Équipe nationale

Milan: Pioli préserve Bennacer pour Parme

 

Ce jeudi, le Milan AC, déjà qualifié depuis la précédente journée d’Europa League au second tour, se déplace en Tchéquie pour affronter le Sparta Prague. Pour cette rencontre, bien qu’il ait repris l’entraînement en compagnie de Zlatan Ibrahimovic, l’autre blessé de l’équipe, l’entraîneur Stefano Pioli a exempté pour ce match européen  Ismail Bennacer dans le but, selon Milan AC News, de le récupérer en forme dimanche soir pour la réception de Parme, solide leader de la Série A. Milan se consacre à son objectif prioritaire qui est le Scudetto (titre de champion en Italie). Voilà pourquoi Pioli préfère avoir Bennacer dans la meilleure forme possible ce dimanche.

Delort promet de signer un jour à Lens

Sur les réseaux sociaux, Andy Delort fait souvent des révélations sur son passé et même son futur. Cette fois, Delort s’est étalé sur son transfert raté en 2014 au Racing de Lens qui fait un parcours formidable depuis son retour en L1 cette saison.

Belaïli revient de plus en plus fort ! (vidéo)

3 matches 5 buts, à un but du meilleur buteur du championnat

Belaïli se relance parfaitement au Qatar

Youcef Belaïli, régale dans le championnat QSL. L’international algérien enchaine les belles prestations et les buts au point d’être désormais qu’a une seule réalisation du meilleur buteur du championnat qatari. Réalisant un doublé hier, il aurait même pu partager la première place du classement des baroudeurs. Impliqué dans le premier but face au Qatar SC, inscrivant le deuxième but sur une belle frappe lointaine du coin des 18m et terminant avec une jolie pichenette pour ajouter la troisième réalisation, Belaïli, n’a certainement pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Parti rejoindre le championnat du Qatar un peu sous pression, le joueur de 28ans est en train de relancer parfaitement sa carrière, ce qui ne peut que réjouir le sélectionneur national, Djamel Belmadi, qui pourra à présent compter sur ses services au mois de mars. Sur les réseaux sociaux, beaucoup estiment que c’est bien triste que Belaïli n’évolue pas en Europe, mais à ce rythme, il risque certainement d’attirer les regards et pourrait à tout moment se retrouver dans un championnat plus relevé surtout quand on voit ses prestations, on sent qu’il est un cran au-dessus. Avec 5 buts en 3 rencontres, il est en train de fournir des prestations de premier ordre et continue de monter en puissance en attendant de rejoindre les Verts et les matches en sélection ce qui doit certainement lui manquer et le motive pour retrouver sa place.

 

U20 : Les 30 joueurs et le staff négatifs à la Covid-19

Quelques heures après leur arrivée au CTN lundi passé pour attaquer la dernier ligne droite avant le début du tournoi zonal en Tunisie, les U20 du sélectionneur national Saber Bensmaïn ont effectué le fatidique test PCR, déterminant pour l’ensemble du groupe, puisque c’est ce test qui donne le feu vert pour débuter le travail et les entraînements avant de s’envoler le week-end prochain pour la Tunisie.

L’Ettifaq et Mbolhi malheureux face à Al Nasr

 

Grosse désillusion et énorme déception hier dans le camp ettifaqi sur la pelouse d’Al Nasr. En effet, l’équipe de Raïs Mbolhi a concédé un nul dans les ultimes secondes du temps additionnel sur penalty perdant 2 précieux points qu’ils auraient mérités d’empocher. L’Ettifaq n’a pourtant pas tremblé dans ce match, où il a carrément dominé son adversaire, marquant 2 buts, le Nasr a eu l’occasion de revenir mais le penalty sifflé en 2e mi-temps a été raté par le Marocain Hamdallah devant Mbolhi, le cuir est allé dans les décors.

Après une réduction du score à la 89’, le Nasr est revenu et a pressé avant de bénéficier d’un penalty après consultation de la VAR, Mbolhi défie Hamdallah une 2e fois, mais cette fois-ci le Marocain a réussi son coup avec une Panenka prenant le portier algérien à contre-pied, un but intervenu à la 98’ qui a gâché la joie de Raïs et consorts qui se contentent d’un point et d’une 12e place  avec 8 unités. Al Nasr, pour sa part, reste lanterne rouge avec 4 petits points.

