Accédez directement au site compétition

Algérie 8 - Djibouti 0 : Les Verts s’éclatent au grand 8

Les Verts ont régalé leurs fans et se sont fait plaisir jeudi dernier en venant à bout d’une équipe djiboutienne complètement sonnée. Un score de 8-0 qui annonce le début, en trombe, de la campagne qualificative au Mondial qatari.

n s’attendait à ce que Belmadi donne la chance à des éléments en manque de temps de jeu comme Belaili et Benlamri, et remettre Zeffane et Bennacer dans le bain, en prévision du match de mardi à Marrakech. Mais, finalement, le coach national a choisi de jouer avec toutes ses cartes. Mahrez, Bensebaini, Bounedjah ont tous été alignés. Belmadi a promis de respecter l’adversaire, quels que soient son nom et son niveau, il l’a fait en allant jusqu’au bout du respect, avec un historique 8-0 qui annonce les ambitions des champions d’Afrique dans cette nouvelle aventure.

 

8, ça suffit !

Dans un match que l’EN a géré avec aisance, notamment après une expulsion dans le camp adverse, le score aurait pu être plus large. Mais les coéquipiers du baroudeur Islam Slimani ont été rassasiés au bout de 8 buts. ‘’8, ça suffit’’, c’est le titre d’une vieille série américaine. C’est ce que semblait vouloir aussi dire l’attaque des Verts, car il fallait aussi penser à ménager les efforts pour la suite et la rencontre attendue ce mardi à Marrakech contre les Etalons burkinabé. L’EN va devoir afficher ses ambitions et continuer à faire mal à tous ceux qui tenteront d’entraver son chemin.

 

Coup de poker

Belmadi a choisi donc de jouer avec son équipe au complet (ou presque). Cela a étonné plus d’un, car lorsqu’on sait que le 2e match à Marrakech est plus important et ouvre plusieurs horizons aux Verts pour une meilleure gestion du parcours jusqu’à la CAN. On a toutes les raisons de dire que le choix était un peu risqué ; l’EN n’était pas à l’abri d’un coup dur, d’une blessure d’un cadre, notamment ceux qu’on pouvait ménager et dont la présence n’était pas si nécessaire/ Mais le driver des Fennecs a sa façon de voir les choses. Il a décidé de jouer, et il a gagné étant donné que malgré l’état de la pelouse catastrophique, l’équipe a terminé le match sans souci physique, réussissant l’exploit d’infliger un grand 8-0 aux malheureux Requins rouges.

 

Le match des 8

Ainsi, l’équipe nationale a réussi son entrée en scène dans l’épreuve mondiale avec ces 8 réalisations marquées, dont 4 ont été l’œuvre de Slimani, qui n’est qu’à une seule longueur de Tasfaout et son record de 36 buts. L’EN atteint aussi un 28e match de suite sans défaite pour Belmadi qui continue d’assumer son statut de champion d’Afrique et coach de la meilleure équipe africaine des deux dernières années. La série est encourageante, mais elle va devoir surmonter une épreuve assez dure ce mardi contre le Burkina Faso, vainqueur lui aussi contre le Niger jeudi. La partie opposera donc les deux premiers du groupe ; l’EN fera tout pour assumer son statut de favori.

  1. M. A.

 

Stade Mustapha-Tchaker, Blida  

Buts :

Slimani (5’, 25’ (SP), 46’, 53’); Bensebaini (27’) ; Bounedjah (40’ SP) ; Mahrez (67’), Zerrouki (69’).

 

 

Pelouse en mauvais état, bon éclairage, temps frais, arbitrage camerounais du trio Ngwa Blaise Yuven- Menye Mpele Rodrigue - Oumarou Sanda.

 

Avert. :

Algérie : Benlamri (32’)

Exp. :

Djibouti : Youssouf Mohamed (22’)

 

Algérie

Mbolhi

Zeffane

Bensebaini

Mandi

Benlamri (Touba 60’)

Zerrouki (Zorgane 70’)

Bennacer (Boudaoui 46’)

Mahrez

Belaili (Benrahma 60’)

Slimani

Bounedjah (Delort 60’)

Ent. : Belmadi

 

Djibouti :

Innocent

Robleh

Farada

Wais

Youssouf Mohamed

Burhan

Warsama (Elmi 82’)

Idleh(Haroun 70’)

Elabeh (Kanedid 70’)

Mahbe (Sabri 82’)

Akinbinu (Isman 30’)

Ent. : Julien Mette

 

Classement