Équipe nationale

Charef futur DEN et entraîneur des U23 ?

Comme nous vous le révélions dans l’une de nos précédentes livraisons, Charef est pressenti pour intégrer la prochaine DTN, l’ancien coach d’El- Harrach occuperait le poste de DEN que Kheireddine Zetchi a décidé de lancer dans le cadre de la restructuration de sa fédération et surtout de la direction technique.

Clap de fin pour Lucas Alcaraz

 

Lucas Alcaraz ne sera visiblement pas sur le banc de touche le mois prochain contre le Nigeria à Hamlaoui, c’est du moins c’est ce qui a été décidé hier lors d’une réunion non statutaire du Bureau fédéral. Ce n’est un secret pour personne que la succession des mauvais résultats de la sélection première allait coûter cher au sélectionneur national Lucas Alcaraz, ce dernier a complètement raté les 3 dernières rencontres, après un bon départ lors des éliminatoires de la CAN. La défaite au Nigeria aura été donc de trop, puisque tout le monde, y compris le ministre de la Jeunesse et des Sports, a exigé à la FAF de le démettre de ses fonctions, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la procédure est en très bonne voie.

 

Fin de mission prématurée

La réunion extraordinaire du BF, tenue hier au CTN, était déjà programmée bien avant le match du Cameroun, Zetchi a décidé de réunir un peu plus son BF pour avancer dans leur programme, et comme l’EN a reçu une nouvelle raclée il y a 4 jours, le BF ne pouvait qu’évoquer ce dossier et essayer de trouver une solution, car la pression est devenue terrible, d’en haut notamment.

Ould Ali a décidé d’intervenir pour réclamer l’éviction de l’Espagnol, et le public est quasiment d’accord, lui qui rêvait de Russie et qui va devoir prendre son mal en patience après l’amère élimination,  Zetchi n’avait plus qu’à consulter son BF pour prendre la décision qui s’imposait. C’est ainsi et à l’unanimité, c’est tout le bureau sans exception qui a exigé le départ d’Alcaraz et ses 2 adjoints espagnols.

La décision était dans l’air après l’énième revers subi à Yaoundé, face à une équipe camerounaise très prenable, il fallait coûte que coûte réagir et les partenaires de Zetchi étaient d’accord, ce qui a facilité cette décision de mettre fin aux fonctions du technicien ibérique, qui ne devrait donc pas être présent sur le banc algérien lors du prochain match, mais cette fin de collaboration ne sera certainement pas gratuite.

 

La FAF négociera et payera le coach

La fin de l’aventure d’Alcaraz est donc consommée, hier déjà il se prenait en photo après la fin de son stage avec les locaux, il a senti le coup venir, il est reparti hier en Espagne probablement sans retour, il attendra le contact d’Alcaraz car c’est maintenant que la FAF va essayer de trouver des failles dans le contrat signé entre les deux parties. Récemment on vous parlait des détails que la FAF pourrait exploiter, tels que les stages des locaux non dirigés pendant 6 mois, tous ces manquements vont être passés au crible pour tenter de faire baisser l’indemnité de résiliation du contrat, sachant que l’entraîneur dans les pires des cas devra toucher tous ses salaires jusqu’à la prochaine CAN 2019.

 

Payer jusqu’au dernier centime s’il le faut

«A travers le monde, les contrats quand ils sont signés entre un club et un entraîneur, il y a 3 façons de se séparer, le limogeage, ce qu’a été le cas d’Ancelotti avec le grand Bayern, la séparation à l’amiable et la démission, je n’arrive pas à comprendre pourquoi à travers le monde quand il y a séparation, il peut y avoir un départ avec un chèque, et quand on le fait chez nous, ça choque, qu’on arrête d’inventer des choses, le jour où le BF décidera de se séparer de monsieur Alcaraz il est normal de donner la priorité à l’amiable, mais si cette solution ne trouve pas d’issue, d’autres moyens existent, et nous ne sommes aucunement dérangés par cette situation, l’indemnité n’est pas d’un million deux cents euros, il y a des clauses dans le contrat qui peuvent nous éviter cela, mais on n’est pas encore dans ce cas-là, mais si nous devons payer pour une séparation nous le ferons car ce n’est pas propre à l’Algérie, alors les gens qui parlent beaucoup on aimerait bien qu’ils viennent nous montrer comment on se blinde, et avec des causes qui ne soient pas coûteuses», tels étaient les propos du driver de la FAF lors de son passage à la radio avant le début du dernier stage, ce jour-là d’ailleurs on vous avait dit que ces mots prouvaient que Zetchi avait décidé de mettre fin au contrat de l’Espagnol, il est même prêt à payer s’il le faut, cela veut tout simplement dire que l’ancien entraîneur de Grenade fait désormais de notre passé, aucune chance de le revoir à Constantine le mois prochain, quitte à payer le prix fort.