Nice: Boudaoui a fait son match

 

Titularisé pour la 3e fois de suite, Hicham Boudaoui a livré une belle copie dimanche à Reims où son équipe a réussi à prendre le point du nul (0-0). Aligné dans son poste de prédilection de milieu récupérateur, il a ratissé de nombreux ballons avant de sortir à la 71’. A rappeler que son coéquipier en équipe nationale Youssef Atal, toujours convalescent, était absent dans ce match.

 

Feghouli plaît dans son nouveau rôle

 

La prestation de Sofiane Feghouli le week-end passé contre Hatayspor ne cesse de faire parler d’elle. Le joueur algérien a étonné plus d’un suite à son match très à l’aise contre cette formation, dans un poste qui n’est pas forcément le sien. Il faut dire que depuis l’absence de Belhanda, Soso joue au milieu, quasiment dans une position de meneur de jeu. Un poste qui lui va à merveille ; les médias ont été épatés par le rendement de l’ancien Valencien dans ce registre.

Lyon: Benlamri, ça devient inquiétant

 

Dimanche, pour le déplacement à Metz, l’entraîneur Rudi Garcia n’a pas utilisé Djamel Benlamri qui est resté tout au long de la partie sur le banc, comme du reste lors des rencontres précédentes. Une situation qui interpelle les supporters de l’équipe nationale et admirateurs du fougueux ancien défenseur de la JSK, qui doit certainement se poser des questions, lui qui se targuait d’avoir fait un excellent choix sportif. ‘’J’ai privilégié Lyon, alors que je pouvais gagner beaucoup d’argent en restant dans le Golfe’’, affirmera  Djamel Benlamri quelque temps après avoir débarqué à l’OL, le dernier jour du mercato estival. Son entrée quelques jours après  à Lille laissera entrevoir des jours heureux pour l’axial de l’EN, surtout que toute la presse en France s’est enflammée pour le champion d’Afrique avec l’Algérie en 2019. Hélas, cette belle production sur le terrain de Lille n’a pas pour autant influencé les choix de Rudi Garcia, qui fait toujours confiance à la paire centrale Marcelo- Denayer. Par conséquent, Djamel Benlamri doit attendre que l’un d’eux soit indisponible (blessure ou suspension) pour espérer rejouer.

 

Si d’ici mars…

Evidemment, pour un joueur trentenaire, la plus pire des choses est d’être relégué au banc car contrairement à un jeune qui peut attendre son heure, Djamel Benlamri n’a plus rien à prouver à son âge (30 ans). Si, pour le moment, il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour autant, au fur et à mesure que les semaines passent et qu’on arrivera au mois de mars avec des échéances importantes qui attendent l’équipe nationale, si sa situation à l’OL n’évolue pas, on imagine que cela aura des répercussions négatives sur sa forme physique. Car même s’il s’entraîne quotidiennement, le problème de rythme risque de se poser pour Benlamri qui évolue dans un poste où il a surtout besoin de plus d’agilité et vivacité pour stopper les attaquants adverses, Djamel Belmadi, qui admire l’esprit combatif du défenseur lyonnais, lui a montré qu’il a encore sa confiance en le titularisant à Harare (Zimbabwe) le mois dernier. Toutefois, soucieux de préserver les intérêts de la sélection qu’il dirige, Belmadi continuera-t-il à faire confiance à Benlamri si, d’ici le printemps, ce dernier continue à chauffer le banc en club ?

  1. S.

Mandi pas encore prêt

 

Depuis son retour de Harare et le match joué avec l’EN là-bas, Aïssa Mandi n’a plus rejoué. Mis en quarantaine après avoir été contaminé par la Covid-19, il est depuis deux semaines forcé au repos. Hier,  il n’a pas fait le déplacement avec son équipe le Real Bétis Séville à Ossasuna (12e journée de la Liga). En principe, le longiligne défenseur des Verts reprendra la compétition d’ici le prochain match du Bétis, car il aura fini sa période de confinement.

Zerkane prend le dessus sur Belkebla

 

Dans la rencontre entre Bordeaux et Brest, deux internationaux algériens étaient présents sur le terrain dès le coup d’envoi de la partie, Mehdi Zerkane côté bordelais et Haris Belkebla côté brestois. Dans cette empoignade, le dernier mot est revenu au néo-capé de l’EN Zerkane qui se mettra en évidence dès l’entame de la partie avec un tir puissant qui est repoussé par les deux poteaux ; en effet, le ballon heurtera d’abord le poteau gauche et le droit après sans que le portier de Brest puisse toucher le cuir. Quant à Haris Belkebla qui était très actif comme à l’accoutumée, il a été averti toutefois à la 71’ après avoir retenu le maillot d’Adli. Au final, Bordeaux l’a emporté encore une fois grâce au génial Hatem Benarfa  qui a inscrit le seul but de la rencontre (85’).

