Ligue 1

CRB 1 – RCA 1 : Encore des points perdus à la maison

CRB 1 – RCA 1

Stade du 20-Août

Match à huis clos

Arbitres : MM. Arab, Biod, Hammadi  Avertissements : Mrezigue (12’), Belkhither (85’) pour le CRB) ; Saïdani (40’) pour le RCA

Expulsion : Saïdani (50’) RCA

Buts : Saïdani (50’) RCA ; Bourdim (70’) CRB

CRB :

Moussaoui, Boulekhoua (Khalfallah 86’), Belkhither, Keddad, Bouchar, Mrezigue (Merzougui 55’), Draoui, Bouras, Bakir (Belkhir 55’), Bousseliou (Bourdim 60’), Aribi

Ent. : Marcos Paqueta

RCA :

Chouih, Aït Ali, Chaâraoui, Mkeddem, Saïdani, Deghmani, Berkoune, Benbakour (Kissani 90’+1), Oukil, Toumi (Serradj 78’), Bouziane (Belaribi 86’)

Ent. : Fayçal Kebbiche

Film du match :

3’ Centre de Boulekhoua, tête de Bousseliou qui passe juste à côté

13’ Le coup franc de Deghmani des 25 mètres passe à côté du poteau gauche de Moussaoui

15’ Centre de Bousseliou, tête puissante de Bouchar, mais Chouih la dévie en corner

34’ Belle action du Chabab, Aribi sert Boulekhoua qui frappe, mais la balle passe au-dessus

38’ Centre de Bousseliou, tête d’Aribi, excellente parade de Chouih

50’ Centre d’Oukil, tête de Saidani qui marque le 1er but

63’ Coup franc de Bourdim qui a failli surprendre Chouih

70’ Frappe des 20 mètres de Bourdim, Chouih se trouve là, le CRB égalise

82’ Frappe puissante de Belkhiter, que Chouih dévie en corner

84’ Corner de Bourdim, tête de Merzougui sur la transversale

 

Encore des points perdus à la maison

En difficulté les derniers matchs, le Chabab confirme cette tendance puisqu’il n’a pas pu se relancer face au RCA. Il laisse encore filer 2 points importants face à une équipe réduite à 10 durant plus de 40 minutes en seconde période.

Restant sur une mauvaise série de 4 matchs sans la moindre victoire, le Chabab voulait absolument profiter du match face au RCA pour aller chercher les 3 points et se relancer. Il voulait repartir du bon pied pour se rapprocher du titre de champion d’Algérie. C’est peine perdue puisque le club de la capitale a réalisé un triste match nul hier dans son antre du 20-Août. En effet, les Belouzidadis ont même été longtemps menés au score avant que Bourdim n’égalise à la 70e par cette frappe des 20 mètres, bien aidé, faut-il le souligner, par Chouih qui s’est totalement distingué sur cette action. Cependant, le constat est là, le CRB est dans une situation compliquée du moment que l’équipe ne parvient plus à gagner ses matchs, car avec la partie d’hier, cela fait maintenant 5 matchs sans victoire, toutes compétitions confondues. Ce sont surtout 2 points de pris sur les 9 mis en jeu au cours des trois derniers matchs.

 

En manque de solutions

Il faut signaler qu’une fois de plus, le Chabab a manqué de beaucoup au cours de cette rencontre. La prestation générale n’a pas été bonne, elle était en deçà des attentes. Le plus inquiétant est que l’équipe est actuellement en manque de solutions pour gagner puisque les attaquants ne marquent plus et personne n’arrive à prendre les choses en main pour débloquer cette situation compliquée comme celle d’hier face au RCA.

Le CRB joue avec le feu

Les matchs retard doivent absolument servir à creuser l’écart sur la JSS qui revient très bien au classement et qui dispose, elle aussi, de matchs retard. Après 2 points de plus perdus hier au 20-Août, les Belouzidadis ont perdu une occasion en or de prendre de bonnes distances et de faire le nécessaire pour garder une marge de manoeuvre pour la fin de saison. Ils sont en train de jouer avec le feu à l’heure où ils ne doivent pas oublier que rien n’est encore joué et qu’il reste encore beaucoup de matchs à disputer s’ils veulent remporter un 3e titre consécutif. Il faudra donc se reprendre au plus vite, à commencer par le match de ce samedi face à l’ASO, une équipe en pleine forme qui va certainement leur donner beaucoup de mal.

  1. Z.

 

USMA : Meziane : «Pas question de rater le match de la saison»

«Les offres ? Je suis concentré sur la suite du championnat»

 

Muet depuis l’entame de la phase retour, Abderrahmane Meziane est l’un des joueurs sur lequel le staff technique misera beaucoup dans le grand derby algérois face au MCA. L’attaquant usmiste nous parle de la grande empoignade de dimanche prochain.

 
 

Comment est l’ambiance au sein du groupe après votre dernière victoire face au WAT ?

On avait tant besoin de cette victoire, car elle nous a permis de reprendre confiance après 9 matchs de disette. On poursuit notre préparation du grand derby face au Mouloudia dans de bonnes conditions et avec un moral gonflé à bloc.

 

Le compte à rebours pour le grand derby a déjà commencé, n’est-ce pas ?

On a commencé à y penser juste après le match face au WAT. C’est un rendez-vous qui revêt un cachet important et particulier en même temps. La concentration bat son plein au sein du groupe.

 

Comment se présente-t-il pour vous ?

Comme tous les matchs du championnat, il s’annonce difficile face à un adversaire qui n’est pas à présenter. Mais on n’a d’autre choix que de gagner si l’on veut rester toujours en course pour une place qualificative à une compétition continentale au prochain exercice. Il n’est pas question de rater le match de la saison. On est conscients de la responsabilité qui nous attend et la victoire demeure notre seul mot d’ordre.

 

Justement, comment voyez-vous vos chances pour la suite du championnat ?

Je crois que nos chances de terminer le championnat à une place parmi les 6 premiers est encore jouable. On sait que la suite du parcours s’annonce difficile, mais on est déterminé à arracher le maximum de points. Une deuxième victoire de suite dimanche face au Mouloudia nous permettra de reprendre confiance. Certes, on a traversé un passage à vide terrible, mais je crois que tous les moyens sont réunis pour qu’on revienne en force, d’autant plus que le groupe renferme de très bons joueurs.

 

Vous serez l’un des joueurs sur lequel l’entraîneur misera beaucoup, êtes-vous prêt à tenir votre rôle ?

Je suis prêt à jouer là où il voudra. J’espère livrer une bonne performance et contribuer à la victoire de mon équipe, peu importe si je marque ou non. Je sais ce que ça veut dire gagner un derby et je ne vais donc ménager aucun effort pour être à la hauteur.

 

Vous allez retrouver à l’occasion vos supporters, quel est votre sentiment ?

