueur raconte : «Effectivement, avant de partir au CABBA, je jouais comme meneur de jeu au Mouloudia d’Alger. Je mentirais si je disais que je ne me sens pas bien dans ce poste d’arrière droit. Bien au contraire, c’est comme arrière droit que j’ai pu exploser. Cependant, avec Menad, j’ai retrouvé mon ancien poste et je ne me plains pas. Bien au contraire, je me sens bien et je suis heureux après tout, car, après le match contre le CSC, le coach est venu me féliciter et je ne peux qu’être heureux. Je ne vais pas dire que j’ai fais un grand match, mais un bon match dans l’ensemble. Je mettrai tout en œuvre pour être bien meilleur dans les prochaines journées.» Hachoud semble retrouver ses repères au Mouloudia d’Alger et c’est ce qu’il lui manquait afin d’étaler son savoir-faire, car le Mouloudia d’Alger a tant besoin de ses services pour assurer lors des prochains rendez-vous. Le MCA veut le titre de champion et avec ses joueurs talentueux, l’équipe pourra croire en ses chances de décrocher le trophée en fin de saison.

M. Z.

 

Régulier dans ses prestations

Chaouchi peut reconquérir l’EN

 

En optant pour la stabilité, Fawzi Chaouchi se sent très bien au Mouloudia d’Alger. Cette saison, il a réussi de belles prestations. En continuant sur cette voie, le héros d’Oumdurman sera capable de convaincre Halilhodzic de penser à lui.

 

Fini ses sautes d’humeur lors de chaque rencontre. Il arrive sur le terrain, il fait son travail, celui de se concentrer sur sa cage pour éviter au Mouloudia d’Alger d’encaisser des buts. Avec sa défense, ils sont arrivés à faire partie des meilleures défenses du championnat. Le gardien de but mouloudéen essaye de faire bonne figure à chaque fois. Lors du dernier match, les deux membres du staff technique de l’EN, en l’occurrence Kaoua et Belhadj, étaient tous les deux dans les gradins du stade du 5-Juillet pour suivre de près les prestations des deux gardiens. D’un côté, Ferradji, et de l’autre, Chaouchi. Le Mouloudéen a fait bonne impression et les Kaoua et Belhadj ont été agréablement surpris par l’attitude du gardien qui ne s’est pas énervé et qui est resté dans sa cage comme un lion veillant à ce qu’aucune balle ne dépasse la ligne du but. Chaouchi est sur la bonne voie. Il veut mettre les bouchées doubles afin de réussir encore et encore dans les prochaines journées, d’enlever cette mauvaise étiquette qui lui colle depuis bien longtemps et de montrer à tout le monde qu’il est prêt à servir son pays comme il se doit. En tous les cas, Chaouchi, comme tous ses camarades, réalise de bons matches depuis l’entame de la saison, mais il faut qu’il sache que ça ne suffit pas. Il faut redoubler d’efforts tout en restant zen pour attirer les regards du staff technique de l’EN.

M. Z.

 

 

Menad reste invaincu : «Pourvu que ça dure»

Depuis qu’il a pris les rênes de la barre technique du MCA, il est resté invaincu. Un match nul contre l’ASO, suivi d’un autre à Béjaïa. Une victoire contre l’USMBA, suivie d’un point arraché contre le CRB et une victoire face au CSC lors de la dernière journée. Djamel Menad est heureux de ce parcours et espère que ça perdurera. D’ailleurs, il dira à ce sujet : «Effectivement, je n’ai perdu aucun match depuis que je suis l’entraîneur en chef du Mouloudia d’Alger. Qu’est-ce que je peux ajouter ? Juste dire : pourvu que ça dure le plus longtemps possible.» Pour Menad, il faut continuer sur cette voie et aller vaincre le MCO chez lui, qui est la lanterne rouge actuellement, un bon coup pour le MCA, mais Menad ne songe pas à la situation du MCO et le fera savoir en déclarant : «Notre objectif c’est d’aller à Oran pour revenir à la maison avec les trois points sans se soucier de la situation de lanterne rouge dans laquelle se trouve le MCO actuellement. On a réussi à assurer contre le CSC, il faut continuer sur cette lancée.»

Tags: ,

Classement