 

Helaïmia, l’autre victime du coronavirus

 

Faisant partie des joueurs qui ont chopé le coronavirus lors du dernier voyage de l’EN au Zimbabwe, Mohamed-Réda Helaimia qui était déjà absent à la précédente rencontre livrée par Beerschoot n’était dans le groupe qui a affronté hier Eupen. Après avoir été isolé pendant deux semaines, Helaimia reprendra normalement avec ses camarades en fin de semaine, prévoit-on.

Oukidja évite le pire

Blessé hier soir après un contact violent avec le joueur lyonnais Rayan Cherki, l'international algérien Alexandre Oukidja s'en sort avec un hématome et une entaille. Il faut dire qu'on avait vraiment peur pour le gardien messin qui avait quitté le terrain avec des douleurs atroces.

L’entrée de Benrahma jugée intéressante

Bien que défait par Manchester United sur son terrain (1-3), pour les supporters de West Ham, l’entrée dans le dernier quart d’heure du match de Saïd Benrahma a atténué leur déception. D’ailleurs, après la rencontre, le manager de l’équipe David Moyes a reconnu que l’international algérien a été bon.

Mönchengladbach arrache le nul sans Ramy

 

Toujours soumis à l’isolement suite à sa contamination avec l’EN par la Covid-19, Ramy Bensebaini a manqué hier encore le match de son équipe qui affrontait Fribourg.

Les coéquipiers du latéral gauche de l’EN ont réussi à arracher le nul (2-2), le 4e en 10 matches cette saison. Ils occupent la 7e place avec le même nombre de points que le 6e l’Union de Berlin.

Ferhat et Nîmes n’y arrivent plus

 

Après la déculottée subie à Monaco le weekend dernier (3-0), Nîmes a chuté cette fois sur son terrain face au voisin l’Olympique de Marseille (0-2). Zinedine Ferhat a joué toute la partie, alors que Karim Aribi, toujours convalescent (blessure à la cuisse), ne figurait pas sur la feuille de match.

Belkebla : ’’J’aurais pu tomber en dépression’’

C’est au média Vista Fr que Haris Belkebla a ouvert son cœur. Dans cette longue interview, il est revenu sur sa carrière dans les clubs, mais surtout avec l’équipe nationale. Privé du titre de champion d’Afrique en 2019 à cause d’une bêtise, cet épisode l’a beaucoup marqué.

Delort de nouveau contaminé à la Covid-19

En forme ces dernières semaines, Andy Delort a annoncé sur son compte twitter ce jeudi, qu’il sera absent au choc face au Paris Saint-Germain prévu ce samedi (21H00) car il est testé positif à la Covid-19 pour la deuxième fois en trois mois.

Bensmain : «On est prêts à 80%»

Après cinq stages et près de trois mois de préparation, l’EN U20 attaque le dernier virage de préparation du tournoi de l’UNAF, qui sera qualificatif à la CAN 2021 en Mauritanie. Ce lundi, l’équipe se regroupera pour la dernière fois au CTN avant de s’envoler, le 13 de ce mois, vers Tunis pour jouer 3 rencontres décisives.

Delort tacle un journaliste

 

Le journaliste de RMC Sport Loïc Briley reprend le témoignage du navigateur Kevin Escoffier sur son sauvetage en mer, en rédigeant : ‘’Les footballeurs qui ont un moral défaillant doivent s’inspirer de ce skipper persévérant. » Une publication qui a fait réagir Andy Delort qui lui a répondu ; finalement le journaliste a retiré sa publication. « Certains journalistes ont le mental défaillant, écrira sur Twitter l’attaquant de Montpellier. De la démagogie pour tous.’’ Un message accompagné par un émoticône d’un bonhomme haussant les épaules séparant les deux phrases. Sentant les prémices d’une polémique sur le sujet, le journaliste a retiré le sujet. Toutefois, les abonnés d’Andy Delort sur Twitter ont montré leur soutien infaillible à l’international algérien qu’ils suivent sur sa page.