C’est sûr qu’on est contents, car on sait très bien que leur soutien sera une autre source de motivation pour nous, notamment lorsqu’il s’agit d’un derby algérois. On espère qu’ils seront présents en force pour nous soutenir et, de notre côté, on fera de notre mieux pour ne pas les décevoir.

 

Le club saoudien Al-Fath serait intéressé par vos services, le confirmez-vous ?

Personnellement, je n’ai reçu aucun contact. Pour le moment, je suis concentré sur l’avenir de mon équipe en championnat, où l’on sera appelé à disputer des matchs décisifs. Je veux honorer mon contrat avec l’USMA jusqu’à la fin.

  1. S.

 

MCO : Le derby de Relizane a commencé

La reprise, tenue avant-hier, s’est déroulée dans une bonne ambiance et  la convivialité. Les joueurs de l’équipe première du MC Oran se sont donnés à fond pendant l’entraînement dirigé par l’entraîneur Abdelkader Amrani en présence de son staff. Sur le rectangle vert du stade Ahmed-Zabana, Mohamed Legraâ et compagnie n’ont pas ménagé leurs efforts pour répondre aux recommandations de leur driver, soucieux d'insister, quant à lui, sur la concentration et l’abnégation. Cependant, faut-il le relever, même s’ils ont raté un succès limpide sur le terrain de l’ASO Chlef, pour les joueurs, le prochain match est plutôt sur les lèvres : «On sait qu’on a un match très important à Relizane à bien préparer. On sait aussi qu’on doit engranger beaucoup de points pour espérer en finir avec cette pression en raison de la position de l’équipe.»

 

Renouer avec la gagne, la détermination du groupe

Leurs propos dénotent de leur détermination à faire le maximum dans l’espoir de renouer avec la gagne. A commencer par ce match de Relizane qui se profile à l’horizon étant programmé dans l’après-midi de samedi prochain sur la pelouse du stade Tahar-Zougari. Un rendez-vous que les gars d’El-Hamri doivent négocier par un succès en vue d’avancer au classement général et se mettre à l’abri de la menace du RC Arba, HB Chelghoum-Laid et l’O Médéa, les plus sérieux concurrents du Mouloudia d’Oran.

  1. M. A.

 

JSK : En plus de l’animation offensive qui fait défaut : L’attaque inquiète au plus haut point

Comme nous l’avons évoqué dans ces mêmes colonnes, l’animation offensive fait défaut à la JSK en cette fin de saison. Cela n’est pas le seul problème des Jaune et Vert, puisque l’efficacité en attaque est quasiment absente ces derniers matchs. Cette efficacité offensive demeure le gros souci de l’entraîneur Ammar Souayah, qui est toujours à la recherche de solutions pour résoudre ce problème. Les camarades de Mouaki, et comme c’était le cas lors des précédentes rencontres, ne se sont pas montré dangereux face au CRB. Ils se sont créé quelques occasions mais, malheureusement, ils se sont montrés maladroits dans le dernier geste et se sont contentés d’un point du match nul. Les Canaris du Djurdjura ont raté pas moins de 16 points à domicile cette saison à cause de ce problème, à commencer par les deux défaites concédées face au MCA (0-1) et l’ASO (0-1) et les 5 matchs nuls respectivement face à l’ESS (0-0), le RCA (1-1), l’USB (1-1), l’USMA (1-1) et le CRB (0-0). Ces matchs auraient pu être en faveur des Canaris du Djurdjura si les attaquants avaient fait preuve d’efficacité. Si le compartiment défensif et la récupération rassurent, l’animation offensive et l’attaque demeurent le point faible de l’équipe ces derniers temps. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la forme actuelle des camarades de Bensayah inquiète au plus haut point les supporters.

 

3 matchs, 0 but

Depuis le match en déplacement remporté à Relizane sur le score de 4  à 1, la JSK n’a inscrit aucun but. Après avoir réussi à carburer en inscrivant 7 buts face au HBCL et le RCR, le compartiment offensif cale ces derniers temps. Lors des trois derniers matchs joués respectivement face à l’ASO, le MCO et le CRB, les camarades d’Ouattara n’ont inscrit aucun but. Les attaquants traversent un passage à vide et sont en perte de confiance. Le coach Souayah doit trouver des solutions avant le prochain match face au NC Magra, dans le cadre de la 30ème journée de la Ligue 1 Mobilis.

Les attaquants devraient se réveiller et retrouver l’efficacité dans un match où la victoire est impérative pour récupérer la deuxième place et rester dans la course au podium.

 

Ouattara n’arrive pas à confirmer

Arrivé à la JSK lors du mercato hivernal, l’attaquant Mohamed-Lamine Ouattara n’a pas mis beaucoup de temps pour donner raison à ses recruteurs. Il a fait parler de lui lors de ses débuts sous les couleurs des Jaune et Vert réussissant à inscrire 4 buts. Depuis son dernier but marqué face au RC Relizane, le joueur se trouve en perte de vitesse et n’arrive pas à s’imposer devant les défenseurs adverses. Malgré sa volonté et sa combativité, le joueur perd son efficacité ces derniers temps. Lors d’une discussion avec lui, le joueur affirme qu’il traverse un passage à vide, mais il semble confiant de retrouver le sens du but à partir du prochain match en déplacement face au NC Magra. «Je promets de marquer à Magra », nous a déclaré Ouattara. 

 

Bensayah et Mouaki doivent retrouver la confiance

Mohamed-Lamine Ouattara n’est pas le seul attaquant qui traverse un passage à vide, puisque les deux autres attaquants qui jouent titulaires à savoir Réda Bensayah et Dadi Mouaki ont perdu la confiance ces derniers temps. Auteur de 8 buts depuis le début du championnat, ce qui fait de lui le meilleur buteur de l’équipe, Réda Bensayah se trouve en baisse de forme ces derniers matchs. C’est le cas également de Dadi Mouaki qui s’est montré décisif dans plusieurs rencontres en inscrivant jusque-là 6 buts. Les deux joueurs, certes, traversent une période compliquée, mais travaillent comme durement aux entrainements afin de dépasser cette période difficile et retrouver leur efficacité lors des prochaines rencontres.

  1. H.

MCA : Ils se sont mis d'accord après l'USB Hadj Redjem-Ben Yahia, RDV après le derby

 

Le président du Mouloudia d'Alger Hakim Hadj Redjem compte clôturer le dossier de Khaled Ben Yahia après le derby contre les Rouge et Noir de Soustara. Le technicien tunisien va prolonger son contrat jusqu'en 2024. Lors de la dernière réunion entre les deux hommes, ils ont pratiquement tout conclu sur la modalité du contrat avant le match contre la Saoura.

