Ligue 1

Michel : «Maintenant, on peut respirer»

 

Pour le premier responsable de la barre technique du MO Béjaia, cette victoire face à l’USMBA est une bonne chose pour le club et aussi pour les joueurs, qui ont réussi à mettre un terme à une série de 8 matches sans la moindre victoire.

Un remue-ménage attendu à la tête de la CFA

Les graves accusations du président de la JS Kabylie Chérif Mellal, ou même d’autres responsables de club, qui s’estiment lésés par un arbitrage en difficulté, témoignent de la difficulté dans laquelle se retrouve la corporation, appelée à revoir ses copies, notamment en cette période décisive de la saison.

Le président de la FAF Kheireddine Zetchi a promis de frapper fort et de sanctionner, mais aucune vraie décision n’a été prise dans ce sens. Devant cette paralysie, la CFA se retrouve otage de tirs croisés entre les clubs d’un côté et la FAF ; ce qui donne l’impression qu’elle a baissé les bras et ne peut désormais rien faire.

Face à cette situation, de nombreuses sources ont révélé que la FAF était sur le point d’opérer des changements. Des rumeurs lancées sur des pages de Facebook le week-end passé ont même affirmé que la FAF allait procéder au remplacement du duo Amalou-Benali par l'ex-arbitre international Bichari. L’actuel DTRA de Blida Bellahcène a lui aussi été cité ; des informations qui n’ont pas été confirmées, et le BF tenu avant-hier au CTN n’a rien apporté de nouveau ou presque. En effet, si la réunion était consacrée beaucoup plus à l’organisation de la compétition et à la programmation avec des interventions jugées satisfaisantes de Medouar, ce dernier justement a ouvert une parenthèse en évoquant avec insistance le rôle de l’arbitrage dans le déroulement des deux championnats. Il a présenté, une fois n’est pas coutume, un exposé qui accable à plus d’un titre le rendement des arbitres. Ces dernières semaines, il a de ce fait poussé la FAF à secouer le cocotier ; ce qui était jusque-là des rumeurs est devenu une nécessité, le changement est inévitable. Selon une source proche de la FAF, le BF, qui n’est pas resté insensible à cette nouvelle remarque, a décidé de bouger. La FAF envisage, en effet, d’organiser une réunion restreinte ; elle devrait regrouper quelques membres du bureau fédéral et les responsables  actuels de la CFA. Celle-ci va mettre fin aux fonctions de la direction actuelle, une autre direction devrait lui succéder. Il y sera question donc de la nomination d’un nouveau président, un homme de consensus capable de faire l’unanimité. Il faut dire qu’en ces temps de changements, il est de plus en plus difficile de convaincre les gens d’un choix ; c’est pour cela que la FAF fera en sorte que les nouvelles personnes qui seront désignées quel que soit leur rôle dans le nouvel organigramme soient compétentes, un président qui n’a pas de passé sale qui pourrait ressurgir, car l’on murmure aussi qu’il aura la double casquette et qu’il devra s’occuper aussi de la désignation. La FAF songerait donc à joindre cette tâche à celle du président ; ce qui n’est pas le cas actuellement avec Amalou qui s’occupe de la désignation sachant que le président n’est autre que l’ancien joueur de l’USC Ghouti.

Aucune date n’a été arrêtée pour cette réunion, mais elle pourrait avoir lieu dans la semaine à venir ; la FAF essayera d’assurer la plus calme fin de saison possible afin de réorganiser la maison dans le calme et repartir sur de solides bases l’année prochaine.

  1. M. A.

Medoouar marque des points

En plus de son exposé sous forme d’état des lieux retraçant ce qui a été fait et ce qui reste à faire dans la gestion des divisions professionnelles avec la difficulté liée à la programmation des 10 matches en retard restants, Abdelkrim Medouar, l’intervention du président de la LFP n’a laissé personne indifférent parmi les présents à la réunion du BF.

Le patron de la LFP est revenu sur les problèmes d’arbitrage qui ont secoué les championnats, appelant la FAF à réagir. Alors que ses participations jusque-là aux réunions n’étaient pas préparées et étaient souvent désordonnées, cette fois Medouar est arrivé au CTN armé d’une documentation pour clarifier la situation et parler de quelques cas bien précis. Il a donc exhibé des documents officiels sur certains arbitres dans des matches qui ont fait débat dernièrement ; ce qui a soulevé l’admiration des présents et poussé visiblement le BF à actionner un plan de sauvetage en urgence. C’est comme ça donc que la Fédé aurait décidé de faire bouger les choses. Medouar pour sa part va devoir continuer sur sa lancée et ouvrir d’autres dossiers, car depuis son avènement, les gens l’ont rarement vu dans un rôle aussi efficace.

  

A lire aussi :

Les Sénégal, l’un des deux adversaires des Verts avant la CAN

MOB 1 - USMBA 0 : Les Crabes soufflent

 

Entre deux équipes cherchant à améliorer leur position au classement, l’adversité était apparente dès l’entame de la partie avec l’ascendant des locaux qui ont entamé tambour battant la partie.

MOB : L’ère Boudiab prend fin

 

Les actionnaires de la SSPA/ MO Béjaia se sont réunis dans la soirée de vendredi au niveau de la localité de Baccaro pour statuer sur l’intention du président du CA Boudiab Aâmar de quitter les affaires du club.

Bencharif : «Pas de place au doute !»

 

Alors que la formation des Vert et Noir n’est pas dans de bonnes dispositions notamment au classement général, les joueurs eux ne veulent pas céder au doute et promettent de se battre jusqu’au bout pour sauver l’équipe du spectre de la relégation. Bencharif et ses coéquipiers savent que la tâche ne sera pas facile, plusieurs formations se battent pour le même objectif.

MOB : C’était tendu de bout en bout !

 

L’assemblée générale du CSA MOB a eu lieu dimanche en fin d’après-midi au niveau du salon d’honneur du stade OPOW de Béjaïa. Alors qu’elle devait se dérouler jeudi soir, l’assemblée avait été reportée en raison de l’absence du quorum.

MOB : Les Vert et Noir reprennent des forces

Les membres du staff technique du MO Béjaia ont accordé trois jours de repos aux joueurs, à la suite du report de la dernière journée du championnat. Alors que le groupe se préparait à aller damer le pion à la formation du Nasria d’Hussein Dey, la LFP a décidé de renvoyer la rencontre à une date ultérieure.

MOB : Reprise mouvementée

 

Les Crabes n’ont pas apprécié le dernier résultat face au DRBT. Estimant que les joueurs ont fauté et qu’il fallait faire le point avec eux, un groupe de supporters s’est déplacé au stade de l’Unité maghrébine où l’équipe effectuait sa séance de reprise pour discuter avec les camarades du capitaine Bouledieb.