Ligue 1

Sadmi : «Les vrais pros ont joué pendant la pandémie»

Depuis qu’il s’est retiré de la présidence de la JSK, Hamid Sadmi ne s’est plus exprimé sur la JSK. «Parler pour dire quoi ? Même si je vois quelque chose qui ne me plaît pas, je préfère me taire, sinon aller au siège et vider mon sac, car la JSK c’est chez moi et je ne peux dire du mal de mon club », nous dira l’ancien latéral droit du Jumbo-JET et de la sélection nationale. Dans l’interview qui suit, le sympathique Sadmi nous raconte son quotidien et nous donne son avis sur la gestion de cette crise par les responsables de notre football.

Remache : «Je n’ai pas approuvé le renouvellement du CA»

Le président du club amateur du CA Bordj Bou-Arréridj, Al-Hawas Remache, a confirmé au journal El Mouhtarif que l'actuel conseil d'administration, qui était dirigé par Anis Benhamadi avant sa démission, est illégal. Pour cause, il n'a pas été renouvelé après l'expiration de sa loi fondamentale en 2016. Une réponse qui contredit ce qu’avancent les membres du CA : «Le conseil d'administration n'a pas été renouvelé et je défie ceux qui disent qu'il a été renouvelé en 2016. La procédure passe légalement par le club amateur et je n'ai pas procédé au renouvellement. J'ai signé uniquement la démission de Messaadia en faveur de Marzouki et s'il y a fraude dans les PV, la justice est entre nous».
Concernant la démission d’Anis Benhamadi, il dira : «Le président démissionnaire était censé demander aux membres de convoquer une assemblée générale pour discuter de sa démission. Je ne porte aucune responsabilité aujourd'hui. Celui qui a pris des décisions hier en assumera la responsabilité. On n’a pas participé à la gestion. Certains ont été placés pour s’opposer à nous, et maintenant nous sommes devenus la solution après avoir été le problème. Ce qui compte pour nous, c'est la continuation de l'équipe, que ce soit en rejetant la démission de Benhamadi ou en trouvant un successeur».
S’agissant de la tenue de l’AG du club, il dira au journal El Mouhtarif : «Nous n'avons pas encore fixé la date de convocation de l'assemblée générale et nous avons le temps jusqu'à la fin du mois de décembre prochain. Le mandat olympique du club amateur prend fin le 31 décembre et nous sommes dans un statut légal. En décembre, je demanderai aux autorités l'autorisation de tenir l'AG. Maintenant, les circonstances ne permettent pas la programmation de l'AG et l'État interdit les réunions. Personne n'interfère avec le club amateur ou la programmation de l'AG, on respecte le cycle olympique».

L’Entente prend option pour Bourdim

L’ex meneur de jeu du Mouloudia d’Alger, Ammar Bourdim, a rencontré hier soir les dirigeants sétifiens pour une éventuelle signature.
Lors des discussions entre les deux parties, l’enfant d’El-Eulma a été franc avec le président Halfaïa. Il lui a clairement signifié qu’il signera à l’Entente de Sétif au cas où il ne rejoindrait pas un club étranger dans les prochaines semaines.
Notons que Bourdim a reçu deux offres : la première émanant du Club Africain de Tunisie, qui insiste sur ses services depuis le dernier mercato hivernal, quant à la deuxième offre, elle provient d’un club turc.
De son côté, l’entraineur de l’Aigle noir, Nabil Kouki, insiste sur l’administration afin qu’elle réussisse ce recrutement, surtout après l’échec du retour de Abdelmoumen Djabou.

 

Une offre de Beşiktaş pour Adam Zorgane

Le club turc de Beşiktaş a présenté une offre officielle pour bénéficier des services du milieu de terrain du Paradou AC, Adam Zorgane.
La presse turque a révélé que l'administration du Beşiktaş avait trouvé en Zorgane Adam, le profile du joueur avec lequel elle cherche à renforcer ses rangs cet été.
Les mêmes sources ont indiqué que la direction du Paradou AC n’a pas encore tranché sur la prochaine destination de son poulain, compte tenu de la forte demande de la part des clubs européens.
Il est à noter qu'Adam Zorgane, 20 ans, fait également partie des priorités du club autrichien de Salzbourg qui était le plus proche de le recruter l'été dernier.

Kh. S.

Bougherara : «Le wali a promis d'aider l'ASAM»

Avant hier, l’entraineur de l'ASAM, Liamine Bougherara, ainsi que le président de la société Al-Arbi Ben M’hidi Malik Omrani, ont été reçu par le wali d’Oum El Bouaghi, M. Zine Eddine Tibourtine.

Après cette rencontre très fructueuse, le coach de l'ASAM et enfant du club, Liamine Bougherara a déclaré au site El Mouhtarif que le premier magistrat de la wilaya, était enthousiaste à l'idée d'aider l'association : «Nous nous sommes longuement entretenus avec le wali. Nous le remercions de nous avoir reçus, alors qu'il écoutait avec intérêt les préoccupations de notre équipe avant de promettre d'aider l'ASAM, tout en cherchant des solutions afin de l’éloigner des crises financières qui menacent son avenir».

