MCA

Boulekhoua : «Je viens défier Hachoud et Boudebouda»

 

Utilisé sur le flanc gauche de la défense face à Côte Chaude samedi dernier, le transfuge de l’USMH a affiché de belles dispositions, lui qui sait pertinemment qu’il arrive dans un club où ses concurrents directs sont pour l’heure indéboulonnables, affirme haut et fort qu’il n’a pas peur de la concurrence.

Kaci Saïd : « On nous a refusé de recevoir au 5-Juillet et à Bologhine »

Après deux années loin des affaires du Mouloudia d’Alger, KSK revient et trouve à son arrivée un gros chantier. N’importe qui se serait fait la malle, mais il est resté se battre. Il a réussi en un temps record à tout régler, ou presque. Résultat, le MCA est en France pour parfaire sa préparation avec un groupe au complet et sous la houlette d’un entraîneur rigoureux, avide de réussite, beaucoup de joueurs ont accepté de baisser leurs salaires, plusieurs jeunes sont promus, les cadres en fin de contrat ont rempilé et le recrutement a été relativement réussi. KSK a eu ce qu’il voulait. On peut dire sans le risque de nous tromper qu’il a réussi un petit miracle.  Dans cet entretien, le directeur général sportif du MCA revient sur cette période courte, mais très mouvementée où il a dû prendre des décisions très importantes, mais courageuses pour l’avenir du MCA.

Mouassa : «J’ai battu Casoni 3 à 0»

Kamel Mouassa a terminé second en championnat, ce qui a permis au Doyen de valider sa place pour disputer la Ligue des champions. Il a qualifié le MCA pour les quarts de finale de la coupe de la CAF. Un peu contre toute attente, il y a eu un changement de direction qui a empêché le coach de continuer l’aventure mouloudéenne. Malgré tout, il souhaite au Doyen d’accrocher une seconde étoile. Il évoque aussi dans cet entretien la JSK, lui qui avait chapeauté le staff technique de ce club. Il juge, à ce titre, que Sadmi serait un bon choix pour succéder à Hannachi, mais que celui-ci doit s’entourer de bons dirigeants comme c’était le cas jadis quand il avait gagné les titres avec ce prestigieux club.

MCA : Bertrand Marchand et Luis Fernandez ont dit non

Hier, tout le monde attendait l’identité de l’entraîneur du MCA que Kaci-Saïd a décidé de garder secret. Seulement, on a appris que le Mouloudia a pris attache avec deux coaches qui ont décliné l’offre mouloudéenne. Il s’agit de Bertrand Marchand et de Luis Fernandez.

MCA : Kaci Saïd dans l’embarras

Même si la préparation a déjà débuté, le groupe mouloudéen n’est toujours pas parti pour le stage ; la direction devra trouver rapidement des solutions afin que le groupe soit prêt pour le début du championnat.

MCA : Vazquez ne viendra pas

Dans notre édition d’hier, Vázquez s’est exprimée dans ces mêmes colonnes afin de confirmer sa venue à Alger pour hier à 13h. Seulement, l’entraîneur n’est pas venu. Renseignement pris, le coach a exigé son staff, après avoir consulté la composante actuelle du staff technique, mais le MCA a refusé sa demande et donc, Fernando Vazquez ne sera pas l’entraîneur du Mouloudia Club d’Alger.

Vázquez à Compétition : «Les Chnaoua sont exigeants, tant mieux, moi aussi !»

De Madrid, le nouvel entraîneur du Mouloudia d’Alger, Fernando Vázquez s’exprime pour la première fois à un journal algérien. Il rassure les Mouloudéens qu’il sera aujourd’hui à Alger vers les coups de 13h. Il assure aussi que ce fut juste un contretemps qui l’a contraint à retarder sa venue à aujourd’hui, mais dans sa tête, il est l’entraîneur en chef du MCA et qu’il va l’officialiser dès son arrivée aujourd’hui à Alger.

MCA : Vázquez ira directement au siège signer son contrat

C’est ce soir que le nouvel entraîneur en chef du Mouloudia d’Alger, Fernando Vázquez, arrive à Alger. Il ira directement au siège pour parapher son contrat avant de rentrer à l’hôtel se reposer. Le directeur général sportif du MCA, Kamel Kaci Saïd, qui est en contact permanent avec le coach a tout réglé avec lui ; il ne reste donc que la signature qui se fera ce soir.

MCA : Vazquez, nouvel entraîneur du Mouloudia

Le directeur général sportif du Mouloudia d’Alger, Kamel Kaci-Saïd, a frappé un gros coup en s’offrant les services d’un entraîneur de qualité connu pour sa forte personnalité et sa rigueur. Il s’agit de l’EspagnolFernando Vazquez Pena. Il a entraîné de gros calibres espagnols, à l’image du Deportivo la Corogne, Celta Vigo et le Real Betis pour ne citer que ceux-là. Il a accepté de driver le MCA et il arrive aujourd’hui à 14h avec une seule idée en tête, c’est de gagner les titres avec ce grand club.

MCA : Carteron ou un Espagnol, décision aujourd’hui

Alors que la piste de Courbis est écartée, idem pour l’Espagnol Munoz, hier lors de la réunion des Mouloudéens pour trancher sur l’identité du nouveau coach mouloudéen, plusieurs noms ont été annoncés mais au final, il en restera deux : un Français et un Espagnol. Le premier serait Carteron, l’ex-entraîneur du TP Mazembe et le second un entraîneur espagnol. La décision sera prise aujourd’hui normalement, sinon, le MCA passera à la piste locale vu que le Doyen ne peut pas payer un gros salaire comme le leur a signifié l’actionnaire majoritaire.

MCA : Amada dernière recrue du Mouloudia

C’est officiel, le désormais ancien milieu de terrain de l’ESS Amada a signé hier au Mouloudia Club d’Alger  un contrat de deux ans pour un salaire de 200 millions de centimes et cela après avoir écarté la piste du Malien Sidibé qui a rejoins les Rouge et Noir de Soustara.

Kondé : « Je ferais mieux que Sidibé, Diakité et Coulibaly »

Dans la journée d’hier, l’attaquant Moustapha Kondé arrive au siège d’El-Achour en compagnie de son manager afin de négocier avec le directeur général sportif, Kamel Kaci-Saïd. Le CV de Kondé a été apprécié par KSK, mais comme le aucun joueur libéré n’a accepté de résilier son contrat, il fallait donc envoyer Mokdad au CRB pour l’avoir dans le groupe. Le MCA met le paquet pour régler le problème afin de s’offrir ce joueur qui est bien décidé à mettre le feu sur le terrain comme il le souligne.

MCA : Barnabas Imenger Junior, un Nigérian débarque au MCA

Hier, après le flop de Sidibé et l’attaquant détourné par la JSK, Mekidèche, le manager, propose les services de son poulain, à savoir Barnabas Imenger Junior, qui a évolué à Kano Pillars. Un avant- centre âgé de 25 ans et avec une taille de 1m79. Tout a été vite fait, et cela même sans passer des tests médicaux. Barnabas est désormais lié par un contrat de deux ans pour un salaire mensuel de 7500 euros.

Zerdab-MCA : 2,43 milliards ou la FIFA

Après un autre round de discussion avec le manager de Zerdab, à savoir Braham Chaouch, ce dernier a proposé de payer les quatre mois de salaire non payés et 5 mois pour résilier le contrat de Zerdab. Donc, il faudra payer la coquette somme de 2 milliard et 430 millions. Si le MCA refuse, le joueur est prêt à saisir la FIFA pour avoir gain de cause et les Mouloudéens savent qu’il gagnera à tous les coups.