 Selon les informations recueillies auprès du club-phare de la capitale, la dernière entrevue entre le président Hadj Redjem et Ben Yahia, avant le match de la Saoura, fut fructueuse ; les deux parties se sont pratiquement entendues sur la prolongation du contrat du Tunisien pour deux autres années. Cette issue fut somme toute prévisible, après avoir constaté, ces derniers jours, que Ben Yahia s'implique davantage dans l'opération recrutement du vieux club algérois. Bien que des rumeurs aient fait état que la direction du club n'est pas chaude de prolonger le contrat du Tunisien, le président du CA Hakim Redjem a mis fin à toutes les spéculations en déclarant après le match contre Biskra : "Je ne reviendrai pas sur ma décision. Ben Yahia a fait du bon travail, on veut le garder pour au moins les deux prochaines saisons." Le boss du Mouloudia a tenu à rassurer les Chnaoua que l'ancien joueur des Aigles de Carthage va signer un nouveau contrat avec le MCA jusqu'en 2024.

Par ailleurs, selon une source sûre, le nouveau contrat sera signé après le derby algérois contre l'USMA, car Hadj Redjem veut en finir avec ce dossier le plus vite possible pour se consacrer au renforcement de l'équipe en prévision de la saison prochaine. Cette décision de prolonger le contrat du Tunisien est prise pour poursuivre le projet qu'il a entamé avec le club et aussi pour assurer une stabilité à l'équipe.

Ainsi donc, le dossier de Ben Yahia sera clos après le derby algérois, surtout si le vieux club algérois gagne. Et si, par malheur, le MCA rate son derby, les données pourront changer.

  1. Z.

CRB : Chabab, il est temps de se réveiller !

Après 4 matchs sans la moindre victoire toutes compétitions confondues, le Chabab retrouve la compétition officielle cet après-midi lorsqu’il affrontera la formation du RCA dans le cadre de la mise à jour du calendrier (24e journée). Inutile de dire que la victoire s’impose pour le club de la capitale.

Depuis 4 matchs maintenant, la formation de Laâqiba est dans le dur et n’arrive plus à gagner la moindre rencontre. Une période vraiment compliquée pour les Rouge et Blanc qui doivent rapidement se rebiffer. Un passage à vide qui ne doit pas durer plus que ça car il y a une fin de saison très importante à gérer et à faire le nécessaire pour aller chercher un 3e titre de champion consécutif. Pour cela, il faudra faire le nécessaire pour renouer avec les bons résultats et cela le plus vite possible. D’ailleurs, cet après-midi, le club de la capitale sera en appel au stade du 20-Août lorsqu’il affrontera la formation du RCA dans le cadre de la mise à jour de la 24e journée du championnat. Une rencontre d’une extrême importance pour les Rouge et Blanc qui doivent tout faire pour essayer de l’emporter et de retrouver de bonnes habitudes pour la fin du championnat. La donne est simple pour le CRB, il est temps de se réveiller et de réapprendre à gagner une rencontre de championnat.

 

Pas le droit à l’erreur

Les hommes de Marcos Paqueta sont sous pression et même s’ils tentent de relativiser en faisant savoir que ce n’est qu’un petit passage à vide, il faudra absolument gagne cette rencontre du moment que le Chabab n’a désormais plus le droit à l’erreur puisque la JSS commence à revenir très fort. C’est dire qu’il faut profiter des rencontres de mise à jour pour empocher le plus grand nombre de points possibles et reprendre une certaine avance au classement général du championnat. Telle est la mission des joueurs aujourd’hui, reprendre des distances par rapport à la JSS qui reste à l’heure actuelle le plus dangereux concurrent pour le titre de champion d’Algérie.

 

L’attaque appelée à se rebiffer

Pour espérer gagner la rencontre, le staff technique a d’ores et déjà mis en place son plan d’action et comme de coutume, le Chabab va jouer avec un schéma offensif pour espérer empocher les trois points de la victoire. Cependant, pour y parvenir, il faudra faire le nécessaire pour marquer et c’est actuellement le gros point d’interrogation au vu des dernières prestations de l’équipe et surtout des attaquants. En effet, Merzougui et Aribi n’ont plus marqué depuis des lustres et cela pèse sur le rendement, il en va de même pour les autres joueurs offensifs puisque le dernier but remonte à la JSS et il avait été inscrit par Bouras. Le coach espère que ses attaquants vont se réveiller au cours de cette rencontre et qu’ils feront le nécessaire pour aider l’équipe à aller chercher la victoire. On le saura à partir de 16h.

  1. Z.

USMA : Al Fath le veut : Meziane, destination l’Arabie Saoudite ?

Abderrahmane Meziane pourrait quitter l’USMA en fin de saison. Il est bien parti pour revenir au Golfe, plus exactement en Arabie Saoudite, où il a des touches avec le club d’Al Fath. La direction usmiste n’est pas contre l’idée de lui accorder un bon de sortie au terme de l’actuel exercice.

De retour à l’USMA l’été passé après deux expériences ratées à l’étranger, respectivement aux Emirats Arabes Unis avec Al Aïn et en Tunisie avec l’ES Tunis, Abderrahmane Meziane n’a finalement pas pu apporter le plus escompté. Et pourtant, la direction a beaucoup misé sur son recrutement pour apporter un grand plus au compartiment offensif de l’équipe. Auteur d’une phase aller mi-figue mi-raisin, il a failli être libéré, mais lors de cette phase retour, il n’a pas brillé, avec zéro but inscrit dans dix matchs joués. Selon une source crédible, nous avons appris que l’attaquant usmiste de 28 ans a des touches avec des clubs arabes, citant notamment le saoudien Al Fath. Ce dernier est intéressé par les services de l’attaquant usmiste et compte l’engager lors du prochain mercato estival.

 

La direction devrait lui accorder un bon de sortie

Auteur d’une saison loin des attentes, Abderrahmane Meziane, qui est sous contrat avec le club pour une autre saison, soit jusqu’en 2023, pourrait connaître le même sort que celui de Brahim Chenihi et Abdelkrim Zouari. La direction n’est pas chaude pour le conserver dans l’effectif qui représentera l’USMA lors du prochain exercice, surtout quand on sait que dans sa nouvelle politique adoptée, c’est de se débarrasser des gros salaires. Ainsi, la direction ne devrait pas s’opposer au départ de l’attaquant en question en fin de saison et compte lui accorder un bon de sortie pour rejoindre le club qui le veut. Selon toujours notre source, c’est que la clause libératoire de Meziane est estimée à 1 milliards de centimes. Une somme qu’un club des pays du Golfe est capable d’offrir à la direction usmiste pour s’offrir les services du joueur. Dans tous les cas de figure, ce dernier préfère, pour le moment, rester concentré sur l’avenir de son équipe qui sera appelée à disputer d’importants matchs pour la suite du parcours en championnat et qui s’annoncent décisifs pour la course pour une place qualificative à une compétition continentale lors de la saison prochaine.  

A.S.

