Accédez directement au site compétition

Les plans de Velud pour battre le FUS

C'est à partir de mardi dernier que l'entraîneur Hubert Velud a mis l'accent sur le volet tactique pour préparer son plan de bataille face au FUS.

ES Sétif

Par Kacem A.

Velud a revu le match aller contre cette même équipe à plusieurs reprises. C'est ce qui lui a permis de déceler les erreurs commises par son équipe. Il a tenu à les corriger tout en préparant son plan de bataille dans l'optique de faire tomber le FUS et maintenir intactes les chances de son équipe pour la qualification au dernier carré, bien qu'elles soient minimes.

 

Empêcher les Marocains de procéder par des dédoublements

Il n'est un secret pour personne que la défense de l'Entente de Sétif a montré des signes de fébrilité face au FUS, notamment en première période. Cela aurait pu même se solder en faveur des Marocains par un score lourd n'était la chance qui était du côté des Sétifiens. Les Marocains ont réussi à imposer leur jeu habituel, appuyé sur l'apport de leurs deux latéraux, usant des couloirs pour procéder par des dédoublements. Hubert Velud a pris donc ses dispositions et tient à mettre la stratégie de jeu adéquate pour empêcher les Marocains d'évoluer à leur guise. L'entraîneur de l'Aigle noir a opéré des remaniements au niveau de  la défense, tout en insistant sur une meilleure coordination de la charnière centrale. Benabderahmane et Mellouli, qui ont l'habitude d'évoluer ensemble, sont appelés à assurer le bon timing dans leurs interventions.

Les joueurs ne doivent pas laisser d'espaces libres

L’autre point sur lequel Hubert Velud a insisté auprès de ses joueurs, c'est la nécessité de ne pas laisser d'espaces libres aux joueurs du FUS, lesquels savent bien les exploiter. L'entraîneur de l'Aigle noir veut donc empêcher son adversaire d'évoluer comme il le souhaite. Il sait aussi que les Marocains sont souvent gênés dans leur évolution lorsqu'ils ne bénéficient pas des espaces souhaités pour jouer comme à leur habitude. La balle est dans le camp des Sétifiens, lesquels doivent jouer avec hargne et détermination pour gagner tous les duels et être les premiers sur le ballon.

 

Du soutien pour les attaquants

Depuis le début de la phase des poules, les attaquants de l'ESS se plaignent toujours d'être esseulés et n'ont réussi à inscrire qu'un seul but lors des trois confrontations qu'ils ont livrées jusqu'à présent. Bien qu'ils pensent beaucoup plus à la manière avec laquelle ils empêcheront leur adversaire d'évoluer, comme il a l'habitude de le faire, cela ne veut nullement dire que l'Entente de Sétif sera prête à subir le jeu. Au contraire, Hubert Velud pense beaucoup plus à resserrer les espaces entre les lignes afin que ses attaquants puissent bénéficier du soutien nécessaire. Le coach de l'Aigle noir veut donc contrer le FUS d'une manière intelligente et sans se découvrir car les poulains de Djamel Sellami jouent bien le contre. Reste à savoir maintenant quelle sera la stratégie de jeu que l'entraîneur marocain adoptera face à l'Entente de Sétif, lorsqu'on sait que ce dernier s'est toujours montré vigilant, même s'il lance à qui veut  l'entendre que son équipe est à Alger pour gagner et carrément se relancer dans la qualification.

K. A.

 

Gourmi a repris hier
Khaled Gourmi ne s’est pas entraîné avec le groupe lundi. Le milieu offensif s’est présenté en tenue de ville sur le terrain et a demandé à être exempt de la séance du jour car souffrant d’une diarrhée. Hubert Velud l’a autorisé à ne pas s’entraîner. Le joueur a repris hier à 17h les entraînements avec ses coéquipiers pour préparer la rencontre face au FUS, prévue demain à 20h30.

