Équipe nationale

Madjer, Feghouli et Mbolhi les dossiers chauds du BF

 

Le Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) tiendra le 24 juin prochain sa réunion ordinaire. Compte tenu des nouveaux développements enregistrés dans la maison des Verts, la réunion du BF revêt une importance particulière. Tous les regards seront braqués donc le 24 juin prochain sur cette réunion.

Korichi : «L’EN doit être reconstruite»

Pour l’ex-DTN, Tewfik Korichi, la sélection algérienne traverse une période délicate et seul un diagnostic bien étudié peut lui permettre de se relever. Il pense que la reconstruction d’une nouvelle sélection doit commencer dès maintenant pour se projeter déjà sur la CM 2022.

Le peuple ne veut que Vahid

L’avenir du sélectionneur national Rabah Madjer à la tête des Verts est des plus incertains. Il ne devrait pas survivre à la défaite concédée jeudi soir à Lisbonne contre les coéquipiers de CR7 (3-0). La quatrième de rang après celles subies contre successivement l’Iran, l’Arabie Saoudite et le Cap-Vert.

Madjer : «Le monde doit savoir qu’on veut me virer sans le moindre match officiel»

 

Dans quel état d’esprit se trouve les joueurs à 24 heures du match face au Portugal (NDLR : conférence animée hier) ?

Vous avez vous-même constaté hier à l’entraînement que les joueurs étaient très heureux, et qu’il y avait une très bonne ambiance. Il est vrai que la mission de notre équipe s’annonce difficile demain face à une équipe qui est le champion d’Europe en titre, une équipe que je respecte beaucoup. D’ailleurs je suis très heureux d’être ici car j’aime beaucoup le Portugal, un pays où j’ai passé beaucoup de bons moments…

 

Donc l’équipe s’est remise de sa défaite face au Cap-Vert ?

Avec tout le respect que je dois pour le Cap-Vert, ce match fut un accident de parcours, car nous avons fait un très bon match avec beaucoup d’occasions ratées dont 5 fois le poteau. En deuxième période le Cap-Vert a joué sur des contres, et c’est ce qui leur a permis de marquer et de remporter cette confrontation. C’est un match qui va beaucoup nous servir pour l’avenir, et nous avons beaucoup appris de cette défaite. Demain (NDLR : aujourd’hui), j’espère que mon équipe donnera le meilleur d’elle-même, et je pense que les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend.

 

Allez-vous compter sur les joueurs qui connaissent bien le jeu portugais ?

Il est vrai que nous avons deux joueurs qui ont déjà joué au Portugal dont Soudani et Slimani. Il y a aussi Brahimi qui évolue au FC Porto. Je pense que nous avons de bons joueurs à l’image de Slimani, un vrai battant, pareil pour Soudani. Donc un bon groupe demain fera le nécessaire. Nous avons visionné leur match contre la Tunisie (2 buts partout), et nous en avons tiré les conclusions. On mettra en place un système de jeu adéquat afin de ne pas perdre, mais aussi pour tenter de gagner, car les joueurs ont cette envie de gagner surtout après la rencontre du Cap-Vert.

 

Le président de la FAF a déclaré que votre sort sera connu après le match du Portugal, est-ce votre dernier match ?

Normalement je ne suis pas censé répondre à cette question car le sujet aujourd’hui c’est le match face au Portugal. Maintenant pour répondre à votre question, je dirai ce qui doit arriver arrivera après cette rencontre. Nous nous sommes venus pour livrer une belle prestation contre le Portugal, et je ne m’occupe pas de ce qui se passe ailleurs.

 

Allez-vous changer de système de jeu et de joueurs pour ce match par rapport au Cap-Vert?

Nous avons étudié le jeu contre le Portugal notamment contre la Tunisie.  Cette équipe renferme de très bons éléments à l’image de Mario, Silva et beaucoup d’autres. Mais notre équipe aussi renferme de bons éléments à l’image de Brahimi, Slimani, Bounedjah. Ces derniers ont une mission à accomplir avec beaucoup de rigueur et détermination.

 

Cette rencontre, la considérez-vous comme étant un match référence ?