MCO : 3e mauvaise attaque du championnat : L’unique tableau noir des Hamraoua

Le MC Oran peine à gagner ses matches en raison d’un mal situé sur le plan offensif. En effet, l’équipe que drive aujourd’hui Abdelkader Amrani ne continue pas moins de subir à cause de ce mal qui semble persister. Sans ce mal, le Mouloudia d’Oran serait certainement logé au moins au milieu du classement général. Comme relevé dans notre édition d’hier, les chiffres l’attestent fort bien avec ce bilan de 23 buts marqués en 28 rencontres disputées jusque-là. Dans son jardin d’El-Hamri, cette équipe a du mal à transformer ses mouvements offensifs qui, parfois, se comptent sur les bouts d’une seule main. De plus, la ligne d’attaque n’est jamais parvenue à marquer plus de 2 buts. Huit fois seulement, ses joueurs sont arrivés à planter deux banderilles, dont une fois hors de l’antre d’El-Hamri, sur le terrain de l’US Biskra plus précisément. C’est dire toute l’impuissance de la bande mouloudéenne en matière d’efficacité. Et ce n’est pas pour rien si cette ligne est la 3e mauvaise attaque du championnat devant le RC Relizane (22 buts) et le WA Tlemcen (12 buts).

 

Seuls Djaâbot et Guenina…

Même les buteurs ne sont pas légion au sein de l’équipe d’El-Hamri qui a du mal à gagner ses matchs même si, pour l’heure, elle reste sur une série de 8 matches d’affilée sans défaite (ndlr, 2 succès et 6 nuls). Mis à part l’attaquant Adil Djaâbot et le milieu de terrain Yassine Guenina, qui sortent du lot avec une moisson toutefois moyenne (ndlr, 7 et 6 buts dans l’ordre respectif),  le reste se compose de 2 éléments ayant marqué 2 buts seulement, en l’occurrence Aymen Chadli et Marwane Dahar, et 6 autres avec une unité chacun, dont le défenseur Tarik Cheurfaoui du HB Chelghoum-Laid contre son camp. Pour les adeptes des chiffres, voici le tableau des artificiers de la formation du Mouloudia en cette saison 2021-2022 :

-Djaâbot … 7 buts

-Guenina … 6 buts

-Chadli et Dahar... 2 buts

-Allati, Bouguettaya, Belaribi, Belmokhtar, Benammar et Cheurfaoui (HBCL, CSC) … 1 but

  1. M. A. 

 

JSK : NCM, JSS et WAT : La direction exige 9 sur 9

Sachant que leur équipe n'a plus droit à l'erreur, les dirigeants veulent un sans-faute lors des trois prochaines rencontres, à commencer par celle de ce vendredi face à Magra La JSK est reléguée à la 4e place après la victoire de la JSS devant le CSC et pour ne pas se faire distancer davantage par les autres prétendants au podium, les dirigeants exigent de leurs joueurs et même de leur entraîneur de gagner les trois prochains matches. Ils savent que le match face à Magra ne sera pas facile et qu'ils auront affaire à un adversaire qui jouera à fond ses chances pour quitter la zone rouge, mais comme leur équipe a perdu pas moins de 5 points lors des deux derniers matches à domicile (défaite face à l'ASO et nul devant le CRB), les dirigeants espèrent que leur équipe récupérera 3 points lors de son prochain déplacement à Magra avant de tenter de revenir avec d'autres bons résultats lors de leurs prochains matches à l'extérieur. Les poulains de Souayah ont réussi de bons résultats à l'extérieur en cette phase retour, mais ils doivent confirmer lors des matches restants, sinon ils risquent de tout perdre en cette fin de saison. Cela dit, le coach tunisien jouera l'attaque ce vendredi face à Magra, car même le nul n'arrangera pas les affaires des Canaris.

 

Tournant

Si les équipiers de Bensayah parviennent à revenir avec les trois points de leur déplacement à Magra, ils aborderont le choc face à la JSS avec un moral d'acier. Ce match retard  face à la JSS prévu mardi prochain sur le terrain du 1er-Novembre-1954 est déterminant dans la course pour la deuxième place qualificative pour la Champions League en attendant le clasico face au Mouloudia d'Alger qui lui aussi ambitionne de terminer la saison à la deuxième place. Une victoire mardi prochain face à un concurrent direct pour la deuxième place fera beaucoup de bien aux Canaris. Mais la priorité est de battre Magra avant de penser à la JSS. Pour le match face au WAT qui est relégué en Ligue 2 depuis plusieurs semaines, il ne devrait être qu'un match de préparation pour les autres rendez-vous.

  1. B.

 

MCA : Hadj Redjem motive les joueurs : «Je vous promets une belle prime si vous gagnez l’USMA»

 

Le président du Mouloudia d’Alger Hadj Redjem veut cette place de dauphin pour jouer la Ligue des champions africaine la saison prochaine. Dans ce sens, conscient que le MCA doit gagner son prochain match, le derby face au voisin de l’USMA, le coach a décidé de motiver ses troupes pour assurer face aux Rouge et Noir. En effet, le prochain match que disputera le MCA est le derby contre l’USMA au 5-Juillet. Les Vert et Rouge, pour continuer à prétendre à une place sur le podium, doivent battre l’USMA. Par ailleurs, tout le monde sait que le voisin fera tout pour acculer le Doyen sur ses terres. A ce propos, le président Hadj Redjem a tenu un discours devant le groupe qui a ramené un point de Biskra : « Je vous promets une belle prime si vous gagnez l’USMA.» Une accroche pour retenir l’attention des joueurs avant d’ajouter: « Je sais que face à l’USB, ce ne fut pas facile surtout dans les conditions particulières dues à l’hostilité des Biskris. Mais vous avez tout de même assuré le point du nul, pour cela, je vous félicite. Vous avez assuré un bon rendement, vous étiez comme des guerriers sur le terrain, on a tous senti cela. Alors, vous allez avoir une prime spéciale pour le rendement que vous avez proposé lors de ce match, pas pour le résultat. » Le président a fait comprendre à ses joueurs qu’il veut voir des guerriers pour la suite du parcours, des hommes qui ne lâchent rien et qui se surpassent pour avoir le dernier mot. Le discours tenu par le président dans le vestiaire après le match a fait beaucoup de bien aux Vert et Rouge. Le boss a ensuite déclaré : « Maintenant, il faut oublier ce match et préparer le derby. Je vous promets encore une fois, que si vous gagnez, vous toucherez une belle prime.» A ce stade de la compétition, tous les moyens sont bons pour motiver dans les rangs. Le président du Mouloudia d’Alger mise sur une participation à la Ligue des champions, tout le monde le sait. Pour cela, il faut enchaîner les bons résultats et cela passe par vaincre l’USMA lors du prochain derby.

  1. Z.

CRB : Le RCA, le match à ne pas louper

Restant sur une série de 4 matchs sans victoire

Pas de repos pour les Rouge et Blanc de la capitale qui préparent d’ores et déjà leur match de mise à jour face au RCA. Sur une mauvaise série, les Belouzidadis doivent absolument se relancer.