«Nous apprécions l'initiative de réconciliation entre Ben Said et Omrani»
D'autre part, l'entraîneur de l'ASAM a apprécié l'initiative de réconciliation qui a eu lieu entre le président de l’entreprise Al-Arbi Ben M’hidi Malik Omrani et le président du club amateur Ben Saïd Chaddad, souhaitant que cela soit positif pour l'équipe : «Ben Saïd et Omrani sont de la même ville et nous apprécions ceux qui ont fait cette initiative de réconciliation». Il été prévu que Ben Saïd Chaddad assiste à la réunion avec le wali, mais, il s'est excusé au dernier moment pour des raisons personnelles, mais le secrétaire général Khleifi, qui a assisté à la réunion, l'a représenté et a, de son côté, donné quelques explications au wali.

 

ESS: Helfaia accepte les conditions de Kouki

L’entraineur de l’Entente de Sétif, Nabil Kouki, a refusé de renouveler son contrat avant l’assainissement de sa situation financière, ainsi que celle de ses collaborateurs.
Le coach tunisien réclame les salaires de quatre mois de travail, en plus de la somme de 500 millions de centimes, suite à la participation du club à la Coupe de la CAF. Le patron de la barre technique a, aussi, défendu les intérêts de ses adjoints qui n’ont pas été, eux aussi, payés depuis quatre mois. Kouki, voudrait qu’ils soient augmentés de 20 millions de centimes, qu’il bénéficie d’une double prime des matchs et que l’administration se charge de l’hébergement de tout son staff.
De son côté, la direction de l’Aigle noir qui tient énormément à son coach a promis de régler ce problème financier dans les plus brefs délais.
Concernant, le nouveau contrat de Kouki, ce dernier bénéficiera d’une prime d’un milliard au cas où le club décroche un titre national et la moitié de la somme, si l’Entente termine sur le podium. Avant la signature, l’administration va lui délivrer un chèque de garantie de quatre mois.

La JSK seule contre tous

C’est bientôt la rentrée des classes à la JSK, le club septuple champion d’Afrique a annoncé hier la date de la reprise des entraînements, elle a été arrêtée pour le 29 août prochain. C’est à la suite d’une réunion de travail, regroupant l'ensemble des staffs, tenue hier lundi au siège du club, que la décision quelque peu surprenante a été prise.

Le CRB va relancer le PAC pour Moussaoui

Comme on le faisait savoir dans une précédente édition, les dirigeants du champion d’Algérie sont en train de travailler sur le dossier de Moussaoui et même s’il n’y a toujours pas d’accord, les pourparlers devraient être relancés dans les prochaines heures.

Chalo quitte le Paradou AC

La direction du club du Paradou AC a décidé, et de manière officielle, de ne pas renouveler le contrat de l’entraineur portugais, Francisco Chalo. Les dirigeants pacistes ont remercié le coach pour tout le travail accompli dans le club depuis deux saisons. Le club a déjà une idée sur le nouvel entraineur qui sera certainement un étranger, comme ça été le cas ses dernières saisons.

Kh. S.

Mellal veut prolonger Belgherbi

Transparent au début de la saison écoulée, l’attaquant Abdelwahid Belgherbi a réussi à se réveiller et retrouver son efficacité à l’entame de la phase retour, bien avant l'arrêt du championnat.

La FAF bloque toujours la JSK

Les jours passent, et aucune décision n’a encore été prise concernant l’identité du 2e représentant de l’Algérie en coupe de la CAF version 2020-2021.

Des entreprises étatiques pour la JSK, le MCO et l’ESS

Après le MCA, le CSC, la JSS, l’USMA et le CRB, trois des plus grands clubs algériens, jusque-là laissés pour compte, vont être repris avant le début de la saison prochaine par de grandes entreprises étatiques. Cette décision purement politique a pour principal objectif de mettre fin à l’anarchie et à la mafia qui gangrènent notre sport-roi.

A quoi joue Zetchi ?

Contre toute attente, le Bureau fédéral, réuni lundi dernier au siège de la FAF à Dely Brahim, n’a pas abordé la question du 2e billet qualificatif à la coupe de la CAF.

Ça va chauffer à la FAF

Le président de la fédération a décidé de recevoir les clubs amateurs contestataires aujourd’hui dans l’après-midi, mais avant cela, il a prévu de discuter avec les président des ligues régionales sur chaque cas pour bien connaître la situation de chacun des clubs concernés.

AG des actionnaires ce soir : Le MCO face à son destin

L’assemblée générale des actionnaires de la société du MC Oran se tiendra aujourd’hui en début de soirée. Il est certain que tous les yeux seront braqués sur ce rendez-vous attendu très particulièrement par les supporters du club dit phare de l’ouest du pays.