Je ne peux pas parler de match référence. Jusque-là nous avons joué plusieurs matchs amicaux, nous en avons gagné 4 et perdu 3. Le but des rencontres amicales c’est de corriger les erreurs, et nous avons eu le courage de le faire. Mais bon à présents je donne raison à mes collègues qui m’ont précédé et qui refusaient toujours de jouer des joutes amicales, car ils ne souhaitent pas se retrouver dans la même situation dans laquelle je me trouve actuellement. Mais mon staff et moi-même avons eu le courage de dire nous voulons jouer pour construire une équipe sur des bases solides. Maintenant on demande notre départ parce que nous avons perdu des matchs amicaux, c’est du jamais vu. Il faudra aussi virer l’entraîneur portugais après son match nul face à la Tunisie ici au Portugal. Quand on gagne des matchs, on n’en parle jamais, on n’évoque que les défaites malheureusement. Mais je suis certain que ce groupe peut aller très loin, si on sera toujours là bien sûr.

 

Finalement et après réflexion, allez-vous préparer un plan anti-Ronaldo ?

Moi en tant qu’entraîneur je vois les choses autrement. Quand un gardien encaisse des buts, on dit que c’est la faute à la défense. Et quand celle-ci ne marche pas, on dit que c’est le milieu qui n’a pas fait son job, mais finalement c’est toute l’équipe qui doit défendre. Après le Cap-Vert j’ai parlé avec mes joueurs en leur précisant toutes les fautes qu’ils avaient commises contre le Cap-Vert. Et je pense qu’ils vont corriger tout cela demain face au Portugal. Mais bon pour revenir à Ronaldo, je dirai que si toutes les défenses du monde n’ont pas pu arrêter Ronaldo, je ne sais pas comment moi vais-je l’arrêter.

 

Jusque-là vous avez effectué beaucoup de changements, avez-vous à présent votre idée sur l’équipe-type sur laquelle vous allez compter ?

Les journalistes et médias algériens connaissent trop bien la situation. Mes amis portugais ne savent pas ce qui se passe au sein de notre équipe nationale. Il faut qu’ils le sachent et qu’ils le transmettent au monde entier. Je suis victime d’une machination alors qu’on a commencé à faire du bon travail depuis ces 7 derniers mois. Nous étions dans une période de prospection et d’essais. On a travaillé pour tenter de trouver les solutions.

Face au Nigeria, nous avions livré une très belle prestation, et nous avons même failli gagner alors que je n’avais que 10 jours à la tête de l’EN. Et depuis et jusqu’à maintenant, on a fait que des matchs amicaux, trouvez-vous normal qu’on décide de limoger un coach après une défaite en amical, alors que je n’ai pas joué le moindre match officiel. Malheureusement, des choses anormales se passent dans notre football.

 

Croyez-vous que le Portugal peut aller loin en Coupe du monde ?

Le Portugal est une équipe que je respecte beaucoup. D’ailleurs je vais supporter cette nation lors de cette Coupe du monde car ce pays m’a ouvert beaucoup de portes. C’est une équipe qui a les moyens d’aller très loin en Coupe du monde avec un bon coach et de bons éléments à leur tête Cristiano Ronaldo. Je leur souhaite une bonne Coupe du monde.

 

Vous étiez agacé par rapport à l’horaire du match, avez-vous pris une décision quant au jeûne des joueurs ?

Je l’ai dit, et je le répète encore une fois, j’ai bien voulu accepter de jouer face au Portugal, mais je n’étais pas du tout d’accord sur l’horaire qui ne nous arrange pas dans ce mois sacré du Ramadhan. Maintenant pour ce qui est du jeûne des joueurs, et bien chacun sera libre de faire comme il veut. Donc la décision revient aux joueurs. 

Asma H. A.

 

Boukhanchouche de retour dans le 11

Madjer veut mourir avec ses idées

Des changements aujourd’hui face au Portugal, oui, il y en aura par rapport à la rencontre face au Cap-Vert.

D’abord dans les bois, et comme annoncé dans nos colonnes hier, c’est Abdelkader Salhi qui sera titulaire.

Sa première titularisation avec les Verts, puisque jusque-là, les deux matchs qu’il avait joués, c’était en tant que remplaçant, contre la Zambie et la République centrafricaine.

Islam Slimani, très attendu ici à Lisbonne, fera aussi son retour dans le onze rentrant après qu’il ait été relégué sur le banc des remplaçants face au Cap-Vert.

Slimani, meilleur buteur des Verts, tentera de prouver que la sélection peut compter dans les grands matchs comme il l’a fait jusque-là.

