Accédez directement au site compétition

La formation de la JSK, qui débutera la Coupe de la CAF au second tour, connaît désormais son adversaire. Ce sera le club marocain de l’ASFA Rabat. S’imposant dans son match aller face aux Buffles du Bénin sur le score de 3 à 1, les marocains ont imposés le nul aux béninois ce samedi dans le match retour. Les Jaune et Vert qui débuteront la compétition entre le 15 et le 17 octobre pour le match aller face à ASFAR tandis que le match retour se jouera entre le 22 et le 24 du même mois. Concernant l’autre représentant algérien en Coupe de la CAF à savoir la JSS qui est également exempté du premier tour, elle affrontera le vainqueur du match ASAC Concorde (Mauritanie)-ASC Kara (Togo) qui se jouera dimanche.

Dans un communiqué publié hier sur son site, la Confédération africaine de football a annoncé
qu’elle ouvrira une enquête disciplinaire par rapport aux incidents survenus lors de la finale de la CAF
et qui ont perturbé la cérémonie de la remise des médailles. La CAF condamne ce qui s’est passé et
menace de prendre d’éventuelles sanctions. «Suite aux incidents survenus lors de la finale de
la Coupe de la Confédération TotalEnergies de la CAF entre le Raja Club Athletic et la
JS Kabylie à Cotonou, le samedi 10 juillet 2021, la CAF annonce l’ouverture d’une
enquête disciplinaire. Après le coup de sifflet final, un groupe de supporters a envahi
l’aire de jeu et perturbé la cérémonie officielle de remise des médailles et des trophées.
La CAF condamne fermement ces comportements inacceptables, nuisibles à l’image
d’une de ses compétitions. Elle a ouvert une enquête disciplinaire afin de déterminer les
responsabilités de ces débordements et appliquer d’éventuelles sanctions, dans le but
d’empêcher que de tels incidents ne se reproduisent”, peut-on lire dans le communiqué de la CAF.

Peut être une image de texte qui dit ’Confederation of African Football Favoris 1h La CAF enquête sur l'incident qui s'est déroulé lors de la finale de la Coupe de la Confédération TotalEnergies CAF entre le Raja Club Athletic et la JS Kabylie à Cotonou, Bénin, e samedi 10 juillet 2021. #CAF #CAFOnline #football #StaySafeAfrica Voir l'original Notez cette traduction CAF cafonline.com CAFONLINE.COM CAF Statement following acts of stadium misbehaviour in Benin I CAFOnline.com’

Malgré sa défaite en finale, la JSK aura tout de même fait honneur aux couleurs du club et du pays. Face à une très bonne équipe du Raja de Casablanca, les Jaune et Vert se sont inclinés sur le score de 2 à 1 en finale de la Coupe de la CAF.

La formation de la JSK aura tout essayé pour rentrer en Algérie avec la Coupe de la CAF dans ses bagages. Mais le début de match raté des Jaune et Vert s’avèrera fatal avec l’aide de la VAR. en effet, réalisant une très mauvaise entame de match, les hommes de Lavagne donnaient l’impression d’entrer sur le terrain avec la peur au ventre. Commettant plusieurs erreurs et laissant d’importants espaces aux marocains, ces derniers ne demandaient pas mieux pour porter le danger sur les bois de Benbot. A la 5’ l’un des meilleurs buteurs du Raja, Rahimi, s’est échappé à la limite du hors-jeu pour crocheter le gardien kabyle avant de pousser la balle derrière la ligne de but. Refusant dans un premier temps cette réalisation, l’arbitre sud-africain est revenu sur sa décision après avoir consulté la VAR et valider finalement cette réalisation inscrite en début de match. un démarrage raté qui visiblement perturbera psychologiquement les joueurs qui ont laissés le doute s’installer, ce qui s’est avéré profitable pour le Raja qui ne demandait pas mieux pour multiplier les assauts. Après quelques tentatives ratées et des sueurs froides en défense de la JSK, le RCA réussira à aggraver la marque grâce à l’autre buteur maison Malango qui ne s’est pas fait prier pour doubler la mise à la 14’. Dès lors, il était difficile de revenir et les joueurs confondaient vitesse et précipitation. Bien qu’après ce second but la possession de balle est devenue kabyle, les rajaouis ont mis en place un double rideau qui était difficile à franchir. Les occasions se faisaient rares pour les camarades de Bensayah qui termineront la première période sur le score de 2 à 0.

