Accédez directement au site compétition

JSMB :Que d’actions ratées !

La JSMB ne gagne plus en championnat, ou du moins depuis la 13e journée, où elle l’avait emporté face à l’USMA à Béjaïa. Elle a dû céder en tout cinq points, trois à Béchar face à la JSS et deux avant-hier face à l’ASO.

La majorité des fans croyaient que la dernière qualification en coupe était bénéfique pour le groupe, mais, apparemment, ce n’est pas le cas, puisque, pour le compte de la dernière journée de la phase aller, la JSMB, qui recevait l’ASO Chlef, qui revient fort ces dernières semaines après un début de championnat catastrophique, n’a réalisé qu’un match nul. Alors qu’elle avait un seul objectif en tête, engranger les trois points mis en jeu, elle est tombée sur une équipe de Chlef qui a su comment prendre un point à Béjaïa. Avec ce résultat, les Vert et Rouge terminent à la 5e place avec 25 points, soit un seul point de plus que la phase aller de la saison passée.

Dès l’entame de la partie, les gars de la Soummam ont assiégé le camp adverse avec des occasions nettes de scorer, dont la première se situa à la 5’, mais la transversale prive Derrag d’un but tout fait sur un tir puissant. A la 17’, Mebarki, face-à-face, rate l’immanquable, alors qu’il aurait pu facilement mettre le cuir au fond des filets de Ghalem. Deux minutes plus tard, un penalty est accordé aux gars de la Soummam, après que Nessakh eut crocheté Hadji Abou El-Kacem dans la surface de réparation. Zerrara le tire, mais le gardien Ghalem sauve son équipe.

A la 27’, Zerrara passe à Mebarki, qui se retrouve encore une fois face au gardien adverse, mais ce dernier s’interposa. En deuxième période, ni Mebarki, dans un face-à-face (56’), ni Zeghli, qui tente sa chance des 20 mètres (61’), n’ont pu marquer. C’est Mebarakou qui a réussi à égaliser pour son équipe, suite à une passe de la tête de Niati. Donc, à la 73’, le défenseur axial de la JSMB a battu le gardien Ghalem avec un sang-froid qui démontre qu’il a beaucoup mûri.

 

Le penalty raté par Zerrara, le tournant

C’est le cas de le dire, puisque le buteur maison de la JSMB, à savoir le milieu offensif Zerrara Toufik, s’est chargé de tirer le penalty accordé par l’arbitre Necib à la 19’ suite au fauchage de Hadji Abou El-Kacem dans la surface de réparation par Nessakh. L’émigré de la JSMB prend son élan, tire, mais Ghalem était parti du bon côté pour dégager le penalty en corner. Ce penalty raté était vraiment le tournant du match. «On aurait pu l’emporter, si on avait marqué le penalty, mais c’est ça le football, après tout, on ne peut pas gagner à tous les coups», avait affirmé le coach Alain Michel à la fin du match. Il faut dire qu’en face, il y avait un bon gardien qui a annihilé les tentatives des Béjaouis. Et dire qu’à un certain moment, ce portier allait atterrir à la JSMB.

 

25 points, c’est nettement mieux

«On aurait aimé terminer la phase aller avec 27 points, mais bon, on ne prend qu’un seul point aujourd’hui devant une équipe de Chlef qui revient fort ces dernières journées», dira le coach Alain Michel, qui continuera : «On ne peut pas demander plus à une équipe composée de jeunes joueurs qui viennent de divisions inférieures et dont la majorité manque d’expérience pour jouer en Ligue 1. Aujourd’hui, je suis satisfait de mes joueurs, même si le résultat n’a pas suivi.» A entendre les paroles du coach, on devine aisément que le parcours réalisé par ces jeunes joueurs est nettement mieux et que beaucoup ne s’attendaient pas à voir la JSMB réaliser un parcours pareil, avec une équipe qui a connu des départs en masse et beaucoup d’arrivées, au minimum douze nouvelles recrues. Un club qui a besoin de temps pour pouvoir jouer les premiers rôles, étant donné que la majorité des joueurs ne se connaissent pas entre eux.

R. M.

 

Zerrara, meilleur buteur de l’équipe

En dépit du fait qu’il ait raté le penalty de ce match face à l’ASO, le milieu offensif des vert et Rouge, l’émigré de la JSMB, termine la phase aller comme buteur de son équipe en inscrivant cinq buts. Il faut dire que même s’il a raté le penalty, il a été applaudi par les supporters qui l’ont encouragé au fil du match.

 

Il a joué une mi-temps comme arrière gauche

Dans ce match face à Chlef, il a joué aussi comme arrière gauche. En effet, après la sortie de Mekhaldi, le jeune Zeghli Kamel a été incorporé au poste de milieu offensif gauche et Zerrara a joué une mi-temps complète comme arrière gauche. On comprend maintenant pourquoi le coach Alain Michel fait jouer son buteur comme arrière gauche dans les matches amicaux.

R. M.

 

L’attaque termine 4e

Depuis le début du championnat et en quinze rencontres, l’attaque de la JSMB a inscrit la bagatelle de 17 buts. Elle termine donc la phase aller comme 4e meilleure attaque derrière celles de l’ESS (25), USMA (23) et l’USMH (19), soit les trois premiers du classement.