En défense, Rabah Madjer a aussi opéré à des changements en replaçant Ramy Bensebaïni dans l’axe de la défense aux côté de Mandi. Sur le côté droit et comme souvent, c’est Zineddine Ferhat qui assurera le couloir droit de la défense algérienne, un poste qui n’est pas le sien, puisque avec son club du Havre, c’est comme ailier droit qu’il a terminé meilleur passeur de la Ligue 2.

 

Medjani en sentinelle, Benmoussa à gauche

Du côté de gauche de la défense, on notera aussi le retour de Mokhtar Benmoussa, qui n’avait pas lui aussi joué vendredi dernier.

Carl Medjani est lui aussi de retour dans le 11 comme sentinelle.

Dans la récupération, et contrairement au match du Cap-Vert où Bentaleb était associé à Ferhat, aujourd’hui c’est aux côtés du revenant Boukanchouche qu’il sera aligné. Boukhanchouche, dont le coach national a dit beaucoup de bien lors de la conférence de presse, alors que ce dernier revient tout juste d’une blessure et souffrait d’un manque de compétition en fin de saison : « Boukanchouche est un excellent joueur. Il revient très bien, et affiche une excellente forme actuellement », nous a fait savoir Rabah Madjer hier lors de la conférence de presse.

 

Bensebaïni de retour dans l’axe

C’est pour dire que Rabah Madjer, et si démission ou limogeage y aura après ce match du Portugal, il veut rester fidèle à ses principes et mourir avec ses idées. Boukhanchouche, un joueur qu’il avait déniché et en qui il croit beaucoup, alors que l’opinion publique n’a cessé de critiquer ce choix.

Comme milieu offensif, on retrouvera Yacine Brahimi sur le côté gauche, et Riyad Mahrez à droite.

Tel est donc le 11 qui devra débuter aujourd’hui face aux champions d’Europe en titre, le Portugal en l’occurrence.

Asma H. A.

L’équipe probable :

Salhi, Bensebaïni, Mandi, Benmoussa, Ferhat, Medjnai, Bentaleb, Boukanchouche, Mahrez, Brahimi, Slimani

Fernando Santos : «Ronaldo jouera ce match»

Hier le sélectionneur portugais a livré lui aussi une conférence de presse, un point de presse qui n’a pas duré plus de dix minutes. Bien évidemment la question récurrente des journalistes portugais présents concernait leur star Cristiano Ronaldo : «Est-ce qu’il jouera ou non ce match face à l’Algérie ?» Et bien Fernando Santos a tenu à rassurer l’assistance en affirmant : « Ronaldo jouera bel et bien ce match. Il avait bénéficié de quelques jours de repos après sa finale de Ligue des champions. On avait vécu la même situation lors de notre préparation de l’Euro avec Ronaldo et Pepe qui avaient disputé cette finale, et cela ne nous avait pas vraiment perturbés.

Voulant savoir si son plan de jeu changera avec l’entrée de l’attaquant du Real de Madrid, le coach portugais avouera : « Non, non, rien ne va changer. On jouera exactement de la même manière que lors de nos deux précédents matchs, à savoir la Tunisie et la Belgique», affirma-t-il.

Interrogé sur l’équipe algérienne, et s’il avait suivi les prestations de cette dernière notamment face au Cap-Vert, Santos a tenu à nous faire savoir : «L’Algérie est une équipe de valeur, qui renferme des joueurs techniques de niveau mondial dont certains connaissent bien le Portugal à l’image de Slimani et de Brahimi. Il y a Mahrez de Leicester. Cette équipe d’Algérie est aussi dirigée par un ancien grand joueur que les Portugais n'ont pas oublié avec cette fameuse finale de 1987 pour Porto», a-t-il précisé.

  1. H. A.

 

 

Près de 40 000 supporters attendus ce soir

Le stade de la Luz sera presque plein aujourd’hui à l’occasion du match amical Portugal-Algérie. Selon les organisateurs, ils seront près de 40 000 spectateurs à venir assister au match dont une poignée d’Algériens qui ont fait le déplacement de France et d’Algérie. Les billets au prix de 15, 20 et 25 euros ont tous été vendus par internet via le site de la Fédération portugaise de football. Pour rappel, la capacité du stade de Luz est de 66 000 spectateurs.

 

El Hamel rend visite aux Verts

Hier dans la soirée, le directeur général de la Sûreté nationale a rendu visite aux Verts dans leur lieu de séjour  Mariott.