4 matchs toutes compétitions confondues sans aucune victoire pour le champion en titre. Une mauvaise passe en cette dernière ligne droite de la saison que tout le monde espère de courte durée. Après le match nul face à la formation de la JSK, les Rouge et Blanc préparent désormais leur rencontre de mise à jour de la 24e journée du championnat face à la formation du RCA prévue demain au stade du 20-Août-1955. Une rencontre très importante pour le club de la capitale qui aspire à faire le nécessaire pour repartir du bon pied. D’ailleurs, après cette mauvaise passe, les Belouzidadis n’ont clairement pas intérêt à se louper et doivent faire tout ce qu’il faut pour essayer de se relancer  et repartir du bon pied pour la fin de saison qui s’annonce très compliquée sur tous les points pour la formation de Laâqiba. Les joueurs le savent très bien et savent qu’il faudra tout faire pour essayer d’aller chercher cette victoire qui vaudra beaucoup dans la course au titre.

 

Ne pas laisser le doute s’emparer des joueurs

Il faut dire que depuis l’élimination en Ligue des champions d’Afrique, le CRB n’affiche plus le même visage et s’illustre par des performances qui ne sont clairement pas à la hauteur des attentes. C’est pour cette raison que la victoire demain sera d’une grande importance pour le club de la capitale afin de retrouver la confiance et de ne pas laisser le doute s’emparer des joueurs. Bien conscient de cette histoire, le staff technique a déjà remobilisé tout son groupe et a insisté sur l’importance d’un rebond rapide et de renouer avec les victoires au cours de cette rencontre de championnat.

 

Deux à trois changements dans l’onze

En ce qui concerne l’effectif, le coach prévoit d’apporter des réajustements sur son onze de départ à commencer par le retour du milieu de terrain de l’équipe Zakaria Draoui qui va récupérer sa place de titulaire dans l’entrejeu. Pour les autres changements, c’est au niveau de l’attaque que ça devrait se passer puisque le coach doit absolument trouver des solutions par rapport à la stérilité offensive qui touche l’équipe depuis plusieurs matchs maintenant. Le technicien brésilien du Chabab est en train de tout mettre en œuvre pour préparer la meilleure équipe possible et faire ce qu’il faut pour permettre à son équipe de présenter un bien meilleur visage et surtout prendre d’importants points pour le titre final en championnat.

  1. Z.

USMA : Le Mouloudia, le match de la saison

Le grand derby algérois face au MCA constitue le match de la saison pour les Rouge et Noir de l’USMA. Non seulement parce qu’il revêt un cachet particulier face à l’éternel rival, mais aussi parce que la victoire leur permettra de rester toujours dans la course pour une place qualificative à une compétition continentale au prochain exercice.

Après 9 matchs de disette, les Rouge et Noir ont pu mettre un terme à leur série de mauvais résultats vendredi dernier en renouant enfin avec la victoire lors de la réception du WA Tlecem. Un match où leur prestation était loin d’être convaincante, mais la victoire demeure très importante sur le plan psychologique des joueurs. Maintenant, ils devront se projeter sur leur prochain rendez-vous en championnat, à savoir, le grand derby algérois qui les opposera au MCA dimanche prochain au 5-Juillet à 19h. Un rendez-vous qui constitue le match de la saison pour deux principales raisons. La première, tout faux pas est strictement interdit pour eux s’ils veulent faire un autre bond au classement général et, du coup, garder leurs chances de terminer la saison parmi les 6 premiers, synonyme d’une participation à une compétition continentale au prochain exercice. Et la seconde, au vu de la grande rivalité entre les deux clubs voisins. En effet, s’imposer face au frère ennemi avec l’art et la manière aura sans doute un goût très particulier. Cela va également permettre aux joueurs de retrouver d’autres ressources mentales en prévision de la suite du championnat après un passage à vide terrible.

Un sérieux test pour Benouahi

Nommé entraîneur en chef après le limogeage de Zlatko Krmpotic, Jamil Benouahi a échoué sa première sortie en concédant une défaite à Magra face au NCM. Certes, il a réussi sa deuxième sortie vendredi dernier face au WA Tlemcen, mais on ne peut le prendre comme un match référence où la victoire était une simple formalité pour l’USMA face à un adversaire déjà relégué en 2e division inférieure. C’est plutôt le grand derby de dimanche prochain qui sera un test révélateur pour le technicien belgo-marocain face à un prétendant sérieux pour les premiers rôles. Une nouvelle sortie qu’il ne devra pas rater pour mener sa bande à réaliser une brillante victoire et être ainsi à la hauteur de la confiance des responsables du club. Il faut dire que Benouahi est en train de faire de son mieux afin de réaliser des résultats satisfaisants pour la suite de la saison. Dans le cas où il atteindrait l’objectif principal tracé par la direction, celui d’assurer une participation continentale au prochain exercice, il pourrait bien être reconduit au poste d’entraîneur en chef pour la saison prochaine.

  1. S.

MC Oran : Même sans gagner El-Hamri avance doucement

Même si sa position actuelle par rapport à la première loge du purgatoire n’est toujours pas rassurante, le MC Oran se rapproche petit à petit du maintien. Grâce à son nul réalisé avant-hier sur le terrain de l’ASO Chlef (1-1), le Mouloudia maintient son avance sur cette loge. Certes, l’écart s’est rétréci avec le propriétaire de cette loge, en l’occurrence l’O Médéa, vainqueur sur le sol du NA Hussein Dey (1-0), mais ce résultat conforte bien que la bande à Abdelkader Amrani a pris du galon. Cette bande reste sur une série de 8 matches d’affilée sans défaite, faut-il le relever. Cela dit, face à une équipe chélifienne qui a forcé bien des pensionnaires de l’élite au respect, ce nul ne reflète pas la physionomie de la partie, dont l’issue finale aurait pu ou dû sourire aux gars d’El-Hamri. A la place d’un succès qui leur tendait les mains, les Rouge et Blanc ont décroché un point très important sur le plan comptable. Ce point dont le poids pourrait valoir à leur équipe de prendre une bonne option pour le maintien et ce, en attendant la suite de la compétition et le match en retard contre la JS Saoura. Pour le reste, l’équipe de Mohamed Legraâ avance petit à petit vers son maintien.

 

 7 occasions ratées, 2 essais sur la transversale

Manque de finition, ce mal récurrent

Ce mal ne semble toujours pas épargner le Mouloudia de la cité d’El-Bahia. Sur la pelouse de Mohamed-Boumezrag, la formation oranaise a donné l’impression de jouer à domicile tellement son jeu est concentré sur la zone adverse durant plus du tiers de la rencontre. Sa domination a été constante au point de pousser la défense chélifienne et son gardien Alaouchiche à un travail gigantesque pour sauver leur cage. Au total, l’équipe oranaise s’est procuré pas moins de 7 occasions nettes à mettre au fond, dont 2 tentatives repoussées par la barre transversale. Faute de finition, l’équipe du club-phare de l’Ouest algérien a laissé passer une victoire certaine. Ce mal n’arrête pas de jouer des tours au MCO et ce n’est pas pour rien si en 28 rencontres disputées, la ligne d’attaque compte 23 buts seulement, soit une moyenne de 0, 82 but par match.  