 

Le contrat en activité au plus tard jusqu’au prochain BF 

Ainsi, c’est à la recherche d’une solution qui arrange tout le monde, que les differentes parties de cette équation vont se consacrer durant les prochains jours, ils vont essayer d’en finir avec Alcaraz dont le contrat n’ira pas au-delà de la date du prochain BF. C’est lors de ce cette réunion décisive que la décision prise hier va être entérinée, les deux parties vont essayer de trouver une solution à l’amiable, comme ça tout le monde y trouvera son compte, mais la FAF a un plan de contre-attaque qu’elle pourrait faire valoir au cas où…    

  1. M. A.

 

Il est reparti hier chez lui

La photo d’adieu d’Alcaraz avec les locaux

Lucas Alcaraz a dirigé hier sa dernière séance d’entraînement au CTN.

Le stage des locaux a pris fin en effet hier, et Alcaraz qui devait dans tous les cas rentrer chez lui hier en début d’après-midi, a pris le soin d’immortaliser l’événement, le dernier au côté des joueurs, puisqu’il a pris une photo collective avec ses joueurs et les adjoints, il a publié une vidéo vers 16h sur son compte twitter sur le quel on pouvait lire : «Stage des joueurs locaux (octobre)» sans parler d’un quelconque départ.

 

 

Le BF opte pour un coach local

Belmadi en pole position, Madjer, l’autre piste

 

La page de Lucas Alcaraz est donc définitivement tournée, l’Espagnol va quitter la sélection algérienne quoi qu’il arrive. Kheireddine Zetchi qui va commencer à chercher une solution pour mettre fin au contrat de l’Andalou, cherchera en même temps le successeur de l’Espagnol.

Alors que la rue algérienne attend la venue d’un grand nom comme réclamé par le MJS, les premiers échos en provenance du CTN affirment que le BF a opté à l’unanimité pour un coach local, Djamel Belmadi a été cité comme possible futur coach de l’EN, il faut dire que depuis quelque temps, les voix ont commencé à s’élever en réclamant la venue de l’ancien joueur de l’OM, ce dernier n’a certes pas une grande expérience mis à part son passage au Qatar comme coach et sélectionneur, mais malgré ça, il y aurait eu plusieurs membres du BF qui ont proposé son nom.

 

2 champions du Qatar !

Belmadi dont la position est encore inconnue, d’autant plus qu’il est sous contrat avec Lekhouiya et qu’il risque de faire face à beaucoup de difficultés pour venir, va être sondé prochainement par Zetchi, mais comme la possibilité que ça capote est là, un autre nom a été proposé par certains proches du président, il s’agit de l’ancienne star du FC Porto et ancien coach champion du Qatar avec Al Waqrah, Rabah Madjer.

Pour le moment, les avis penchent beaucoup plus vers l’ancien joueur de City, au vu du soutien qu’il a de la part de la rue algérienne et même du BF, mais sa situation contractuelle avec son club laisse ouvert la porte d’un retour pour Madjer, malgré toutes les critiques que celui-ci peut essuyer au vu des antécédents.

 

La FAF prendra tout son temps

Ce qui est sûr, c’est que la FAF ne veut pas commettre la même erreur que celle commise avec Alcaraz, une source proche de l’instance, nous apprendra que la Fédération prendra tout le temps qu’il faut pour faire ce choix, mais elle voudrait bien que ça soit fait avant le match du Nigeria, il faut dire que la prochaine date FIFA devrait permettre à l’EN de jouer deux matches, et c’est pas rien pour un éventuel futur coach, qui aura le temps de voir les joueurs, discuter avec eux et repartir sur de bonnes bases en mai prochain, mais malgré tout ce n’est pas une obligation, car l’essentiel dans tout cela est que la FAF fasse le bon choix.