Profitant de sa présence à Lisbonne dans le cadre d’une visite officielle avec ses homologues portugais, le DGSN a tenu donc à adresser un message d’encouragement aux joueurs de l’EN et leur staff à la veille du match face au Portugal.

 

Retour à 2h du matin ce soir

Le vol de notre équipe nationale est prévu ce soir à partir de 2h du matin, juste après le s’hor. Il est important de préciser que nos joueurs vivant à l’étranger rejoindront leurs domiciles dans les différentes villes européennes directement via Lisbonne.

 

Condoléances

Très peiné par le décès de Khaldi Abderrahmane, frère de Karim, le magasinier, de la sélection algérienne, les membres de la sélection algérienne et l’ensemble du personnel de la FA tiennent à lui présenter leurs sincères condoléances et l’assurent en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie.

 

 

 

Madjer : «La défaite face au Cap-Vert fut un accident de parcours»

C’est un Rabah Madjer tout sourire qui s’est arrêté devant les journalistes présents à l’aéroport de Lisbonne hier en fin d’après-midi. Le coach national s’est abstenu de commenter tous les événements le concernant et qui se sont déroulés après la défaite contre le Cap-Vert. Il avoue qu’il a un match à préparer et que son équipe fera de son mieux pour faire une belle prestation.

Salhi dans les bois face au Portugal

S’il y a un poste dans lequel Rabah Madjer a déjà tranché, c’est celui de gardien de but. En effet, après la grosse bourde de Faouzi Chaouchi contre le Cap-Vert, le coach national a décidé de ne plus faire confiance à son gardien numéro un.

Zetchi sur Madjer : Les raisons d’un communiqué inattendu

 

Hier sur le site de la Fédération algérienne de football tout le monde a été surpris de voir un communiqué du président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, réagissant à tout ce qui a été dit concernant l’entraîneur national Rabah Madjer à la suite de la défaite face au Cap-Vert sur le score de 3 buts à 2.

EN : Qui pour arrêter Ronaldo ?

Le match amical entre le Portugal et la Belgique disputé samedi passé ne figurait pas au programme de l'attaquant du Real Madrid, ménagé après sa victoire en finale de la Ligue des champions. «Cristiano Ronaldo est en vacances.

Portugal- Algérie : le dernier match de Madjer ?

Le moins qu’on puisse dire c’est que Rabah Madjer a été à la fois clair et précis lors de la conférence de presse d’après-match vendredi soir au moment de répondre à la question : allez-vous démissionner de votre poste de sélectionneur national ? « Non, je ne démissionnerai pas de mon poste d’entraîneur national, car dans le cas où je le ferais je vais condamner cette équipe et elle vivra une grosse crise. Donc, je ne partirai pas», a-t-il précisé.

Du coup, le coach des Verts estime que cette défaite face au Cap-Vert sur le score de 3 buts à 2 est presque normale, car c’est comme ça que l’équipe va progresser et corrigera ses erreurs. L’ancienne gloire du FC Porto est même certain que malgré cette défaite, et peut-être même un deuxième échec face au Portugal le 7 juin prochain, l’EN sera prête pour le match de Banjul début septembre contre la Gambie dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019 prévu le mois de juin prochain au Cameroun.

Une défaite inattendue mais presque logique face à une équipe du Cap-Vert, au vu de la prestation livrée par les capés de Rabah Madjer.

 

Le BF craint le pire pour la suite

Mais au-delà de la défaite elle-même, c’est l’absence de contenu et de volume de jeu lors de cette joute amicale qui fait très peur à quelques semaines d’un rendez-vous officiel.

Aucune organisation de jeu, des joueurs qui n’évoluent pas dans leurs postes habituels et qui, du coup, se retrouvent complètement perdus sur le terrain à l’image de Ramy Bensebaïni. Pas de repli défensif. Bloc défensif inexistant. Et en attaque, il faut attendre les inspirations de Barhimi et de Mahrez afin de voir nos éléments bouger et créer du danger en attaque. En résumé, rien ne va au sein de notre équipe nationale. En fait, et on est presque tentés de dire que tous les matchs amicaux que nous avons disputés jusque-là n’ont servi à rien.

La question d’une probable démission a donc été évoquée lors de la conférence de presse, et Madjer a affirmé qu’il ne démissionnera pas.

