Accédez directement au site compétition

ESS :Yaya officiellement libéré, Koffi retenu

Apparemment, la liste des libérés que le premier responsable à la barre technique a remise au président Hamar pourrait contenir des surprises.

Alors que nous avons rapporté dans ces mêmes colonnes, avant le derby face au CABBA, que cinq joueurs étaient officiellement libérés (Soltani,  Annab, Aloui, Yaya et Michak), nous avons appris d’une source officielle que Koffi, qui poursuit le plus normalement du monde la préparation de la Coupe d’Algérie, sera concerné par le stage en Espagne, prévu la semaine prochaine. Alors qu’on s’attendait à sa libération après la rencontre face au CSC, il a été retenu momentanément, car il pourrait y avoir une seconde liste juste après le retour de l’équipe d’Espagne.
Yaya : «Boulahjillet m’a informé que je ne serai pas retenu» 
Yaya, qui n’a toujours pas pris part à un match officiel avec l’ESS, devra aller tenter sa chance ailleurs. Hier, à l’issue de la séance d’entraînement qui s’est déroulée en fin d’après-midi, il a eu une discussion avec le manager du club, Boulahjillet, durant laquelle ce dernier lui a signifié qu’il était officiellement libéré et qu’il devra chercher un club.
Afin d’avoir plus de détails, nous avons pris attache avec Yaya qui nous a révélé que sa blessure n’est qu’un mauvais souvenir : «J’ai passé une échographie pour connaître l’évolution de ma blessure. Sincèrement, les résultats m’ont beaucoup soulagé, puisque le médecin m’a autorisé à réintégrer doucement le groupe et retaper de nouveau dans un ballon. A propos de ma libération, Boulahjillet est venu me voir tout à l’heure pour me faire part de la décision du club de ne pas me garder.»
Michak : «Personne ne m’a parlé de libération»
Notre source d’information nous a révélé qu’un responsable de l’ESS s’est entretenu avec Michak afin de lui demander son passeport. Ce dernier, qui ne s’attendait pas à une telle surprise, a remis hier matin son passeport aux dirigeants. D’ailleurs, c’est aujourd’hui que l’ESS déposera les dossiers de demande de visas des joueurs afin qu’ils soient prêts d’ici début janvier : «Au moment où je vous parle, aucun responsable de l’ESS ne m’a contacté pour m’annoncer la nouvelle de ma libération. D’ailleurs, j’ai appris cette information à travers les journaux. Pour moi, je suis toujours à l’ESS et je défends toujours les couleurs de ce grand club du moment que je ne suis pas encore officiellement libéré.»
K. A. 
Ammour sera sétifien
Nous avons appris d’une source très proche de la direction de l’Aigle noir que le meneur de jeu du CRB, Amar Ammour, est sur le point de rejoindre la formation d’Aïn El-Fouara dès le mois de janvier et qu’il a tout conclu avec le président Hassan Hamar. Il se chargera lui-même de ramener sa lettre de libération pour pouvoir porter les couleurs de l’ESS. A noter que le joueur était sur le point de rejoindre l’ESS il y a cinq ans.
Aguidi trop cher 
Attendu hier après-midi, l’attaquant togolais, Aguidi Foovi, a fait faux bond et ne s’est pas présenté à Alger comme prévu. D’après son manager, il serait en négociation et étudie plusieurs offres avant d’être fixé sur sa prochaine destination. Toutefois, d’après l’entourage du club d’Aïn El-Fouara, il coûterait trop cher. D’ailleurs, son manager, qui fait dans la surenchère, a fait savoir à Hamar que son poulain vient de recevoir plusieurs offres dont une d’Al-Ismaïly. Du côté de l’ESS, il n’est pas question de faire signer le joueur sans lui faire subir des tests médicaux. Les responsables sétifiens poursuivent les négociations dans l’espoir de trouver un accord. Dans le cas contraire, la piste Aguidi sera définitivement abandonnée. 
K. A. 
Koukou : «Je suis ici pour décrocher un contrat» 
- Vous êtes arrivé avec 24 heures de retard et un problème de visa. Qu’en est-il au juste ? 
- J’étais effectivement bloqué, car je ne disposais pas de visa d’entrée en Algérie. Les autorités françaises m’ont donc interdit de prendre place dans l’avion en direction d’Alger. Mais j’ai tout de suite réglé le problème. J’ai obtenu le visa et je ne vous cache pas que cela m’a soulagé, car je voulais venir à tout prix. 
- Quel est votre poste ? 
- Je suis un récupérateur. Mais j’ai la particularité de jouer derrière les attaquants. Ma polyvalence constitue ma force. Je me base dans mon jeu sur la pénétration et le jeu de tête. Je suis assez vif. D’ailleurs, les dirigeants de l’ESS vont confirmer cela en me voyant à l’essai. 
- Qui est derrière votre venue à l’ESS ? 
- J’ai reçu l’invitation du club par le biais d’un manager. Il m’a fait savoir que les dirigeants de l’ESS voulaient me voir à l’essai, ce que j’ai accepté avec un grand plaisir. Maintenant, c’est à moi de faire le reste. J’ai confiance en mes moyens. 
- Que connaissez-vous de l’Entente ? 
- L’ESS n’est plus un club à présenter. C’est la formation la plus connue en Afrique. N’importe quel joueur rêve de jouer pour les plus grandes formations du continent, et l’ESS fait partie des géants. 
K. A. 

Tags: ,

Classement