  1. M. A.

JSK : Souayah ne bougera pas avant juin

Après l'échec essuyé face au CRB, le deuxième consécutif à domicile en cette phase retour, les supporters s'interrogent sur l'avenir de l'entraîneur Ammar Souayah, notamment après le communiqué publié hier sur le site du club. Celui-ci a annoncé une réunion d'urgence pour l'après-midi entre les membres du comité directeur à l'issue de laquelle des décisions importantes seront prises. Cependant, une source autorisée nous a confié, avant même la tenue de la réunion, que l'entraîneur tunisien ne bougera pas avant la fin du championnat. Même si ce dernier a été sévèrement critiqué ces derniers jours à cause du passage à vide que traverse l'équipe qui n'a récolté que 2 points dans les trois derniers matches, dont deux à domicile, les dirigeants ont jugé que ce n'est pas le moment de changer d'entraîneur. Leur décision semble sage puisqu'il ne reste que quelques matches avant la fin du championnat, et tout changement de coach en cette période risque d'entraîner l'équipe dans une crise sans précédent. Les choix et le coaching de Souayah ont été remis en cause, mais il n'est pas l'unique responsable de cette baisse de forme de l'équipe. Il est, certes, pour beaucoup dans les derniers faux pas, mais les joueurs ont aussi leur part de responsabilité. Quelques éléments sont vraiment limites ; bien que certains pensent qu'ils manquaient de grinta, ils ne pouvaient pas faire mieux. Les dirigeants, qui ont pris les commandes au mois de septembre dernier, avaient tout fait pour renforcer l'effectif par des éléments de valeur. Mais ils ne pouvaient pas changer toute l'équipe à quelques jours de la clôture du marché des transferts, alors qu'ils ont trouvé 28 joueurs qui disposaient déjà de licences. Par ailleurs, on a reproché surtout à l'entraîneur d'avoir tué la concurrence dans certains postes et de continuer à faire confiance à des joueurs qui ne sont pas au top de leur niveau, sans oublier ses changements qui ont fait couler beaucoup d'encre et de salive lors des derniers matches. Malgré ça, les dirigeants ont décidé de lui renouveler leur confiance et d'attendre la fin du championnat avant de prendre une quelconque décision concernant son avenir.

  1. B.

USB 0 - MCA 0 : Ben Yahia n’a pas osé

USB 0 - MCA 0

Stade de Biskra

USB : Bencherif, Boukaroum, Lakhdari, Salem, Yadroudj, Khoualed, Zeghnoun, Amriche, Djahnit (Sayoud 71’), Khoualed. L, Mokhtar (.Tamer 89)

Ent. : Bouzidi

 

MCA : Chaal, Hamidi, Hachoud, Ghezala, Heddad, Rebiai, Attou, Esso (Benguit 65’), Morsli, Belkhir (Zaidi 90’), Abdelhafid (Frioui 90’)

Ent. : Ben Yahia

 

Temps frais ; affluence moyenne ; arbitrage de M. Abid Charef assisté de MM. Boulfelfel et Benamira.

 

Averts :

MCA : Attou (55’)

USB : Yadroudj (69’)

 

 

Film du match

1’ Chaal sauve son équipe d’un but tout fait suite à un tir de Yadroudj.

9’ Une deux entre Hamidi et Abdelhafid dans la surface de réparation ; l’enfant de Béchar a failli ouvrir la marque.

12’ Coup rentrant de Boukaroum, le gardien mouloudéen sur la trajectoire.

17’  Centre de Belkhir vers Abdelhafid. Ce dernier de la tête, mais le gardien de l’USB réalise une belle parade et sauve son équipe sur la ligne.

44’ Tir de Hachoud qui passe à quelques centimètres.

70’ Centre de Belkhir vers Benguit, mais ce dernier rate son coup de la tête après qu’il fut dévie par un défenseur de l’USB.

77’ Coup franc pour l’USB, tête de Khoualed, mais Chaal était sur la trajectoire.

 

Ben Yahia n’a pas osé

 

Le Mouloudia d’Alger n’a pas réussi à revenir avec le gain du match hier contre une équipe de l’USB, qui était à sa portée. L’entraîneur Ben Yahia a joué avec un système ultra-défensif qui n’a pas inquiété l’arrière-garde biskrie. Avec ce point ramené de Biskra, le Mouloudia perd la 2e place après la victoire de la JSS contre le CSS.

La première mi-temps entre l’US Biskra et le Mouloudia d’Alger n’a pas connu le round d’observation puisque les locaux ont annoncé la couleur dès la 1re minute ; Chaal a étalé toute sa classe pour sauver son équipe d’un but tout fait. Après cette action, le MCA est rentré dans le match en imposant son jeu. En 4-4-2, le Mouloudia a compliqué la tâche aux Biskris qui furent obligés d’utiliser le jeu direct pour trouver le chemin des filets. Mais les défenseurs du Mouloudia ont répondu présent à tous les duels aériens. A la 9e minute de jeu, l’attaquant Abdelhafid a failli ouvrir la marque suite à un joli travail du latéral droit Hamidi, qui lui a offert une belle passe. Mais son tir était trop mou pour inquiéter le keeper de l’USB. La domination du vieux club algérois continua ; Abdelhafid rate encore un but tout fait après un joli centre de Belkheir. Bien la défense de l’USB ait montré une fébrilité durant ce premier half, les attaquants du Mouloudia n’ont pas réussi à trouver la faille. Il faut dire que l’état du terrain impraticable a beaucoup gêné les Vert et Rouge pour développer leur jeu, puisque eux aussi étaient obligés de jouer en profondeur pour chercher les trois attaquants Belkheir, Abdelhafid et Frioui. La suite de cette première période ne donna rien au tableau d’affichage quand l’homme en noir renvoie les deux équipes aux vestiaires.

Après la pause citron, on a assisté au même scénario avec un jeu direct des locaux. Mais les Mouloudéens étaient bien en place pour contrer tous les raids biskris. C’était un vrai combat entre les 22 acteurs sur un terrain qui n’a pas permis de pratiquer le beau football.  Après l’heure de jeu, l’entraîneur Khaled Ben Yahia a décidé d’opérer un changement en incorporant Benguit à la place d’Esso pour donner plus de punch à sa ligne offensive. Cependant, il n’a réussi à créer aucune occasion durant les 80’ minutes de jeu de la deuxième période. Ben Yahia a opéré d’autres changements en fin de match, mais qui n’ont rien donné à son équipe.

L’homme en noir a sifflé la fin du match sur un score vierge équitable même si le MCA avait la possibilité de gagner en première période.

  1. Z.

 

CRB : Paqueta : «Sécuriser notre première place au plus vite»

L’entraîneur en chef du Chabab ne s’alarme pas et préfère positiver ce point du nul à Tizi. Pour lui, le plus important, c’est de rapidement en finir dans la course au titre.