  1. M. A.

 

 

 

Slimani : « Voilà pourquoi j’ai appelé Zetchi après ma non-convocation »

Comme tout le monde le sait, Islam Slimani fait partie des trois cadres en plus de Ryad Mahrez et Nabil Bentaleb à avoir été écarté par Lucas Alcaraz pour le match contre le Cameroun. C’est donc à travers nos colonnes que le meilleur buteur de la sélection nationale a décidé de parler de sa non-convocation. L’attaquant de Leicester que nous avons joint par téléphone s’est néanmoins abstenu de faire tout commentaire sur l’actualité des Verts dont la dernière défaite. Slimani nous raconte donc comment il a vécu cette mise à l’écart, son entretien avec le boss de la FAF ainsi que son actualité au sein de son club anglais. Entretien.

Medjani : «Zetchi est très intelligent, il sait où il veut aller»

Le désormais ex-international algérien, qui a annoncé sa retraite depuis peu, Carl Medjani, était présent lundi à la soirée du Soulier d’Or organisée par El Khabar Erriadhi en partenariat avec Condor. Carl a, d’ailleurs, reçu un prix spécial pour tout ce qu’il a apporté à l’équipe nationale durant ses années de dévouement. Ce dernier a répondu à quelques-unes de nos questions et s’est exprimé sur la situation actuelle de l’EN et son élimination de la Coupe du monde 2018 en Russie.

Algérie-Nigéria se jouera le 10 novembre à 20h30

Le match Algérie – Nigeria, comptant pour la 6e et dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, se jouera le vendredi 10 novembre 2017 à 20h30 au stade Mohamed-Hamlaoui de Constantine. Le choix du stade s’est fait il y a deux mois, soit trois mois avant la date du match, comme le stipule la réglementation de la FIFA, alors que l’Algérie était encore en lice pour la qualification. Il ne restait qu’à fixer la date exacte et l’heure du match qui dépendaient de l’enjeu. En effet, dans le cas où les matches de la poule auraient été décisifs, la FIFA les auraient programmés pour le même jour et à la même heure. Du moment où il n’y a plus d’enjeu, le Nigeria étant déjà qualifié, la FIFA a officialisé la date et l’heure proposées par la Fédération algérienne de football.
 
Il est à préciser que le choix du 10 novembre 2017, soit un vendredi, devrait permettre à la sélection nationale de jouer un match amical contre un adversaire à désigner au plus tard le 14 novembre 2017, dernier jour de la période FIFA de novembre.

Belmadi et Courbis priorités du BF

 

L’avenir de l’actuelle composante de la barre technique nationale fait débat. A l’intérieur même de la Fédération algérienne de football, organisme chargé des affaires des équipes nationales.

Saâdane DTN, Charef DEN : C’est presque fait

On disait hier que Kheireddine Zetchi avait pensé à Khalef Mahieddine comme Directeur technique nationale. On a ajouté que l’ancien sélectionneur national et entraîneur de la JSK avait montré quelques réticences et a demandé un temps de réflexion avant de rendre sa réponse.  Entre-temps, le président de la FAF avait d’autres pistes à explorer, Rabah Saâdane et Boualem Charef étaient les meilleures d’entre-elles.

Pourquoi Alcaraz prive-t-il Soudani de son poste de prédilection ?

Comme nous vous le faisions savoir la veille du match, Lucas Alcaraz a décidé d’apporter des changements  dans son dispositif, des joueurs ont été testés au dernier entraînement dans des positions inhabituelles et comme nous l’avons prédit, le coach voulait juste voir leurs capacités à s’adapter dans une partie précise du terrain.

Adios señor Alcaraz

 

Déjà dans l’œil du cyclone, le sélectionneur national, Lucas Alcaraz, n’a pas arrangé son cas avec cette nouvelle défaite au Cameroun qui devrait sceller définitivement son sort avec les Verts.