 

 … La défense 8e

Après n’avoir encaissé que huit buts en l’espace de 13 rencontres, le compartiment défensif de la JSMB en a encaissé quatre buts lors des deux dernières rencontres. Ce qui porte le nombre de buts encaissés par l’équipe à 12, soit la 8e meilleure défense de la phase aller.

 

2e expulsion de la saison pour Zafour…

Le capitaine Zafour Brahim a été expulsé par l’arbitre central Necib en compagnie de Ghazali, suite à une petite altercation entre ces deux éléments. D’après ceux qui ont assisté au match, c’est Ghazali qui a commencé les hostilités en s’acharnant sur Megatli et le capitaine des Vert et Rouge est venu défendre son coéquipier. Le carton rouge reçu par Zafour n’était pas mérité, mais c’est la deuxième fois de la saison qu’il se voit expulser, après la première face à l’USMA où il avait reçu, pour rappel, deux cartons (51’ et 56’). Il ratera donc le match de coupe de son équipe ce samedi face au CRB.

 

… et 2e face à l’ASO

C’est aussi la deuxième expulsion du capitaine d’équipe béjaouie face à la même équipe, après celle de la saison 2009/2010, où l’ASO avait pris ce jour-là les trois points à Béjaïa sur un but d’Ali-Hadji, mais avec la bénédiction de l’arbitre central.

R. M. 

 

Il était l’homme du match face à l’ASO

Hadji : «On se ressaisira»

 

Pour sa deuxième titularisation dans un match officiel, après celle face au CABBA à Béjaïa, le milieu de terrain offensif des Vert et Rouge a été, sans aucun doute, le meilleur joueur de son équipe. Il a couru dans tous les sens et a tout fait pour donner ce plus attendu de lui. Il a montré, à l’occasion, qu’il reste capable de jouer comme meneur de jeu, c\'est-à-dire celui que le coach Alain Michel souhaitait avoir, quoiqu’il ne lui ait pas donné souvent sa chance de jouer. Dans cet entretien, l’enfant de Tlemcen et ex-joueur du WAT et du MCA estime que la JSMB a certes cédé deux points, mais cela ne va pas influer sur le rendement de l’équipe et son avenir dans ce championnat.

 

- Vos impressions sur le résultat d’aujourd’hui ?

- C’est vrai qu’on n’a pas gagné aujourd’hui, mais on a effectué une bonne partie avec des facettes de jeu assez intéressantes et des actions de buts assez nettes. En football, on peut gagner, tout comme on peut perdre des points avec des nuls ou des défaites. Pour ce match face à Chlef, je dirais Dieu merci, car on a effectué une bonne partie, même si le résultat n’a pas suivi.

- Que-ce qui n’a pas marché aujourd’hui pour n’avoir pas réussi à prendre les trois points ? 

- Je pense et, je suis sûr que c’est l’avis de beaucoup de gens, qu’aujourd’hui on n’a pas eu de chance. On a fait de notre mieux pour gagner, mais le ballon ne voulait pas rentrer, avec des actions qui pouvaient nous permettre de scorer. En football, une équipe qui rate des occasions, automatiquement, encaisse. Ça se passe comme ça dans la majeure partie des rencontres.

- Vous terminez à la 5e place avec 25 points au compteur…

- C’est pas mal comme parcours avec une équipe remaniée et dont la majorité des joueurs n’ont pas joué ensemble. Je dois dire que nous avons fait notre boulot comme il se doit et le meilleur est à venir. On ira doucement mais, je suis sûr, que cette équipe de la JSMB fera mal à l’avenir.

- Ce semi-échec ne va-t-il pas influer sur le moral avant le match de coupe ?

- Je ne le pense pas, d’autant plus que nous avons fourni l’une de nos meilleures prestations depuis le début du championnat. Alors, on n’a pas à s’inquiéter et l’équipe pourra relever la tête.

- Le match de coupe, comment le voyez-vous ?

- Qu’on se mette d’accord, un match de championnat et un match de coupe, ce n’est pas du tout la même chose. On a perdu deux points en championnat, ce n’est pas la fin du monde. En coupe, on fera tout pour passer au prochain tour. Ce sera certes difficile mais pas impossible devant une bonne équipe du CRB.

- Vous jouez votre deuxième match en tant que titulaire et vous avez été pas mal... 

- Ce n’est pas à moi de juger mes prestations, mais à ceux qui voient les matches, entre autres, les observateurs, le staff technique et les fans. Moi, je ne fais que mon boulot.

                                                                                                             R. M.

 

Bahloul et Bourekba, les seuls libérés 

«Les deux seuls joueurs qui ne seront plus là avec nous, c’est Bahloul et Bourekba. La preuve, ils ne sont plus là depuis un bon moment», a déclaré le coach Alain Michel à la fin du match face à l’ASO. «Moi, je ne libère personne, tous les joueurs resteront avec nous. On a recruté déjà Coulibaly et Bangoura, pour d’autres, on n’a pas les moyens de le faire. Donc, on garde cette ossature que nous avons mise en place depuis le début de la préparation», dira-t-il encore.

R. M.

Tags: ,

Classement