Accédez directement au site compétition

JSK/ Yamen Zelfani: «je suis venu gagner des titres»

 

 Joint en début de soirée d’hier, Yamen Zelfani, annonce qu’il n’est pas venu à la JSK pour jouer les seconds rôles, mais pour gagner des titres. Il avoue qu’il suit l’équipe kabyle depuis bien longtemps, mais il ajoute qu’il aurait aimé la voir plus pour avoir une idée précise sur chacun de ses joueurs. Ayant supervisé l’équipe face à l’Espérance de Tunis, le nouvel entraîneur des Jaune et Vert ne cache pas son admiration pour le jeune El Orfi qui a réalisé un match plein.

Entretien réalisé par

M.ZERROUKI

Vous avez supervisé l’équipe face à l’Espérance de Tunis, quelle idée avez-vous fait de la JSK ?

En toute sincérité, ce n’est pas un match référence étant donné que l’Espérance de Tunis a joué avec son équipe B. De ce fait, je ne pouvais pas avoir une idée précise sur le groupe surtout sur un match. J’avoue néanmoins que j’ai vu des belles choses lors de ce match. Il y a eu de belles phases de jeu et de bonnes individualités.

 

On dit que vous suivez l’équipe depuis un bout de temps déjà, est-ce vrai ?

Effectivement, dès qu’on m’a proposé de prendre en main la barre technique de la JSK, je me suis mis à suivre cette équipe. Je me suis fait une idée sur le groupe, mais j’aurais aimé la voir plus.  Je sais que la JSK est un grand club qui est né pour gagner des titres et si j’ai accepté la proposition qui m’a été faite, ce n’est pas pour jouer les seconds rôles, mais pour jouer les premiers rôles et pour gagner des titres.   

 

Quels sont les joueurs qui vous ont épaté lors de la rencontre face à l’Espérance de Tunis ?

Il y a le numéro 6 (El-Orfi, ndlr). Je connais même son frère qui était à l’USMA. C’est un joueur pétri de qualités. J’espère qu’il va continuer sur cette voie et qu’il va s’épanouir davantage.

 

L’attaquant Boulahia a joué son premier match sous le maillot des Jaune et Vert face à l’Espérance de Tunis, que pensez-vous de ce joueur ?

Boulahia est un joueur de qualité comme Hamroune et Addadi.

 

Un mot sur le capitaine Nabil Saâdou…

Saâdou est un bon défenseur. Comme je vous l’ai déjà dit, il y a de bonnes individualités dans le groupe et l’équipe a montré de belles choses face à l’Espérance de Tunis.  Au vu de ce que j’ai vu jusqu’à maintenant, je crois qu’on a les moyens pour atteindre l’objectif du club.

 

Vous connaissez sans nul doute l’international tunisien Oussama Daragi, pensez-vous qu’il sera d’un bon apport pour l’équipe ?

Daragi est un grand nom et il n’est pas à présenter. Mais on ne sait pas comment il est physiquement en ce moment. Ce dont je suis sûr en revanche est qu’il va apporter un plus à l’équipe.

 

Est-il vrai que l’objectif qui vous a été assigné par le président Mellal est de gagner le titre ou de terminer au moins la saison à la deuxième place pour assurer une participation à la Champions League africaine la saison prochaine ?

Comme je vous l’ai déjà dit, je ne suis pas venu pour jouer les seconds rôles, mais pour gagner des titres. Si j’ai laissé Dhofar à la première place et qui est qualifié pour la coupe d’Asie, c’est pour jouer les premiers rôles ici en Algérie et pour gagner des titres. J’ai une réunion ce soir avec le président Mellal au cours de laquelle je dois signer un contrat de 3 saisons. (Entretien réalisé hier en début de soirée)

 

Le fait de signer un contrat de longue durée, cela prouve que vous êtes ici pour travailler à long terme…

Absolument, la JSK est un grand club et mon objectif à long terme est de bâtir une grande équipe capable d’assoir sa domination que ce soit au niveau national ou continental.

 

On dit que le MCA était sur vos traces avant que vous n’opteriez pour la JSK ?

C’est vrai, il y avait aussi le MCA puisque des gens proches de ce club m’avaient approché, mais il n’y avait aucun contact officiel avec les dirigeants mouloudéens. Le contact le plus sérieux est celui de la JSK et comme je connais bien ce club, je n’ai pas hésité pour venir.

  1. Z.
Tags: ,

Classement