Mais du côté de la Fédération algérienne de football, aucun son de cloche officiel pour le moment, puisque le président Kheireddine Zetchi ne s’est pas exprimé avant-hier à la fin du match. Une chose est certaine, c’est que le boss de la FAF n’est pas du tout content des derniers résultats enregistrés par l’EN, ni de ses dernières prestations, que ce soit face à l’Iran en Autriche, contre l’Arabie Saoudite en Espagne ou avant-hier contre le Cap-Vert à domicile au stade du 5-Juillet.

 

Certains membres du BF ont décidé de ne pas faire le voyage à Lisbonne

Des sources proches de l’homme fort de la fédération affirmeraient qu’il souhaiterait mettre un terme au contrat de Rabah Madjer, mais que pour l’instant aucune décision n’a été prise.

Aussi, nous avons appris hier d’une source proche du Bureau Fédéral que ce dernier appelle à l’unanimité au limogeage du coach national. Les membres du BF lâchent donc officiellement Madjer et voudraient même que le match face au Portugal soit son dernier, et de penser dès à présent à un plan B pour préparer l’équipe pour la confrontation contre la Gambie. Certains d’entre eux sont tellement en colère qu’ils ont pris la décision de ne pas se déplacer à Lisbonne pour assister au match face au Portugal, alors qu’ils étaient conviés par le président de la FAF.

Aussi, une source du staff technique national nous a appris que certains membre du staff auraient décidé que dans le cas où Rabah Madjer poursuivrait sa mission à la tête de l’EN, ce sont eux qui démissionneraient de leurs postes.

 

Les propos de Madjer en coulisses inquiètent certains membres du staff

Ayant entendu le coach à Sidi Moussa affirmer après le match que son équipe avait été très bonne et qu’il était impératif qu’on le laisse poursuivre son travail, ces mêmes membres nous ont fait savoir qu’ils ont pris conscience que le coach national était loin de la réalité du terrain qui était toute autre, puisque l’équipe a livré un mauvais match vendredi soir. Ayant accordé un quartier libre aux joueurs après le match, Rabah Madjer en a certainement profité pour se remettre les idées en place et, surtout, tenter de trouver des solutions afin de ne pas vivre une autre mésaventure jeudi prochain face aux champions d’Europe en titre. Un match qui pourrait bien être le dernier pour l’ancienne gloire du FC Porto au vu de la pression exercée à tous les niveaux exigeant son départ.

Asma H. A.

Mandi : «On devait concrétiser nos occasions»

 

Le défenseur international algérien, Aïssa Mandi, n’est pas sûr que l’équipe nationale soit prête pour le premier match face à la Gambie à ce rythme-là.

 

Vous perdez votre premier match de préparation face au Cap Vert, que s’est-il passé ?

On ne s’attendait pas à cette défaite. Je pense que tout le monde l’a vu, on avait tous les ingrédients pour gagner ce match, on a eu de bonnes séquences de jeu, on avait l’avantage à la mi-temps et au final, on touche quatre ou cinq fois le poteau. Ça ne voulait pas rentrer et derrière, on prend un contre, ils égalisent et on est un peu déstabilisés.

 

Le rythme a baissé en deuxième période, pour quelles raisons ?

Vous avez vu qu’on a touché trois fois les poteaux. On a essayé d’être bons sur le terrain, mais il est vrai qu’en fin de première mi-temps, on était beaucoup mieux. En tout cas, on est très déçus d’avoir perdu cette rencontre.

 

Qu’est-ce qui n’a pas marché face au Cap Vert ?

C’est simple, on a raté nos occasions, et il faut savoir que dans le football, si on rate des occasions, on est directement punis. A quatre à un, ça aurait fait un autre match, on aurait réussi à déstabiliser l’équipe adverse. Finalement, à 2-2, c’est nous qui sommes déstabilisés et qui perdons le match.  

 

Comment allez-vous préparer le match face au champion d’Europe, le Portugal, après une défaite à domicile contre le Cap Vert ?

On va tenter de le préparer de la meilleure des manières possibles. On va voir ce qui a cloché lors de ce match à domicile et essayer de corriger les erreurs. On sait que l’on a un match difficile à préparer face au Portugal, qui est une grande équipe, on va continuer pour faire un bon match.

 

En défense, comment ça se fait qu’on n’arrive pas à trouver le bon équilibre ?