Une meilleure seconde période et une opportunité de revenir dans le match mais…

Menés par 2 buts à 0, les Jaune et Vert devaient prendre des risques dès l’entame de la seconde période. la JSK entrée avec la ferme intention de renverser la vapeur avaient toutes les chances de remonter le score. Ça avait d’ailleurs bien commencé puisque Boulahia est parvenu dès le début de la deuxième mi-temps à réduire la marque après un petit cafouillage dans la surface de Zniti. Avec 44 minutes encore, les kabyles avaient toutes les raisons d’y croire pour égaliser et tenter de renverser l’adversaire. Mieux encore, à une demi-heure de la fin de la rencontre le joueur du Raja Arjoune s’est fait expulser, donnant ainsi une réelle occasion à la JSK d’au moins aspirer à l’égalisation. Une égalisation qui ne viendra pas finalement malgré les occasions crées et l’adversaire en infériorité numérique. On peut dire que la VAR n’aura pas été favorable aux Jaune et Vert, le début de match loupé et le manque d’expérience ont fait que le représentant algérien ne soit pas parvenu à réaliser l’exploit, mais aura tout de même donné le maximum et nul ne peut reprocher à cette équipe cette défaite notamment avec tout ce qu’a traversé le club depuis le début de saison. La JSK reviendra, félicitation au Raja.

 

Le président de la FAF, Charaf Eddine, Amara, s’est rendu à l’hôtel dans lequel réside la formation de la JSK dans le but d’encourager le seul représentant algérien restant dans une compétition CAF. Le CRB, le MCA et l’ESS étant éliminés des deux prestigieuses compétitions, il ne reste que la JSK qui va disputer la finale de la Coupe de la CAF. S’étant rendu en Egypte pour assister à la finale de l’EN U20 en Coupe Arabe, Amara, s’est rendu au Bénin en provenance du Caire afin d’apporter son soutien aux Jaune et Vert. A cette occasion, il a rencontré le président Cherif Mellal, l’entraîneur Lavagne ainsi que les joueurs à qui il a souhaité bonne chance et encouragé pour cette finale face au Raja. Il est par ailleurs également prévu qu’Amara rencontre une nouvelle fois le président de la CAF, Motsepe avec qui il entretien déjà de bonnes relations malgré son élection récente à la tête de la FAF.

Amara:"Je suis là d'abord en tant que supporter de la JSK"

Dans une petite interview accordée au site InterLignes, le président de la FAF s’est dit se rendre à Cotonou pour supporter la JSK. Il espère rentrer en Algérie avec le club la Coupe de la CAF dans les bagages «Je viens à Cotonou en tant que supporter de la JSK, un club algérien qui va jouer une finale très importante. Cela mérite à mon avis le déplacement de tout algérien amoureux du foot et particulièrement, le président de la fédération algérienne de football. Je viens en cette qualité, mais aussi en qualité de président de la FAF invité par le président de la CAF à assister à cette rencontre importante qui se joue dans un beau pays (Le Bénin). J’espère qu’on assistera à un match plaisant avec le souhait d’une fin avec une Coupe qui ira en Algérie. Cette Coupe de la CAF est un événement très important. Il faut savoir que tous les présidents et officiels du football africain sont pratiquement tous là, et je crois même que ceux qui n’ont pas été invités aimeraient être là, d’où l’importance de la rencontre.» Dira Amara avant d’ajouter «Autant que je souhaite que la JSK gagne la Coupe de la CAF, pour ce qui est de la Coupe de la Ligue, il y a deux clubs algériens qui s’affrontent et je ne peux pas souhaiter plus à l’un qu’à l’autre de gagner. Par contre je souhaite que le meilleur gagne. Je souhaite à la JSK tout comme au NCM une bonne réussite dans leur finale de Coupe de la Ligue. Nous avions voulu faire jouer le match le 5 juillet, mais en raison de quelques événements, nous avons préféré de décaler pour une autre date qui sera fixée prochainement. Pour revenir à la Coupe de la CAF, j’espère que la JSK l’emporte et peu importe sur quel score. J’encourage l’équipe et je leur donne ma dose d’encouragement et l’équipe a le soutien de tout le peuple. Tout est mis en œuvre pour que le séjour de la JSK se déroule dans les meilleures conditions et on espère rentrer en Algérie avec la Coupe dans nos mains.»