Alcaraz : «On a eu un bon rendement, mais…»

Fidèle à son calme et à son indifférence après chaque contre- performance, Lucas Alcaraz  n’a pas été bavard cette fois-ci, la faute à l’absence d’un interprète, puisque comme à la veille lorsque ce problème a empêché Lucas de parler aux journalistes camerounais qui l’ont réclamé, hier encore, il était là mais n’a pu répondre qu’à 2 petites questions.

Hugo Broos dit tout à Compétition : «Je n’entraînerai plus jamais en Algérie »

 

Le coach du Cameroun est à son avant-dernier match avec les Lions, en novembre, il devrait entraîner l’équipe pour la dernière fois, son contrat prend fin en février et la FecaFoot ne compte pas le reconduire, dans cet entretien exclusif qu’il nous a accordé hier au QG de sa sélection à l’hôtel Mont Febé dans les hauteurs de Douala, il revient avec nous sur son aventure en Algérie qu’il n’est pas intéressé de revivre.

Que mijote Alcaraz ?

La séance d’entraînement d’hier qui a duré un peu plus d’une heure a vu le sélectionneur national Lucas Alcaraz essayer encore une fois de nouvelles variantes.

Casoni : «USMA-MCA, c’est un match important à gagner»

 

Beaucoup de fans, tous les joueurs et même la direction, tout le monde sait qu’il faut un grand travail au Mouloudia d’Alger. Certains veulent lui nuire, mais Bernard Casoni n’est pas du genre à changer sa méthode pour plaire à x ou à y. Certes, il est conscient qu’il y a un sérieux problème d’efficacité, mais il est en train d’y travailler pour avoir un groupe d’enfer, capable de rivaliser avec n’importe quel calibre. Seulement, pour réussir, il faut du soutien et non pas le casser derrière son dos. Même s’il est conscient que face à l’USMA, c’est le match à ne pas louper, Bernard Casoni est prêt à relever le défi avec son équipe et les préparatifs débutent dès demain à la reprise. Casoni se trouve actuellement en France pour recharger les batteries et il est bien décider à revenir bien déterminé à faire le nécessaire pour gagner le derby.

La sélection des locaux en stage du 8 au 11 octobre

Ok Un stage de la sélection nationale des locaux aura lieu du 8 au 11 octobre 2017 au Centre technique national de Sidi-Moussa. A cet effet, 35 joueurs ont été convoqués par le sélectionneur national, M. Lucas Alcaraz. Ils devront être tous présents au CTN de Sidi-Moussa le dimanche 8 octobre 2017 à 16h00. Liste des joueurs convoqués Gardiens de but : Chamseddine RAHMANI (CS Constantine), Farid CHAAL (MC Alger), Abdelkadir SALHI(CR Belouizdad), Toufik MOUSSAOUI (Paradou AC). Défenseurs : Brahim BOUDEBOUDA (MC Alger), Houari FERHANI (JS Kabylie), Houari BAOUCHE (O Médéa), Khoutir ZITI (ES Steif), Meziane ZEROUAL (USM Bel-Abbès), Abderrahmane HACHOUD (MC Alger), Ayoub ABDELLAOUI (USM Alger), Mohamed-Amine MADANI (JS Saoura), Tarek BOUABTA (Paradou AC), Farouk CHAFAÏ (USM Alger), Imadeddine BOUBKEUR (O Médéa), Miloud REBAÏ (ES Sétif), Anes SAAD (ES Sétif). Milieux de terrain : Kamel BELARBI (USM El Harrach), Sofiane BENDEBKA (MC Alger), Mohamed BENKHEMASSA (USM Alger), Salim BOUKHANCHOUCHE (JS Kabylie), Karim BENKHELIFA (Paradou AC), Hichem CHERIF EL OUAZZANI (MC Alger), Hamza AÏT OUAMAR (ES Sétif). Attaquants : Mehdi BENALDJIA (JS Kabylie), Farid EL MELALI (Paradou AC), Okacha HAMZAOUI (USM Alger), Sid-Ahmed AOUADJ (MC Alger), Abdelhakim AMOKRANE (ES Sétif), Hichem NEKKACHE (MC Alger), Ahmed GASMI (NA Hussein-Dey), Mohamed-Amine HAMIA (CR Belouizdad), Zakaria NAÏDJI (Paradou AC), Adem IZGHOUTI (CR Belouizdad), Raouf CHOUITER (NA Hussein-Dey).