Accédez directement au site compétition

EN: Vers la délocalisation du match Algérie-Burkina Faso au 5 juillet

Pour le 2e mois de suite, la soirée des Verts a Tchaker a été riche en buts. Aussi intrigant que cela puisse paraître, les deux parties se sont déroulées sur une pelouse de très mauvaise qualité.

Les Verts ont donc réalisé un 2e exploit de suite sur un terrain « presque injouable », comme a déclaré Ryad Mahrez en conférence de presse. Il faut dire que les images partagées par les joueurs avant la partie sur les réseaux sociaux, ainsi que les nombreux faux rebonds qu’on a pu voir en direct pendant le match, ajoutés aux déclarations de Mahrez et Slimani qui ont crié leur colère à la place de leur entraîneur, en disent long sur l’état de la pelouse. Cette dernière était tout simplement impraticable. Les organisateurs ont dissimulé les nombreux dégâts occasionnés par les parasites par des couches de sable. Du jamais-vu dans un match de l’EN depuis des années sur ce terrain, considéré le bastion de la sélection.

 

Pelouse irrécupérable

L’EN a donc réussi à éviter le piège du terrain face à des équipes pas très fortes, mais qui ont quand même joué au foot. Ce qui a fait les affaires de l’EN qui aurait pu trouver des difficultés si les adversaires en question avaient refusé de jouer. Elle a donc fait, même largement, la différence, mais comme les éliminatoires ne sont pas encore terminées et que le prochain match s’annonce des plus décisifs face au Bukina Faso, un concurrent direct dans le groupe, du côté de l’EN, on a déjà commencé à penser à la prochaine fenêtre. L’EN devrait affronter le Burkina Faso le 15 ou le 16 du mois prochain, normalement. Conformément à l’accord conclu entre Belmadi et ses joueurs avant même le début de cette campagne, la partie devrait se jouer à Tchaker, mais comme la pelouse est mauvaise et que, selon les spécialistes, il n’y a aucun espoir de la récupérer, sans oublier une possible  suspension par la commission d’homologation de ce terrain, en se basant sur les images de la rencontre de vendredi, un plan B est donc en train de se mettre en place.

 

Le coach consultera ses joueurs

Il y a 6 mois, la CAF avait homologué deux stades en Algérie : Blida et le 5-Juillet. Le stade de la capitale est donc l’option B qui pourrait sauver l’EN d’une nouvelle humiliation, car de plus en plus de monde s’intéresse aux matches de l’EN, et la qualité de la pelouse attire les téléspectateurs. Si Blida est incapable de recevoir les champions d’Afrique, le stade algérois, quant à lui, est en excellent état. La pelouse a été refaite à la fin du dernier exercice, elle sera réceptionnée dans une semaine. Ce qui donne des idées aux responsables de la FAF. Mais Belmadi et les joueurs vont-ils valider ce choix ? Un changement en pleines qualifications à la veille d’une rencontre capitale contre le Burkina paraît un peu osé. La discussion devrait être engagée entre Belmadi et ses poulains, car ce sont ces derniers qui ont choisi de jouer à Blida, où ils ont leurs repères et s’y sentent très à l’aise. Mais les données ont changé : la verdure de la pelouse en juin a laissé place au sable et aux champignons. Il va falloir donc débattre cette situation et prendre très vite une décision, car le temps presse. Dans quelques jours, la FAF va devoir communiquer le stade qui accueillera le match de la 6e journée à la FIFA et à la CAF.

 

Oran

Même si 2 stades seulement sont concernés par l’homologation, pour l’instant du côté de la CAF, l’option du stade d’Oran pourrait entrer en course, surtout que les standards arrêtés par la FIFA sont de loin respectés dans ce bijou de l’ouest du pays. Cependant, comme le match est quand même décisif et que jouer à Oran entraîne un changement d’habitudes et un déplacement du CTN, cette option est à écarter. Ce qui met les projecteurs sur le 5-Juillet qui pourrait abriter la partie attendue entre les Fennecs et les Etalons. A cause des nombreux stades suspendus en Afrique et le lancement des travaux dans plusieurs pays afin de les retaper, à l’image de ce qu’a fait le Niger en rendant possible le déroulement du match de ce mardi à Niamey, la CAF a pris l’habitude d’actualiser sa liste des stades homologuées chaque mois. Cela a été le cas en ce mois d’octobre. La FAF pourra donc changer de domiciliation en communiquant des vidéos et des images ainsi qu’une fiche technique de l’enceinte olympique. Le retour des Verts au ‘‘Tribunal’’ est plus proche que jamais.

  1. M. A.

Classement