Le Chabab n’a pas convaincu face à la JSK et c’est peu de le dire, l’équipe a été très pauvre et cela sur tous les plans pour espérer ramener plus qu’un match nul. Intervenant en conférence de presse, le premier responsable technique de l’équipe algéroise, Marcos Paqueta, a fait savoir que ça n’a pas été évident pour son équipe : «En première période, on a préféré attendre et analyser le jeu de l’adversaire et au cours de la seconde période, on a fait le nécessaire pour essayer de presser notre opposant et faire en sorte d’essayer de le surprendre mais c’était difficile du moment que ça changeait beaucoup dans l’organisation.»

 

«On a manqué de réussite dans certains matchs»

Le Chabab n’a plus gagné depuis 4 matchs et cela fait que ça se complique. Cependant, pour le Brésilien, il n’y a pas vraiment de quoi s’inquiéter surtout que pour lui, son équipe a toujours dominé ses adversaires au cours des derniers matchs : «Il est vrai que nous n’avons pas gagné mais lors des précédentes rencontres, on avait très bien géré les matchs et on a dominé nos adversaires. Chez nous, les adversaires défendent et essayent de procéder par contres et lorsqu’ils marquent, ils se contentent de rester derrière et ça complique notre tâche. Maintenant, on va continuer à travailler pour remédier à la situation.»

 

«Bien gérer la période qui arrive»

A l’approche de la fin de saison, les Belouzidadis vont enchaîner les matchs et auront un rythme plus soutenu que les autres car il y a des matchs en retard pour le CRB. Interrogé sur ce sujet, le coach a fait savoir : «Nous allons aborder une période très importante avec notamment beaucoup de rencontres à disputer en un laps de temps très court. A partir de là, on va analyser ce qu’on peut faire concernant les joueurs puisqu’on pense à faire jouer certains éléments. On va également penser à la stratégie de jeu à adopter puisqu’on pourrait changer de méthode lors des prochains rendez-vous. Aujourd’hui, on ne peut pas jouer tous nos matchs avec la même intensité et le même niveau de jeu.»

 

«Profiter des matchs en retard pour creuser l’écart»

Paqueta est également revenu sur les 4 matchs en retard dont dispose l’équipe à l’heure actuelle : «On a 4 matchs en retard et on doit maintenant faire ce qu’il faut pour préserver notre avance sur la concurrence et faire en sorte que la concurrence se fasse pour les autres places.»

 

«Je n’ai aucun problème ni avec Cheraïtia ni avec les autres joueurs»

L’entraîneur du Chabab a également été interrogé sur la situation de Cheraïtia et Ammari. S’il n’a pas évoqué Ammari, il a parlé de son latéral gauche et a fait savoir : «En ce qui concerne Cheraïtia, il a débuté normalement avec nous et après, il s’est blessé. Lorsqu’il est revenu, il a de nouveau rechuté. Maintenant, le plus important pour moi, c’est de sécuriser notre première place au cours des prochaines rencontres et après, on pourra faire avancer les choses dans le bon sens et faire en sorte de donner du temps de jeu à tout le monde et voir les joueurs à l’œuvre. Je n’ai absolument rien contre les joueurs.»

  1. Z.

 

USMA : Benouahi : «6 finales nous attendent »

L’entraîneur Jamil Benouahi se dit optimiste de finir le championnat à une place qualificative à une compétition continentale lors du prochain exercice, en dépit de la difficulté de la mission. Il encense les deux jeunes attaquants Mohamed Ait-El-Hadj et Abderraouf Othmani, tout en souhaitant voir les supporters revenir dans les tribunes du stade avant la fin de la saison.

Après avoir réalisé des résultats loin des attentes depuis l’entame de la saison, l’USMA a compromis ses chances de prendre part à une compétition continentale lors du prochain exercice. Mais l’entraîneur Jamil Benouahi croit dur comme fer en les chances de son équipe, en dépit du calendrier infernal qui l’attend ; elle sera appelée à affronter les équipes qui jouent les premiers rôles en championnat. «Il reste encore 6 matchs à jouer avant le baisser de rideau de la saison. Je crois que mathématiquement nos chances restent intactes. Notre mission s’annonce difficile, certes, mais on va aborder tous les prochains matchs comme des finales. On jouera nos chances à fond et on ne baissera jamais les bras. Personnellement, je crois dur comme fer en nos chances de terminer le championnat à une place qualificative pour une compétition continentale lors du prochain exercice. A nous de savoir gérer la suite du parcours en procédant match par match», dira-t-il lors du point de presse qu’il a tenu à l’issue du match ayant opposé l’USMA au WAT.

 

«Les performances d’Othmani et Ait-El-Hadj ne m’ont pas surpris»

Benouahi encense les deux jeunes attaquants Mohamed Ait-El-Hadj et Abderraouf Othmani qui sont en train de monter en puissance. «Ils font partie du groupe des seniors depuis l’entame de la saison ; je crois qu’ils ont été bien soutenus et encadrés par les joueurs chevronnés. Les bonnes performances qu’ils produisent ne m’ont pas surpris, car ils sont pétris de qualités. C’est le fruit de leur travail aux entraînements. Ils ont marqué 2 buts chacun lors des 4 derniers matchs, ce qui prouve qu’ils sont en train de trouver leurs marques au sein de l’équipe senior. Il y a d’autres bons joueurs de la réserve, je leur dis qu’Othmani et Ait-El-Hadj sont un bon exemple à suivre.» Poursuivant sa déclaration, le coach affirme que 3 autres jeunes de la réserve vont renforcer l’équipe. «J’affirme qu’on a décidé de promouvoir 3 autres jeunes joueurs de la réserve à partir de cette semaine en prévision du prochain rendez-vous en championnat », a-t-il révélé.

 

«Je rêve de voir les supporters au stade»

Alors que les matchs dans les autres wilayas de l’Algérie se jouent en présence du public, les autorités locales de la capitale n’ont pas encore donné le feu vert pour le retour des supporters algérois dans les tribunes, malgré la bonne amélioration de la situation sanitaire dans le pays. «Je rêve de voir les supporters de l’USMA au stade. Ils savent booster les joueurs, mais aussi mettre la pression sur les adversaires. J’ai hâte de jouer un match en présence des fans usmistes. J’espère que mon souhait sera exaucé avant la fin de la saison», dira Benouahi.

  1. S.

JSK 0 - CRB 0 : Ça se complique pour la C1

JSK 0 - CRB 0

Stade du 1er-Novembre

Buts :

 

JSK

Doukha

Gatal

Chikhi

Bouhakak

Souyad

Harrag

Oukaci

Boumechra

(Mansouri 46’)

Mouaki

(Nezla 46’)

Bensayah

(Boukhanchouche 79’)

Ouattara

(Bensaha68’)

(Talah 83’)

Ent. : Souayah

 

CRB

Moussaoui

Belkhiter

Nessakh

Bouchar

Keddad

Mrezigue

Selmi

(Djerrar 72’)

Bousseliou

(Belkhir 60’)

Bourdim

(Bouras 60’)

Bakir

(Aït-Abdeslam 90’)

Merzougui

(Aribi 73’)

Ent. : Paqueta

 

Temps nuageux, affluence nombreuse, arbitres: MM Benyahia, Kheladi et Selmi.