 

Les arbitres sont arrivés avant-hier
Les arbitres devant officier le match ESS-FUS Rabat sont arrivés avant-hier à Sétif, en début de soirée. Ils sont descendus à l’hôtel Ferdi. Le commissaire au match, de nationalité tunisienne, et l’observateur de la CAF, de nationalité égyptienne, sont arrivés hier soir à Sétif.

 

Ferrahi : «Ce match est une finale pour nous»

- Une journée avant votre confrontation face au FUS, comment se présente pour vous cette rencontre ?
- C’est une rencontre très difficile, que ce soit pour nous ou pour notre adversaire. C’est un match qui sera déterminant pour la suite de notre parcours en Coupe de la CAF. Si nous voulons préserver nos chances de qualification, nous n’avons qu’à prendre les trois points de la rencontre.
- Vous serez l’un des joueurs sur lesquels l’entraîneur comptera pour cette rencontre.
- Pour le match aller, l’entraîneur m’a laissé sur le banc, et je suis prêt cette fois-ci à prendre ma place sur le terrain et accomplir ma tâche comme il se doit. Mon souhait est de marquer un but et contribuer à la victoire de mon équipe.
- Vous semblez optimiste face à une équipe composée de joueurs qui ne sont plus à présenter, tels Batna et Benjaloune…
- Le FUS n’est plus à présenter. Le fait d’être confronté à des joueurs de haut niveau est une source de motivation supplémentaire pour nous, et c’est pour cette raison que je suis optimiste. Notre mission s’annonce difficile, mais le fait de jouer sur notre terrain nous donne un avantage par rapport aux Marocains. Au match aller, nous avons manqué de chance en seconde période, et le FUS était soutenu par ses supporters, sans oublier l’expérience de ses joueurs. Cette fois-ci, les données vont changer et nous avons les moyens de battre cette équipe.
- D’autant plus que les supporters seront présents pour vous soutenir.
- Les supporters de l’ESS doivent être présents en grand nombre pour nous soutenir. On compte sur leur apport pour nous encourager jusqu'à la dernière minute. De notre côté, on se sacrifiera sur le terrain afin de gagner, car nous n’avons aucune autre solution, ce match est comme une finale pour nous.
- Les joueurs du FUS ne parlent de leur côté que de la victoire, car ils sont aussi tenus par l’obligation du résultat, ce qui risque de compliquer votre tâche, non ?
- Il est évident que le FUS s’est déplacé à Alger pour réaliser un bon résultat. Nous sommes conscients que ce match est aussi d’une grande importance pour les Marocains. Si on arrive à développer notre jeu, je suis persuadé qu’on sortira vainqueurs de cette confrontation.
- On dit souvent que ce genre de rencontre se joue sur un détail. Ne pensez-vous pas que vous serez sous pression, car les erreurs se paient cash, comme lors du match aller ?
- Nous n’allons pas refaire les erreurs du match aller car les choses se présentent différemment, et nous n’avons pas le droit à l’erreur.

K. A.

Les portes du stade ouvertes à 17h
Selon nos sources, la première décision prise concerne l'ouverture des portes du stade. En effet, l'Opow a pris la décision d'ouvrir les portes à 17h, et non à 19h, afin d'éviter les dépassements.

 

 

Une seule séance pour le FUS à Sétif
L'équipe du FUS s'entraînera une seule fois. Ce sera jeudi soir à 20h30 au 8-Mai 1945. Cette séance aura lieu à huis clos, selon les responsables du FUS, sur demande de Djamel Sellami.

3 schémas tactiques testés mercredi
Selon la presse marocaine, la séance d'entraînement de mercredi dernier était d'une très grande importance pour le club de Rabat. Selon les thèses rapportées, Djamel Sellami a mis à l'essai trois schémas tactiques pour contrer l’Entente de Sétif.

Entraînement avant de prendre l'avion
Djamel Sellami a surpris ses joueurs en leur apprenant qu'il a programmé une séance d'entraînement jeudi matin, soit quelques heures avant le départ pour Alger. Cette séance sera consacrée à la récupération avant 3 heures de vol.


Tags: ,

Classement