Il y a des moments où on est bien en place, mais dès que l’on prend un but, on est déstabilisés et on n’est plus en place, c’est vraiment dommage. On prend des buts sur des contacts, ça prouve qu’il y a aussi des problèmes dans le repli défensif. Sur les trois buts que l’on a encaissés, il est vrai que l’équipe n’a pas fonctionné en bloc.

 

Il ne reste qu’un match de préparation avant d’affronter la Gambie, pensez-vous que cette équipe sera prête à temps ?

On va tout faire pour. Je ne suis pas devin, je ne peux pas vous dire si on sera prêt ou pas, moi, je l’espère en tout cas. On va continuer la préparation et essayer d’être prêt au maximum pour ce match face à la Gambie.

  1. K.

 

Bentaleb : «Très déçu par notre performance»

 

Le milieu de terrain de Schalke 04, Nabil Bentaleb, est revenu sur la performance des Verts lors du match de vendredi soir face au Cap Vert.

Alors que la préparation a débuté en prévision du match face à la Gambie, l’équipe nationale n’arrive pas à retrouver son niveau. Face au Cap Vert, Yacine Brahimi et ses coéquipiers n’ont pas réussi grand chose et ils ont perdu un match qui devait leur permettre de retrouver le moral après les derniers mauvais résultats. Les joueurs de l’EN ont perdu un match où ils étaient favoris une fois encore et leur prestation n’était pas à la hauteur. Le milieu international algérien, Nabil Bentaleb, s’est expliqué sur la défaite de vendredi soir face au Cap Vert : «Le résultat parle de lui-même. On a perdu trois à deux contre une équipe du Cap Vert qu’on devait logiquement battre. On est très déçus par notre performance. Maintenant, il faudra rebondir le plus rapidement possible.» Il a ensuite répondu à la question de savoir ce qui n’a pas marché lors de ce match : «Je pense que c’est un peu de tout. Mais, ce n’est pas à moi que vous devez poser cette question. On sait tous que l’on n’a pas été à la hauteur ce soir. On a concédé trois buts face à une équipe du Cap Vert. Il faut dire tout simplement qu’on est passés à côté de notre match.»

 

«Ce n’est pas la meilleure façon de préparer le Portugal»

Comme tout le monde le sait, le prochain match de préparation de l’équipe nationale se jouera contre le champion d’Europe, le Portugal. Un match important, même si ce n’est qu’une joute amicale. Les supporters veulent voir un bon résultat face à Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers, mais pour Nabil Bentaleb, le moral n’est pas au top avant cette rencontre : «C’est clair que ce n’est pas la meilleure des façons de préparer le match face au Portugal, mais on est des joueurs professionnels, il faut vite passer à autre chose, se remettre l’esprit au clair et continuer à travailler à l’entraînement et on verra comment ça va se passer.» Il faut savoir que les Verts n’auront que quelques jours pour préparer leur prochain match face au Portugal, qui est prévu jeudi 7 juin.

 

«Il n’y a pas qu’en défense que ça n’a pas marché, même en attaque, on n’a pas été bons»

L’équipe nationale a montré beaucoup de faiblesse lors du match amical face au Cap Vert. Le problème en défense n’a toujours pas été réglé et les buts que les Verts ont encaissés l’ont été sur un manque de concentration des défenseurs. Selon Nabil Bentaleb, le problème ne réside pas qu’en défense seulement : «Il est vrai que le problème en défense dure depuis longtemps, mais il ne faut pas pointer le doigt juste sur la défense. On doit parler du collectif, on gagne ensemble, comme on perd ensemble. On a des problèmes défensifs, tout comme on a des problèmes offensifs. Avec tout le respect que j’ai pour le Cap Vert, ce n’est pas normal que l’on marque que deux buts face à cette équipe. Cela fait quelques années que l’on traîne ce problème derrière nous et on espère le régler dans un futur proche.» Il est vrai que les attaquants ont raté plusieurs occasions de prendre l’avantage et de tuer le match.

En tout cas, Rabah Madjer et ses poulains vont reprendre la préparation du prochain match face au Portugal.

  1. K.

 

Incorporé à 20 minutes de la fin

Slimani en colère

 

L’attaquant des Verts, Islam Slimani, n’a pas apprécié de débuter en remplaçant face au Cap Vert, lui qui voulait retrouver du temps de jeu avant le Portugal.