 

Averts : Bousseliou (32’) CRB. Harrag (35’) JSK.

 

Ça se complique pour la C1

En concédant un autre échec à domicile, le deuxième consécutif en cette phase retour, les Canaris ont raté une belle opportunité pour s'emparer de la deuxième place. Ce nul compromet sérieusement leurs chances quant à décrocher la deuxième place qualificative pour la Champions League africaine et cela malgré leur match retard face à la JS Saoura. Au-delà de cet énième échec à la maion, c'est la prestation de l'équipe qui inquiète de plus en plus. Sur les trois derniers matches, les Jaune et Vert n'ont récolté que deux points, dont un à domicile. C'est un bilan très négatif pour une équipe qui ambitionne de terminer la saison à la deuxième place.

Malgré l'enjeu de la rencontre, Bensayeh et ses équipiers n'ont rien montré durant toute la première mi-temps face à un adversaire qui ne s’est toujours pas remis de son élimination en Champions League africaine. Non seulement le jeu était ennuyeux, mais il n'y avait pas non plus la grinta nécessaire pour empocher les trois points du match, alors qu'une victoire face au Chabab permettait aux Canaris de se propulser à la deuxième place en attendant leur match retard face à la JSS. Si les Canaris avaient joué leur football habituel, ils n'auraient sans doute trouvé aucune difficulté à prendre le dessus sur les Belouizdadis qui étaient, eux aussi, hors champ. Mais cela ne les a pas empêchés de se montrer, par moments, menaçants.

En deuxième mi-temps, alors qu'on s'attendait au réveil des Canaris et à des changements adéquats de la part de l'entraîneur tunisien, celui-ci a surpris plus d'un par ses remplacements inadéquats. Résultat des courses, son équipe a continué à jouer n'importe comment. La seule fois où Mansouri a tenté de pénétrer à l'intérieur de la surface de réparation, son équipe a failli marquer. La prudence de Souayah a valu à la JSK de perdre deux précieux points face au CRB qui n'était pas dans son meilleur jour. Il est temps que le coach Souayah revoie sa copie, sinon la JSK risque de tout perdre en cette fin de saison. La deuxième place tend les bras aux Jaune et Vert qui, décidément, ne veulent toujours pas la saisir.

  1. H.

USB-MCA à 18h : Le Doyen veut triompher à Biskra

Le Mouloudia d’Alger a repris la place de dauphin en battant la Saoura la dernière journée. Aujourd’hui, contre l’USB chez lui à Biskra, les Vert et Rouge doivent assurer les 3 points en jeu pour garder cette place au chaud. Il ne faut pas oublier que les concurrents directs font tout pour assurer de leur côté de bons résultats.

Le Mouloudia d’Alger a fait une belle affaire la dernière journée en assurant les 3 points devant la Saoura au 5-Juillet. Ce succès a permis aux camarades de Hachoud de reprendre la place de dauphin. Mais ils savent que pour la garder au chaud, il faut enchaîner les bons résultats, à commencer par battre les Biskris chez eux. Ce ne sera pas facile face à cet adversaire, qui, pour rappel, avait contraint le Doyen au partage des points lors de la phase aller. Donc, il fera tout pour assurer un max cet après-midi sur ses terres. Les Vert et Rouge savent qu’il est impératif d’enchaîner un autre succès, et peu importe le prix. Le coach du MCA Khaled Ben Yahia a mis sur pied un groupe qui va se surpasser pour assurer la gagne. Il a redoublé de consignes à ses capés en leur recommandant de passer à un niveau supérieur pour croire à cette place sur le podium. Les coéquipiers du gardien de but Farid Chaal veulent s’offrir l’USB et sont bien décidés à la battre sur ses terres. Le match à ne pas rater pour le MCA, car le leader est attendu par les Canaris qui vont tout faire pour gagner. Donc, une victoire à Biskra va non seulement permettre au Doyen de garder sa place, mais aussi de se rapprocher du leader, une belle option pour un club qui a envie de finir la saison en force. Le Mouloudia d’Alger doit gagner cet après-midi à Biskra pour garder sa place de dauphin et peut-être réduire l’écart avec le CRB. Les Vert et Rouge, qui sont bien déterminés à revenir avec les 3 points de cette partie, ne jurent que par la victoire. RDV aujourd’hui à 18h, heure du coup d’envoi de la partie.

  1. Z.

 

JSK 0 - CRB 0 : Le Chabab prend 1 bon point

Sans être flamboyant dans le jeu, le Chabab est tout de même parvenu à ramener un bon point du nul de son déplacement à Tizi-Ouzou. Les Rouge et Blanc n’ont pas été vraiment inquiétés au cours de ce match.

On peut dire sans aucun risque de se tromper, le choc de la 29e journée de la Ligue 1 n’a clairement pas tenu ses promesses. Pis, la montagne a accouché d’une souris du moment que le niveau de la rencontre n’a pas été à la hauteur des attentes avec notamment une première période soporifique sans absolument rien à se mettre sous la dent de la part des deux camps. Idem au cours de la seconde période puisque le Chabab n’a eu qu’une seule occasion nette de marquer et qui n’a pas été concrétisée. C’est donc un triste match nul entre les deux équipes. Equitable certes, mais un bon point tout de même pour la formation de la capitale car depuis quelques semaines, la JSK est difficilement jouable. Le CRB confirme également la tendance qui dit qu’il ramène de bons résultats à Tizi. Un point qui permet au Chabab de garder une avance mais avec encore et toujours 4 matchs en retard à disputer par rapport à la concurrence.

Le Chabab n’a rien fait pour prétendre à mieux

Si le point reste bon à prendre, on ne peut pas dire que la prestation a été à la hauteur des attentes. Il est vrai que la JSK n’a inquiété que très rarement la cage de Toufik Moussaoui. Cependant, l’autre paramètre très important est que le Chabab également n’a aucunement été dangereux au cours de cette partie. Mis à part la tête de Keddad en première période et la frappe d’Aribi en seconde mi-temps, le CRB n’a rien montré de positif, mais a plutôt bien géré son match. Il y pouvait donc largement mieux faire et aspirer aux trois points de la victoire. Cependant, les Belouzidadis n’ont justement rien fait pour prétendre à mieux face à la JSK.

Le titre n’est pas assuré, il faut relancer la machine

Bien que leader du championnat ait 4 matchs en retard, une chose est certaine, le Chabab n’a pas encore assuré son titre de champion d’Algérie. En effet, les Belouzidadis ont laissé filer des points à la maison face au HBCL et n’ont pas osé faire mieux hier. N’étant donc toujours pas à l’abri, ils doivent absolument se relancer pour tuer le suspense quant à la course au titre et surtout ne pas laisser la concurrence revenir au classement.

  1. Z.