Le président de la CAF, Patrice Motsepe, qui s’est exprimé en conférence de presse d’avant match de la finale de la Coupe de la CAF, ce samedi en fin de matinée, croit en les qualités des équipes africaines. S’exprimant au sujet du mondial 2022 qui se déroulera au Qatar, il espère voir une sélection du continent remporter la Coupe du Monde. Pour lui, l’Algérie est tout à fait capable d’y parvenir «On rêve tous de voir une nation africaine remporter la Coupe du Monde. Le Sénégal, le Cameroun et l’Algérie, ont le niveau pour y parvenir et peuvent réaliser ce rêve.» dira le premier responsable de l’instance africaine avant de souhaiter bonne chance aux deux finalistes de la Coupe de la CAF. La JSK et le Raja vont s’affronter dans un derby maghrébin un match qui sera passionnant et de bon niveau entre les deux clubs qui font partie des habitués des grands rendez-vous africains.

Les supporters de la JSK étaient déçus de ne pas pouvoir se rendre à Cotonou soutenir leur équipe dans sa finale de la Coupe de la CAF face au Raja. L’agence qui devait emmener 350 supporters a finalement décidé de faire marche arrière en raison du nombre insuffisant des personnes qui se sont manifestés pour acheter le billet. Plusieurs raisons sont derrière cette annulation. Il y a d’abord le coût estimé élevé du voyage, il y a également le confinement de 5 jours au retour des supporters qui sont nombreux à ne pas souhaiter être enfermés durant presque une semaine. Ce sont là les deux principales raisons et le vola dû être annulé vu qu’il n’y avait pas assez de monde. Les supporters d’Algérie seront donc contraints de suivre la rencontre sur leurs écrans, tandis que seuls les résidents des pays étrangers ont eu la chance de se rendre à Cotonou pour encourager la JSK dans cette finale.

 

 

L’ancien capitaine emblématique de la JSK, Miloud Iboud, s’est exprimé sur les ondes de la Chaîne 3 au sujet de la finale de la coupe de la CAF face au Raja prévue demain à Cotonou. Lui qui avait joué des compétitions africaines sous les couleurs de la JSK dans les années 80’, est nostalgique des belles années de la Jumbo JET espère voir ces jeunes réaliser de nouveaux exploits ce samedi «40 ans après avoir été joueur et disputé des compétitions africaines, on revient sur la scène continentale pour jouer cette fameuse finale de la Coupe de la CAF contre le Raja de Casablanca. Il est vrai que les conditions ne sont pas les mêmes que celles de 1981, c’est quelque chose de totalement différent. Mais il ne faut pas oublier que la JSK reste un grand d’Afrique et défendra ses chances à fond pour remporter ce trophée que tout le peuple algérien attend.»

«Personne ne s’attendait à un tel parcours de la JSK en début de saison»

Les Jaune et Vert croient en leurs chances et ils ont raison. Et dire que ce club était le cible de toute sortes de critiques mais finalement, la JSK répond sur le terrain de la meilleure des manières et n’est désormais qu’a 90 minutes d’un nouveau sacre africain que le club attend depuis 2003 «Je l’ai dit à maintes reprises, personne ne s’attendait à de tels résultats de la JSK. Personne n’a misé une pièce sur la JSK et au vu de tout ce qui a été dit depuis le début de saison sur l’équipe et même sur la direction, aujourd’hui, la vérité est là, on est en finale. L’équipe a réalisé un parcours élogieux, honorifique. Maintenant on va donner le maximum pour remporter cette coupe de la CAF.»

Souffrant d’une blessure au niveau du genou qu’il avait contracté lors de la rencontre de championnat face à la JSS, l’attaquant Boulahia, est totalement rétabli et désormais apte à jouer le match de la finale face au Raja ce samedi. Comme l’avait promis le staff médical de la JSK et à sa tête le Dr Ahmed Djadjoua, le joueur est opérationnel. D’ailleurs, le médecin du club s’était montré rassurant après les examens médicaux subis par le joueur. Djadjoua avait assuré que «Les nouvelles sont rassurantes, car la blessure de Souyad à la cheville est gérable, alors que nos grandes appréhensions pour le cas Boulahia se sont heureusement dissipées. L’IRM effectuée samedi à l’hôpital Mahmoudi a révélé une entorse du genou avec distorsion ligamentaire, alors que nous redoutions sérieusement un arrachement des ligaments croisés, ce qui n’est pas le cas.» Mettant tout en œuvre pour que Boulahia, dont le cas était le plus inquiétant, le staff médical de la JSK a réussi à relever le défi et faire en sorte que le joueur soit, en un temps restreint, remis en jambes. Maintenant il va se préparer et sa participation pour la finale dépendra uniquement des choix du coach qui a préparé sa stratégie pour venir à bout de la redoutable formation du Raja.