Agressif, mais respectueux, le président de la FAF a su, malgré  les agitations de Raouraoua, garder son sang-froid jusqu’à la fin. Il a su et pu en l’espace d’une demi-journée conquérir une assemblée pas complètement acquise à sa cause au début des travaux. Qu’il tienne tête à celui qui a régné seize années durant et de cette manière n’ont fait que renforcer sa position au sein de l’instance fédérale.

Après avoir fait passer le bilan de sa première année comme une lettre à la poste, le président de la FAF Kheireddine Zetchi s’est présenté devant les médias pour répondre à leurs questions qui étaient nombreuses, il faut dire que malgré le calme dans lequel s’est déroulée l’assemblée, il y a eu cette présence de l’ex-président Mohamed Raouraoua qui a épicé la matinée, notamment la fameuse histoire de l’hôtel de la FAF qui a aura été le sujet phare de cette AG, puisque Raouraoua a reporté son voyage en Arabie Saoudite pour ce dernier baroud d’honneur qui n’aura visiblement aucune incidence.

 

Jusqu’à hier dans la matinée, personne ne savait encore si Raouraoua allait participer aux travaux de l’assemblée générale de la FAF ou non, même Zetchi n’était pas sûr de sa venue…Mais au moment ou il a pointé le bout de son nez à Sidi Moussa, tout le monde sans exception s’est précipité vers lui. Il était l’espace d’une demi-journée la star et la vedette qu’il a volée à moul el-aârs, Zetchi !

 

Un échange de courriers au vitriol  avec le SG de la FAF confirme la  présence offensive de Mohamed Raouraoua à la première assemblée générale sous l’ère Zetchi qui pourrait ne pas se dérouler comme le président et ses fidèles le souhaitent.

L’assemblée générale de lundi prochain, la première sous l’ère Kheireddine Zetchi, attire beaucoup de monde puisque même ceux qui n’y sont pas invités, et qui ne sont pas membres de l’AG, souhaitent prendre part aux travaux ce lundi au Centre technique national de Sidi Moussa.